AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203101098
19 pages
Éditeur : Casterman (04/05/1993)
3.86/5   44 notes
Résumé :
Martine, Jean et leurs parents viennent planter la tente près du village de Fleury-la-Rivière. Réveil au chant du coq, toilette au bord de la rivière, approvisionnement à la ferme et pique-nique en plein air. Un décor bucolique pour une vie champêtre à souhait.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 44 notes
5
3 avis
4
3 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Gwen21
  29 mai 2013
Prendre quelques instants pour se plonger dans la lecture d'un album de Martine relève presque d'un acte inconscient de fuite ; je l'assume.
Lire un album de Martine, c'est toujours partir en quête d'un parfum de nostalgie et d'une vie idéalisée où tout est bien, où tout le monde est beau et gentil, où les enfants sont solidaires et adorables, les animaux affectueux et expressifs et les ennuis, quand ils existent, sont légers et éphémères.
On a la volonté de fuir la réalité, de fuir la société, de fuir la consommation, de fuir la mode et les tendances, de fuir la politique et les problèmes économiques... Ah, débarquer dans un pays imaginaire où rien ne nous atteindra pour nous blesser ou nous décevoir ! Lire Martine, c'est plonger tout éveillé dans un rêve.
Dans cette album où Martine fait du camping avec ses petits camarades, ce constat est encore plus palpable. Pourquoi ? Parce que nous savons tous que le camping, c'est sympa quand... il fait beau, on a une bonne tente avec un bon matelas, on n'a oublié aucun ustensile, ni le gonfleur, ni les sardines pour planter son bivouac, ni le papier toilette... le camping, c'est "trop cool" quand les fourmis n'envahissent pas notre refuge de bédouin citadin, quand la ferme voisine peut nous fournir un cruchon de lait sans nous refiler en bonus le fumet du purin de ses vaches, quand... il ne pleut pas et qu'une rivière ne coule pas à 50 mètres de l'endroit où l'on s'est installé !
Bref, le camping, c'est bien en rêve, sur le papier, dans un album de Martine ! Avec Martine, pas de mouches qui volent au-dessus de chaussures qui puent après une bonne balade mais de jolis papillons qui flirtent avec leurs copines les abeilles, des brassées de fleurs des champs qui sentent très bon et ne déclenchent aucune réaction allergique ; ce sont encore des noisettes bien mûres qui n'attendent que le cueilleur et le ru qui offre aux enfants la baignade sans pierres coupantes qui fournira un terrain de jeux idéal à leur espièglerie...
Allez, avouez que pendant quelques instants, vous vous y êtes crus, vous aussi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          254
gaemae
  22 octobre 2014
Pourquoi, mais POURQUOI ma fille s'est mise en tête de lire toute la série des Martine retrouvés dans la cave de mamie?? 52 numéros indique le 4ème de couverture... Mes souvenirs d'enfance ne suffisent pas à me faire oublier à quel point tout ça a vieilli. Aller on enchaîne avec Martine fait la popote pendant que Jean fume sa pipe devant le téléviseur.
Commenter  J’apprécie          80
Annabelle31
  25 septembre 2017
Un album qui sent bon les vacances puisque Martine, Jean et leurs parents partent faire du camping à la campagne. le plaisir de dormir sous la tente, d'être réveillé par le "cocorico" du coq de la ferme voisine, de faire sa toilette dans la rivière et aussi de voir de plus près de beaux animaux tels que les papillons ou encore Picot le hérisson, voilà qui va ravir Martine.
Un très bel album, une belle histoire enfantine et des illustrations gaies et jolies
Commenter  J’apprécie          20
MCG-Juliette
  08 mai 2013
Quel enfant n'aurait pas aimé partir camper avec Martine dans ces paysages magnifiques créés par la plume de Monsieur Marcel Marlier. Ce très bon illustrateur nous a quitté depuis mais si il existe un paradis, j'espère qu'il y a retrouvé les paysages qu'il a imaginé tout au long de sa vie dans ses livres
- première parution en 1960 -
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable
  28 mars 2014
Le camping dans les Martine, n'a rien à voir avec le camping dans la réalité! C'est certain que c'est un peu le but de la lecture que d'être dans l'imaginaire...
Je crois que c'est avant tout les illustrations des livres de la collection Martine qui nous plaisent tant quand nous sommes enfants. Sinon, le texte est toujours plus ou moins insipide, mais les activités explorées sont souvent intrigantes pour les enfants et superbement illustrées.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
kokhabakokhaba   26 mai 2012
Martine, Jean et leurs parents ont passé la nuit sous la tente. Le lendemain, quand le soleil se lève, ils dorment encore tous les quatre.
C'est l'heure où les oiseaux secouent leurs plumes.
- Ohé, les amis, il est temps de s'éveiller !
- Cocorico ! Cocorico !
C'est le coq de la ferme qui est perché sur la voiture.
Et voici le petit veau qui voudrait bien savoir ce qu'il y a dans la tente.
Commenter  J’apprécie          60
kokhabakokhaba   26 mai 2012
Le moteur ronfle. Un chemin poussiéreux, un pont de bois qui craque, et l'on est arrivé au Carré-du-Petit-Bois de Fleury-la-Rivière.
Le papa de Martine range l'auto sous les arbres.
On décharge les bagages.
-Maintenant, dressons la tente.
Pan, pan, pan, les piquets s'enfoncent dans la terre.
Les cordes se tendent... Il fait chaud !
Commenter  J’apprécie          70
CielvariableCielvariable   16 mars 2016
Le Carré-du-Petit-Bois est un coin épatant.
Ici on peut faire de la gymnastique à son aise. Par exemple, jouer à saute-mouton, marcher à quatre pattes ou bien faire la culbute.
Savez-vous faire la culbute ? Regardez comment il faut s'y prendre :
- Un, deux, trois, et voilà !
Quel plaisir de se rouler dans l'herbe !
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   16 mars 2016
Patapouf, lui, est éveillé depuis longtemps. Pensez donc, quand on a des fourmis dans les pattes, ce petit air frais vous donne envie de gambader. L'herbe est toute luisante de rosée.
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   25 septembre 2017
Jean va chercher de l'eau à la fontaine dans sa cruche de plastique. Papa allume le réchaud. Martine étale la jolie nappe rouge, prépare les assiettes et les gobelets. Jamais elle n'a travaillé d'aussi bon coeur.
C'est tellement amusant de pique-niquer !
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Marcel Marlier (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marcel Marlier
#Martine #jeunesse #CulturePrime
Martine, ce délicieux objet de parodies... Et si l'éternelle petite fille sage n'était pas si mièvre que ça ? Derrière le charme un peu désuet de la BD imaginée par Marcel Marlier et Gilbert Delahaye dans les années 1950, se cacherait en réalité un certain goût pour l'autonomie et l'aventure. Laurence Boudart, autrice de "Martine, Une aventurière du quotidien" (Les Impressions Nouvelles, 2021) vous explique tout...
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤13CulturePrime7¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : enfanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1134 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre