AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Asil


Asil
  19 novembre 2014
Ceux qui me restent est une BD délicate. Ici pas d'esbroufe, seulement de l'authenticité. le sujet de la maladie d'Alzheimer est traité de l'intérieur, l'auteur nous plaçant dans l'esprit de Florent, malade, perdu entre passé, présent et imaginaire.

Les débuts sont d'ailleurs assez déroutants, j'ai eu du mal à suivre son esprit torturé. Une fois que le lecteur a compris ou il est, comment le récit fonctionne, la fresque dépeinte par Damien Marie frappe de plein fouet.

Au fil des pages, on en apprend de plus en plus sur cet homme. Sur son passé, de sa rencontre avec sa futur épouse aux évènements dramatiques qui le mèneront à délaisser ceux qu'il aime. le récit prend une dimension supplémentaire en s'attardant sur la vie de Lilie, sa fille, sur ce qu'elle ressent face à la maladie de son père. le désarroi de Florent, celui de Lile, la solitude qui semble les unir, tout est touchant.

Les dessins de Laurent Bonneau soutiennent totalement le propos. Les décors à peine esquissés parfois, le peu de couleurs qui subsistent, tout est fait pour nous rappeler que nous ne sommes pas dans la réalité mais bien dans l'esprit de Florent.

Je ne suis pas sure que cette bande dessinée plaise à tout le monde, le sujet est trop sensible, en tout cas, à moi, elle m'a parlée.
Lien : http://calokilit.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (8)voir plus