AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791090931442
Éditeur : Armada (01/04/2014)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Moi, Doha, le monde-nature, je protège les hommes depuis toujours. Mais je meurs.

Les Villes ont accaparé mes protégés, elles les manipulent en influençant leurs émotions jusqu’à la folie. Tout n’est plus que haine, hypocrisie, jalousie, luxure et colère ; et moi, je ne peux rien faire, incapable d’atteindre le coeur des hommes. Des nuages recouvrent le ciel, chaque jour plus épais, volant mes couleurs pour ne laisser que celles des Villes : gris, mar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
vestrit
  23 mai 2014
A lire si vous aimez :
- les histoires d'amour
- les quêtes d'équilibre
- les récits emplis de poésie
A éviter si vous cherchez :
- de la baston
- des conflits politiques
- des trolls des cavernes velus
Dans ce roman, le premier de l'auteur (même s'il s'est fait griller la politesse niveau timing de publication par de l'autre côté du mur, sorti chez le Chat Noir l'an dernier) on vous parle d'une lutte entre la nature agonisante, Doha, et les 5 villes de ce monde qui cherchent à détruire l'homme sans qu'il ne s'en rendent tout à fait compte.
Le concept même, l'idée de base de ces villes promeneuses, de ce monde personnifié, en souffrance, vampirisé par des villes traîtresses, m'avait séduite. La personnification des sentiments, la manipulation des hommes, sont les idées fortes qui portent ce roman.
Les sentiments sont les clefs de cette histoire à n'en point douter.
A la lecture, La couleur de l'aube est un premier roman, et cela se sens. C'est peut être l'auteur en moi qui le voit, mais quelques maladresses parfois, une certaine naïveté de l'intrigue, laissent transparaître moins de maîtrise que dans son autre roman (dont je ne citerais pas le titre, c'est trop long et je suis fainéante, pis je l'ai mis plus haut avec un lien et tout et tout ). La toute fin m'a également laissée un peu perplexe, je l'ai trouvé trop facile. Mais pourquoi pas.
Sorti de cela, la plume d'Agnès possède tout de même cette poésie, cette magie, un peu plus brute mais tout aussi présente. La scène à Atalys est juste magnifique ; couleurs, mouvements, poésie. Un véritable moment de grâce.
Je me suis laissé emporter sur les terre de Doha, j'ai tremblé pour ce duo en quête des couleurs de la terre mère, désiré leur victoire de toute mes forces. Parfois, tout de même, j'aurais voulu mettre des claque à Ealeth avec son insécurité constante.
Il y a une scène également, un souvenir d'Ealeth dont je n'ai pas compris l'utilité, comme une piste lancée là par l'auteur et oubliée en cours de route, peut-être suis-je passé à côté de quelque chose.
Bref, un roman qui n'est pas parfait, mais qui a su me séduire de par ses idées originales, son ambiance et ses deux personnages aux émotions et au vécu fort.
Un roman tombé en deux soirées, ce qui ne ment pas.
Un roman à lire, donc.

Lien : http://lanatomieduloupgarou...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Plumesdelune
  03 avril 2015
J'ai beaucoup aimé. L'écriture est toujours fluide et poétique, enchanteresse. L'histoire par contre, m'a, au final, moins emballée que celle de de l'autre côté du mur. En fait, elle est très centrée autour de l'histoire d'amour entre les personnages principaux et moi qui ne suis pas très romance, je ne l'ai pas trouvé assez subtile. En même temps, la Couleur de l'Aube, c'est une histoire d'amour. Mais j'ai trouvé ça un peu dommage, je trouve que l'histoire est originale et très jolie mais la romance entre les deux protagonistes m'a paru un peu trop lourde (c'est pas le meilleur adjectif mais j'en trouve pas d'autre là).
J'ai bien aimé les personnages, même s'ils m'ont courru sur le haricot à certains moments par leurs actions ou leur comportement. Je ne me suis pas vraiment identifiée à Alya même si je la trouve très touchante. J'ai eu plus de mal avec le protagoniste mâle dont j'ai oublié le nom que j'ai trouvé un peu flippant sur les bords.
Au final, c'est une jolie histoire pleine de poésie sur le monde, la nature, la corruption des hommes par les villes, mais surtout : l'amour. Je vous la conseille (biensûr). (Désolée, cette chronique est assez courte, j'ai trop attendu avant de l'écrire, ce qui fait qu'il y a certaines idées dont je voulais parler mais qui m'ont échappées depuis. Oupsi!)
Lien : https://plumesdelune.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Iaoranamoana
  12 mai 2016

L'histoire qui pourrait paraître simpliste aux yeux de certains lecteurs exigeants (en terme d'intrigue, d'action, de rebondissements), notamment parce que les Villes sont associées à un sentiment, donc peintes en caricature par le biais de celui-ci. Pourtant, on s'habitue très vite et ce sentiment devient une image, un emblème. de plus, la plus grande force de son livre est l'immense douceur qui s'en dégage au-delà des épreuves traversées par les personnages. Ces derniers sont bien travaillés, et les sentiments qu'ils éprouvent sont crédibles.
Bref, on ressort de ce livre le sourire aux lèvres et c'est bien le principal !
Commenter  J’apprécie          00
Marizlor
  18 janvier 2017
Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre avec cette lecture. Ce fut une magnifique surprise ! L'univers est complexe et très bien développé. Tout au long du récit, nous suivons Alya, une jeune princesse qui se trouve également être le dernier espoir pour sauver son monde. Son innocence a été préservée par son père par l'imposition permanente d'un bandeau sur ses yeux. En la rendant ainsi aveugle, il la préservait des horreurs de ce monde. Bonne ou mauvaise idée ? Je vous laisse vous faire votre opinion. 😉 Tout au long de ses aventures, Alya va vivre des événements difficiles et ses croyances les plus profondes seront mises à rude épreuve. J'ai peur de vous en dire plus car quand je parle de ce livre j'ai beaucoup de mal à ne pas spoiler donc je préfère me taire. ^^
Les personnages sont attachants, le récit est bien mené et, comme à chaque fois, j'ai adoré la plume d'Agnès ! Il s'agit là d'un magnifique ouvrage que je vous recommande chaudement pour un moment d'évasion.
Lien : https://marielaureinadaydrea..
Commenter  J’apprécie          00
takisys
  29 février 2016
Très beau conte onirique, sombre, mais sans être désespérant. Un voyage poétique vers la lumière. C'est beau, c'est prenant, une très bonne lecture
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Agnès Marot (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agnès Marot
Conférence Mythologies nord-américaines... En quoi nous parlent-elles ? enregistrée aux Imaginales 2018 Avec Agnès Marot, Sylvie Miller, Xavier Mauméjean et Fabien Fernandez
Retrouvez l'audio de la table ronde en intégralité sur : http://www.actusf.com/spip/Imaginales-2018-Conference,26773.html
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3535 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre