AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754812083
Éditeur : Futuropolis (07/01/2016)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Jean, la trentaine heureuse, est employé municipal en province. Célibataire, il mène une vie paisible le jour, et passe ses nuits sur Internet. Il aime dialoguer avec des inconnus aux pseudonymes extravagants, télécharger des films pornographiques, écouter de la musique, jouer à des jeux en ligne d’une grande violence où le massacre est de mise. Sa vie en ville se confond à sa vie d’internaute, les échanges nocturnes avec Timfusa qui semble vivre dans le Wyoming son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  30 décembre 2016
Jean, quand il ne travaille pas en tant qu'agent municipal, passe le plus clair de son temps sur internet. Connecté à toutes heures de la journée et de la nuit, que ce soit pour regarder des vidéos, tchater avec des inconnus, jouer à un jeu avec un pote (qu'il ne connait évidemment pas) ou suivre les actualités politiques, économiques, mondiales ou musicales. Ses collègues ne comprennent pas l'intérêt de tout ça et se demandent ce que cela lui apporte. Un soir, il fait connaissance avec un(e) certain(e) Timfusa, installé(e) aux États-Unis, dans le Wyoming. Jean ne cherche pas vraiment à connaître son sexe, son interlocuteur parlant français, la discussion s'engage naturellement. Ils se partagent des photos, petits indices sur la vie de chacun. En même temps, le jeune homme fait la connaissance de Carine, la fille des cafetiers du coin, revenue de Paris pour bosser à la mairie... 
Thomas Cadène, à travers cet album, soulève quelques questions à propos d'internet et de l'usage que l'on en fait. Ainsi, l'on suit le quotidien de Jean, qui se dit non accro à internet mais qui y passe tout de même beaucoup de temps (que ce soit pour jouer, entretenir des relations virtuelles, s'informer, écouter de la musique, regarder des films...). Osera-t-il laisser tomber son portable et son ordinateur pour passer un peu plus de temps dans la vraie vie. Sans tomber dans la caricature, l'auteur dresse le portrait d'un homme touchant, célibataire et un peu seul. Autour, des personnages, qu'ils soient réels ou virtuels, émouvants ou drôles. Une chronique sociale juste qui révèle avec lucidité la place d'internet dans la vie de tout un chacun. Graphiquement, Grégory Mardon nous offre des pages originales "patchworks". La mise en page est dynamique, le trait épais et les couleurs vives.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          594
Ziliz
  22 juillet 2017
Le réveil se déclenche en musique : 'Oh, oh-oh I got a love that keeps me waiting / I'm a lonely boy'. ♪♫ *
Jean l'éteint, se lève, ne « la bouscule pas » (y a personne, Jean vit seul), s'étire, se gratte le bas-ventre et les fesses (c'est un mec, bien prononcer 'Gen' pas 'Djinn'), comme d'habituuude. ♪♫
Il se douche, boit son café, il est en retard, re-comme d'habituuude. ♪♫
Son pote/collègue Didier l'attend dans leur camionnette, c'est parti pour une journée de taf - ils sont menuisiers-agenceurs... Jean a l'air crevé, Didier le vanne gentiment : il a encore traîné une partie de la nuit sur internet, le jeunot, tel qu'il est là. De fait, c'est comme ça que Jean occupe ses soirées : il joue en ligne, rencontre des 'inconnu(e)s', ça papote. Il mate aussi, beaucoup, les infos, et pas mal de porno...
Ça serait pas la vraie vie, ça ? Ok pour le porno à gogo, qui donne une vision réductrice du sexe (on parle même pas d'amour)... mais tous les gens rencontrés via le net seraient totalement fabriqués, jamais sincères, voire carrément chelous ? 'Ah, ma bonne dame, les gens ne savent plus communiquer, ils se cachent derrière un écran'...
Suis pas d'accord. D'ailleurs l'histoire singulière de Jean va montrer que des liens solides peuvent se créer à partir de rencontres virtuelles, et que des échanges à distance entre 'inconnus' se révèlent parfois précieux.
Le mélange dans cette BD entre la vie de Jean, ses photos postées sur le net, et ce qu'il y voit illustre assez bien la confusion qu'il peut y avoir entre les deux mondes. Mais si ces deux univers peuvent fusionner, pourquoi pas ?
Je suis moyennement emballée par cet album, même si j'adhère à la 'morale' de l'histoire - étant friande des échanges via internet, qu'ils mènent à des rencontres IRL ou non (suivez-mon regard, dame du CVdL 😉).
______
♪♫ Lonely Boy, The Black Keys
https://www.youtube.com/watch?v=a_426RiwST8
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          297
livreclem
  28 mai 2016
une histoire qui s'inscrit dans notre époque, où un homme passe sa vie sur les réseaux sociaux en discutant avec de inconnus et en regardant des pornos. Lorsqu'il part travailler, il essaye d'expliquer à ses collègues septiques ce qu'internet lui apporte.
Une histoire assez triste avec une ambiance angoissante, peut-être est pour cela que je ne suis pas vraiment entrée dans l'histoire.
Commenter  J’apprécie          60
Lilou789
  19 juillet 2016
Des couleurs sombres, un trait épais, des lueurs informatiques...
Le tableau est simple : Jean est célibataire, a un travail d'employé municipal, est apprécié par ses collègues, et passe ses nuits et ses pauses sur internet. Il parle à des inconnus. Il finit par rencontrer une fille.
L'intérêt de ce roman graphique est de mettre de manière réaliste, et sans caricature l'internet, au centre de l'histoire.
Enraciné dans le quotidien du protagoniste, cet internet vient s'immiscer dans les moindres recoins de sa vie et la rendre réelle à sa manière, contribuer à construire son identité, son rapport aux autres. Il ne l'empêche pas d'avoir une vie sociale, ni même de rencontrer l'amour.
Pourtant, Jean va être confronté à un événement grave qui va le ramener à la vraie vie.
Un roman graphique moderne, rythmé, qui a du souffle, un personnage central attachant. A découvrir.
Commenter  J’apprécie          10
EveToulouse
  10 avril 2016
La couverture de cette BD en dit déjà beaucoup : Jean pianote sur son portable, et derrière lui, on devine une demoiselle, qui l'attend.
Beaucoup de planches qui reproduisent les écrans multiples auxquels Jean s'abreuve. Des infos, du porno, des jeux vidéos et des tchats.
Que trouve-t-il dans ces échanges virtuels? Peut-on être jaloux de la vie virtuelle de l'autre? Est-ce ça, la vraie vie?
Une BD bien faite, dont on devine assez vite l'issue. A ne pas laisser entre toutes les mains.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (5)
BDGest   04 mars 2016
La vraie vie constitue un exercice lucide sur les rapports entre le web et l'IRL.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   15 janvier 2016
A travers le destin singulier d’un jeune homme presque anodin, le créateur des Autres Gens envisage un parcours humain entre virtuel et réel, qui colle à notre époque.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
LeMonde   13 janvier 2016
Un très convainquant récit de la quête de soi, à une époque où les frontières entre "en ligne" et "hors ligne" n’ont pas toujours un sens.
Lire la critique sur le site : LeMonde
BullesEtOnomatopees   11 janvier 2016
Il n’y a pas de « fausse vie ». Quelle que soit la façon dont on la vit, tout est réel. Voilà le message que Thomas Cadène, très présent sur les internets et un des spécialistes de la bande dessinée numérique, veut nous transmettre.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
BoDoi   08 janvier 2016
Pour dessiner cette habile comédie dramatique connectée, Grégory Mardon (L’Échappée, Petite Frappe, Le Dernier Homme…) use d’une ligne souple et expressive, sans chichis, efficace, au service de la narration. Les deux auteurs proposent ensemble un album au sujet intéressant et abordé avec sobriété, dont le scénario – bien découpé et rythmé – souffre peut-être d’un léger excès de pathos sur la fin. Mais rien qui ne doive vous détourner de La Vraie Vie, sûrement pas.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
marina53marina53   30 décembre 2016
Tu as grandi dans un bar, tu es bien placée pour savoir que l’humanité n’a pas attendu Internet pour commenter de la merde.
Commenter  J’apprécie          312
marina53marina53   30 décembre 2016
- Pourquoi tu veux avoir deux vies plutôt qu'une ?
- J'en ai qu'une, Carine ! On ne peut pas avoir deux vies. On n’en a qu’une, même si elle a plusieurs facette.
Commenter  J’apprécie          140
marina53marina53   30 décembre 2016
Certains mensonges sont plus justes que bien des vérités.
Commenter  J’apprécie          150
EveToulouseEveToulouse   10 avril 2016
Non mais ça va, moi aussi je traîne sur le net. Mais franchement j'y ai jamais eu une vraie conversation.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Grégory Mardon (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Grégory Mardon
Le mois de juin sera fort, sera documenté. Dans les bas-fonds du monde de l'entreprise avec Le Travail m'a tué, dans le Paris d'une étrange religieuse prostituée avec Mécaniques du fouet, à travers la vie du héros de 1984 avec Une Vie, dans le Grass kingdom de l'incroyable Grass Kings, et dans Le signe des rêves édité en version souple et intégrale.
autres livres classés : internetVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3305 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre