AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Coeur de Gaël tome 2 sur 4
EAN : 9782290006009
381 pages
J'ai Lu (28/09/2007)
4.16/5   76 notes
Résumé :
Dans la tourmente du deuxième soulèvement jacobite qui plonge l’Écosse dans la guerre et le chaos, l'amour unissant Liam et Caitlin va de nouveau être mis à mal. Caitlin sait qu'elle n'a d'autre choix que de laisser partir au combat l'homme qu'elle aime et les fils qu'elle chérit, mais la douleur n'en est pas moins intense. Tandis que les combats font rage, l'amour fleurit à nouveau. Duncan, le fils aîné de Liam et Caitlin, s'éprend follement de la splendide Marion,... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique

Voici la suite, le tome 2, partie 1 La saison des corbeaux.

Une histoire à la hauteur de la première, si ce n'est bien meilleure.

On retrouve l'excellente plume de Sonia Marmen, qui nous plonge directement dans le décor dès les premières pages, avec un petit récapitulatif du précédant livre.

Dans le premier tome, on y découvre Caitlin et Liam, la rencontre, l'amour, le mariage et l'enlèvement de leur premier enfant Duncan qui finalement sera retrouvé après diverses recherches dans les collines.

Vingt ans ont passé depuis et les deux tourtereaux ont eu trois enfants, deux garçons et une fille. Mais dans cette suite, nous sommes avec Duncan, l'ainé des trois.

Duncan, ressemble beaucoup à son père, Liam. Très bel homme, grand, large et le même caractère. Cette férocité highlander. Il fréquente une demoiselle de son clan, et devrait se marier ou en tout cas, en faire la demande.

Cependant, quand la guerre éclate, il se doit de la laisser et doit partir combattre l'ennemi aux côtés de son père et son frère.

Mais un jour, en cherchant un coin de repos pour les soldats, Duncan accompagné de deux ou trois acolytes de son clan, décide de voler sur un terrain ennemi et voit arriver de loin un soldat, seul.

Décidant de l'attraper et de le ligoter pour le ramener au camp, c'est avec stupéfaction qu'il y découvre une jeune femme et non un homme.

Surprise..... Y a de quoi. Car, cette jeune femme n'est qu'autre la fille de leur pire cauchemar. Une Campbell.

Hélas, comme le veut la tradition des romans historiques ^^ Duncan va littéralement être sous le charme de cette demoiselle par son caractère bien trempé et par sa langue de vipère et en tomber amoureux par la suite, de ce soldat, Marion. Mais n'oublions pas que son coeur est déjà pris. de plus, la guerre est là. Ce qui ne sera pas facile pour lui. D'autant plus que les deux clans ne peuvent en aucun cas s'unir

Ce que j'ai trouvé également intéressant dans ce livre, l'auteure n'a pas du tout oublié les parents, Liam et Caitlin. Ils seront moins mis en avant que dans le premier tome, mais assez pour en savourer encore. Pour Liam, son devoir sera de veiller sur ses fils pendant cette fichue guerre. Ce qui ne va pas être de tout repos pour lui. Et pour Caitlin, survivre loin d'eux, ses hommes.

Ce qui donnera beaucoup plus de précisions sur certains points non élucidés et d'ailleurs, on y ira de surprises en surprises. J'avoue que j'ai parfois été en peine. Ah ! je l'avoue.

On retrouvera également notre cher Colin, le frère de Liam. Toujours égal à lui-même, avec un discours assez incongru vis à vis de la femme qu'il a toujours aimé, Caitlin.

Ce livre regorge de toute la panoplie que l'on peut trouver dans un livre comme celui-ci. Rebondissements, et cette dureté que peut avoir l'homme envers l'homme, mais la plume de Sonia nous transportera dans ces collines et on y ressentira le froid de l'hiver, l'odeur du whisky ou du sang, l'acier de l'épée transpercer la chair ou le mal de dos quand le soldat dormira sur les fougères glacées. J'étais en peine pour toutes ces femmes restées à la maison en se demandant si leurs hommes et leurs fils allaient rentrer un jour. Certains passages ont été très durs, surtout pendant cette guerre. Et, je pense qu'à partir de là, mes larmes ont coulé, mais, déçue par certains passages également, comme pour Liam. Malgré les circonstances cela m'a vraiment attristée. L'homme cherche toujours la facilité et je trouve ça un peu trop léger à mon goût. Toutefois, cela ne gâche en rien le contenu de cette histoire, au contraire cela me pousse juste à en connaitre la suite.

Alors, oui, ce tome est vraiment excellent J'ai vraiment adoré cette lecture et je compte bien sûr continuer.

Je vous invite vraiment à le lire.

Commenter  J’apprécie          20

Je trouve ce tome bien différent du précédent. La plume reste la même, magnifique et envoûtante. Même si le premier tome avait son lot de malheurs, je trouve celui-ci beaucoup plus mélancolique. La guerre, ses scènes de bataille sanglantes, l'après bataille avec les blessés et les soins qu'on leur administre, l'état d'âme des soldats, les morts qui laissent un grand vide dans le coeur des familles, mais aussi les pendaisons, le sort destiné aux "traîtres", la perte d'un enfant, etc..., tout ça justement écrit sous la plume de Sonia Marmen, décrit d'une telle façon qu'on s'y croirait vraiment, ne nous laisse pas indemne. Il y a une scène en particulier, celle où Liam a droit à une permission exceptionnelle et rejoint Caitlin (je ne peux en dire plus sans spoiler...), que j'ai trouvé très forte en émotions (ce n'est pas la seule mais celle-ci m'a profondément touchée). Heureusement qu'en parallèle à tout ça, l'amour garde une part entière dans l'histoire, ce qui met un peu de bonheur là-dedans.

Encore une fois, Sonia Marmen a su m'épater. C'est la seconde fois que je lis cette saga, je me rends compte que les souvenirs que j'avais de ce tome étaient erronés. Ou alors c'est tout simplement que je le lis et le vois différemment qu'à mes 20 ans... Quoi qu'il en soit, il m'a pris aux tripes, j'ai eu beaucoup de mal à m'arrêter pour vaquer à mes tâches quotidiennes. Émouvant, triste mais pas que..., et très addictif.

[Lu en juin 2020]

Commenter  J’apprécie          70

Alors que le trône d'Angleterre est toujours occupé par un roi protestant, une rébellion se prépare dans les rangs des Ecossais avec les Jacobites et dans les clans Highlanders. Ces derniers veulent mettre leur roi légitime, Jacques, à la tête du Royaume.

C'est dans ce contexte que l'on retrouve le clan des Macdonald. Liam et Caitlin vivent paisiblement dans la vallée de Glencoe avec leurs 3 enfants Duncan, Ranald et Frances.

Mais lorsque le moment de la rébellion sonne, le destin de Caitlin se voit encore frappé par le malheur avec le départ au combat de son mari et ses 2 fils.

Mais ce tome c'est aussi et surtout la rencontre entre Duncan Macdonald et Marion Campbell. Les 2 clans sont toujours, et plus que jamais, "frères ennemis" et leur histoire d'amour s'avère impossible voire "criminelle"!

C'est assez agréable et plaisant de voir le fils aîné de Liam tomber amoureux de la fille de leur pire ennemi, et Sonia Marmen a bien su dépeindre ses attitudes et réactions bien maladroites et inexpérimentées de tout jeune garçon, dans sa séduction envers Marion.

En plus du combat qu'il va mener sur le champ de bataille contre les Anglais, où il va découvrir, la peur, la douleur et la mort, c'est un combat permanent qu'il va devoir supporter contre son attirance pour Marion.

Cette dernière n'est pas en reste et refuse également de céder à son attirance égale pour Duncan. Mais jusqu'à quand... Après Caitlin, jeune femme forte, fière et courageuse, j'avais un peu peur que SM ne nous présente une nouvelle héroïne moins charismatique, et à mon agréable surprise c'est une espèce de Mata Hari que l'on découvre sous les traits de Marion. J'attends la suite pour savoir comment son personnage va évoluer...

Comme dans le 1er tome, on rit, on frissonne, on pleure, mais on est toujours bien triste de tourner la dernière page. Vite la suite!

4 étoiles seulement? Seulement parce que je préfère les histoires qui se focalisent sur un seul couple "vedette", et même si j'adore Liam et Caitlin j'aurais voulu plus approfondir l'histoire de leur fils dès ce tome.

Commenter  J’apprécie          10

Nous retrouvons Caitlin et Liam, Marion et Duncan là où nous les avions laissés.

La rebellion des jacobites conte le Roi en place en Angleterre se termine et nos héros attendent l'arrivée imminente du seul Roi légitime à leurs yeux, le Prétendant Jacques Edouard.

Mais alors qu'un régicide de prépare, Caitlin va de nouveau trembler pour ses enfants.

Rares sont les histoires qui me tiennent autant en haleine!! Sonia Marmen a un tel talent de conteuse qu'on se laisse guider par sa plume sans plus pouvoir s'arrêter!

Les aventures des ses héros (qui deviennent vite les nôtres!!) sont si extraordinaires, si tragiques et nous procurent tant d'émotions!

A chaque fois, je tremble pour Caitlin, j'ai comme elle peur pour ses enfants, pour elle, et je blêmis au fil des pages lorsque l'ombre de la mort plane au dessus de Liam...

Encore une fois, cette histoire nous plonge dans le conflit Ecossais/Anglais des XVIIe et XVIIIe siècles, comme si nous y étions. Les références historiques sont toujours présentes et apportent vraiment beaucoup au récit.

Bref, à chaque fois je tourne la dernière page avec une grande émotion... mais avec l'excitation de bientôt lire le suivant!!

Sonia Marmen peut se vanter d'écrire de la VRAIE romance-historique!!

Merci! Merci!!

Commenter  J’apprécie          10

L'aventure continue avec Caitlin et Liam

nouveau personnage leurs enfants duncan et Ranald

j'adore comment l'auteure nous décrit l'écosse , les highlands

Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation

Pendant la journée, mon esprit avait eu tout le loisir de se perdre dans les méandres de l'analyse des derniers faits que j'avais appris. Il avait sauté d'une thèse à une anti-thèse. Il s'était égaré sur le chemin du doute. Il avait trébuché sur des éléments nouveaux, quelques détails, quelques lacunes qui m'avaient échappé dans mon affolement. Il avait un moment pris le sentier de l'optimisme. Puis, il s'était heurté durement au mur des évidences, de l'irréfutable... pour finalement revenir à la case départ.

Commenter  J’apprécie          10

Mais qu'était la vie d'un homme ? Un espace de temps insignifiant dans l'éternité, mais si riche et intense, jalonné d'épreuves parfois si terribles. Comment un homme pourrait-il les traverser sans amour ? Et que restait-il de cet homme après son passage, aussi insignifiant fût-il, sur cette terre ? Ses enfants ? Sa chair, son sang, bref le prolongement de lui-même. La preuve irréfutable qu'il avait été et qu'il avait occupé un rôle quelconque, dans l'histoire des hommes.

Commenter  J’apprécie          10

L' Écosse, vielle terre ridée et usée, avait été la Calédonie pour les Romains, la Dalriada pour les Scots venus d'Irlande. Puis elle avait été appelée le royaume d'Alba par les Pictes et enfin le royaume de Scotti.

Commenter  J’apprécie          30

Si la défaite avait laissé aux insurgés un goût amer , elle ne leur avait pas enlevé l'espoir d'arriver un jour à leurs fins . Certes , les anglais nous avaient à l'oeil.Mais les années passeraient , et un jour un homme se lèverait et brandirait de nouveau une croix ardente.Alors les clans sortiraient de leur léthargie et fourbiraient l'acier tranchant de leur armes , astiqueraient leurs mousquets.Puis les cris de guerre retentiraient dans les vallées pourpres et ocre des Highlands et feraient vibrer les guerriers endormis.Le sang des Gaels se remettrait à bouillir dans leurs veines.Les anglais devraient se méfier de l'eau qui dort . Les écossais avaient la tête aussi dure que le granit de leurs montagnes:Jamais ils n'abandonneraient

Commenter  J’apprécie          00

Le crépuscule embrasait la vallée et peignait d'or et de pourpre les collines couvertes de bruyères et de hautes herbes brûlées par le soleil d'été. Une partie des bêtes de Glenlyon y paissaient tranquillement, ignorant les regards qui les convoitaient.

Duncan Macdonald retira son béret de laine bleue et passa ses doigts dans sa tignasse couleur corbeau qui brillait dans les derniers rayons du soleil.

– Hum... Si nous arrivons à tous les prendre, ce sera du bon travail. Il doit bien y avoir une trentaine de têtes dans ce troupeau. Ces imbéciles de Campbell croyaient-ils qu'après notre échec du mois dernier nous ne reviendrions plus leur rendre visite ?

Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : ecosseVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2762 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre