AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732482714
Éditeur : Editions de la Martinière (11/05/2017)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 9 notes)
Résumé :
" Et vous, avez-vous commencé à vivre ? " Charlot, 9 ans

Maryse est une éminente neuropédiatre, une femme belle et intelligente, affreusement narcissique et persuadée d'avoir toujours raison. Elle est aussi la mère de Charlot, fils singulier, qui l'émerveille et l'exaspère à la fois. C'est que Charlot, Petit Prince désarmant de vérité, la confronte à des questions philosophiques. Quel sens donner à sa vie lorsqu'on traverse des épreuves ? Où se cache ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Analire
11 juin 2017
Pour être totalement franche avec vous, j'ai choisi de découvrir ce livre, non pas parce que le résumé m'intriguait, mais seulement pour lire un livre de développement personnel. J'ai fait le choix de prendre celui-ci, parce qu'il donnait l'opportunité d'aborder l'aspect développement personnel à travers une histoire fictive. Je n'ai donc pas été dépaysée outre mesure, en restant partiellement dans une zone de confort narrative.
Ce livre met en avant Maryse, grande neuropédiatre reconnue dans son milieu, qui soigne des enfants atteints du cancer. Seulement voilà, Maryse est une femme égocentrique et narcissique, qui ne fait preuve que de peu d'empathie, que ce soit envers ses patients, ou envers son propre fils, Charlot. Ce dernier, âgé d'une dizaine d'années, va montrer une grande maturité face au comportement de sa mère : patient et respectueux, il va lui apprendre progressivement à changer de comportement et à s'ouvrir aux autres.
Cette lecture donne à réfléchir, notamment sur la définition que l'on peut fixer au mot « ego ». Qu'est-ce que l'ego ? Comment se manifeste-t-il ? Comment s'en dépêtrer ? Ce que j'ai retenu de toutes ces informations sur l'ego, c'est que l'ego est une chose mauvaise, qui nous pourrit de l'intérieur, et qui nous empêche de vivre pleinement notre vie. A trop vouloir la célébrité, à trop vouloir la puissance ou l'argent, on en oublie les moments simples de la vie.
Je ne pensais pas écrire ceci après ma lecture, mais oui, ce livre et ses conseils m'ont servis. Maintenant, à chaque fois que mon esprit divague dans le passé ou qu'il se met à imaginer le futur, me reviennent ses quelques mots émit par Mary-Lou, mourante, à son copain Charlot : « N'oublie jamais de revenir ici, Charlot, à chaque instant. Dans tes mains, tes oreilles, tes lèvres. Dans chacun de tes pas, de tes gestes, dans chaque inspiration, expiration. Fais-le vraiment ! ». J'applique alors ses conseils, et je reviens profiter de chaque instant présents que m'offre la vie. Une bonne manière de profiter plus intensément de chaque moments.
Finalement, la seule chose qui m'a déplût dans cette lecture, c'est l'aspect fictif. Pour propager ses conseils, il a décidé de mettre en scène une histoire fictionnelle, dans laquelle le lecteur pourrait s'insérer et ainsi mieux ressentir tous les sentiments des personnages. Via les sentiments et le vécu des personnages, l'auteur dispense ses recommandations et entame la partie développement personnelle. Mais hélas, j'ai trouvé la narration un peu trop grossière, avec des personnages caricaturés au maximum – Maryse, la méchante mère, repliée sur elle-même, qui ne ressent aucune émotion ; Charlot, le fils prodige, intelligent, attendrissant et sociable… Les écarts de comportements étaient un peu poussés à l'extrême ; sans doute pour nous faire faire prendre conscience des problèmes de chacun, et nous faire ressentir plus profondément les conseils dispensés pour réduire ses problèmes… Mais ce n'était pas, à mon sens, nécessaire.
Même si au jour d'aujourd'hui mon ego prend encore le pas sur l'instant présent, les bons conseils prodigués dans ce livre, mis en application, devraient permettre d'améliorer les choses. Un bon livre de développement personnel, qui incite à la réflexion et à la remise en question. Dommage que l'aspect fictionnel ait été moins bien travaillé.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Ignifuge
12 mai 2017
Ayant déjà toute une pile de livres en attente, j'avais ouvert "Le jour où je me suis aimé pour de vrai" juste pour lire la préface. Deux heures après, mon nez était toujours plongé dans ce même livre, mes yeux parcourant les pages, chapitre après chapitre.
Cette lecture m'a fait énormément du bien et beaucoup réfléchir. Qu'est-ce que l'ego ? Une marque de jouets pour enfants, me direz-vous. Comment l'ego se manifeste-t-il ? En assemblant des briques de "pelures identitaires" (« je suis + attribut »), il créé une construction d'appartenance pleine d'émotions. Pourquoi l'ego a-t-il tant besoin de reconnaissance ? Parce qu'il veut être "quelqu'un" dans cette société qui a, elle-même, un besoin maladif d'étiqueter les éléments pour pouvoir les regrouper (et les généraliser). L'ego nous définit, certes, mais ce que j'ai retenu de ce livre, c'est qu'il faut réapprendre à "être". Simplement "être". Sans cet ego (je, moi, mon) qui nous différencie ou nous rapproche des autres. Sans cet ego qui veut être spécial, le meilleur et qui fera tout pour être aimé, flatté. "Être ici", dans l'instant présent. Comme le dirait un certain membre du Cercle des poètes disparus : « Carpe diem ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AngieEcho
03 juin 2017
Ce roman est un livre de développement personnel, un peu dans la lignée de ce que peut faire Laurent Gounelle par exemple. Il est là pour vous amener à vous questionner, à remuer des choses dans la caboche. Et pour le coup, je dois dire qu'il y arrive. Et surtout, il parle au coeur.
On va suivre les aventures de Charlot, de Maryse, de Marie Lou, Hamid et de quelques autres. Dans ce roman, ce sont les enfants qui sont les maitres, comme dans la vraie vie en fait, sauf qu'on n'y fait pas attention.
Maryse est la maman de Charlot. Neuropédiatre réputée, c'est une belle femme, bref, elle a tout pour être heureuse. Il y a Charles, dit Charlot, qui a hérité du physique de son père parti avant la naissance même du petit. Maryse est sur d'elle, sure de tout savoir, sur de son physique, sur d'avoir réussi et de réussir encore plus. C'est Charlot qui va remettre sa vie en question quand il va lui poser des questions auxquelles finalement elle ne saura pas répondre. Charlot qui va vivre des épreuves assez dures avant même d'avoir 16 ans.
Charlot a une maladie qui le rend aveugle. Ce qui lui vaudra d'être la cible de moqueries et de violences à l'école. Il a deux amis. Hamid qui est venu en France avec sa mère suite à la mort de son père, en martyre. Hamid se fait également harceler parce que son père était un terroriste et qu'il a des vêtements trop grands. Marie Lou est muette, elle s'exprime uniquement en langue des signes. Elle devrait pouvoir parler mais ne le fait pas. Ces trois enfants vont vivre une amitié particulière et faire preuve d'une sagesse immense face à leur doutes, leurs questions et leurs manières de voir le monde.
C'est assez compliqué d'expliquer plus sans révéler ce qui se passe dans le roman. Donc, je ne dirais rien, ce serait dommage. Sachez simplement que ces trois enfants sont sources de questionnements et de remise en question pour les adultes qui les entourent. Et pour le lecteur aussi du coup.
J'ai vraiment du mal à parler de ce roman tout simplement parce qu'il se lit et il se vit. Il faut ressentir les choses en les lisant, se laisser toucher par la beauté de certains passages, y réfléchir, les intégrer.
J'ai beaucoup pleuré durant ma lecture. Parce que ce qui est évoqué est juste, profond. Mais parfois aussi de tristesse car il y a des passages vraiment terribles, des évènements tragiques mais qui poussent aussi à la réflexion.
On vit le récit sous les yeux de Maryse principalement et je trouve ça bien pensé. On aurait pu vivre tout ça du point de vue de Charlot mais ce petit bonhomme est déjà bien sage malgré tout ces questionnements. du coup, vivre le récit sous le regard de Maryse et de voir ses certitudes tomber, de la voir se questionner comme on se questionne, permet une certaine identification.
Personnellement, j'ai été touché par le personnage de Marie Lou. Son calme dans l'acceptation de ce qui lui arrive, c'est magnifique. C'est elle qui nous apprend finalement à profiter du moment présent. Je ne vais pas pouvoir m'empêche de penser « reviens ici » maintenant, ça va être associé à l'idée d'être présent dans l'instant. C'est lié à l'égo, ces films qu'il fait dans notre tête, le petit hamster qui s'agite.
Vraiment un beau roman, pas facile à chroniquer. Je pense vraiment qu'il faut le lire et le ressentir. Il m'a bouleversé, je n'aurais pas eu besoin de mon paquet de Kleenex sinon.
Lien : https://avisdunechomeuse.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Irenoux
13 août 2017
Maryse est belle, intelligente, insaisissable, elle soigne les enfants cancéreux... mais est aussi incroyablement narcissique. Elle est la maman de Charlot, petit garçon singulier qui va la confronter à l'égo et lui apprendre, non sans épreuves, à s'en débarrasser pour enfin s'aimer pour de vrai.
Un livre de développement personnel romancé à la manière de ceux de Laurent Gounelle, dans lequel nous pouvons y puiser des conseils pour laisser notre égo de côté et enfin s'aimer pour de vrai.
Commenter  J’apprécie          00
Evydu13
23 mai 2017
Charlot un petit garçon de 9 ans est le fils de Maryse une éminente neuropédiatre aussi belle qu'intelligente et sûre d'elle.. Jusqu'au jour ou son fils va lui poser une question qui va profondément la troubler, et bouleverser tout son entourage : qu'est-ce que l'égo ? A travers la violence de certaines épreuves de la vie, chaque personnage va se remettre en question en essayant de répondre à cette question... Un livre bouleversant, émouvant, une belle leçon de vie dont on ne sort pas indemne...
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire09 juin 2017
Je n'avais pas vu que l'ego est encore une invention des hommes pour apaiser la peur du vide, du néant, du sentiment de ne pas exister. De l'absurdité. Je ne savais pas qu'on pouvait exister, à chaque instant, en laissant l'ego céder sa place à la Présence. Et qu'il suffit d'une seconde de Présence, pas plus, pour que le simple bain d'un oiseau dans une flaque d'eau fasse disparaître l'absurdité du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AnalireAnalire11 juin 2017
Ne laissez personne prendre possession de vous et envahir votre tête avec des questions qui n'ont pas de réponse, avec des pensées qui ne conduisent nulle part. Revenez ici... tout de suite ! Ici, dans ce que vous avez à vivre.
Commenter  J’apprécie          110
IgnifugeIgnifuge10 mai 2017
Hamid a appris comment sortir de la plus grande des dépendances, celle dont proviennent toutes les autres : la tentation permanente d’être quelqu’un. Il a révélé à Charlot le moyen de s’en libérer : « Il ne faut pas que tu aies tout le temps envie d’être aimé. Il faut juste que tu saches que tu es tout le temps capable d’aimer. Et que tu t’en souviennes toujours. »
Commenter  J’apprécie          60
AnalireAnalire09 juin 2017
Et malgré les centaines d'appuis et de félicitations, mon ego piqué au vif ne voit que la critique, le blâme. Le cerveau privilégie ce qu'il perçoit comme une menace - un vieux réflexe, quelques millions d'années de conditionnement.
Commenter  J’apprécie          90
IgnifugeIgnifuge12 mai 2017
- Ce que l’on prend pour de l’amour, ce n’est pas une rencontre d’égal à égal, mais une rencontre d’ego à ego. Egoman contre Egoman. Ils entrent dans une bataille sans fin. Ils gagnent, perdent, s’enfuient, mais demeurent toujours prisonniers du besoin de se battre ; chacun veut prouver qu’il a raison et que l’autre a tort. Ils ne connaissaient pas la paix. Ils passent de combat en combat toute leur vie, avec l’illusion d’être en relation. Ils ne comprennent pas qu’aimer, c’est d’abord et avant tout être libre de toute attache ; ne plus être prisonnier du besoin de gagner. Je n’ai plus besoin qu’on m’aime, Charlot, et je ne me suis jamais sentie aussi vivante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Serge Marquis (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Marquis
https://www.librairiedialogues.fr/livre/11403456-le-jour-ou-je-me-suis-aime-pour-de-vrai-serge-marquis-la-martiniere 5 questions posées à Serge Marquis qui nous parle de son livre "Le jour où je me suis aimé pour de vrai" paru aux éditions De La Martinière. Questions posées par Laurence Bellon. Réalisation : Ronan Loup.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues
autres livres classés : egoVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le Journal d'Anne Frank

Ce journal est-il vrai ?

Oui
Non

10 questions
496 lecteurs ont répondu
Thème : Journal d'Anne Frank de Anne FrankCréer un quiz sur ce livre