AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Galia Ackerman (Traducteur)Pierre Lorrain (Traducteur)
EAN : 9782020338936
317 pages
Éditeur : Seuil (01/04/2000)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Après quinze années de vie commune avec son compagnon le brillant mathématicien Alexeï Tchisstiakov, l'enquêteur Anastasia Kamenskaïa accepte de se marier. La veille de l'événement, une lettre anonyme est déposée dans sa boîte aux lettres : "Ne le fais pas. Tu le regretteras." Anastasia n'en tient pas compte, et remet le message à ses collègues de la Petrovka – le siège de la police mos... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Sharon
  07 février 2016
Je commence cette série par la fin, ou du moins, par l'un des derniers tomes parus. Anastasia, l'héroïne, qui travaille dans la milice, va se marier. Sans grand enthousiasme, me semble-t-il : son compagnon (ils sont en couple depuis quinze ans) l'a demandé maintes fois en mariage, et c'est seulement maintenant qu'elle accepte, parce qu'elle se rend compte que personne ne la connaît mieux que lui, qu'il sait exactement ce qu'elle aime. Son petit frère Alex s'est débrouillé pour que lui et sa soeur puissent se marier le même jour. Pas dans le même bureau d'état civil cependant, puisqu'ils ne dépendent pas du même (subtilité russe - nous en apprendrons quelques-uns en lisant ce volume). C'est beau, la tendresse fraternelle. Cependant, Anastasia ne veut pas d'une grande fête, juste le minimum - en gros, le mariage ne prendra pas plus de dix minutes, et elle sera vêtue "comme tous les jours". Note : je ne suis pas très mariage, mais je ne vois pas l'intérêt de se marier si on attache si peu d'importance à la cérémonie.
Tout se passe selon ses voeux. Tout ? Non : elle a reçu une lettre de menace, et si elle l'a signalé à qui de droit, il est hors de question pour elle de renoncer à se marier. Pire : un meurtre est commis juste après son mariage, et un second a eu lieu juste avant. Même si Anastasia est en congé, elle enquête tout de même, elle est même sur plusieurs affaires en même temps. Elle débauche même le photographe de la cérémonie pour l'aider ! Elle découvre ainsi qu'elle n'est pas la seule à avoir reçu une lettre de menace - mais la seule à avoir porter plainte, toutes les autres victimes pensaient connaître la personne qui les avait menacées.
Bien sûr, j'ai lu ce livre avec mon regard d'occidentale - et je n'ai pu m'empêcher de penser à la manière dont l'enquête se serait déroulée si nous avions été en France. Anastasia n'est pas à proprement parlé une enquêtrice, elle est une analyste qui ne va pas (encore) sur le terrain, ce qui explique certaines "bourdes" initiales. Sa vie privée et familiale envahit le roman - en est-il de même dans les autres tomes, ou est-ce seulement à cause de ses circonstances particulières ? Les moyens de communication entre les services sont très minces - même le téléphone fait défaut.
Plus encore, c'est une immense solitude qui se dégage de ce roman. La famille traditionnelle est aux oubliettes. Les mariages sont des sources de conflits entre parents et enfants - et parfois, ce sont les parents les mariés ou les re-mariés. Anastasia elle-même est issue de parents divorcés, et sa mère vit séparée de son second mari, du moins, jusqu'au début du roman. Quant aux couples, ils semblent parfois être davantage un partenariat plutôt qu'une union amoureuse - et les conjoints se méconnaissent souvent profondément.
En fait, peu de personnages sont véritablement sympathiques dans ce roman. Elia et Valeri, le jeune couple dont le mariage a été retardé, ne font pas exception à la règle. Il n'est guère que la mère de Valeri qui sorte du lot - et, malgré tout, Anastasia, capable de véritablement ressentir de l'empathie. Une dernière mention spéciale pour les trois "mafieux" qui complotent au parc avec leurs chiens comme témoin et prétexte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sylviegeo
  18 août 2016
L'inspectrice Kamenskaïa se marie ! Dans cette nouvelle aventure d'Anastasia, elle et Liocha, son amoureux depuis 15 ans déjà, vont convoler. Anastasia ne veut pas de fêtes, de noces et de tralalala. Mais il y a son
demi-frère qui se marie le même jour et il aimerait bien souligner ça lui. Alors Anastasia va un tout petit peu se marier à reculons. Et voilà que le matin de son mariage, au bureau même de l'état civil, juste le temps de dire oui pour Anastasia et Liocha, une future mariée se fait assassiner. On devine que le congé et les vacances d'Anastasia et de Liocha seront quelques peu perturbés. Une autre intrigue dans le Moscou de la fin des années '90 où pour certains, l'argent coule à flot mais pour d'autres.....Une lecture qui sera sans lendemain, qui ne nous marque pas mais qui est agréable bien installée dans une chaise longue par un bel après-midi d'été.
Commenter  J’apprécie          110
Cormorobin
  14 mars 2014
La mort et un peu d'amour est le troisième tome, traduit en français, des aventures de l'inspectrice Anastasia Kamenskaïa. L'intrigue à l'origine de ce livre est le mariage d'Anastasia, avec tout ce qui se passe autour de la cérémonie. C'est le point de départ avec la recherche d'événements similaires dans le passé.
Le vécu et l'expérience de l'auteur, ancienne inspectrice de police, transparaît tout au long des récits. C'est bien écrit, bien structuré, solide. le côté "géographique" du roman est original et nous change des polars scandinaves, même si celui-ci n'en a pas toute la profondeur.
Commenter  J’apprécie          40
Lowelei
  17 juin 2019
Je suis une inconditionnelle de Alexandra Marinina. le portrait qu'elle fait de la Russie d'aujourd'hui et les traits de son personnage principal sont très bien vus.
Commenter  J’apprécie          10
Nikoz
  22 octobre 2016
Enquête tumultueuse dans une époque tumultueuse
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
CormorobinCormorobin   14 mars 2014
Il laissa la phrase en suspens en s'apercevant que la belle tirade ironique qu'il s'apprêtait à prononcer sur la futilité des grandes marques ne lui ferait marquer aucun point dans sa joute verbale contre Latychev.
Commenter  J’apprécie          10
SharonSharon   07 février 2016
- Et l'arme ? Comment a-t-elle pu se la procurer ?
- Ça, ce n'est pas un problème, ricana Anastasia. Actuellement, tu peux te procurer un missile sol-air sans aucun problème. C'est juste une question de fric.
Commenter  J’apprécie          10
LoweleiLowelei   17 juin 2019
Parmi les rares choses qui font naître un courant de sympathie entre des gens inconnus, les coïncidences occupent une bonne place.
Commenter  J’apprécie          10
SharonSharon   07 février 2016
- Tu n'as pas peur ?
- Bien sûr que j'ai peur ! Mais on ne peut pas faire ce métier sans prendre de risques.
Commenter  J’apprécie          10
LoweleiLowelei   17 juin 2019
Tous les êtres humains ne sont-il pas perpétuellement à la poursuite d'un mythe ?
Commenter  J’apprécie          10

Video de Aleksandra Marinina (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aleksandra Marinina
Payot - Marque Page - Alexandra Marinina - Le Requiem
Dans la catégorie : Littérature russeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature russe (472)
autres livres classés : russieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre