AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ppette007


ppette007
  17 mars 2013
Haïti, un an après le terrible séisme. Fito Belmar, architecte et écrivain, se débat pour sortir du marasme qu'est sa vie. Cela fait cinq ans qu'il n'a pas écrit une ligne car le succès inattendu de son premier roman a « dévoré son âme » (p. 32). Il tente de noyer son mal-être dans l'alcool et le travail mais il est frustré et désabusé face aux lourdeurs du système et à la lenteur de la reconstruction. Son île est plus que jamais en plein chaos. A l'image de Canaan, un camp de sinistrés à quelques encablures de Port-au-Prince devenu un immense bidonville dans lequel cohabitent des milliers de personnes dans des conditions extrêmement précaires. Il y règne la violence, la misère, la drogue et la prostitution des petites orphelines. C'est là que Fito se rend en secret les vendredi soir en se promettant chaque fois de ne jamais y retourner. Jusqu'à la visite inattendue de Tatsumi, une journaliste japonaise passionnée de littérature caribéenne et admiratrice de l'écrivain, qui vient interrompre son existence solitaire et perturbée.
Avec ce livre, Kettly Mars nous plonge dans un enfer où les petites filles sont prostituées pour assurer la subsistance de leurs familles, où le choléra tue chaque jour, où les institutions sont corrompues et où l'aide internationale semble impuissante à faire avancer les choses. Elle ne nous épargne rien des maux qui affectent l'île mais elle le fait avec subtilité. Elle lève aussi le voile sur le sujet difficile de la pédophilie à travers son personnage principal. On pense un instant que l'auteure va instaurer un dialogue au gré des chapitres entre les fillettes abusées et Fito mais elle choisit de se concentrer sur son narrateur. On pourra regretter ce choix mais Kettly Mars réussit ainsi à restituer toute la complexité psychologique du personnage de Fito en finalement peu de pages. Et si son roman est d'une grande noirceur, l'espoir et la poésie n'en sont pas absents à l'exemple de ce week-end à la mer, parenthèse lumineuse dans la vie du narrateur.
Un livre impressionnant par sa maîtrise et poignant par son réalisme.

Merci à Masse Critique et à Mercure de France!
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr