AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226396457
288 pages
Éditeur : Albin Michel (26/02/2020)
4.01/5   40 notes
Résumé :


Un été torride sur les bords de la Riviera athénienne. Tandis que des hauts parleurs déversent des mélodies pop, une foule électrisée danse pieds nus sur le sable devant une chanteuse propulsée jusqu'à la scène par un monte-charge pneumatique, telle Aphrodite jaillie des eaux. Cinquante mille fans de tous âges assistent aux adieux de leur idole lors d'un concert retransmis en direct par la seule chaîne musicale ayant survécu à la crise grecque. Le ca... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
4,01

sur 40 notes
5
18 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
2 avis
1
0 avis

Lexx54000
  11 mai 2020
Direction la Grèce, et la Riviera Athénienne pour découvrir non pas l'Acropole, ses dieux et ses temples mais la plus grande star grecque, Neni Vanda. Après un prologue mené comme un show explosif, où Neni Vanda prend feu après un spectacle hors-normes pour clôturer sa carrière, puis disparait lorsque la scène flottante explose intégralement.
Une enquête est instruite par le capitaine Christophoros Markou qui nous embarque avec lui dans un passé proche pour comprendre, enquêter, analyser, soupçonner, surveiller, à la recherche de la clé de la découverte de ce cauchemar que vit la Grèce.
"Mourir en scène" est mon premier roman de Christos Markogiannakis et mon premier polar depuis des années. Un roman haut en couleur qui nous mène directement dans le milieu des palettes et du showbiz mais aussi de la politique sociale et économique de la Grèce en pleine crise financière.
Le capitaine Markou mais surtout la plume de l'auteur ont réussi à me conquérir. Entre les lignes, on mène l"enquête avec Markou, ce capitaine sans failles, attaché a un travail bien fait. Suspicions, indices, fausses pistes ; telle une partition de musique aux rythmes extrêmement maitrisés, l'auteur essaye de nous détourner de l'enquête et de la vérité.
Un suspense maîtrisé dû à une construction du roman ficelé avec finesse, et de la manière dont les indices sont distillés. Un roman passionnant qui nous plonge dans les eaux troubles d'une Aphrodite déchue par son temps. Un roman réussi à tel point qu'on se retrouve vite à la dernière page avec une tension qui monte avant la grande révélation finale.
Un excellent polar, très divertissant avec un capitaine de police attachant et une chanteuse qui cache bien des vérités derrière son apparence de diva !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
kikenbook
  24 octobre 2020
Il ne fait pas bon chanter sous le ciel hellénique, tout du moins en ce jour estival où l'immense star Neni Vanda a choisi de donner son concert d'adieu après 50 ans de carrière. Victime depuis quelques temps d'étranges incidents, Neni s'est vu imposer la protection de Christophos Markou, capitaine de police numéro 2 du département des homicides de l'Attique, plus habitué à enquêter sur des meurtres déjà commis que sur des crimes hypothétiques. le concert prend fin et soudain le plateau prend feu, Neni s'enflamme avant que la scène n'explose sous le regard médusé de Markou.
Après ce prologue détonant, Christos Markogiannakis nous plonge dans une intrigue impeccablement ficelée où l'on suit, d'abord, le capitaine Markou chargé de déterminer si Neni est victime de malchance ou d'un dangereux criminel voulant attenter à sa vie puis, l'enquête post-explosion où se révèlent une succession d'éléments troublants qui aboutiront aux révélations de la dernière partie.
Markogiannakis s'approprie parfaitement le genre du roman d'énigme. On ne se concentre que sur l'enquête : une victime, son entourage, un enquêteur, des suspects, des indices et "bon dieu, mais c'est bien sûr" un dénouement où tout se révèle.
C'est très habile, très efficace et l'écriture, traduite par Loic Marcou et Hélène Zervas, est aussi limpide que le personnage principal est réaliste. Pour une fois, pas de héros torturé, hanté par un passé terrible, le flic est tellement "normal" que lui-même se dit qu'il ne ferait pas un bon personnage de polar. Il mène son enquête "normalement" : recherche d'indices, interrogatoires, recoupement d'infos… C'est simple et pourtant terriblement prenant, en partie par l'ambiance générale où les soupçons pèsent sur les protagonistes comme la crise pèse sur le pays. Une crise (le roman date de 2015) et ses répercussions sur le monde du showbiz qui forment la toile de fond sur laquelle se peignent jalousie et cupidité. Les motifs sont peut-être classiques mais ils ont le grand mérite d'être maîtrisés.
Contrairement à certains romans policiers mal fichus où la révélation finale est prévisible dès les premières pages alors qu'on te la vend comme un final époustouflant (oui, "La police des fleurs, des arbres et des machins", je ne t'aime toujours pas), ici la vérité se dessine petit à petit et l'on progresse dans la deuxième partie vers une solution en partie devinable mais en partie seulement. Car, bien malin celui qui pourrait retracer la véritable suite des événements qui ont amené à la tragédie et en cela, la troisième partie du roman est passionnante, reconstruisant pièce par pièce le puzzle, démêlant fil par fil l'écheveau d'une histoire où l'on ne s'embarrasse pas de digressions.
Il paraît que Markou a encore quelques enquêtes à mener mais en attendant les prochaines, je m'en irais bien lire la précédente, "Au 5ème étage de la faculté de droit".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Matatoune
  13 juin 2020
Un samedi 25 juillet, le capitaine de police Christophoros Markou, numéro 2 du département des homicides de l'Attiques, est présent sur une plage où le dernier concert de la grande chanteuse grecque a lieu. Appelé par son amie, Véra, le policier est là pour protéger la chanteuse. le concert est retransmis à la télévision. Et, là devant son public et les téléspectateurs, la scène prend feu et la chanteuse disparait. Un accident ? Non, plutôt un meurtre …
Quarante ans de scène et le souhait depuis des alertes anonymes et répétées d'arrêter le show avant qu'il ne soit trop tard ! Neni Vanda, la diva, voudrait une retraite heureuse. Depuis toutes ces années, elle a enchaîné les concerts et les déplacements toujours en les préparant très professionnellement. Elle ne sait travailler qu'en famille et a toujours besoin d'être en confiance totale. Katherina Vanda, sa soeur, est aussi son manager et son agent et veille sur son univers.
L'histoire se déroule en deux parties : la première pour présenter l'intrigue et les personnages en revenant en arrière, avant l'accident et la seconde pour résoudre ce meurtre. Christophoros Markou est un enquêteur opiniâtre et intraitable qui de déductions en observations va dénouer cette affaire beaucoup plus complexe qu'il n'y parait. Car, on est loin du schéma habituel de ce type de sujet.
Évidemment, le film Bodyguard est présent au début de ce roman. Mais, tout se complexifie au fil de l'enquête et les vérités évidentes ne sont certainement pas les plus réelles ! « Mourir en scène « va de rebondissements en rebondissements jusqu'aux dernières pages qui concluent ce roman de façon magistrale.
Christos Markogiannakis décrit le milieu du show-biz et ses méandres médiatiques au milieu de la Grèce actuelle au coeur de la crise économique. « Mourir en scène » est un clin d'oeil à la Callas, Mickaël Jackson ou Elvis Presley, ses bêtes de scène dopées à l'adrénaline d'un public dévoué mais demandant toujours plus.
Christos Markogiannakis livre avec « Mourir en scène » un polar à la couverture magnifique un roman bien structuré autour d'une intrigue extrêmement bien construite qui séduit son lecteur en l'étonnant de page en page. de plus son enquêteur, Christophoros Markou, entre dans la famille des fins limiers de fiction !
https://vagabondageautourdesoi.com/2020/06/13/mourir-en-scene-christos-markogiannakis/

Lien : https://vagabondageautourdes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
hanyrhauz
  22 juin 2020
Whodunit. C'est par ce genre que j'ai découvert le roman policier. Sauf que l'on parlait plutôt d'un "roman du style Agatha Christie". Et tout était dit. On imaginait un enquêteur récurrent, une mort suspecte, des indices au fil du roman et une résolution. "Bon sang, mais c'est bien sûr".
Christos Markogiannakis, ex-avocat pénaliste, écrit des whodunits, et il le fait très bien.
Dans ce deuxième roman on retrouve le capitaine Christophoros Markou. A peine remis de sa précédente enquête, Vera le recontacte. La star grecque Nenni Vanda (inspirée par Anna Vissi) est en danger. On peut même dire, sans rien dévoiler, puisque c'est le chapitre d'ouverture, qu'elle réalisera la prophétie de Dalida : mourir sur scène.
En refermant ce roman, je me suis demandée pourquoi j'avais délaissé ce genre. Quoi de mieux pour fêter l'été qui commence, que cette intrigue grecque dans le milieu de la musique ? Quoi de mieux que cette chanteuse qui se voit vieillir, délaissée par une partie de son entourage et harcelée par ses fans ?
Je vous conseille Mourir en scène, c'est le roman idéal pour les vacances qui s'annoncent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
loeildeluciole
  26 février 2020
Mourir en scène est le deuxième roman policier de Christos Markogiannakis. On y retrouve le capitaine de police Christophoros Markou qui avait brillé dans Au 5e étage de la faculté de droit !
Ici, on découvre le monde du showbiz et des paillettes ! L'aspect social de la Grèce qui subit encore la crise financière est bien ancré dans le récit et accentue le réalisme à la lecture. Les noms à consonance grecque, l'Acropole citée, les rues d'Athènes et cette chaleur moite donnent un petit goût de vacances.
La chanteuse Neni Vanda, la plus grosse star grecque, la Madonna grecque qui a touché à tous les styles au fil de ses 40 ans de carrière, mais toujours pour le public grec, voit sa vie menacée de quelques accidents étranges et qui s'accumulent sur une période rapprochée. La police grecque n'est pas surchargée d'enquêtes et le chef, appuyé par une demande ministérielle, impose au capitaine de la Crim de surveiller la star. Markou n'est pas enchanté mais prend son rôle très à coeur quand il se rend compte que la menace est réelle !
Et là on entre dans des suspicions, des indices qui s'enchaînent mais ne se relient pas naturellement et le capitaine Markou est un peu perdu au départ. Mais son flair à la Poirot (oui oui) va amener à un final encore une fois explosif !
Plusieurs hommage sont rendus au monde de la littérature noire. Christophoros est un fan de polar et sa bibliothèque est le seul meuble personnalisé chez lui. Elle est remplie des aventures des plus grands, récents ou anciens. Il se demande aussi à un moment à quoi il ressemblerait s'il était héros de polar. Un petit clin d'oeil amusant ! Et la fin bien sûr est, comme dans le roman précédent, un hommage à Agatha Christie, la Reine du crime, et son héros Hercule Poirot.
Bref, un excellent polar grec, avec un capitaine attachant et perspicace, une enquête bien ficelée et une fin fracassante !
Lien : https://www.loeildeluciole.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   31 août 2020
Le capitaine de police Christophoros Markou, les bras croisés, observait depuis la plage l’estrade qui flottait à cent mètres du bord. La foule électrisée par la musique dansait, pieds nus, sur le sable. Markou, lui, avait gardé ses chaussures et ne se trémoussait pas. Les mélodies pop que déversaient les haut-parleurs sur la Riviera athénienne1 ne le charmaient guère. De toute façon, il n’était pas là pour s’amuser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
collectifpolarcollectifpolar   31 août 2020
Markou tourna les yeux vers le rivage. Slalomant entre des fans médusés, les agents de sécurité se ruaient dans sa direction. Alors, au milieu du chaos, son regard, comme téléguidé, tomba sur Vera. Elle était à l’endroit où il se trouvait quelques secondes plus tôt et enlaçait la sœur de la chanteuse. Se sentant observée, elle tourna vers lui son visage blême, déformé par un rictus de désespoir. Ses yeux écarquillés étaient rivés sur lui, pleins d’étonnement. Dans le canot qui tanguait légèrement sous l’effet de la brise marine, Markou fut alors envahi par un sentiment inconnu : celui de l’échec absolu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   31 août 2020
Les ovations l’empêchaient de parler. Elle soupira profondément et d’une voix brisée, sans rapport avec les acrobaties vocales précédentes, elle confia à ses fans :
– Cela fait quarante ans, une vie entière. Cette vie, c’est grâce à vous, à votre amour, à la confiance que vous m’avez accordée, mais aussi au talent que Dieu a bien voulu me donner, que j’ai pu la vivre. Ces quarante années pleines de succès et d’épreuves aussi, je les ai vécues et goûtées avec vous. Je vous remercie. Je vous aime. Vous allez me manquer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   31 août 2020
Près de lui, une quinquagénaire hurlait : « On t’aime » à pleins poumons, et derrière lui des jeunes de vingt ans, comme en extase, reprenaient la fin de la dernière chanson – Toutes les erreurs que j’ai commises, j’ai beau crier, j’ai beau hurler, tu ne veux pas me les pardonner. La chanteuse, elle, saluait pour la énième fois. Sur les gros plans retransmis par deux écrans géants aux deux bouts de la scène, l’émotion sur son visage était visible tandis qu’elle approchait ses lèvres du micro.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MatatouneMatatoune   30 mai 2020
Cela pouvait sembler absurde, mais quand son regard caressait le dos des livres, il rendait hommage aux héros des romans policiers qui accompagnaient sa vie depuis l'enfance, à toutes ses personnalités qui avaient plus ou moins forgé son caractère et l'avaient aidé à cultiver son esprit de synthèse, sa capacité à faire surgir une image à partir d'éléments épars.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Christos Markogiannakis (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christos Markogiannakis
Un été torride sur les bords de la Riviera athénienne. Tandis que des hauts parleurs déversent des mélodies pop, une foule électrisée danse pieds nus sur le sable devant une chanteuse propulsée jusqu'à la scène par un monte-charge pneumatique, telle Aphrodite jaillie des eaux. Cinquante mille fans de tous âges assistent aux adieux de leur idole lors d'un concert retransmis en direct par la seule chaîne musicale ayant survécu à la crise grecque. le capitaine de la police Christophoros Markou, numéro deux du département des homicides de l'Attique, n'est pas là pour s'amuser mais pour assurer le service d'ordre de la star avec ses équipes. Lorsque, tout à coup, la fête tourne au cauchemar : la scène prend feu avant d'exploser. Accident ou attentat ? Après Au 5e étage de la faculté de droit, Christos Markogiannakis nous plonge dans les eaux troubles des milieux du show biz grec et des médias…
https://www.albin-michel.fr/ouvrages/mourir-en-scene-9782226396457
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2121 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..