AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B0C4Z22CNQ
408 pages
Editions addictives (22/05/2023)
4.39/5   53 notes
Résumé :
Son voisin hockeyeur est un connard, un beau parleur qui se croit tout permis… Alors pourquoi est-ce si dur de lui résister ?
Lorsque Freya emménage au Canada pour une opportunité professionnelle, elle est excitée par cette nouvelle vie qui l’attend. Des collègues géniaux, un appartement superbe, un pays à découvrir, elle n’aurait pas pu rêver mieux !
Mais c’est compter sans le pire voisin qu’elle n’ait jamais eu, ou comme elle préfère l’appeler : « le... >Voir plus
Que lire après The Hockey Player Next DoorVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,39

sur 53 notes
5
16 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
SP & LC Addictives

Freya VS Elliott
Quand un poussin vigoureux se*uellement percute un petit chat aux griffes acérées...

Bienvenue à Montréal!
City où les stars sont les hockeyeurs professionnels surtout un certain canard de l'apt numéro 7. Monsieur, vendeur d'orgasmes sur commande a une merguez pois chiche très active... Dommage pour sa nouvelle voisine, Freya, islandaise d'origine, qui doit cohabiter avec les cris intempestifs de donzelles pas si en détresse... Compliqué d'avoir un sommeil reposant avec un énergumène hyperactif.

Une première rencontre palier explosive!
Une punchline atomique !
La Guerre est déclarée...

Je valide la nouvelle sortie Mila Marelli :
Pour les fous-rire,
Pour les joutes verbales tordantes,
Pour les héros haut en couleur,
Pour les scènes muy caliente,
Pour l'évolution des personnages,
Pour la belle amitié mise en place.

J'ai adoré cette romance se*x-friends du début jusqu'à la dernière ligne. J'avoue, j'ai eu peur que Mila nous ponde un rebondissement "inutile" (cf une fille de ). Une histoire d'amour et d'amitié légère et sans prise de tête. Cela fait du bien à la caboche.

Je kiffe Mila en mode rigolote et coquinou. Adjugé vendu pour Bibi.

Merci la TEAM pour cette lecture VIP.
Merci Mila Marelli, tu as un très bon doigté niveau punchlines.
Commenter  J’apprécie          110
Nouveau roman d'une auteure à la belle plume, on replonge dans un univers sportif et un accord qui pourrait bien causer bien des dommages.
Deux cultures vont se mélanger, des passages à mourir de rire et surtout des instants de purs délices.

Freya va venir vivre à Montréal pour son travail, en effet elle a été choisie pour convaincre ce boss des joyaux que recèle son pays natal. Elle aura à sa disposition un bel appartement mais ce qu'elle ne savait pas c'était que les nuisances sonores allaient lui causer des nuits d'insomnies. En effet, son voisin n'a rien d'un angelot, il aime les plaisirs de la chair et ses partenaires ne semblent pas des plus silencieuses. Alors pas le choix, elle va devoir agir sinon sa santé mentale prendra le large. Alors quand elle le croisera un matin elle n'hésitera pas une seconde pour lui dire ses quatre vérités et le toucher dans son égo masculin.
Il faut dire qu'elle n'a pas mâché ses mots et en plus elle a su faire en sorte qu'il comprenne le calvaire qu'elle a vécu ces dernières nuits. Alors même s'il a un physique à faire fondre les petites culottes, elle ne s'est pas dégonflée et elle a fait son petit effet à cet homme trop sûr de lui.

Elliott, quant à lui, est le sportif par excellence, reconnu pour son talent sur la glace, il est bourré de superstitions et ne compte pas laisser sa part aux autres face à ces femmes qui lui font de l'effet. Il est prêt à tout pour obtenir ce qu'il désire. Et depuis que sa délicieuse nouvelle voisine l'ai mouché devant son meilleur ami, il mettra un point d'honneur à la faire sienne. Il est arrogant certes, mais il a une joie de vivre qui le rend si lumineux. Il énonce que la vérité et même si on lui résiste souvent, il est aussi déterminé sur la glace que dans la vie.

On a vraiment deux personnes que tout oppose, Freya est islandaise, responsable commerciale, ne connait pas ses racines car elle a été adoptée et ne ressent pas le besoin de savoir qui sont ses géniteurs. Elle n'a manqué de rien et a eu tout l'amour que des parents puissent fournir à leur enfant. Alors même si elle a la langue bien pendue, elle est connue pour sa malchance légendaire, pas une semaine ne passe sans qu'une catastrophe arrive. Elle est déterminée à valoriser son pays auprès de son boss canadien et ce même si la concurrence est de première catégorie.
Elliott, lui est un hockeyeur connu de tous et surtout de la gente féminine. Sa famille n'est pas un model pour lui, c'est même un traumatisme car ses parents divorcés ne sont pas dans les meilleurs termes. En effet, chaque rencontre de ses parents est source de conflits. Sa mère en tient une bonne couche. Il est très superstitieux et on ressent ses peurs notamment quand tout ne se déroule pas comme il le souhaite. Pour lui, donc, l'amour est une chose irréelle, pourquoi se limite à une seule personne toute sa vie au risque de souffrir. Autant multiplié les plaisirs. Néanmoins malgré ces défauts, il est un ami loyal, un frère en or et un joueur passionné.

On va être dans une alternance de point de vue et c'est ce que j'adore car, comme souvent, on rentre dans l'esprit masculin qui est bien complexe par moment car il agit avec impulsion, sans réfléchir et ses actes peuvent être mal perçus des autres.
Ce duo va nous régaler par leurs instants ensemble, très vite la balle va changer de camp, lorsque notre petit joueur de hockey tombera malade, il trouvera refuge chez sa voisine et c'est là que leur complicité va s'intensifier. Ils vont agir comme s'ils se connaissaient depuis des années, comme si partager les microbes leur était égale et chacun prendra soin de l'autre à sa façon. L'auteure a su nous montrer que les hommes sont des vrais bébés quand ils sont malades. L'attitude d'Elliott était au point où des claques se perdent.

Les apparences sont trompeuses pour l'un comme pour l'autre, il va la voir autrement après ces jours d'agonies, elle ne prend pas ombrage de ses piques, lui rend la monnaie de sa pièce et le rend meilleur, quant à elle, Elliott sera loin du joueur sans cervelle, il l'écoute, mémorise ce qu'elle lui dit et sait la faire sourire. Les attentions qu'il aura envers elle la fera doucement changer d'avis sur son attitude.

J'ai aimé lire ce nouveau roman de Mila, elle a su me faire rire, m'envouter par cette histoire et me happer avec les différents rebondissements. Et comme la malchance fait partie intégrante de notre protagoniste féminin, je vous assure qu'on ne s'ennuie pas une seconde. L'auteure a pris le parti de traiter d'un thème connu mais en y incorporant un côté rafraichissant avec la différence de culture des deux personnages mais aussi avec cette date fatidique qui pourrait tout faire basculer.
Un enemies to lovers qui se transformera en friends to lovers car oui les liens vont vite se créer entre eux et l'accord nous promettra des scènes toute en sensualité.

Entre Freya et sa peur des hommes, car oui elle a souffert par le passé et la confiance est un sentiment précieux pour elle et Elliott, l'homme dont le mot engagement lui donne de l'urticaire depuis le divorce de ses parents, ils vont rapidement s'apprivoiser, se libérer des préjugés et construire ce lien qui fera ressortir des sentiments qu'ils ne pensaient pas éprouver un jour l'un pour l'autre.
En effet, Freya trouvera son rythme avec la présence de son voisin et ses journées ressembleront rapidement à ceux d'un couple, Elliott lui va vite ressentir ce besoin de la savoir en sécurité, que personne ne lui manque de respect et surtout qu'aucun autre homme ne la touche.

Une belle rencontre entre deux voisins, une histoire pleine d'humour avec poussin et son petit chat et des personnages secondaires qui eux aussi auront une place importante pour notre petit couple, qui pense n'en être pas un.

Lien : https://leslecturesdemariaet..
Commenter  J’apprécie          00
En MM, les romances avec des hockeyeurs rentrent facilement dans mon top 3. Ils doivent être tout juste après les loups-garous. J'étais donc curieux de voir si l'étincelle était aussi avec des sportifs sur glace. En plus, elle était annoncée comme bien spicy avec une légère vibes enemies to lovers. Bref tout ce que j'aime.

Pour le coup, je n'ai pas été déçu du tout, et Freya et Elliott m'ont directement embarqué voire passionné. Il faut dire, il y a une alchimie entre eux deux qui se forme naturellement. C'est électrique et rempli d'une tension énorme que l'on ressent dans les mots de l'auteure. Leurs premières rencontres et échanges sont juste sensationnels. Freya est au bout du rouleau et Elliott en bon jock n'est pas habitué à ne pas être reconnu, et n'apprécie pas d'être rabaissé sur ses performances. C'était juste hilarant.

Et ce qui est génial, c'est que l'auteure a joué sur cette tension et le caractère bien trempé de ses personnages jusqu'au bout. Ils finissent par coucher ensemble sur un craquage. Ils ne l'assument pas du tout et surtout se mettent de magnifiques oeillères. Freya se refuse à revivre une relation suite à la douleur qu'elle a ressentie suite à sa dernière rupture. Et, Elliott, lui, il est anti-engagement, pour lui c'est du cul et rien que du cul. Mais ce qui est drôle c'est que pour tout leur entourage, ils sont en couple. Il n'y a qu'eux qui ne le voient pas et ne réalisent pas le changement dans leurs interactions et leurs sentiments.

Dans les scènes mémorables, il faut que je vous parle de la scène de Elliott malade. Oh mon dieu, ce livre se doit s'être lu, uniquement pour ce passage qui se déroule sur plusieurs chapitres. C'est emblématique, c'est tendre, c'est drôle et émouvant. Et surtout ce moment marque le premier changement de la liste formant la relation Elliott/Freya.

Pour le côté spicy, il est assez présent sans pour autant tomber dans le too much et le vulgaire. Il faut être conscient en prenant ce livre qu'on est face à une romance qui débute par un « arrangement sans attaches entre voisins ». Il y a certes des moments fun mais ce n'est pas une comédie romantique. On attend forcément du sexe. Et on est bien servi, car plus d'une fois j'aurais aimé être à la place de Freya, car le petit Elliott à l'air bien doué et doté par la nature.

Enfin une mention spéciale pour les personnages secondaires, dont le meilleur ami d'Elliott. Il vient certes de subir une rupture difficile, mais pour autant il reste présent pour son pote et il a toujours la petite touche d'humour en ce qui concerne « madame Viking ». J'aime comment il asticote son ami et participe à l'amener à la reconnaissance de ses sentiments.

Au final c'est vraiment une petite romance bien sympa et elle confirme que j'ai tout simplement un kink sur les sportifs. En tout cas, pour moi, The hockey player next door, c'est validé.
Commenter  J’apprécie          10
J'aime les hommes sûrs d'eux qui clament haut et fort qu'au grand jamais, ils ne tomberont amoureux. Elliott est l'un de ceux-là. Quelques mauvais exemples en matière de relation amoureuse et hop, il sait qu'il ne veut pas être dépendant d'une autre personne… sauf que les sentiments ne se contrôlent pas et que c'est bien connu, l'amour vous tombe dessus quand vous vous y attendez le moins. Pourtant, il n'a qu'à claquer des doigts pour s'éclater au lit. Les filles se jettent à ses pieds et aucune n'arrive à l'approcher, à lui donner envie de plus. Enfin ça, c'était avant sa voisine. Freya le menace, lui tient tête et à l'art et la manière de se retrouver dans des situations hasardeuses 😄. Il lui rend quelques services et vice-versa, une sorte de donnant-donnant qui devient leur mode de fonctionnement. J'ai adoré cette équipe de joueurs qui se comporte comme une vraie famille, se tenant au chevet des malades, se foutant de la gueule des autres et ne faisant qu'un sur la glace. Tous se chamaillent dans les vestiaires tout en se soutenant. Freya s'apprête à vivre une année au Canada pour tenter de vendre son projet et obtenir un meilleur poste. Si ses journées se passent sans encombre, ses nuits sont bruyantes… Lorsqu'elle se retrouve devant le fauteur de troubles, son manque de sommeil lui fait dire tout ce qu'elle pense de ses prouesses sexuelles. de cette première rencontre naît une tension qui ne demande qu'à éclater. Si Freya doit panser son coeur d'une rupture, poussée par sa meilleure amie, elle profite des aptitudes sportives de son voisin pour se laisser aller. le deal est clair : Pas de sentiment, pas de mots sur ce qu'ils vivent, mais chacun de son côté pourrait avoir un comportement qui en dit long sur ce qu'il ressent… Je me suis régalée des échanges entre Freya et Elliott, chacun ne voulait pas laisser de l'avance à l'autre. Freya et sa malchance vont vous donner envie de déguster des popcorns et de voir comment elle va réussir à s'extirper d'une énième situation où son voisin est souvent la clé. J'ai adoré le jeu qui se met en place entre nos deux protagonistes, les petits surnoms, les piques … Bref, je ne peux que vous le recommander !
Commenter  J’apprécie          10
Son voisin hockeyeur est un connard, un beau parleur qui se croit tout permis… Alors pourquoi est-ce si dur de lui résister ?

Lorsque Freya emménage au Canada pour une opportunité professionnelle, elle est excitée par cette nouvelle vie qui l'attend. Des collègues géniaux, un appartement superbe, un pays à découvrir, elle n'aurait pas pu rêver mieux !
Mais c'est compter sans le pire voisin qu'elle n'ait jamais eu, ou comme elle préfère l'appeler : « le connard de l'appartement n° 7 ».
Hockeyeur professionnel, Elliott Robinson n'a qu'à lever le petit doigt pour ramener une fille différente chaque soir chez lui. Manque de chance, le mur de sa chambre donne sur celle de Freya, et cette dernière en a plus qu'assez d'être réveillée chaque nuit par les cris des demoiselles. La jeune femme ne compte pas se laisser faire ; hors de question que ça continue ainsi !
Entre eux, la guerre est déclarée. Mais difficile de rester insensible à celui qui ressemble tant à l'acteur qui la fait fantasmer… Et s'ils profitaient de la situation au lieu de s'entretuer ?

Je retrouve avec grand plaisir la plume de Mila, qui à chaque nouveau roman nous entraine au coeur même de l'histoire. Une fois de plus c'est de nouveau le cas dans cette romance où nous suivons Freya, qui débarque de son Islande Natale pour une mission d'un an au Canada dans le cadre de son travail.

Hébergée par sa société, elle fait la connaissance de son voisin, un queutard insensible qui ramène chaque soir une nouvelle conquête. Elliott Robinson, joueur de hockey professionnel , et accessoirement l'homme qui l'empêche de dormir sereinement.

Leur première rencontre va être explosive et la guerre est déclarée entre les deux voisins… mais que dit on … entre haine et passion

J'ai adorée suivre l'histoire de Freya et Elliott dans cette romance où l'humour et la passion ont la part belle. Les personnages sont très attachants et leurs personnalités sont au top. J'adore le côté déjanté de Freya, une véritable miss catastrophe.
Une véritable bouffée de bonheur que ce roman à découvrir de toute urgence
Un coup de coeur pour moi
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Chapitre 4 :
Freya
«… J’ouvre les hostilités. J’ai besoin qu’il comprenne que je ne suis pas comme toutes les nanas qu’il ramène chez lui et qui succombent au moindre coup d’œil qu’il pourrait leur jeter.
– D’ailleurs, ça tombe bien que l’on se rencontre… Vous ne pouvez pas faire moins de bruit ?
– Comment ça ? demande-t-il en penchant la tête sur le côté.
Oh, merde, même comme ça, il est canon !
– Tous les soirs, c’est le même cirque.
Son pote se marre, ce qui m’énerve encore plus. Pendant ce temps, mon voisin se mord les lèvres afin d’éviter un fou rire, ce qui provoque en moi une bouffée de chaleur, tel un brasier.
– Désolé, je… Elles sont expressives.
Je me pince les lèvres. Je viens de tomber sur un mec comme Harald.
J’ai la confirmation que ce n’est donc pas sa copine avec qui il baise, mais bien toute une tripotée de nanas, vu son commentaire. Quelque chose de moche se passe en moi. Mon esprit de connasse se réveille à la simple pensée de ce porc d’Harald Erikson, sans compter que je n’ai pas eu une nuit de tranquillité depuis que ce don Juan ramène dans son pieu toutes les nanas qu’il croise dans la rue.
– C’est un fait, elles ne savent pas simuler, lâché-je.
Ma remarque tombe telle une bombe. Les deux ont relevé la tête et mon côté sale garce en est grandement satisfait. Pour les sortir de leur coma de play-boy à la noix, je me penche légèrement et ajoute :
– Vous seriez gentil de les faire taire ou de frapper leur tête un peu plus fort contre le mur afin que j’aie la paix.
– Elles ne simulent pas ! crache-t-il.
Oh, poussin …»
Commenter  J’apprécie          00
Chapitre 2 :
Freya
«… Je me repositionne confortablement contre mon oreiller et ferme les yeux en faisant le vide dans ma tête. Je m’imagine sur une plage de sable fin avec le soleil qui caresse mes joues, l’odeur de la mer et le bruit des vagues s’écrasant sur les rochers.
– Oh, c’est bon, putain !
J’ouvre les yeux et fronce les sourcils. C’était quoi ça ?! Je tends l’oreille, mais n’entends rien de plus. J’ai dû rêver… Je ferme à nouveau les yeux et prends de profondes inspirations.
– Ah, mon Dieu, oui !
Euh… Non mais, je rêve, ou mon voisin est en train de…
Je me pince les lèvres et me redresse pour être sûre de ne pas avoir halluciné. Ça fait deux fois que j’entends ce qui ressemble à des gémissements.
– Plus fort ! Plus fort ! Oui !
Je n’ai pas rêvé en effet. Je grogne et pose mon coussin sur ma tête pour étouffer les voix. Ça annonce une nuit pourrie, ça ! …»
Commenter  J’apprécie          00
- Trop court, réponds-je.
- c’est ce que t’as dit ta dernière meuf ?
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : hockeyVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (128) Voir plus



Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
860 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre

{* *}