AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791095776161
Éditeur : La mécanique générale (26/04/2018)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 71 notes)
Résumé :
9 septembre, Manhattan. Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s'est-il arrêté sur le quai de la station qu'il explose, semant la mort autour de lui. Très vite, les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle. Sam Pollack et Liz McGeary, les deux agents chargés de l'enquête, doivent admettre qu'ils sont confrontés à une attaque terroriste d'une envergure inouïe. Une attaque n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
Kirzy
  22 avril 2020
L'année dernière, j'ai eu un gros coup de coeur pour La Lame de Frédéric Mars, un thriller géopolitique brillant au scénario dément ! J'ai également adoré Qaanaaq, un polar arctique excellemment écrit par ce même auteur sous le pseudo de Mo Malo . Et une nouvelle fois, ça l'a fait avec Les Marcheurs !
Ça démarre pied au plancher et jamais l'auteur ne rétrogradera, pas de frein, impossible de faire plus rythmé que ce thriller, ce qui le rend immédiatement addictif. En fait, l'action est en temps réel, ramassé sur trois jours ( du dimanche 9 au mardi 11 septembre 2012 ), comme dans un film d'action ou plutôt comme dans la série 24 heures chrono.
Le scénario est diabolique, assez génial. Une attaque terroriste d'un nouveau genre frappe les Etats-Unis qui panse à peine ses plaies du 11 septembre : des citoyens américains lambdas sont transformés en kamikazes à leur insu et explosent un peu partout sur le territoire et plus particulièrement à New-York. Suite à une opération antérieure, un pacemaker piégé leur a été implanté, une bombe qui, une fois activée à distance, explose s'ils s'arrêtent de marcher. le compte à rebours commence : il faut sauver les marcheurs de la mort, protéger la population et comprendre qui se cache derrière ces attaques.
La tension monte et le lecteur est saisi d'effroi, plongé dans un état de stress tant l'auteur décrit avec réalisme la mécanique terrifiante de cet «  attentat » terroriste. Il suit avec fébrilité les quatre protagonistes principaux : un flic new-yorkais dont la fille à un de ces pacemakers explosifs, un agent du FBI, une responsable du Homeland security ( département de la sécurité intérieure ) et le président des Etats-Unis himself.
Il y a énormément de rebondissements spectaculaires et de références géopolitiques évoquant la situation au Moyen-Orient ( Hezbollah, Israël, Iran ) et pourtant l'intrigue est d'une grande clarté, ne perdant jamais le lecteur qui avale les 700 pages avec avidité.
Un thriller d'une rare efficacité, intelligent, mené tambour battant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          968
lyoko
  09 mai 2019
Frédéric Marc sort son prochain roman très bientôt, un roman qui m'intrigue fortement ( et puis il sort chez Métropolis ma maison d'édition chouchou du moment) et comme je ne connais pas l'auteur., il fallait bien que je saute le pas à un moment.
J'ai franchement beaucoup aimé. le scénario de base est juste terrible et terrifiant.. d'autant que potentiellement plausible à mon sens, et ça fait froid dans le dos
Et puis c'est terriblement machiavélique. Je n'en dirais pas plus au risque de spoiler.
J'ai beaucoup aimé l'atmosphère et le ton que l'auteur a donné à son roman. Les personnages sont travaillés ainsi que l'intrigue . Et puis ce que j'aime par dessus tout ces les risques pris par l'auteur car franchement le sujet de fond est brûlant.. et peu d'auteur ose aller si loin aujourd'hui.
Un petit bémol malgré tout : certaines longueurs.

Une très belle découverte et je pense que je vais lire la Lame dès sa sortie.
Commenter  J’apprécie          877
tutesvuquandtaslu
  16 septembre 2020
Plus de 700 pages qui passent très vite.⁣

Un scénario qui se déroule tambours battants.⁣

Je remercie l'auteur pour la liste des personnages proposée au debut du livre et pour le glossaire que l'on trouve à la fin, cela m'a bien aidée à ne pas me perdre dans ce dédale de noms et d'abreviations.⁣
J'ai apprécié le rythme de l'écriture, la mise en place rapide de l'intrigue. ⁣
J'ai trouvé certains personnes complètement inutiles mais ils ont le mérite de venir étoffer l'intrigue.⁣
Aujourd'hui, il suffit de remplacer les marcheurs aux pacemaker explosifs par des malades du Covid et c'est la même histoire. ⁣
L'humain se retourne tellement facilement contre son espèce. ⁣

Mais y aura t il ou y a t il une suite à ce livre, là est la question !
Commenter  J’apprécie          651
BurjBabil
  16 mai 2020
Le synopsis est séduisant : des marcheurs qui explosent ! C'est ce qui m'a convaincu de tenter le coup, allez savoir avec la magie de la littérature ! En fait ce ne sont pas réellement des marcheurs, ce sont des étoiles noires prêtes à exploser. Manipulées par qui ? C'est la recherche que va mener le héros Pollack de ce polar rock moderne. Toute ressemblance avec des faits réels est donc à exclure.
C'est donc un thriller politique fictuel. La carte de New York du début du livret est de ce point de vue plutôt sympa pour se repérer, par contre l'explication des personnages me semble redondant : « Carl Henriksen : chercheur à l'IARPA, laboratoire de recherche rattaché au DNI ». C'est vrai qu'on peut aussi aller chercher le lexique des abréviations en fin de représentation mais cela devient fastidieux, ça casse le rythme. On devine quand même une certaine volonté de l'auteur de nous faire partager ses partitions déambulatoires New-Yorkaises et donc de s'astreindre à un certain réalisme descriptif, une gamme tempérée.
Soyons francs : on se moque complètement du trajet des balades des personnages dans N.Y, underground café compris, des services auxquels ils appartiennent précisément (il y en a tellement qu'on n'est pas à un serveur automate près). Lorsqu'on le lit, on suit le mouv', on groove !
On marche, on roule, on nage, on vole . . . les uns après les autres, les uns contre les autres. . .
On se comprend pas toujours : certaines actions semblent bizarre (est-ce si difficile pour un flic armé de résister à un type armé d'une batte de base ball ?), alors on se console en se disant que c'est pas grave au moins on court les uns après les autres. le camp des gentils surtout : qui se déteste, qui se déchire.
Quelque personnage principal aussi, qui se détruit, qui se désire. Mais au bout du compte, on se rend compte, qu'on est toujours tout seul au monde ? Non il y a Barrack Obama ! Non il cane ?, déguisé en stent Cooper (là ceux qui ont lu le livre apprécieront ! ) qui nous caresse, qui nous cajole . . .
C'est très enlevé, assez peu crédible mais pas grave c'est un genre qui ne le demande pas.
Après, il y a le côté géopolitique . . . Que faire avec les services secrets US ayant infiltré les méchants, l'état profond, les conspirationnistes, les israéliens, les iraniens, le hezbollah, les algériens, les yéménites, les français (oui môssieur/mdame, on apparaît un tout petit peu dans cette fiction made in Monopolis) ?
On se dit : Non ? il ne va quand même pas suggérer qu'un tel ou un tel (selon le moment du livre et selon vos propres représentations de la situation internationale) est soit terroriste, soit service secret opérant sous « faux drapeau » ? On oscille, on balance (toujours selon le cas) entre :
- « Il ne va pas oser tout de même ? » ou « ben voyons, ce sont les méchants rêvés ! » stop ou encore « Ah ça m'étonne pas de ces .... ! »
Il faut bien reconnaître que c'est dangereux : dans un cas, l'auteur s'aliène une partie de son public, dans l'autre cas c'est une autre. C'est pour cela que je mets 2,5 sur 5. En bon Normand pure race...p'tet ben qu'oui, p'tet ben qu'nan . . .
La solution à ce dilemme romanesque : s'aliéner une toute petite frange de public peu susceptible de porter plainte avec un coupable consensuel : Johnny Rockfort !
Bien joué zéro Janvier!
Dommage, il aurait fallu atterrir ! Dans n'importe quel aéroport, c'est le prix à payer pour pouvoir inventer sa vie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
musemania
  20 juin 2019
Thriller politique très dense, ce livre compte pas moins de 719 pages et pourtant, il a su me tenir en haleine tout du long, tant l'absence de points morts est flagrante. A aucun moment, je ne me suis demandée si j'arrivais enfin à la fin, tant je m'y plaisais. Avec ce suspens grandissant crescendo au fil des pages, vous êtes sans conteste face à un page-turner d'une très grande qualité.
Tout commence par la réception d'une enveloppe kraft contenant deux feuillets d'instruction. C'est la surprise que reçoivent de nombreux américains – notamment à New York – partageant une similitude médicale : avoir été récemment transplanté d'un pacemaker. L'une des instructions et pas des moindres est de se mettre à marcher, vers un but qui leur est propre. S'ils s'arrêtent pour une quelconque raison plus de 10 secondes, ils explosent. Et tout ça, à moins de deux jours de l'anniversaire funeste des 11 ans des attentats du 11 septembre 2001.
Pourquoi avoir imaginer ce stratagème barbare pouvant causer de nombreux morts? Qui est à la tête de celui-ci? Membres d'agences fédérales comme du FBI, le NYPD, du Homeland Security, ils devront allier leur force pour découvrir qui tire les ficelles de cette machination dont les intentions peu louables vont bien au-delà de leur imagination.
Écrit sous la forme de ce qui pourrait être une série ou un film à suspens tant l'histoire est imagée, cette histoire est construite telle un labyrinthe où les personnages devront faire face à de nombreuses impasses avant un final digne des plus grands thrillers. J'ai beaucoup apprécié redécouvrir New York, ville que j'aime tant et si chère à mon coeur, pourtant indéfiniment liée aux attentats qui ont bouleversé son paysage et son âme.
Gros avantage pour sa lecture et pour les lecteurs qui auraient des mémoires d'huîtres comme cela peut être parfois mon cas, l'auteur nous fournit une liste détaillée des personnages qui interviendront dans l'histoire avec leur fonction et organismes auxquels ils appartiennent. En plus de cela, une carte de New York où ont lieu certains événements particuliers ainsi qu'un glossaire complètent ce contenu annexe que de nombreux lecteurs trouveront grandement utile.
Il me tarde maintenant de me replonger dans d'autres écrits de Frédéric Mars. Son dernier, « La Lame », est sorti récemment chez Métropolis, nouvelle maison d'éditions qui monte et entièrement consacrée aux romans noirs et thrillers.
Petit avantage que de faire partie d'un jury littéraire, « Qaanaaq » que Frédéric Mars a écrit sous le pseudonyme de « Mo Malø» est en lice pour le Prix du Meilleur Polar 2019 des éditions Points. J'avais eu la chance de remporter sa version brochée grâce à Anaïs (dont je vous mets l'adresse de son super blog : https://anaisseriallectrice.com – richement fourni, consacré presque exclusivement à la littérature noire, que je suis et conseille assidûment).
Lien : https://www.musemaniasbooks...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   31 mars 2020
Son regard se crispa plus encore d’inquiétude, et sa main agrippa celle de son fils en un sursaut protecteur, quand elle entrevit ce que l’homme venait d’écrire. Non pas qu’elle en comprenne le Son regard se crispa plus encore d’inquiétude, et sa main agrippa celle de son fils en un sursaut protecteur, quand elle entrevit ce que l’homme venait d’écrire. Non pas qu’elle en comprenne le Son regard se crispa plus encore d’inquiétude, et sa main agrippa celle de son fils en un sursaut protecteur, quand elle entrevit ce que l’homme venait d’écrire. Non pas qu’elle en comprenne le moindre mot : تفجير في نيويورك
Elle se savait ridicule, à réagir ainsi, selon des a priori aussi caricaturaux. Discriminatoires, même. Avion + Arabe = danger ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
tutesvuquandtaslututesvuquandtaslu   16 septembre 2020
Là je suis à quatorze heures... À ton avis, à quelle heure il faut que j'arrive pour te les arracher ? Seize ? Dix-sept ? Un tour complet ?
Commenter  J’apprécie          220
tutesvuquandtaslututesvuquandtaslu   16 septembre 2020
La balle traversa sa tête de part en part, depuis l'occiput jusqu'au front, où elle creusa un troi de la taille d'un cupcake. Ou d'un muffin. Parfum fruits rouges.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   01 avril 2020
Être la fille de l’homme le plus puissant au monde n’était pas le facteur d’intégration le plus sûr, dans l’univers sans concession de l’adolescence. Kelly ne se faisait pas facilement des amies. Entre les envieuses, les hostiles et les intéressées, difficile de susciter et d’identifier des sentiments sincères.
Commenter  J’apprécie          20
profileuse_criminal_lectriceprofileuse_criminal_lectrice   21 septembre 2019
" C'est un talent de tordre la vérité avec autant d'assurance.Ce n'était pas vraiment du mensonge,non plutôt une autre version de la réalité,un conte que ses assistants et lui ciselaient à longueur d’année. Storytelling,comme le disaient ces mêmes journalistes."
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Frédéric Mars (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Mars
Ces quatre parutions originales Ring sont dès à présent précommandables dans toutes les librairies.
Guerilla - le temps des barbares, Laurent Obertone Signalements - Karine et Laurence Bunet-Jambu Crépuscule des titans - Papacito Les recettes barbares - Marsault & Frédéric Mars.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2013 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre