AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Daniel Marcu (Directeur de publication)Maria Marcu-PopArt (Illustrateur)Elena Iosub (Traducteur)
ISBN : 9730303592
Éditeur : Cetatea Nouă (01/10/2019)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
When asked what she wanted to reveal about herself as an artist, Maria Marcu-PopArt simply said, “I was born under a lucky star in Romania. A star that never ceased to illumine my path and guide my steps. I look at myself and I love what I see. I like how I am and where I have reached. I am at peace with myself and with others. I know who I am and what I want out of life.” Her art, presented in a Pop Art style, reflects the simple truth of who she is and what she ig... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Tandarica
  11 novembre 2019
Livre délicieux pour les yeux et pour l'imagination.
J'ai fait la connaissance de Maria Marcu-PopArt lors du festival Blecherfest (dédié à l'écrivain Max Blecher) 2017 à Roman et j'en suis ravie. C'est une grande artiste dont l'oeuvre revendique en effet deux orientations principales : l'érotisme et le « manifartisme ». le présent catalogue reprend dix ans de création artistique autour de l'érotisme et comprend, en édition bilingue anglais-roumain un index de la création artistique de cette décennie, ainsi qu'un dossier sur l'artiste intitulé « Chronique d'un succès international pour l'art érotique roumain » et rédigé par les soins de Daniel Marcu.
Dans son credo artistique, Maria Marcu-PopArt rappelle qu'elle a la chance de vivre de son art en toute interdépendance et en toute liberté. Son art exprime, en effet, des « émotions intimes », qui m'ont procuré beaucoup de plaisir.
Je tiens à exposer ici la liste de mes préférences, même s'il n'est pas chose aisée de mettre en paroles ces images lumineuses :
* p. 25 : « Aspiration », 2011, visible aux côtés de l'artiste elle-même sur son profil babelio
* p. 28 : une très séduisante « Parisienne » qui allume sa cigarette et notre coeur avec ; non seulement elle est très bien habillée, mais elle porte aussi un traditionnel béret
* p. 29 : une gracieuse « Ballerina » de 2011, en noir et blanc
* p. 40 : une sublime coloration de ce « Jungle Heat » de 2013 très semblable à cette autre image très sensuelle :
* p. 56 : « Lust Predator » de 2014
* p. 69 : un très beau collage intitulé « Mona Lisa's Secret » (2016) qui fait la place belle aux livres grands ouverts
* p. 74 : une oeuvre mixte (tempera, collage) de 2016 également, « Genesis » qui comporte un plaisant détail : un clin d'oeil à la colonne de l'infini de Constantin Brancusi (avec le drapeau roumain en prime) ; cette femme à la plastique parfaite et qui semble renaître d'un feu mystique est-elle miss Roumanie qui a gagné le concours de miss univers ?
* p. 84 : féminités cosmopolites dans un collage toujours de 2016, « Absurdistan »
* p. 91 : éloge au bleu dans « Geometry in Motion », 2017
* p. 93 : une très originale robe rouge et moulante, « Melting Dress », 2017
* p. 101 : la vraie miss monde 2017, dans « La Grande Belezza »
* p. 103 : l'inexorable fuite du temps qui sublime la beauté de la femme aimée, « Time Fusion »(2017)
* p. 108 : une « Femme [vraiment] Fatale », 2018
* p. 111 : une tête de femme mi-robot mi-humaine, « Humanizer », 2018
* p. 113 : une douce explosion de jaune citron acidulé dans « Golden Waterfall » de 2018, avec cette abondante chevelure devenue robe soyeuse
* p. 115 : la beauté africaine de « Ivory Eve », 2018
* p. 125 : une série de 5 tableaux en éloge à Frida Kahlo de 2018, très originale
* p. 131 : le buste très sensuel de « Nirvana Sky », 2019 et enfin, last but not least,
* p. 135 : la « Sex Panther » (2019), dont le latex est tout sauf vulgaire.
Le mot de la fin est pour moi aussi « Viva la Diva » (p. 136) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          640
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
TandaricaTandarica   06 novembre 2019
I am an independent painter and I only live from the sale of my works of art. I really care about this. I do not want to be part of one group or another, because I understand not to be the stake of a game of interests that considers the artist a product and not his creations as a real measure of talent and inspiration. That's why I chose to decline to participate in a classic painting exhibition, and to present my works in the virtual space - the place where true art lovers can be found. The art must remain for all, enjoying and illuminating the spirit of every human being, it is the embodiment of unrestrained freedom. Art must breathe through our desires, our pleasures and our common fantasies. That is why I continue to visually express what I feel most authentic in people - the intimate emotion.
(p. 21)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
TandaricaTandarica   07 novembre 2019
The selection considered paintings in which the permanent concern of the Romanian artist, of fine tuning of light niches, generously radiated towards the close-up, with clear-dark reminiscences surrounding the overall plan, seemed obvious, and the temptation of some pop-art figurative achievements, imminent. Thus, she managed to approach the taste of a wider audience, through non-conformist frameworks and profound iridescences that will always leave the sensation of a great intimate show, a perpetual way of celebrating and discovering the great beauty.
(p. 20)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
TandaricaTandarica   07 novembre 2019
The recent work themes and techniques of Maria Marcu-PopArt claim two central directions: erotica and artistic manifesto. If for the first, the figurative predominates the search for an artistic expression as coherent as possible, in which the details tend to get even a social imprint, for the second, spatial coordination is the one that prefigures the symbolic composition, in its entirety. The strength of the image lies in the rendering with minimal means, almost synthetically, of the idea behind what is presented to us. Detaching herself from the concrete absence of pop plastic manifestations in Romania’s '50s-'70s, the artist revives the atmosphere of the great fantasies casted off from our recent history. The unrestricted affirmation of sexuality and the release of the artistic manifesto from the iron cages of unscrupulous ideology, acquire in her paintings and collages, the subversive nuance of the one who confronts two diametrically opposed cultures: the West vs. Eastern Europe. It seems hard to believe, but the tenacity of her style combines the generosity of the ideal (embodied by the famous American Dream) with the illusion of vivid expectations (the endless transition). It is an ingenious hybrid that works within the meaning of both sides.
(p. 15)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
TandaricaTandarica   07 novembre 2019
Maria Marcu-PopArt paints not what she believes, but only what she feels. She is the recipient of real emotions, released from the system of social values, transmitting them in the most convenient way in the form of illustrative interpretations for the era we are going through. People desperately want to find in art traces of contemporary culture and civilization, and the Romanian artist's paintings fully offer this possibility; spontaneity, nonconformism, audacity, energy or fetishistic fantasies (dominated or respectively dominant), all are elements present in the erotic art trenchantly depicted.
(p. 19)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
TandaricaTandarica   07 novembre 2019
Assuming the nudity theme entails the way in which you can reveal to all the universal tailor of our way of being and feeling, understanding the spheres of being. It is important to state your own artistic belief, as Maria Marcu-PopArt does: “I consider freedom of expression as the most important step in the evolution of any artist. I chose to dedicate myself to erotic and militant art precisely because of the desire to break down the ideological barriers and false prejudices that still dominate modern society. ”
(p. 17)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : artVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
291 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre