AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505011516
Éditeur : Dargaud (10/11/2011)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 111 notes)
Résumé :
Amitié, rivalité, intrigues et amours, on trouve dans Les Aigles de Rome tous les ingrédients d'une série d'aventures réussie.
Un récit intense et vrai qui s'ancre dans la Rome antique.
Un troisième tome qui met Marcus et Arminius face à leurs origines, à leur histoire et à leur destin.

Même si Marcus et Arminius se sont quittés brouillés, l'empereur Auguste compte sur la force de l'amitié qui les unit pour que la lumière soit faite sur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  18 octobre 2017
Des graphismes toujours parfaits pour un scénario assez prévisible, mais néanmoins très réussi.
Si ce tome 3 est pour moi juste un album de transition j'ai quand même hâte de savoir quel sera le destin de nos deux héros. Effectivement ici, plusieurs possibilités se présentent.
Dans ce tome les complots sont mis en avant. Un album très manichéen.
Au fil des tomes on sent la maturité gagner chaque personnage. le côté psychologique de cette BD est très bien fait. Les personnages prennent de l'ampleur, aussi bien dans le scénario que graphiquement.
Juste envie de plonger le nez dans la suite
Commenter  J’apprécie          530
BazaR
  20 janvier 2018
Je n'ai plus de réserves cette fois. Ce tome est éblouissant.
Marini entre vraiment dans le vif du sujet et donne voix aux moments dont l'Histoire n'a conservé que quelques lignes. Décor : Germanie. Les Romains sont présentés comme d'affreux conquérants méprisants et méprisables qui rançonnent les pauvres Germains comme les méchants mexicains des Sept Mercenaires ; Romains déjà décadents et tellement sûrs de leur supériorité. Romains commandés par Varus.
Varus : la voilà la ligne de l'Histoire dont je parlais. La série prend vraiment tout son sens quand on comprend ce qu'elle veut vraiment raconter.
Mais les Germains ne sont pas des agneaux que l'on tond. Même si certains d'entre eux sont prêts à embrasser la Pax Romana – et c'est bien vu de présenter des Germains plus complexes, loin de l'image du barbare sauvage et barbu – l'envie de révolte est là. Il faut seulement quelqu'un pour l'organiser. Et justement, Arminius est là aussi.
Mais Arminius voit débarquer son ami d'enfance, son frère de sang Marcus, un des seuls Romains de l'album qui ne soient pas puant. L'amitié d'un côté, la loyauté à son peuple de l'autre. Vers où penchera la balance ? On le devine.
A la fin du volume, tout est prêt pour la fête du sang et du glaive.
Plus de réserves, disais-je. Marcus n'est plus un gamin trop gâté mais un préfet sérieux que l'on apprécie de voir évoluer. Et Arminius a pris encore plus d'ampleur. Varus… ma foi, il manque de subtilité. Il me fait penser au Véronar du tome 4 de Thorgal – la Galère Noire – ce qui n'est pas un compliment. L'atmosphère est tendue comme une corde de piano. Les premiers coups de tonnerre éclatent.
Et le dessin est toujours aussi réussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          393
boudicca
  25 octobre 2012
Sans surprise ce troisième album des « Aigles de Rome » se révèle aussi réussi et prenant que les précédents. On y retrouve nos deux héros, Marcus Falco et Ermanamer, qui poursuivent leur carrière militaire et enchaînent les déboires amoureux pour l'un et les conquêtes pour l'autre. Si dans le second volume c'était le jeune Romain qui était à l'honneur, ici c'est au Germain d'occuper le devant de la scène, et rien de plus normale après tout puisque c'est surtout le destin d'Arminius qu'il s'agit de raconter ici. Changement de décor également, et pas des moindres, puisque de la fastueuse et populeuse ville de Rome on passe ici aux rudes et sauvages terres germaniques récemment conquises avec leurs clans et villages, leurs sombres forêts, leurs camps romains...
C'est l'occasion d'en découvrir davantage sur le contexte politique de l'époque entre Rome et l'une de ses provinces les plus difficiles, à conquérir comme à garder : les relations ardues avec les chefs de clans, la rivalité entre ces derniers et leur mode de vie, les velléités de rébellion qu'il faut constamment étouffer... Ermanamer pour sa part est un personnage particulier, inconstant souvent, extrême parfois mais aussi charismatique, audacieux et possédant véritablement l'âme d'un leader. Marcus est loin d'être oublié cela dit et c'est avec plaisir que l'on continue de suivre ses péripéties amoureuses avec la belle et inaccessible Priscilla ainsi que sa rivalité naissante avec son ami d'enfance. Un troisième album qui tient toutes ses promesses et qui promet de bonnes surprises pour la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
lechristophe
  16 avril 2019
Troisième tome de la série "Les aigles de Rome" et premier à se dérouler en Germanie.
Arminius y est parti le premier et est de retour parmi les Chérusques, mais du côté des Romains puisqu'il est nommé conseiller du gouverneur Varus. Va-t-il empêcher la rébellion de son peuple menée par son oncle ? Ou y participer ? Ou même en prendre la tête, suivant en cela une vieille prophétie faite pendant son enfance ?
Marcus Falco, de son côté, est désigné par Auguste lui-même à la direction du camp militaire romain afin de surveiller cette partie nouvellement conquise de la Germanie. Sa mission secrète est d'espionner son ancien ami et de le tuer s'il participe à une quelconque action des Chérusques.
Cet épisode est celui des retrouvailles entre les deux amis après leur dispute lors du précédent opus. Mais, tous les deux sont mêlés sans le vouloir aux intrigues de couloir de la politique romaine. Falco doit de plus se dépatouiller avec ses affaires de coeur, tandis qu'Arminius doit choisir où va sa fidélité : envers Rome ou envers son peuple.
Un album dans la même veine que les deux précédents mais avec un changement de décor. On passe des ruelles glauques de Rome aux forêts sombres de la Germanie, mais avec toujours le même plaisir de retrouver Arminius et Falco. Et, malgré ma connaissance du déroulé historique (bataille de Teutoburg), je vais me précipiter avec envie sur les deux derniers épisodes dessinés par Marini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Dionysos89
  27 février 2012
Les Aigles de Rome, tome 3 se focalise sur les guerres en Germanie qui n'étaient, dans les deux premiers tomes, alors qu'un enjeu lointain. Alors que le tome 1 expliquait leur rencontre et leur amitié, et que le tome 2 servait de prélude à cet opus, le destin réunit donc ici nos deux héros, Arminius/Ermanamer et Marcus Valerius Falco, pour qui la Germanie est un endroit porteur de beaucoup de valeurs symboliques.
Enrico Marini s'adonne à un exercice plus rétréci que les deux tomes précédents car l'espace en jeu y est plus restreint, avec une intrigue qui fusionne toutes les problématiques lancées précédemment (parfois habilement, d'autres fois plus grossièrement : Priscilla qui accompagne son mari en campagne pour d'obscures raisons...). Il faut noter le dosage subtil entrepris par l'auteur, depuis le début de la série mais c'est visible ici en raison des multiples sources antiques au sujet de ces événements précis de la guerre en Germanie, entre hypothèses tout à fait plausibles et détails totalement historiques, notamment autour des habitudes judiciaires de Varus.
Personnellement, c'est peut-être bien le meilleur des trois !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

critiques presse (2)
BulledEncre   14 novembre 2011
L’auteur prouve à ceux qui auraient pu le critiquer lors deux premiers opus qu’il possède un réel talent de scénariste, l’ensemble est parfaitement ficelé et l’on prend un plaisir certain à mesure où l’on avance dans cette aventure.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario   14 novembre 2011
Au delà d’une très bonne histoire, Marini nous offre des dessins toujours aussi magnifiques, teintés parfois d’un certain érotisme. Il parvient à instaurer un grand réalisme, tout en intégrant sa “patte”. Cela donne des planches splendides, à la mise en scène parfaitement maîtrisée et à la mise en couleur impeccable.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
BazaRBazaR   17 janvier 2018
(le Romain: Tu n'as pas payé tribut, Germain.
...
(le Germain): Nous n'avons pas d'argent. La récolte a été mauvaise cette année et la chasse aussi. Comment on survivra à l'hiver si...
(le Romain): Je suis sûr que tu peux encore serrer ta ceinture. Et tes filles sont assez grandes pour se faire de la monnaie chez les légionnaires.
Commenter  J’apprécie          270
Dionysos89Dionysos89   26 février 2012
Arminius/Ermanamer : Tout n'est pas vrai, fille de Segestes. Moi, par contre, j'étais sceptique quand on m'a dit que tu étais ravissante comme une déesse. Que le marteau de Donar m'écrase dans l'instant pour mon incrédulité.
Thusnelda : La beauté est éphémère. En revanche, la renommée est durable.
Commenter  J’apprécie          90
CielvariableCielvariable   04 janvier 2019
C'est vrai que je suis parti en guerre contre le Marobod et contre les Dalmates, comme plein d'autres ici... Mais même si mon épée est au service de Rome en ce moment, mon cœur, lui, sera toujours et avant tout Chérusque ! Tyr en est le témoin ! Je vous rappelle que c'est VOUS qui m'aviez envoyé en otage à Rome... Ce n'était pas mon souhait... Mais je suis revenu comme officier et homme libre... Je suis ici parce que j'ai appris qu'il y a eu des émeutes et je voulais vous aider... Mais, vous, qui avez capitulé plusieurs fois, m'accueillez en m'humiliant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sevm57sevm57   12 mars 2016
-Pourquoi veux-tu te battre à nos côtés ?
- Vous m'avez mal compris. Je n'ai pas l'intention de me battre à vos côtés. Je veux vous mener au combat!
Commenter  J’apprécie          110
Dionysos89Dionysos89   26 février 2012
Calvadurus : Raconte-nous plutôt pourquoi le Princeps t'a envoyé dans ce bled pourri ! T'as p'têt' engrossé sa p'tite-fille ?
Marcus Valerius Falco : Je peux te rassurer, on s'est protégés avec des boyaux de moutons.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Enrico Marini (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Enrico Marini
Enrico Marini - Batman : the dark prince charming. Volume 2
autres livres classés : romeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3491 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre