AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782752900531
512 pages
Phébus (18/02/2005)
4.18/5   58 notes
Résumé :
Le roman vrai de la Révolution de 89 : couronné en 1963 par le Grand Prix du Roman de l'Académie française, réédité avec éclat l'année du Bicentenaire - et considéré aujourd'hui comme un classique. Au rebours des pratiques du roman dit historique, Margerit n'invente des personnages de fiction (fort peu au total) que pour leur faire vivre la stricte réalité de l'histoire.
Le résultat. paradoxal, est un récit à la fois austère et si violemment vivant que le lec... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Gwen21
  03 mars 2013
Premier volet d'une oeuvre romanesque phénoménale qui, à ma connaissance, n'a pas son égal quant à la qualité du traitement du sujet qu'elle aborde : la Révolution Française. Couronné en 1963 par le Grand Prix du roman De l'Académie Française, ce roman pose les bases d'une fresque exaltante parfaitement documentée et retranscrite par une plume soignée et efficace.
Or, de l'efficacité, il en a fallu à Robert Margerit pour gagner ce pari intrépide de vouloir faire vivre à son lecteur cette période de l'histoire de France si chahutée ! Car ce roman, ainsi que ses trois petits frères, est avant tout LE roman de la Révolution. En plaçant nos pas dans ceux des trois personnages principaux, Claude, l'intellectuel, Bernard, le fougueux et Lise, la belle indécise, l'écrivain briviste nous procure une occasion unique d'anticiper, de comprendre et de vivre pleinement les évènements révolutionnaires, pas à pas.
L'approche des évènements par le roman plutôt que par l'essai permet véritablement de vivre de l'intérieur les tensions et le climat politique, de prendre en considération tous les tenants et les aboutissants sociaux, humains, philosophiques de cette période charnière afin d'en mieux mesurer les enjeux. Approcher jusque dans leur intimité les principaux protagonistes, bien réels même s'ils servent la fiction de la narration, tels Danton, Robespierre, Marat, Saint-Just et tant d'autres, donne au lecteur les clés de lecture nécessaires pour comprendre comment soulevés dans un même élan les loups assoiffés de justice et de liberté ont fini par se dévorer entre eux, se trouvant à court d'agneaux.
Exaltant, passionnant, fondamental.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          532
cecilit
  28 juin 2014
Commencée hier, Dieu que je me régale ! Je bois du petit lait ! de l'Histoire, des sentiments, de l'intelligence et de la culture, des personnages que l'on a envie de suivre dès le début, mais pourquoi, je ne connaissais pas cette oeuvre auparavant ?
Commenter  J’apprécie          191
frandj
  24 juillet 2015
Il y a quelques années, j'ignorais encore l'existence de Robert Margerit. Et c'est par hasard que, à ma médiathèque, je suis tombé sur ces quatre romans historiques consacrés à la Révolution française. J'écris ici un commentaire qui ne vaut pas seulement au sujet du premier tome, mais aussi pour toute la série. le propos de l'auteur est très ambitieux: il s'agit pour lui de faire une peinture exacte et exhaustive de la période révolutionnaire, de son origine à sa fin. Ainsi, nous suivons les tribulations des trois héros principaux imaginés par R. Margerit: Claude, Bernard et Lise. Mais aussi nous assistons en direct à toutes les journées historiques qui ont jalonné la Révolution, nous écoutons les discours des grands "ténors" de la Convention, nous humons l'air de Paris (dont l'ambiance a varié significativement entre la prise de la Bastille et la chute des "Terroristes"). Tout sonne juste. Bien sûr, c'est vraiment long à lire, mais c'est passionnant. Il est bien évident que l'auteur s'est documenté avec un extrême sérieux sur toute cette période. En écrivant cette somme romanesque, il a su rendre vivante la grande Histoire et je lui tire mon chapeau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
nanouche
  24 août 2021
Lise a 18 ans, elle est la fille d'un bourgeois de Limoges et elle est amoureuse de Bernard mais il n'est qu'un simple boutiquier et le père de Lise a des ambitions plus élevées pour elle. Il organise le mariage de sa fille avec Claude, un avocat prometteur. C'est Claude qui est le héros de ce roman. En 1789 il est élu pour représenter le tiers-état de Limoges aux Etats-généraux à Versailles.
Comme son nom l'indique, La Révolution est une histoire romancée de la Révolution française, les personnages de fiction évoluent dans la réalité historique. Dans ce premier tome (il y en a quatre) qui court jusqu'à fin 1791, Claude découvre l'action politique. A Versailles il fait la connaissance de Robespierre, Desmoulins, Danton... C'est passionnant parce que c'est le genre d'ouvrage qui fait comprendre comment les choses se passent. On voit bien comment les événements s'emballent, comment Louis 16 est incapable, de par son éducation et son entourage, d'accepter les changements demandés, ce qui pousse la Révolution plus loin. Parti pour réformer la monarchie notre héros est devenu républicain.
Le pan romanesque c'est le triangle amoureux formé par Lise, Bernard et Claude. Petit à petit Lise est tombée amoureuse de son mari tout en conservant son affection à Bernard avec qui elle entretient une relation platonique et qui s'est lié d'amitié avec Claude. Entre ces deux hommes qui béent d'admiration à ses pieds je trouve qu'elle fait parfois un peu la coquette mais bon, je reconnais qu'elle est aussi très jeune.
Lien : http://monbiblioblog.revolub..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Hermiande
  28 février 2021
3 personnages fictifs (Claude, Lise et Bernard), plongés au coeur de la révolution, prennent une part active à tous les événements qui ont mis fin à la monarchie absolue. Cela permet à l'auteur de nous faire suivre au plus près tous les méandres de la révolution. le roman commence aux moment de la rédaction des cahiers de doléances. le récit est magistral. Les héros sont attachants. La plumes alerte. Un moyen très agréable de découvrir ou re-découvrir cette période intense et compliquée de notre histoire. L'auteur maîtrise parfaitement son sujet. Un régal !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
cecilitcecilit   13 juillet 2014
Le discours de Louis XVI avait été très applaudi. Lise s'amusa de voir cette assemblée, qui avait suspendu le monarque, failli le juger, le déposer, et lui avait ôté pratiquement tout pouvoir, se séparer au cri répété de : "Vive le roi!".....L'enthousiasme du public, en tout cas, ne laissait pas de doute : c'était un engouement monarchiste, sinon même un retour de flamme royaliste. Depuis la proclamation de l'acte constitutionnel, la grande masse parisienne s'amourachait de son roi et de sa reine rétablis. On les acclamait aux Tuileries, on les applaudissait quand ils paraissaient à l'Opéra, dans les théâtres qui, presque tous, reprenaient des pièces royalistes : Gaston et Bayard, Henri IV à Paris, Nicomède dans la lune, et Richard Coeur de Lion où l'on ne chantait plus : " Ô Richard ! Ô mon roi, l'univers t'abandonne ", mais :" Ô Louis ! Ô mon roi, tes amis t'environnent ". Au parterre quelquefois d'obstinés démocrates protestaient, risquant un mauvais parti.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cecilitcecilit   28 juin 2014
Je vais te dire quelque chose ; je ne suis pas faite pour la crasse, moi, ni pour la misère.Rien ne me coûte qui me permet d'en sortir. J'aime ma tournure, ma peau. Je les veux soignées. Je veux qu'on les aime. Si je pouvais, je prendrais des bains de lait comme cette reine ou je ne sais quoi des anciens temps, que j'ai vue en peinture chez.. chez une pratique. Pourquoi les beaux atours ne seraient pour une jolie fille plutôt que pour une Madame de*** aux jambes de fauteuil ? Si j'etais née boulevard de la Pyramide, je n'aurais pas à m'occuper des vieux. Eh bien un jour, j'y habiterai, je te le jure. Qu'as-tu à répondre ?
Pas grand chose, soupira-t-il. Tu as raison, il n'y'a rien de commun entre toi et moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OlivOliv   07 juillet 2013
Dans la pénombre chaude, à la lueur des lampes qui faisaient luire les lys d'or sur le fond de velours violet, ce n'avait été qu'un cri, un élan, une vague d'émotion, de générosité, d'amour fraternel. Quiconque détenait un avantage le voulait sacrifier. Toutes les chaînes tombaient, toutes les barrières étaient jetées bas. Plus de privilèges, plus d'interdits, plus de différences entre les conditions. Plus de séparations entre les provinces, plus de pays d'État : une nation unie, consciente d'elle-même, une France enfin formée de tous ses enfants, de toute sa terre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
tonpdgtonpdg   06 février 2015
« La Constitution ! s’exclama Desmoulins. Hon, hon, elle est faite par une assemblée renfermant trois cents royalistes et prélats, six cents monarchistes. Comment serait-elle démocratique, votre sacro-sainte Constitution ? Elle sert de masque à ceux qui sont en train d’étrangler la liberté, voilà tout. »
Commenter  J’apprécie          20

Video de Robert Margerit (1) Voir plusAjouter une vidéo

Aujourd'hui ont été décernés le prix Goncourt et le prix Renaudot
Le prix Goncourt a été attribué à Julien GRACQ pour "Le rivage des syrtes" et le Renaudot à Robert MARGERIT pour "Le dieu nu".
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2480 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..