AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749912016
Éditeur : Michel Lafon (29/04/2010)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Dans une ferme située à proximité de Jérusalem, un homme est sacrifié selon le rituel réservé à l'agneau pascal par les prêtres du Temple. Mais sur son front, on peut voir un triangle marqué au fer et, à côté du cadavre calciné, une poterie égyptienne. Ce supplicié, c'est Jean de Gamala, héritier légitime du trône de David Un homme qui avait disparu depuis plus de vingt ans. Soupçonné du crime, son frère Jacques - le scribe - tente de démasquer par lui-même le meurt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
jcnb68
  07 février 2012
Quelques jours à la montagne, et ce livre qui trainait dans un coin.
Pour avoir pas mal étudié la question Christique, l'égyptologie, les Sumériens, Annunakis et autres théories sur nos origines, ce livre m'a tout de suite tapé à l'oeil.
La théorie vaut ce qu'elle vaut. C'est une théorie quoi ; une hypothèse de plus sur le mystère du Christ qui se voulait pouvoir rapporter gros.
Mais n'est pas Dan Brown qui veut.
En général, je ne décris pas les trames des livres mais ici, ça sent tellement la manip que je ne vais pas me gêner.
Alors voici, dans ce livre vous découvrirez que le Christ n'était pas Jésus mais Jean le Baptiste. Jean le fils de Judas de Gamala, devenu Jean le Baptiste et également Barrabas l'irréductible.
Marie, la mère de Jésus est une chienne fornicatrice adultère doublée d'une mère incestueuse. Jésus et son frère Israël sont les enfants jumeaux de cette Marie donc, et de son frère ainé Jean. le Christ n'est donc pas mort sur la crois sinon son fils Israël qui s'est fait passer pour Jésus. Ce dernier ayant été sacrifié durant un rite Satanique par son père Jean. Jean le vrai Christ est une émanation du dieu égyptien, traitre de sa personne et initiateur de la lignée luciférienne ou Satanique.
Donc, selon l'auteur ; Christ = Lucifer.
Pour les autres, je vous laisse faire le calcul.
Ouffffff.
Costaud le Mars, et il attaque.
Quelle saloperie immonde.
Si c'est pas du révisionnisme ça. Heureusement que c'est un roman, liberté d'expression oblige.
Franchement, j'ai déjà testé pour vous, évitez de vous polluer l'esprit avec des déchets pareils.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Natacha851
  26 février 2017
Une lecture sans grande saveur.
L'histoire se déroule à Jérusalem 6 jours avant la Pâques.
L'occupant romain tolère les festivités mais se prépare à tous débordements.
Et justement Ponce Pilate se demande quoi penser de Jésus, ce prétendu prophète qui se dirige vers la ville pour la fête.
En même temps, nous suivons la famille de Judas de Gamala, le rebelle, crucifié il y a plus d'une vingtaine d'année.
Une nuit, la grange de la famille prend feu. En voulant éteindre le brasier, ils découvrent un corps.
Après examen, Jacques, l'érudit de la fratrie, conclu à un meurtre rituel.
Pourquoi pas !
Une série de meurtre se met en route et nous sommes à la poursuite d'un tueur en série au temps du Christ.
Sauf que :
Les personnages m'ont semblé creux, caricaturaux.
L'auteur a même réussi à rendre Jésus plat, sans consistance hormis les tirades sorties de la Bible.
J'avais néanmoins envie de connaitre leurs fins maintenant que j'y étais (hormis Jésus. Le suspens étant presque impossible). Et je pense que j'avais toujours espoir de trouver un élément, un passage qui m'enlève cette désagréable impression de perte de temps lors de ma lecture.
Car si ce n'était que les personnages.
Il y avait pour moi un décalage entre l'action et la réflexion des héros.
J'ai eu l' impression que l'auteur a fait beaucoup de recherches sur les croyances égyptiennes et juives ce qui enrichi son texte.
Seulement, la quantité est telle que certains passages m'ont paru obscure et finalement, peu intéressant.
Trop dense, c'est comme s'il avait voulu intégrer toutes les connaissances qu'il avait emmagasiner sur ces sujets quitte à être indigeste.
A côté de ça, vous avez l'action. Et là, c'est l'inverse.
Trop facile. Les personnages passent d'une énigme à une autre parfois de manière déconcertante.
Sans parler de leur grande dextérité à sortir de situations complexes comme si c'était une formalité.
Mais ce qui m'a le plus déplue, je crois, c'est toute l'histoire que l'auteur a inventé sur Jésus.
Tellement énorme, farfelu que cela m'a semblée ridicule.
On ne peut pas s'attaquer à un personnage comme Jésus à la légère.
Pas dans le même registre mais un roman tout de même, la vie de Jude, frère de Jésus de Mme Chandernagor m'a semblée bien plus crédible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Bruno19
  26 mai 2010
Lu en partenariat avec l'éditeur via le site blog-o-book
Une lecture générée donc par ce partenariat. A priori un livre que je n'aurais peut être pas acheté par peur de tomber sur une énième version du Da Vinci Code, même si je suis plutôt intéréssé par les "uchronies" ou les oeuvres offrant des interprétations inhabituelles de faits "historiques".
Et une excellente surprise.
D'emblé la lecture est plaisante, faite de courts chapitres décrivant une vie dans les terres bibliques de façon imagée.
Au delà du simple style et des personnages vite attachants, il y a aussi une façon de nous présenter des lieux des peuples et des événements d'une façon à la fois familière et nouvelle.
D'éducation catholique, mes restes de cathéchisme m'ont tout de suite permis d'identifier des noms: jesus, jean, pilate, judas... des lieux: nazareth, jesuralem, qumram,... et des peuples cités dans les épitres aux...(corenthiens, pharisiens...). Mais cette "connaissance, si vague soit elle se heurtait à des faits que je me rappelais autre dans "l'histoire" "officielle". Mais sachant que les écrits officiels ne sont que des traductions partielles et choisies des textes originaux destinés à construire et imposer une religion et une église, pourquoi pas.
Comme le dis paikanne, cela peut peut etre choquer de fervents croyants, interroger d'autres... peu importe, c'est (lisez la couverture) un ROMAN, par définition une oeuvre de fiction, l'interprétation par un homme (l'auteur) de sa documentation. Partant de là, libre à lui de le faire, libre au lecteur de le lire comme une fiction ou de creuser plus loin (la liste des documents ayant permis l'écriture est fourni en fin de volume).
Concernant l'histoire elle même elle est intelligente, prenante, instructive parfois, dépaysante. Et le fait de connaître d'avance certains faits (Jesus a bien été crucifié le jour de la Pâque par exemple) tiens lui aussi en haleine, tellement on se demande comment l'auteur va rejoindre l'histoire connue depuis les chemins de traverse qu'il a emprunté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zazy
  25 juillet 2011
Bon, commençons par ce qui fâche : trop de sang et une bloody-Sara-fille-de-Marie (ça y est, c'est fait ; pardon pour le jeu de mots, mais je ne peux m'en empêcher….). Des longueurs, j'ai peiné à ne pas lâcher le livre.
Il faut faire abstraction de ce que nous avons appris lors de nos séances de catéchismes et de ce qu'il nous reste des évangiles. Les lieux, les noms nous y ramènent pour mieux nous en écarter.
Le style d'écriture est classique, facile à lire. le début a été un vrai régal, puis j'ai peiné à poursuivre.
Jacques, que j'aurais voulu suivre les yeux fermés, mais…..ses mathématiques et sa logique m'ont paru abscond et obscur ; j'ai arrêté d'essayer de comprendre ses démonstrations et je pense avoir perdu un grain de sel (je demande pardon à ses frères pour le sel). Pourtant c'est un homme bon que l'on voudrait pour mentor et il est un peu celui de Sara.
Je ne suis pas fan de ce genre littéraire et n'ai aucune référence antérieure, mais…. Je suis curieuse, alors, va savoir Charles….. pardon, Jacques !!!!
Je remercie Thot, Partagelecture et les éditions Lafond qui m'ont permis de découvrir ce livre dans le cadre du partenariat. Expérience que je renouvellerai volontiers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sassenach
  13 décembre 2012
En 1980, des travaux au sud de Jérusalem mettent à jour des papyrus datant du premier siècle de notre ère. Ces papyrus racontent les évènements ayant eu lieu six jours avant la Pâque il y a presque 2000 ans. Jérusalem est en effervescence avec les préparatifs de la fête. Mais à Béthanie, dans une ferme, le feu ayant pris dans une grange révèle le corps d'un homme supplicié. Il semble avoir été la victime d'un sacrifice rituel mais les témoins de cette découverte identifient le corps comme étant celui de Jean de Gamala, leur frère ainé qui avait disparu il y a de nombreuses années, alors qu'il était l'héritier légitime du trône de David. le scribe Jacques, un de ses frères, est alors accusé du crime et se voit obligé de fuir en compagnie de sa nièce. Voulant prouver son innocence et trouver le coupable, il se lance dans une enquête qui va lui faire croiser la route de Jésus et qui va lui faire sillonner la Palestine en essayant de résoudre des énigmes mélangeant différentes cultures …
Avec une couverture pareille, il était difficile pour moi de résister à ce roman mais le côté iconoclaste du livre avait aussi tout pour m'attirer. Et je n'ai pas été déçue par la vision que l'auteur nous donne de cette époque et de Jésus (ainsi que de son entourage). On sent que Frédéric Mars a fait de nombreuses recherches pour écrire cette histoire. Les détails sont précis, crédibles et j'ai beaucoup aimé être plongée dans un pays et une époque qu'on ne trouve pas forcément souvent dans les romans. C'était dépaysant ! En plus, pour une fois, j'ai trouvé les théories développées originales et étonnantes, même si j'ai parfois eu du mal à comprendre les motivations de certains des personnages qui vont se retrouver entraînés dans une histoire faite de violence et de folie. D'ailleurs, c'est vraiment le seul bémol que je peux donner à ce thriller, ainsi que quelques longueurs qui ont un peu cassé le rythme (et qui ont créé un certain essoufflement dans ma lecture). La théorie développée sur le personnage de Jésus ne m'a pas choquée mais je peux imaginer qu'elle gênera certains lecteurs et lectrices. L'histoire est centrée sur l'enquête de Jacques et celle-ci va être liée à Jésus mais il est loin d'être un des personnages principaux du livre. Par contre, on retrouve des références aux évangiles, à la bible et j'ai trouvé que cela me permettait de ne pas trop me perdre dans l'histoire (même si je suis une nulle en religion !) tout en soulignant aussi le côté décalé de cette fiction bien documentée : les textes "officiels" en prennent pour leur grade ! Je ne conseillerai pas cette lecture à tout le monde mais pour qui veut découvrir une histoire originale bien menée mais iconoclaste, c'est fait pour vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MiakaMiaka   03 juillet 2010
Le tabouret avait chu comme une colombe s'envole, presque sans un bruit, juste un souffle. Ils n'avaient rien vu partir, et ne purent retenir le corps de la jeune femme qui s'affalait pourtant au ralenti.
Jacques passa derrière elle et la soutint tant bien que mal. Sur sa tunique, les deux plaies sommairement pansées avaient posé une empreinte de sang frais. Une troisième tache avait fleuri plus bas entre les jambes jointes de Sara. Maintenant, sa nièce n'était plus tout à fait une enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MiakaMiaka   03 juillet 2010
L'homme à la capuche s'était attribué la place d'honneur, à l'extrémité de la table. Jésus siégeait à sa gauche, Marie à sa droite, Joseph et Claudia de part et d'autre, et le reste des convives avait investi au hasard les tabourets vacants.
C'est alors qu'il abaissa la capuche qui couvrait constamment son visage.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Frédéric Mars (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Mars
Ces quatre parutions originales Ring sont dès à présent précommandables dans toutes les librairies.
Guerilla - le temps des barbares, Laurent Obertone Signalements - Karine et Laurence Bunet-Jambu Crépuscule des titans - Papacito Les recettes barbares - Marsault & Frédéric Mars.
autres livres classés : jésus christVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre