AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782843373473
245 pages
Anne Carrière (08/03/2006)
3.12/5   56 notes
Résumé :
Une maison à vendre dans le Vexin. Son propriétaire, Delbreuve, au caractère excentrique, entend choisir l'acheteur qui en sera digne. Il s'adresse à un agent immobilier, Jacques Verniot, un homme qui vit en demi-teinte auprès d'une épouse épuisante. Verniot aspire au calme, et cette maison est la maison de ses rêves, mais il se doit de la proposer avant tout à ses clients. Clara Miniot, une romancière à succès, mère célibataire d'un grand fils très conventionnel, r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,12

sur 56 notes
5
2 avis
4
5 avis
3
4 avis
2
3 avis
1
1 avis

carre
  29 mai 2012
Comparée à sa sortie dans la même veine que les romans d'Anna Gavalda, le roman d'Agnès Marietta est bien en deçà de l'univers Gavaldien. Certe, l'idée d'entrecroiser ces récits à travers la visite d'une maison dans le Vexin avait de quoi rendre l'entreprise sympathique, mais personnages stéréotypés, dialogues mièvres, situations convenues, font que "N'attendez pas trop longtemps" n'arrive jamais à nous passionné plus que ça. Et croire que l'achat d'une maison puisse permettre de rebatir une nouvelle vie me parait vain. Vite lu, vite oublié.
Commenter  J’apprécie          192
Shopgirl81
  20 février 2022
Ce livre est dans mon top 5 et pourtant j'oublie souvent de le citer tant il est discret, si mince parmi les gros pavés, avec sa couverture pas inoubliable. Premier roman d'une autrice de théâtre, je l'ai étrangement découvert lors de notre voyage de noces sur un bateau à destination des îles grecques, il y a 12 ans. Poussée par la curiosité, j'avais suivi les panneaux ”bibliothèque” avant de tomber sur une pièce minuscule et déserte, donnant sur la mer, avec des livres qui se serraient dans des vitrines pour ne pas tomber en cas de gros temps. Ce petit livre m'avait attirée, et le résumé m'avait convaincue. Bien sûr, nous n'avions pas beaucoup de temps à consacrer à la lecture, entre les visites à terre et l'amour en mer, et je fus obligée de le reposer à sa place avant d'entamer le 3ème chapitre. Pourtant j'étais sous le charme et je l'ai acheté dès notre retour à la maison.
Le coup de foudre s'est transformé en amour fidèle et je l'ai lu à de nombreuses reprises. Agnès Marietta a le don d'écrire comme je pense, à toute vitesse. Les mots s'enchaînent avec une poésie dont on entend presque la musique. Chaque chapitre est narré par l'un des protagonistes et chaque personnage a sa propre personnalité, toujours intense, attachante et prenante. Si je suis tombée amoureuse de cette maison de campagne qui, je m'en rends compte aujourd'hui, à des allures de celle que nous avons achetée, je me suis profondément attachée à ces gens si différents et pourtant tous réunis le temps d'un roman. A lire sans attendre, pour les âmes rêveuses et passionnées par les détails qu'on ne perçoit pas au premier regard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
petitepom
  02 avril 2013
j'ai beaucoup aimé ce roman, il n'y a que 4 personnages que l'achat d'une maison réunit :
-il y a le vendeur, Delbreuve, un homme peu sympathique au départ
-l'agent immobilier, Verniot, qui se retrouve à gerer une vente peu commune
et deux femmes qui sont potentielement des clientes.
Ces quatre personnes font formées un quatuor innattendu, émouvant et tendre. On les aime, et leur souhaite de réaliser leurs bonheurs.
Cette lecture est un bon bomment de détente.
Commenter  J’apprécie          70
domisylzen
  25 juillet 2015
Un roman qui se passe près de chez moi, le Vexin Normand, ce n'est pas si fréquent. Et quand l'auteur évoque la nationale 14, ça me parle vraiment puisque je l'emprunte chaque jour pour aller bosser.
Une maison en vente et quatre personnes en quête d'un endroit ou se retirer, tous à un moment charnière de leur existence.
J'ai attendu, mais pas très longtemps, car mon enthousiasme est très vite retombé. Je l'ai fini, mais uniquement par solidarité régionale.
Commenter  J’apprécie          60
delamare
  19 mars 2015
Une maison à vendre dans le Vexin. Son propriétaire, Delbreuve, au caractère excentrique, entend choisir l'acheteur qui en sera digne. Il s'adresse à un agent immobilier, Jacques Verniot, un homme qui vit en demi-teinte auprès d'une épouse épuisante. Verniot aspire au calme, et cette maison est la maison de ses rêves, mais il se doit de la proposer avant tout à ses clients. Clara Miniot, une romancière à succès, mère célibataire d'un grand fils très conventionnel, refuse de se laisser enfermer dans un cadre familial ou professionnel. Sur un coup de tête, elle décide d'acheter une maison dans le Vexin et contacte Jacques Verniot. Autre acheteuse potentielle : Nathalie Desmarets, mariée, deux enfants, qui fait de l'événementiel et désire introduire un peu de poésie dans sa vie. Autour de cette demeure, véritable catalyseur du désir et du destin, se rencontrent et se croisent ces quatre personnages aux voix familières, avec leurs doutes, leur solitude et leurs attentes. Ils vont tisser des liens, mais attention : les craintes, les hésitations, les regrets ne sont plus de mise. Ne laissez pas passer la chance, n'attendez pas trop longtemps. Un roman drôle, sensible, aux personnages attachants, dans lesquels chacun se reconnaîtra.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
carrecarre   22 septembre 2012
Je ne me détends pas, jamais. Si je regarde en arrière, les jours, les années, je m'aperçois que jamais je ne me suis détendue. Vraiment se détendre, je ne sais pas ce que c'est, laisser faire, laisser dire, laisser le temps filer, sans courir pour le rattraper, je suis toujours en action, en mouvement, en projet, en projection, et en fait je suis épuisée.
Commenter  J’apprécie          190
line70line70   24 mars 2011
Faire de la place au hasard. A ce qui me touche de si près que je ne le vois plus. La main de mon mari. Sa tête sous l'oreiller quand il dort, enfoui comme ça depuis l'enfance, sa tête tournée vers moi, toujours, quand il se réveille, pour vérifier, avant de se lever, que je suis toujours là, que je ne me suis pas envolée, qu'il ne m'est rien arrivé.
Commenter  J’apprécie          40
domisylzendomisylzen   21 juillet 2015
" Ma femme déteste la campagne... Je crois qu'elle en a trop mangé quand elle était petite.
- Indigestion.
- Voilà.
- Du coup, c'est vous qui vous faites manger par la ville ... "
Commenter  J’apprécie          40

Video de Agnès Marietta (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Marietta
"Comme dans du verre brisé" de Agnès Marietta. Quelques extraits du spectacle, filmé lors d'une répétition générale à Saint Gaudens.
autres livres classés : ImmobilierVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Agnès Marietta (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2861 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre