AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782815944090
88 pages
Éditeur : De l Aube (03/06/2021)
4.75/5   4 notes
Résumé :
Nous faisons sans cesse l’expérience de la perte : la naissance, la maladie, le deuil, mais aussi la trahison, l’abandon, l’exil, la guerre, sont des ruptures qui rythment la vie des hommes. Nous sommes sans cesse séparés des autres et, ­parfois, même, éloignés de nous-mêmes. L’épreuve de la rupture peut nous rendre étrangers à tout ce qui nous était familier, nous disloquer jusqu’à la folie.
On pourrait dire que la condition humaine est faite de l’expé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Lutvic
  02 août 2021
"Vivre autrement" contient trois passionnants entretiens de Nicolas Truong avec Claire Marin, dont il est fort probable que les abonnés du "Monde" se souviennent bien.
Parce que la parution de chacun de ces dialogues avait accompagné - dans un cas - le plus récent livre de la philosophe, "Rupture(s)" (2019), et - dans deux autres cas - l'éprouvante année 2020.
Dans la tentative de donner du sens aux expériences que cette année tellement particulière a occasionnées, Nicolas Truong, grand reporter du "Monde", a le mérite de s'adresser à Claire Marin, philosophe étonnamment lumineuse et attachante des processus de transformation que sont les ruptures composant nos vies.
Ainsi, ce petit recueil peut être lu comme un prolongement fertile des "Rupture(s)", qu'il enrichit à travers les questions soulevées par la problématique de la pandémie.
L'isolement du confinement, le rapport à soi et à autrui, le télétravail et la vision belliqueuse des politiques face au coronavirus, les ajustements et les renoncements que ce moment a apportés s'éclairent des nuances d'une justesse revigorante et élégante ; en abordant les ruptures qui nous constituent, Claire Marin nous aide à renouer honnêtement avec le tragique, avec le drame, avec le deuil qui nous traversent et que tout un monde d'injonctions sociales nous dicte de nier, de taire, d'oublier, voire de mystifier copieusement.
Une belle occasion de relire Claire Marin, ainsi que de se rappeler le talent de Nicolas Truong de poser des bonnes questions (à ne pas manquer son cycle de dialogues de cet été : "Les penseurs du vivant" !).
Pour ce moment, je remercie Les éditions de l'Aube et Babelio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          484
valaire
  04 juillet 2021
Je remercie Mass critique de Babelio et les Éditions de L'Aube pour l'envoi de cet essai. Je pose toujours un regard curieux mais aussi sûrement un peu candide sur la philosophie n'étant pas habituée à en lire. Cet essai se découvre rapidement ( 77 pages ) mais est loin d'être dépourvu d'intérêt. Je l'ai trouvé facile à lire. L'auteur ayant le talent de savoir bien vulgariser sa pensée. On suit Claire Marin à travers ses réponses aux questions de Nicolas Truong . Elle sait rebondir, préciser, donner des exemples.
Les deux premiers chapitres sont consacrés à la rupture et à ses conséquences. Nous sommes tous confrontés un jour ou l'autre à la perte, à la rupture, au manque. L'auteure pose ce fait aussi comme une donnée pour rebondir, se construire, voir se reconstruire. J'aurai aimé qu'elle développe davantage ses pensées.
Les chapitres suivants sont plus particulièrement consacrés à la pandémie qui nous touche tous et qui constitue elle aussi une expérience de la rupture. Pour moi, cette partie plus développée m'a semblée passionnante. Enfin, on se penche sur cette pandémie en nous expliquant, en gardant bien sûr sagesse et philosophie. Claire Marin fait référence à Foucault, aux espaces intérieurs, à nos prisons intérieures. Tout ce qu'on a vécu prend une lumière intéressante, réfléchie loin de la schizophrénie qui entoure certains médias, certains auteurs. J'ai bien aimé lire cet essai qui nous montre un regard raisonné et raisonnable sur ce que l'on a traversé et que l'on traverse encore. Un petit livre qui permet de prendre du recul.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
EllimacIracub
  27 août 2021
Vivre autrement, ce petit livre de moins de cent pages publié aux Éditions de L'Aube, se veut être un dialogue entre la philosophe Claire Marin et Nicolas Truong, reporter pour le Monde.
Ce dernier va lui poser des questions et celle-ci va y répondre, apporter des réflexions. Cet entretien est découpé en quatre parties. Ils traitent principalement des sujets de la rupture, de la perte, du deuil ou encore de la situation liée au covid et comment il va falloir et il a fallu apprendre à vivre autrement. Les questions posées par le reporter sont très intéressantes et les réponses apportées par la philosophe sont pertinentes et mènent à réfléchir et débattre dans l'esprit du lecteur à toutes ces petites choses qui nous impactent au quotidien et que nous devons surmonter.
En bref, ce petit livre est assez réconfortant même s'il nous met face à certaines réalités et pose des mots sur ce que l'on peut ressentir, nous mène à voir les choses sous d'autres angles.
Merci à Babelio et aux éditions de L'Aube pour la découverte de cet essai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LutvicLutvic   28 juillet 2021
La rupture est une réparation quand elle nous permet d'en finir avec ce qui nous fait souffrir. Elle est libératrice quand elle nous défait d'un milieu, d'un mode de vie ou d'un personnage dans lequel nous étions malgré nous enfermés et qui nous rendait malheureux. Rompre avec son bourreau, qu'il s'agisse d'un adulte maltraitant, d'un collègue harceleur, d'amitiés destructrices, permet de réparer le sujet blessé. Avoir le courage de rompre est souvent le premier moment d'une réconciliation avec soi-même.
Rompre avec sa famille, avec son mari, rompre avec sa religion, est parfois une manière d'assumer une identité qui était obligée de s'effacer devant des figures d'autorité et d'affirmer sa majorité, au sens où l'entendait Kant : se défaire des tutelles et oser penser par soi-même. Et j'ajouterais : vivre par et pour soi-même. [...] C'est par fidélité à une certaine idée de soi qu'il faut rompre avec ceux qui nous empêchent d'être pleinement celui ou celle que nous avons le droit d'être (pp. 29, 30).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
valairevalaire   04 juillet 2021
Ce que nous avons découvert, c'est que notre vie n'est pas un fond d'écran sur lequel nous pouvons ouvrir une multitude de fenêtres en même temps.
Commenter  J’apprécie          10
valairevalaire   04 juillet 2021
L'école est aussi, tout le monde l'aura désormais remarqué, ce qui permet aux parents d'aller travailler et de ne pas avoir à instruire leurs propres enfants. Chacun devrait être donc plus à même de lui reconnaître une certaine utilité, si ce n'est une valeur fondamentale.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Claire Marin (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Marin
Claire Marin - Rupture(s)
autres livres classés : ruptureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
369 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre