AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MilleetunepagesLM


MilleetunepagesLM
  29 novembre 2019
Le commentaire de Martine :
Dans cet ouvrage, l'auteur Jean-Sébastien Marsan, nous présente toutes les facettes de la vie intime et de l'amour en Nouvelle-France : la séduction, le couple, la vie conjugale, le mariage, le divorce, l'adultère, la pornographie, l'homosexualité, la bigamie, la prostitution, et le célibat. le célibat des célibataires, des religieux ou religieuses, des veufs ou veuves, sans oublier les vieux garçons et les vieilles filles qui sont aussi importantes dans la vie de la colonie.
Il fait la comparaison entre la vie sexuelle des Amérindiens, et celle des colonisateurs, les Autochtones avaient une pratique sexuelle qui était plus libre, car il n'avait pas les restrictions du clergé catholique.
Dans le début de la colonisation, où on retrouve beaucoup d'hommes, et aucune femme françaises avant l'arrivée des Filles du roi, le taux de natalité va augmenter comme les mariages, les divorces et les remariages. Les Filles du roi ne sont pas des prostitués, mais des filles qui étaient mariables.
C'est un bel ouvrage qu'à réaliser Jean-Sébastien Marsan, une vulgarisation intelligente. L'auteur souligne que l'influence de la pratique sexuelle, de l'intimité joue un rôle important dans les rapports sociaux au cours de l'histoire. J'ai aimé ma lecture, ce récit est intéressant, habile et très accessible, surprenant à quelques moments de notre histoire quand les explorateurs sont débarqués pour coloniser une terre qui allait leur demander beaucoup, c'est bien évident que ces hommes cherchaient à être soutenus, aidés et aimés par une femme leur assurait aussi, une descendance. C'est une lecture qui nous relate un pan de notre histoire, de l'histoire du Québec.
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox