AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2764405111
Éditeur : Québec Amérique (05/04/2007)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Agathe O'Reilly reçoit des lettres troublantes. Qui lui envoie ces lettres, et pourquoi? Les réponses à ces questions se trouvent-elles dans la vie actuelle de la comédienne de 27 ans ou dans le drame qui a marqué son enfance? Et quand la menace se précise, vers qui Agathe va-t-elle se tourner? Vers l'amie loyale mais un peu fouineuse? l'amant envahissant? le voisin sympathique? la famille, qu'elle ne voit plus depuis longtemps?
Dans ce suspense psychologiqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
totopinette
  17 juin 2018
Encore une fois, je me suis fait bernée par l'annonce de l'éditeur qui écrit en gros, en large et en travers : policier. Alors oui, certes, la seconde et troisième partie du roman relate bien d'une (rapide) enquête policière, mais toute la première partie n'est qu'une simple romance. le rythme n'est pas du tout celui d'un polars où les enquêtes se mettent vite en place. Là, il faut le temps de mettre en route l'histoire … Un peu comme un thriller … Sauf que ce n'est pas non plus un thriller, vu qu'on ne se sent pas du tout inquiété ni oppressé par l'ambiance qui entoure l'intrigue, à ce moment-là. Pour moi qui ne suis, en règle générale, pas une grande fan de polars ces petits détails ne m'ont pas plus dérangés que ça. J'ai apprécié ma lecture, bien que la couverture ne m'inspirait pas grandement.
Les personnages sont intéressants. Comédienne, Agathe est une jeune femme assez réservée et visiblement incapable de dire non et de s'imposer. Affaiblie par les erreurs passées de sa mère, elle va veiller à mener une vie complètement contraire aux enseignements de cette dernière afin de ne jamais lui ressembler. Un mode de vie qui va la guider dans les bras de Laurent, un comédien marié et bien plus vieux qu'elle. Laurent a une personnalité un peu brouillonne, à mes yeux. Il est possessif, jaloux, manipulateur à la limite de la folie, mais jamais on a une once d'explication concernant le trouble qui l'anime. Il est comme ça, et puis c'est tout ! À prendre ou à laisser. Hubert, quant à lui, est le personnage foncièrement bon de cette histoire. Il traîne un passif douloureux, mais il se relève et va de l'avant en compagnie de son neveu orphelin et handicapé. Celui qu'on appelle Finnigan est un personnage fantôme, mais un personnage qui va se révéler très important. Pour moi, c'est le personnage qui caractérise la force brute dans ce roman. La force physique, morale mais surtout la force de la dignité et de l'amour.
Par contre, l'utilité des forces de l'ordre dans cette intrigue n'est pas primordiale bien qu'il s'agisse d'une enquête policière. Pourquoi ? Parce que l'enquête, ou du moins la véritable enquête, c'est Hubert qui la mène. Et c'est Hubert qui la résout.
Fidèle à la première partie du roman, l'histoire s'achève davantage comme une romance … Une promesse de nouveaux lendemains … Pas sans problèmes, mais jamais sans amour. Une note d'espoir donc dans la vie, jusque là, perturbée d'Agathe.
De mon côté, je n'ai pas vraiment trouvé que l'oeuvre était parcouru d'un suspens insoutenable. Au contraire, tout est devinable … Et tout se devine rapidement d'ailleurs puisque les indices sont disséminés trop clairement sur notre trajectoire.
Au niveau grammatical, j'ai un problème. Un vrai problème ! Pourquoi, mais pourquoi, tartiner la fin des phrases par ces points d'interrogation doublés de points d'exclamation, comme si on tartinait une biscotte de beurre et de confiture ? En langue française, et il me semble, si je ne me trompe pas, comme toutes les autres langues, on ne double jamais les ponctuations … Sauf peut-être dans les bandes dessinées pour censurer une vulgarité. J'en ai souvent saigné des yeux, car le roman est largement parsemé de ces petites attentions.
Autre point négatif : l'anglais. le Canada est certes un pays polyglotte, mais ce n'est pas le cas de tous les pays. Et surtout de la France, qui n'est pas faussement réputé pour être le pays le plus mauvais en langues étrangères. Certains passages peuvent donc bloquer, irriter voir énerver les lecteurs qui n'y comprendront pas grand chose.
Toutefois, j'ai apprécié retrouver quelque expressions propres au français canadien, comme « fermer la lumière » au lieu « d'éteindre la lumière ». C'était amusant et agréable d'appréhender leur dérivé du français. 
Autre fait que j'ai grandement apprécié, c'est le rapide exposé sur les pierres précieuses et minéraux. Je trouve ça toujours agréable d'apprendre et de découvrir de nouvelles choses en lisant une oeuvre qui ne présage pas forcément de grand apprentissage. Notre culture devrait s'étoffer en chaque circonstance, et lire est à mes yeux, le moyen le plus adéquat. Je salue donc l'auteur qui a voulu nous faire découvrir un aspect géologique quelque peu méconnu à travers un roman policier (c'est sûrement à cause du manque de découvertes culturelles, d'ailleurs, que je n'apprécie pas vraiment les romances).
En bref, disons que c'était un petit roman sympathique qui se lit sans difficulté. L'écriture est simple et correspond bien au genre littéraire. Personnellement, il m'a rappelé l'oeuvre de Pascal Bussy, « Maman a tort » avec le petit Malone et le mystère qui entourait son existence. Les deux oeuvres manquant cruellement de suspens à mes yeux, j'ai malgré tout préféré, de peu mais quand même, l'oeuvre de Marineau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Laurry
  11 mars 2015
Agathe O'Reilly reçoit des lettres troublantes. Qui lui envoie ces lettres, et pourquoi? Les réponses à ces questions se trouvent-elles dans la vie actuelle de la comédienne de vingt-sept ans ou dans le drame qui a marqué son enfance? Et quand la menace se précise, vers qui Agathe va-t-elle se tourner? Vers l'amie loyale mais un peu fouineuse? L'amant envahissant? le voisin sympathique? La famille qu'elle ne voit plus depuis longtemps? Dans ce suspense psychologique, Michèle Marineau, tisse une fascinante toile autour d'Agathe. Au-delà d'une intrigue brillamment menée, elle raconte une histoire d'une grande humanité, peuplée de personnages complexes, capables aussi bien d'amour et de compassion que de petites lâchetés ou d'impitoyable cruauté.
http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1199781&def=Troisi%C3%A8me+lettre(La)%2cMARINEAU%2c+MICHELE%2c9782764413111
Commenter  J’apprécie          20
rosaliet
  24 décembre 2008
Un suspense, dans lequel le passé revient hanter le présent. L'intrigue est intéressante, les personnages aussi. Par contre, je trouve que l'histoire est écrite un peu trop simplement et que certains évènements sont trop prévisibles. Un bon divertissement, sans plus.
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable
  13 avril 2013
C'est un suspense intéressant, mais je trouve que les romans jeunesse de Michèle Marineau sont mieux réussis que ce roman-ci.
Commenter  J’apprécie          30
Sophielit
  11 septembre 2011
C'est un roman très adulte, mais j'en parle ici parce que nombreux sont ceux qui ont aimé les romans jeunesse de Michèle Marineau et qui ont envie de la suivre dans ce nouvel opus. Ils risquent cependant d'être déstabilisés parce que l'univers est très différent, les personnages étant pris dans des situations et des tourments complexes et de responsabilités qui ne viennent qu'avec l'âge. L'intrigue est toutefois intéressante et j'ai beaucoup aimé les différents personnages entourant Agathe, en particulier son père, personnage fantôme dont chaque évocation est entourée de musique irlandaise.
À conseiller à ceux qui aiment le mystère, les doubles faces et la belle écriture de Michèle Marineau!
Lien : http://sophielit.ca/critique..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   21 mai 2012
La troisième lettre arrive au moment où Agathe commençait à croire qu’il n’y en aurait pas d'autre, finalement, et que les deux premières n'avaient pas de signification particulière.

Mais à présent la lettre est là, et Agathe se demande ce qu'elle va lui révéler de nouveau. Pourtant, elle ne se précipite pas pour ramasser l’enveloppe. Sa curiosité s'accompagne d'un vague malaise. Elle n'a pas peur, pas vraiment, mais elle n'aime pas ces lettres qu'elle a du mal à qualifier. Troublantes, certainement. Inquiétantes, peut-être. Menaçantes? Agathe espère que non. Elle ne peut toutefois s'empêcher de craindre que cette troisième lettre ne fasse pencher la balance du côté des menaces.

Elle prend donc tout son temps pour récupérer le courrier éparpillé dans le vestibule. Une lettre de sa compagnie d’assurances, un compte d’électricité, une enveloppe remplie de coupons-rabais, une publicité pour une pizzeria… Et, enfin, cette enveloppe jaunie, un peu fripée, adressée d’une main malhabile. Une écriture d’enfant ou d’analphabète, s’est dit Agathe en recevant la première de ces enveloppes, une semaine plus tôt. Ou encore une écriture déguisée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
totopinettetotopinette   17 juin 2018
Il ne suffit pas d’aimer quelqu’un très fort et de souhaiter que toutes ses peines s’envolent pour que cette personne soit miraculeusement soulagée.
Commenter  J’apprécie          110
CielvariableCielvariable   29 avril 2018
Elle a chaud, elle a le coeur qui fait le fou dans sa poitrine, elle ne sait plus où elle est, ni même qui elle est, tout en étant exagérément consciente d’émotions et de sensations qui menacent de la noyer, de l’étouffer, de la faire éclater.
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   29 avril 2018
Avec des chandelles et un fond musical qui vient vous chatouiller les sens, ce n’est plus juste du luxe, c’est de la luxuriance, de la presque luxure ...
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   29 avril 2018
Une femme, une petite fille, des cheveux fous, une odeur d’enfance ... Des rires, des chansons, des secrets ... Agathe, son soleil. Et puis ces jours sombres d’automne. Les cris, les accusations.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Michèle Marineau (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michèle Marineau
Vidéo de Michèle Marineau
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3411 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre