AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782080106537
119 pages
Flammarion (24/08/2001)
3.58/5   12 notes
Résumé :
Consacré au peintre flamand Jérôme Bosch, dont l'oeuvre marque profondément l'univers artistique de la Renaissance, il initie le lecteur aux techniques de composition du visionnaire intégral, selon la formule d'André Breton, et met en perspective les oeuvres avec les connaissances ésotériques développées au XVIe siècle, comme l'alchimie.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
oran
  21 septembre 2017
Ce spectacle épastrouillant nous invite à explorer le monde foisonnant, réel ou recomposé , par trois artistes du XVIe siècle à l'imagination débridée : Arcimboldo, Brueghel Bosch.
En ce qui concerne ce dernier, trois de ces plus emblématiques triptyques sont mis en scène : le Jardin des Délices, La Tentation de Saint Antoine le Chariot de foin. Pour mieux comprendre l'imaginaire halluciné, l'utopisme exalté, l'onirisme visionnaire, l'inspiration sulfureuse de ce peintre néerlandais de la Renaissance, ce petit livre synthétique est le bienvenu. Il permet aussi de mieux saisir la part d'inspiration et d'appropriation que Pieter Brueghel l'Ancien tira de l'oeuvre de Bosch, artiste honoré aussi par cette fabuleuse scénographie.
Et si vous pas vous portent du côté des Baux de Provence, je vous invite vivement à une halte culturelle dans cette ancienne carrière d'extraction du calcaire blanc et de vous régaler aussi du paysage exceptionnel de ce Val d'Enfer légendaire où fut extrait la Bauxite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
Fredg73
  02 janvier 2020
Jérôme Bosch est un peintre qui me fascine. Comment ne pas tomber sous son charme ? Comment ne pas vouloir percer les mystères de ses toiles ? Les symboles du monde animal et végétal dont regorgent ses oeuvres ?
Je suis tombé amoureux de Bosch la première fois que j'ai mis les pieds au musée du Prado à Madrid. Et j'y suis retourné souvent, presque une dizaine de fois. J'ai découvert « le jardin des délices » avant et après sa restauration.
Le choc pictural, émotionnel et sensitif fut à la hauteur du travail impressionnant de restauration du tableau !
J'ai dévoré les ouvrages pour comprendre son oeuvre, pour approcher le mystère Bosch, pour toucher des doigts l'interprétation de la symbolique boschienne.
Bosch m'a dirigé vers Bruegel et Dürer et je suis devenu un aficionado de la peinture de cette époque.
L'ABCdaire de Jérôme Bosch propose un classement au travers de 57 entrées auxquelles sont associées 3 couleurs thématiques : « contexte historique et artistique », « motifs et interprétation » et « analyse technique/expertise ». Il faut rajouter à cela une introduction d'une vingtaine de pages qui s'intitule « Jérôme Bosch raconté ».
Le tout permet de découvrir l'oeuvre fascinante du peintre, d'aborder un peu plus sereinement son univers et de donner au novice quelques clés pour mieux l'appréhender. C'est assez complet sans être exhaustif. Comment pourrait-on l'être en quelques pages ?
Alors si vous voulez mieux comprendre la peinture de Jérôme Bosch, munissez-vous de ce petit ouvrage, prenez un billet d'avion pour Madrid et passez la journée au musée du Prado !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Unhomosapiens
  13 juin 2017
La collection ABCdaire est très intéressante pour découvrir un thème, pas pour l'analyser en détails. C'est le cas avec ce "Jérôme Bosch". On y apprend une foule de chose autour du peintre, ses oeuvres, son époque.
En revanche, au-delà des anecdotes, peu de détails sur l'oeuvre proprement dite. Belles reproductions des peintures cependant.
Commenter  J’apprécie          70
anniefrance
  26 janvier 2018
Cette petite collection est bien faite (comme celle d'Ekphrasis de Invenit). pour découvrir l'auteur dans son époque. J'aurais aimé une étude plus précise d'une ou quelques oeuvres mais c'est une bonne initiation à un peintre que j'aime beaucoup pour ses "diableries" et son imagination.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
oranoran   22 septembre 2017
Psychanalyse
En 1855, un auteur secondaire estimait que les tableaux de Jérôme Bosch sont l'oeuvre d'un distempered brain , un esprit dérangé. A son tour, Max Rooses, grand spécialiste de Pierre Paul Rubens, qualifiait la peinture de Bosch "maladive" (1880)(...)
Dans les scènes que Bosch nous propose, on peut déceler tout ce qui évoque les "anomalies", comme le sadisme, le sadomasochisme, la pédérastie, la sodomie, la bestialité, etc. Fréquemment, il a été admis l'idée que l'artiste s'était défoulé. (...) Inutile de dire que le triptyque du Jardin des délices est exploité comme une source inépuisable pour des lectures et des interprétations psychanalytiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          164
oranoran   21 septembre 2017
Fraise
Quel rapport y a-t-il entre Jérôme Bosch et la fraise ? Elle est associée au prétendu Jardin des délices, tableau célèbre entre tous.
E, 1605, ce triptyque était connu comme étant le tableau de la vanité et du goût éphémère de la fraise ou du fraisier. Ce titre ancien nous a été transmis par fray José de Siguenza. Dans un inventaire de 1593, le tableau est mentionné sous le nom Del madroño (le fraisier). Ce titre était-il espagnol ou au contraire une traduction plus ou moins fidèle de la dénomination néerlandaise ? On l’ignore. Et, malheureusement, nous ne disposons pas de la moindre indication nous prouvant que cette espèce de fraise – un fruit alléchant mais sans saveur – aurait eu, aux anciens Pays-Bas, une signification allégorique pour désigner les plaisirs illusoires. Quoi qu’il en soit, la fraise a une présence très marquée sur le panneau central de cette œuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
UnhomosapiensUnhomosapiens   12 juin 2017
"Femme est chose nuysible et porte du diable, voie d'iniquité / pointure de scorpion / qui siert de feu et de flambe ceulx qu'elle approche / c'est l'estoupe qui allume le feu et brûle le fondement des montaignes."
Ce passage est tiré du "Miroir historial" de Vincent de Beauvais, un ouvrage qui parut à Paris en 1495.
Commenter  J’apprécie          60
Fredg73Fredg73   02 janvier 2020
Regarder Jérôme Bosch
Les auteurs n’ont de cesse de célébrer Jérôme Bosch, génial peintre et inventeur d’images. Mais ce n’est qu’au XXe siècle qu’il est entré dans une telle considération car, après sa mort, il jouissait d’une célébrité mitigée : il passait pour un peintre de « diableries ». Dans son journal de voyage, Albrecht Dürer ne souffle mot de Bosch, alors qu’il note méticuleusement tout ce qu’il a vu et qu’il est passé à Bruxelles et à Bois-le-Duc.
Commencer l’exploration de l’univers boschien par deviner la signification d’une scène quelconque qui nous accroche, et voilà qu’on a déjà commencé à s’égarer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
oranoran   21 septembre 2017
Bougrerie
Par bougrerie, en anglais buggery , et en moyen-néerlandais bugerie ou buggernye , il faut entendre sodomie (…) A l’époque de Jérôme Bosch, la sodomie était dénoncée comme un péché plus grave que l’inceste commis par un père avec sa fille (…) Celui qui était dénoncé ou pris en flagrant délit risquait la peine de mort (…) Jérôme Bosch a représenté les deux formes de la luxure – l’hétérosexualité et l’homosexualité - dans une scène discrète mais centrale sur le panneau du milieu du soi-disant Jardin des délices.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Dans la catégorie : inconnuVoir plus
>Histoire et géo. de la peinture>Peinture : autres parties de l'Europe>inconnu (81)
autres livres classés : bosch jeromeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
850 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre