AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2812607254
Éditeur : Editions du Rouergue (03/09/2014)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 51 notes)
Résumé :
Les Ombres blanches l'avaient prédit. Leur annoncement était clair : une enfant viendrait au monde, tuerait le roi Arden, s'emparerait de son trône et asservirait son royaume.
Cette enfant aurait dû mourir... le destin en fit une reine, la reine Yélana.
Assoiffée de pouvoir, elle va assujettir le peuple par la force et bientôt s'en prendre à la paisible communauté de la Plaine.
Seul Yoran, jeune chasseur, va lui tenir tête et se lancer dans une... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  17 août 2014
Yoran a une vie calme, insouciante, proche de la nature, avec sa famille, ses amis et la belle Loda, lorsque soudain, la mort se propage autour de lui.
Il quitte son havre de paix pour affronter un monde extérieur qu'il ignorait jusqu'à présent, bien décidé à rapporter un remède et à sauver ceux qu'il aime !
Mais ce voyage périlleux va lui ouvrir les yeux sur les réalités du monde et notamment sur le joug implacable que fait régner la terrible Reine sur l'ensemble du royaume !
Sa route sera aussi un cheminement personnel douloureux. le périple va bouleverser ses certitudes et en ouvrant des horizons, l'obliger à évoluer !
Yoran va devoir faire ses propres choix, face à une Reine séductrice et manipulatrice, un peuple mourant, des rebelles impuissants, et Tadek qui semble être une autre âme soeur...
Rien ne serait complet sans l'existence d'une prophétie qui va influer et parfois justifier le destin des héros.
Un récit dense, complexe, qui nous offre un héros qui se grise au fur et à mesure de l'histoire et de son contact avec la vraie vie. Innocent, pur, entier au début de son Odyssée, il finira ce premier tome envoûtant, rempli d'ombres.
L'amour, la culpabilité, l'action mais aussi la fuite, la peur, le devoir seront des parties de l'équation à résoudre. Auriez-vous fait les mêmes choix ?

Intemporia est un livre en trois parties. Cet excellent premier tome propose déjà une première résolution du récit même si on a très envie que l'aventure continue au plus vite !
Ce premier livre de la nouvelle collection épik ouvre en fanfare les éditions du Rouergue aux littératures de l'imaginaire, avec un texte beau et prenant ! A lire !


Lien : http://cdilumiere.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Colibrille
  03 juillet 2015
Par où commencer ? Il y a tant de choses à dire sur Intemporia, que des bonnes qui plus est ! C'est dans une ambiance moyenâgeuse nimbée de magie que se déroule la mystérieuse histoire d'Intemporia. Une quête dangereuse dont le héros est Yoran, un jeune campagnard qui doit sauver le royaume d'une reine maléfique…
Dit comme ça, l'intrigue n'a pas l'air franchement originale. Et pourtant, au fil des chapitre, on va de surprise en surprise. L'intrigue gagne en densité, en intensité, à chaque page. On est complètement happé par l'univers de Claire-Lise Marguier ainsi que par la quête de son héros, ô combien périlleuse et passionnante !
A plusieurs reprises, Intemporia m'a rappelé la série Louis le galoup (chef d'oeuvre de Jean-Luc Marcastel). L'univers moyenâgeux fantastique est en effet similaire, de même que le personnage principal qui y est au centre. Un personnage assez ordinaire lorsque débute l'histoire, mais qui finit par devenir un héros malgré lui.
Tout comme Louis, Yoran est au départ au jeune garçon innocent, naïf. C'est durant leur quête que les deux garçons découvrent la véritable nature du monde qui les entoure. C'est dans ce même monde, bien plus dangereux qu'ils ne le pensaient, qu'ils deviennent finalement des hommes, par les armes, par le sang versé. Autrement dit, ils perdent tous deux les illusions de leur jeunesse.
J'ai beaucoup apprécié le personnage de Yoran car l'auteure n'en fait pas un héros sans peur et sans reproches. Il éprouve de la culpabilité, de la peur. Il se laisse parfois dominer par ses sentiments, au lieu d'écouter la raison. Il est humain, tout simplement, et cela le rend d'autant plus attachant. Si Yoran est un personnage qu'on ne peut s'empêcher d'aimer, il n'est pas le seul. Un des autres points forts de ce roman est que les personnages secondaires sont tout aussi travaillés que le héros. Je pense bien sûr à Tadeck (vraiment fascinant) mais aussi la reine Yélana, Akin etc.
A la fin de ce roman, la boucle est bouclée. L'histoire pourrait se terminer. Heureusement pour nous, il semble qu'un second tome soit au programme ! Je suis plus qu'impatiente de lire la suite des aventures de Yoran. le règne de Yélana va-t-il continuer de répandre le sang, la peur et la misère ? Mais surtout, Yoran restera-t-il cloîtré dans son village auprès des siens ou choisira-t-il d'écouter sa conscience et se rebeller contre la reine ? Réponse dans le deuxième volet, bientôt j'espère...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
DreamBookeuse
  27 mai 2018
Publié en septembre 2014, Intemporia est la première trilogie fantasy publiée aux éditions le Rouergue dans leur collection Epik. de cette dernière je ne connaissais que Sirius de Stéphane Servant qui avait été un énorme coup de coeur.
Mon résumé
Tous les enfants sont observés minutieusement à la naissance. Si l'un d'entre eux porte la marque en forme de demie lune, signe de l'Annoncement, l'enfant doit être exécuté. Mais Banky, alors un homme mature ne peux s'y résoudre et sauve l'enfant, l'emportant au loin. La malédiction a déjà fait une victime.
Des années plus tard, la petite fille sauvée est devenue Reine incontestée du Royaume. Avec ses pouvoirs démesurés elle règne sans commune mesure sur ses terres, ne s'intéressant que de très loin au sort de son peuple, désireuse d'amasser le plus de pouvoir possible.
A des années lumières de cette existence fastueuse, Yoran a épousé la jeune Loda à 17 ans à peine. Homme accompli dans son village, huit clos bucolique et paradisiaque, il n'imagine pas que sa vie va basculer… Jusqu'à ce que les villageois commencent à tomber malades, et à mourir. Déterminé à sauver la femme qu'il aime Yoran sort de son village et met pour la première fois les pieds dans le monde.
Mon avis
Le premier chapitre, qui s'apparente à un prologue, séparé des autres par plusieurs décennies, nous happe dès les premières secondes. Malédiction, mort, magie, une combinaison trop souvent habituelle mais toujours gagnante. Et tout retombe d'un seul coup avec la vie très triviale et tout à fait ordinaire de Yoran. Je pense que tout cela était désiré même si cela m'a moi aussi ennuyée. Cette rupture volontaire créé également un cocon protecteur autour de la vie de Yoran… cocon qui est matériellement physique avec le fameux bouclier protégeant son village et dont il apprendra l'existence que plus tard.
Les personnages
Yoran n'est pas forcément un personnage que l'on apprécie, ce n'est pas un héros, sans peur, mais un homme que la vie a bien décidé de malmener. Terriblement innocent avant de quitter le village, bien que particulièrement doué avec une lame, le personnage principal de ce roman est directement confronté à la mort avec les premiers enfants malades du village, qui semblent succomber à une fièvre dévastatrice. de ses doux baisers avec Loda, il passe à une longue marche forcée à travers la forêt, une rencontre fortuite et malheureuse avec un vagabond, un avant-goût macabre de la vie sous le règne de Yélana à la cité de Khatarstria jonchée de cadavres… L'innocent jeune homme laisse place à un aventurier hésitant, rempli de doute et rongé par la culpabilité mais également courageux dont le grand coeur finira sans doute par lui causer des ennuis.
Si je regrette de ne pas avoir plus de détails sur la vie de Yélana, la Reine, j'ai été ravie de pouvoir l'observer à travers le regard de son fils, Tadeck qui contractera une dette envers Yoran pour l'avoir sauvé d'une mort certaine. Prince, mais également chef des Insoumis, groupuscule établi à l'encontre de la Reine et de ses pleins pouvoirs, bien décidés à la renverser, Tadeck présente un visage angélique qui cache des blessures profondes. Bien plus mature que son camarade de voyage et d'aventures, il est déjà meurtri par la vie. Pourtant sa relation avec Yoran ne sera pas toujours facile et chacun doutera de l'autre plusieurs fois, refusant d'accorder pleinement sa confiance. Parfois à juste titre.
La relation entre Yélan et Yélana, frère et soeur, qui prend quelques pages du roman, nous laisse entrevoir une fraternité fusionnelle, et un visage moins manichéen que la Reine terrible et monstrueuse vue par son fils et les villageois alentours. Leur amour et leur comportement fusionnel pourrait même nous faire craquer si on ne savait pas l'un capable de torturer des hommes et des femmes et l'autre de pouvoir envoyer un enfant mourir dans les mines…
Mais tout n'est pas noir ou blanc et ce roman en est une parfaite illustration. Les personnages sont tous plus humains les uns que les autres, même si la magie des Sceaux offrent à Tadeck et à la Reine une sorte d'aura charismatique et dangereuse. Les sentiments de culpabilité, de doute, de honte, de vengeance, de dégoût sont distillés çà et là autour du personnage de Yoran tout autant que les élans de tendresse, d'amour et d'amitié qui le lient à ses deux âmes soeurs Loda et Tadeck. J'ai même espéré voir une petite relation amoureuse entre les deux jeunes hommes s'établir, plusieurs indices le laissant présager mais rien n'a été fait. Je soulignerai d'ailleurs ici que l'auteure fait preuve d'une grande délicatesse en évoquant les relations entre le prince héritier et Esak, un jeune homme voué à la cause des Insoumis, laissant entendre que les deux hommes s'aiment sans jamais en faire un sujet à discussion ou à discorde, laissant au lecteur le soin de le relever ou non.
Plume et scénario
La plume de l'auteure, quoique assez banale, se laisse parfois aller à des élans poétiques quand ce ne sont pas des descriptions sans fin. Son sens du détail permet de caractériser l'environnement et de lui fournir moult précision, ciselant un paysage merveilleux. J'ai saisi quelques fois des allusions aux contes plus traditionnels de la Belle au Bois Dormant ou à Blanche Neige sans toutefois que des liens soient clairement établis. La trame qu'elle nous livre reste également très sombre, des ténèbres d'autant mises en exergue qu'une grande partie de l'intrigue se déroule soit sous le climat généreux du village, soit dans le faste doré de la cour.
Du point de vue du scénario la magie semble avoir été étudiée mais reste profondément mystérieuse tout le long du récit, et nous ignorons encore beaucoup de choses sur la Reine et ses intentions, et sur Yoran qui me semble avoir un rôle encore plus important à jouer. Même si certains rebondissements semblent un peu surfaits, la plupart des événements trouvent causes et effets sans problème.
Le mot de la fin
Dans un style le rendant accessible à tout âge, Claire-Lise Marguier tisse une toile de fond emprunte de magie et de richesse, s'attardant beaucoup sur ses personnages pour leur donner toute la profondeur qu'ils méritent. Si ce n'est pas un coup de coeur, cette lecture reste plaisante et agréable, et la fin de ce premier tome, quoique parfaitement exécutée, nous laisse plusieurs pistes narratives possibles pour les deux prochains tomes.
Lien : https://lesdreamdreamdunebou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Odlag
  25 septembre 2014
Yoran, âgé de seize ans, vit paisiblement dans la Plaine, un lieu séparé du reste du monde par un bouclier invisible dont il ignore l'existence. Yoran est connu pour son grand courage, qu'il tient de son défunt père, ce qui lui permet d'épouser si jeune la fille dont il est amoureux, Loda. Leur bonheur extraordinaire pour le jeune garçon, jusqu'à ce qu'un malheur s'abatte sur le village...
Une étrange épidémie frappe les habitants, tuant ainsi plusieurs d'entre eux. Les malades ont tous un point commun qui effraie les anciens : un sceau particulier apparaît sur leur ventre.
Yoran apprend la vérité sur le bouclier et le monde extérieur : le bouclier sert à les protéger du pouvoir de la reine Yélana, qui règne cruellement sur le reste du royaume ; le bouclier se serait affaibli, ce qui aurait provoqué la maladie. Il apprend aussi qu'une pierre, contenant le sceau de la reine, permettrait de renforcer le bouclier.
Yoran décide alors de quitter la sécurité de sa Plaine pour sauver sa jeune épouse, tombée malade à son tour.
Nous suivons ainsi le jeune Yoran dans un voyage initiatique où se mêlent actions et émotions. Yoran découvre un monde où règne la cruauté, un monde où il faut être prêt à tout (même à tuer) pour protéger ceux que l'on aime. Il y rencontre des gens égoïstes et cruels, mais aussi des personnes étonnantes auxquelles il va se lier.
Cette aventure va mettre le courage de notre jeune héros à l'épreuve, tout comme sa morale : que faire si sauver son épouse revient à permettre à un mal plus terrible encore de s'étendre sur le reste du royaume ?
Dans le tout premier chapitre, nous suivons un homme qui trouve un bébé. Ce bébé est destiné à devenir la terrible reine Yélana. Malgré la prophétie, l'homme, charmé par le bébé (est-ce due à la magie ?), décide de le garder. Je pense que ce chapitre aurait été mieux en Prologue, d'autant plus qu'on a un saut de plusieurs décennies entre ce chapitre et le suivant.
Je regrette aussi qu'il n'y ait pas eu de détails sur la vie de Yélana (comment a-t-elle grandi ? que s'est-il passé pour qu'elle devienne ainsi ? etc.), mais peut-être que cela sera expliqué dans les prochains tomes.
L'écriture et le vocabulaire rendent ce livre accessible à un lectorat assez large (adulte et jeunesse). Les paysages et les personnages sont agréablement bien décrits, sans pour autant entrer dans de trop grandes descriptions.
J'ai hâte de lire le deuxième tome de cette série qui me semble plutôt prometteuse...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cats26
  30 juin 2015
J'avoue avoir eu du mal avec ce bouquin que je n'ai pas vraiment su comment qualifier.
La quatrième de couverture me promettait aventures épiques dans un monde d'heroïc fantasy et le premier chapitre commençait bien avec cette histoire de malédiction qui fait qu'on égorge les nouveaux-nés et puis, hiatus.
On passe à Yoran dont la vie m'a indifférée (tous les passages sur sa vie au village m'ont ennuyée) et dont la quête m'a laissé perplexe : ni héroïque, ni épique, ni haletante et bourrée d'incohérences narratives (mais où est le chien?).
J'ai eu l'impression que parfois, il ne se passait rien puis des évènements arrivent sans qu'on sache vraiment pourquoi sauf que l'auteur en a besoin là (la mort du vagabond, par exemple) ou avait envie de l'écrire (la danse de Tadeck torse nu).
Je me suis même demandée, à certains passages, si l'auteure ne s'était pas laissée emporter par sa plume, privilégiant de belles phrases au détriment du sens (ex : le héros qui entend "une eau grasse venait lécher une rive de granit"! Waaouh, quelle oreille! Ou encore, une blessure anodine sur la cuisse "de la taille d'une assiette". Quelle sorte d'assiette? Cela me semble quand même énorme comme taille de blessure )
En fait, le personnage de Yéléna m'a semblé plus intéressant et je me suis dit que j'aurais bien voulu lire en détail son accession au pouvoir, ses manigances ("abjectes", selon l'auteure) pour arriver au trône, sa relation avec Yélan et Tadeck (qu'est-il advenu du père de ce dernier?) et non, on présente un état de fait et j'ai trouvé ça dommage.
Par ailleurs le texte est dense, touffu, avec une grande richesse lexicale (vénusté!) mais les personnages manquent de maturité.
Vu le comportement de Yoran, je lui aurais donné 13-14 ans et il a bien plus. Et c'est surtout que vu son statut et son rôle dans sa communauté, on s'attend qu'il soit plus mature: il est marié, support de famille, excellent chasseur et bâtisseur (un homme accompli dans sa société).

Bref, je ne suis pas arrivée pas à cerner quel était le public cible de ce roman et comment tout ça allait tourner.
La fin du tome m'a semblé bizarre et attend visiblement une suite, que je ne lirais probablement pas.
En résumé, un roman très intéressant du point de vue de la forme (qualité du vocabulaire, des phrases, du style) mais moins du point de vue du fond (caractérisation des personnages, construction du récit, public visé).
A partir de 14 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22

critiques presse (1)
Ricochet   14 novembre 2014
L'écriture, qui m'a immédiatement séduite, est mise au service d'un scénario bien ficelé répondant au code du genre et sujet à de multiples rebondissements.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   16 août 2014
Qu'advenait-il de la communauté ? Le bouclier tenait-il le coup ou s'affaissait-il ?Y avait-il d'autres morts ?
Il n'osait affronter la vision qui lui nouait les tripes et l'étranglait. Avait-il quitté Loda alors qu'elle vivait dernières heures ? Il avait voulu agir, mais n'était-ce pas plutôt fuir ? N'avait-il pas endossé ce rôle de faux héros pour échapper à l'ambiance morbide de la Plaine ?
Commenter  J’apprécie          160
boumabouma   01 mars 2015
Etait-ce lui qui avait marché toute une nuit à travers bois sans ralentir ?
Il avait au moins appris une leçon : si la peur donne des ailes, la douleur les retire.
Commenter  J’apprécie          100
ColibrilleColibrille   30 juin 2015
Cela n'avait duré qu'une poignée de secondes, mais Yoran eut l'impression que la nuit entière s'était écoulée. Il comptait sur l'aube pour vaincre les turbulences de sa pensée, et il se rendit compte qu'il avait la main posée sur son cœur comme pour le retenir. Il ouvrit sa paume, constata que la brûlure en forme de cercle, témoin du pacte sous le Sceau, avait disparu comme par enchantement.
- C'est fini, dit-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ColibrilleColibrille   30 juin 2015
Ils mangèrent rapidement et se retrouvèrent, un peu trop prématurément au goût de Yoran, devant trois magnifiques chevaux aux jambes exagérément longues, prêts à être montés. Il sentit son estomac se contorsionner en représailles.
- Tadeck, demanda Yoran avec inquiétude, tu n'as pas dit qu'Akin aurait pitié ?
- Si, et qu'il t'en a choisi un doux comme un agneau, pas que tu monterais un poney !
Commenter  J’apprécie          30
Classe_3e1_ArianeClasse_3e1_Ariane   27 janvier 2015
Les soldats se postèrent face à eux, dans un maintien impeccable, et Yoran brutalement envahi par la peur sentit qu'il perdait le contrôle de lui-même, comme dans la cage lorsque les soldats avaient amené leur prisonnier au milieu de la petite clairière. Ses jambes se mirent à trembler, et , pour un peu, il serait tombé à genoux si un résidu de fierté n'avait pas forcé ses mollets jusqu'à la rupture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Claire-Lise Marguier (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire-Lise Marguier
Viens découvrir les derniers #livres et #ebooks arrivés dans ma Bibliothèque! Mon article sur le blog avec le synopsis des romans :http://www.leblogdeptitelfe.fr/2017/01/bookhaul-decembre-2016-des-livres-et.html
Plus de vidéos : http://goo.gl/hCnYmr . Déroulez pour plus d'infos :)
? Livres cités : Fidèle à ton pas balancé, de Sylvie Lainé Les Portes d'Athion, d'Anne Sophie Kindraich La vitesse sur la peau, de Fanny Chiarello Fuite de Fluide de Li-Cam Never Never Saison 2 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher Les Dormeurs, d'Emmanuel Quentin Gastronogeek Maliki Blog
? Chaînes / blogs cités Emaginaire : http://www.emaginaire.com/
?Mes chroniques écrites : Never Never :http://www.leblogdeptitelfe.fr/2017/01/never-never-de-colleen-hoover-tarryn.html
Le Faire ou Mourir de Claire Lise Marguier (Edition le Rouergue) http://www.leblogdeptitelfe.fr/2015/09/le-faire-ou-mourir-de-claire-lise.html
Organic Edition http://www.leblogdeptitelfe.fr/2016/11/uneedition-unecollection-organic.html
_ ? Me contacter
SITE : http://www.leblogdeptitelfe.fr/ FACEBOOK : http://goo.gl/huya0v TWITTER: https://twitter.com/Ptitelfe1982 - @ptitelfe1982 INSTAGRAM: https://instagram.com/leblogdeptitelfe MAIL: contact@leblogdeptitelfe.fr SNAPCHAT / @ptitelfe82
Je tourne avec un Canon 70D La musique d'intro est Legacy Studer - crédité par Universal UPPM
Merci d'avoir regardé cette vidéo ! Aimez, partagez, ou abonnez vous ;) ca fait toujours plaisir ! A bientôt! Hélène
+ Lire la suite
autres livres classés : courageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1313 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre