AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782731613858
111 pages
Éditeur : Les Humanoïdes associés (02/02/2000)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 12 notes)
Résumé :
C'est l'histoire d'un grand-père racontée par son petit-fils. Le grand-père s'appelait Adolphe. Pépé Adolphe, plutôt. Dans sa maison du bord de mer, à Fécamp, il ne craignait personne dès qu'il s'agissait de préparer le pâté de lapin ou d'apprendre au petiot des chansons en patois. Et pour les belles histoires, celles qui vous font naviguer sur la grande mer des souvenirs, il était le champion. Ce qui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
marina53
  21 février 2017
Pendant que Grégory mange gentiment sa soupe, sa grand-mère lui raconte l'histoire du jeune Joseph et de son grand-père, chercheur d'or en Amazonie. Une fois l'histoire et le potage terminés, il est temps d'aller au lit. Un dernier bisou avant que chacun ne rejoigne sa chambre. Assise sur son lit, cette dernière contemple avec nostalgie le portrait de feu son époux, Adolphe Hérault, et se remémore son passé...
1937. Âgé d'à peine 16 ans, Adolphe, que tout le monde appelle Dodo, est garçon-boucher à Douai, certain qu'il n'y passera pas toute sa vie. Et pour cause, il décide de s'engager dans la marine. Son père a plutôt bien pris la nouvelle, lui conseillant simplement de faire attention. Pour ce qui est de sa mère, il aura du mal à la convaincre tant les reproches fusent. Qu'importe, voilà le tout jeune homme, quelques mois plus tard, à bord d'un immense navire. Comble de l'ironie, il travaillera dans les cuisines, à couper, trancher, désosser des kilos de viande. Au bout d'un an, il devient fusiller marin, parcourt les mers et les océans, de Djibouti à Hanoï en passant par Ceylan, et se lie d'amitié avec deux autres marins avec qui il fait les 400 coups...
Grégory Mardon revient avec tendresse et émotion sur le passé de son grand-père aujourd'hui décédé. de Douai à Fécamp, en passant par Hong-Kong, Saïgon ou Alexandrie, Adolphe Hérault a bourlingué mais a aussi vécu une magnifique histoire d'amour. L'auteur retrace le parcours de son grand-père, s'attardant ici et là sur ses bêtises de jeunesse, sa passion pour le sport ou encore son histoire d'amour, mais aussi le contexte historique parfois dramatique à savoir les guerres ou l'Indépendance. Cet album, c'est avant tout la vie d'un homme, à la fois simple et touchante. Émouvante dès lors que le regard posé devient intime. Un portrait sensible et attendrissant porté par un noir et blanc sobre et efficace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          560
jamiK
  20 mars 2017
Gregory Mardon nous raconte la vie romancée (?) de son grand-père. C'est tout en finesse, épique mais réaliste. Certaine planches sont travaillées tout en lavis, d'autres utilisent un trait fin et rapide, le dessin est simple, comme pris sur le vif, comme le sont les instants ou l'enfant à pu entendre les histoires de son grand-père, racontées par lui-même ou par sa grand-mère. Et le personnage du grand-père est superbe, vivant, espiègle. Engagé dans la Marine Nationale, c'est un matelot, sportif, indiscipliné, fêtard, casse-cou, bon-vivant quoi ! Et il va traverser la seconde guerre mondiale et la guerre d'Algérie avec sa bonhommie. J'ai été très touché par cette histoire pour des raisons sans doute personnelles, avec un grand-père qui a aussi vécu la seconde guerre mondiale dans la Marine Nationale, Dunkerque, le sabordage de la flotte à Toulon, son beau-frère qui a survécu miraculeusement, traumatisé, à Mers El Kebir, et un oncle qui a participé à l'évacuation de l'Algérie, eux aussi marins d'État.
Ce livre est une épopée familiale et aussi un tranche d'histoire, il est un trait d'union entre là où notre histoire familiale se confronte à L Histoire nationale. Et ça m'a ému...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
doran40
  18 avril 2020
Adolphe Hérault est un jeune chti qui travaille comme garçon boucher dans une boucherie du nord. Mais cette vie ne lui convient pas réellement il a envie d'évasion et s'engage comme marin. Il est en méditerranée quand la France signe l'arrêt des combats avec l'Allemagne. L'Angleterre ne veut pas que ce vaisseau appartienne à l'Allemagne et le coule. Adolphe fait parti des survivants et s'installe en Afrique du Nord. On suit ainsi son histoire.
Les dessins sont plus que faiblards heureusement que l'histoire rattrape ce choix.
Commenter  J’apprécie          00
kerfany54
  25 novembre 2017
Un petit-fils évoque le souvenir de son grand-père. Cela donne une chronique familiale très tendre sur un grand-père haut en couleur, à la vie bien remplie, qui a traversé de grands évènements de l'histoire (deuxième guerre mondiale, retour des pieds-noirs en France...).
La dernière case, en miroir avec le début de l'histoire, est particulièrement bien vue et émouvante.
Commenter  J’apprécie          10
Madameclaire
  11 août 2012
Beau récit de vie.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Actualitte   09 juillet 2012
Voilà une savoureuse chronique familiale, pleine de rires et de tendresse, où l'auteur raconte la vie de son grand-père Adolphe.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
marina53marina53   21 février 2017
Je me suis toujours demandé si ses histoires [ de mon grand-père] étaient vraies. Mais à cette pensée, j'éprouvais aussitôt un sentiment de honte. Vraies ou fausses, elles étaient une réelle richesse et l'héritage le plus précieux qu'il m'ait laissé. Elles avaient sur moi un impact plus puissant que tout l'imaginaire des contes merveilleux et récits de princes charmants. Quelle importance qu'il ait ou non exagéré certains épisodes de sa vie, je préfère croire qu'ils ont été plus forts que ça encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
SpilettSpilett   08 avril 2018
— " T'as d'beaux yeux, tu sais ! "
— T'as d'beaux yeux, t'as d'beaux yeux,... Môssieur joue les durs à cuire tendrement amoureux... Mais n'empêche que moi l'Gabin, j'l'ai vu quand il était marin !... ... Ça roulait des mécaniques sur le pont, ça signait des autographes tout azimuts... Mais quand il fallait se foutre à la flotte, y'avait plus de fort en gueule. Il savait pas nager l'acteur. Alors sauf votre respect, mesdames messieurs, j'vous passe le bonsoir. T'as d'beaux yeux, j't'en fouterai moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
marina53marina53   21 février 2017
Adolphe était un gars du Nord, un t'chi, il avait dans les yeux le bleu qui manque à son décor, et dans le cœur le soleil qu'il n'y a pas dehors, comme dans la chanson d'Enrico.
Commenter  J’apprécie          270
marina53marina53   21 février 2017
Grandir n'est pas si facile. La soupe ne suffit pas toujours.
Commenter  J’apprécie          260

Videos de Grégory Mardon (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Grégory Mardon
Pour la rentrée dessinée 2020, on vous racontera des histoires ! Avec La Patrie des frères Werner, c’est dans la guerre froide que vous plongerez, au cœur du match de l’Est contre l’Ouest. Black-Out nous fera revivre un Hollywood glaçant pour l’acteur métis Maximus Wyld. Léon & Sofia Tolstoï vous fera partager la vie de ce couple mythique de la littérature. Et La Femme papillon vous dévoilera les coulisses de... Futuropolis ?!?!?
autres livres classés : tripesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
280 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre