AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012027059
Éditeur : Hachette (29/02/2012)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Ils sont sept. Sept, partis chercher l'aventure dans un endroit nommé Hell. Sept, qui ignoraient que le véritable enfer, ils le trouveraient à leur retour. Ce que découvrent Ellie et ses amis en rentrant chez eux, ce n'est pas la monotonie du quotidien. C'est la guerre. Une guerre éclair qui a tout ravagé en leur absence. Parents, amis, voisins, il n'y a plus personne. Reste-t-il un survivant ?Y a-t-il une explication ? Ils sont sept. Sept à prendre les armes. Sans ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  27 août 2012
J'avais mis quatre étoiles en premier lieu, mais en réfléchissant à ce que j'avais à dire sur ce premier tome, j'ai finalement décidé de ne mettre que trois étoiles... J'en aurais bien mis trois et demi mais c'est impossible ! En soit, ce n'est pas non plus une note très "négative", c'est surtout que j'attends de voir ce que les tomes suivants nous réservent, et de voir à ce moment-là si le potentiel de ce tome un n'était que fumisterie ou le commencement d'une très bonne série.
J'ai découvert Tomorrow de John Marsden il y a un petit moment de cela. La couverture m'avait tout de suite attirée ainsi que le résumé. Cependant, à l'époque, j'avais, je ne sais pas trop pourquoi, pensé que ce roman young adult était un roman de science fiction, pas un roman d'aventures dans le monde réel. Je n'arrive toujours pas à me rappeler pourquoi mais je pense que mes lectures à ce moment-là étaient sûrement plus penchées dans ce genre-là et que mon imagination à divaguer dans ce sens... Je n'ai d'ailleurs pas lu Tomorrow tout de suite. J'ai encore une quarantaine de romans en attente et j'avais prévu de le lire bien plus tard, mais je suis tombée sur quelque chose qui m'a fait changé d'avis : le film, Tomorrow : When the War Began. J'ai d'abord cru à une coïncidence (une sacrée coïncidence, surtout en voyant l'affiche du film) et puis je me suis rendue compte que c'était l'adaptation du premier roman (un second film serait en préparation, d'ailleurs). Et je me suis dit que je devais le voir. Je sais que certains préfèrent lire le livre et voir l'adaptation après, mais j'aime beaucoup faire l'inverse aussi. On est généralement moins déçu par le film, plus enthousiaste sur le livre et on a un visage à poser sur les personnages.
J'ai bien aimé le film. Après la révélation sur le fait que l'histoire se déroule dans notre vieille Australie bien à nous et pas dans un monde futuriste ou inventé de toute pièce, je dois dire que cela m'a donné envie de me jeter sur le roman. Ce n'était pas non plus le film du siècle mais il en dévoile assez pour donner envie de lire le roman qui lui a permis de voir le jour. Et là, je dois avouer que je suis restée scotchée sur un détail : le film est une adaptation quasiment parfaite du roman. Mis à part deux ou trois détails, c'est la copie conforme. Je ne pensais pas cela réalisable, mais finalement, ça l'est. du coup, je n'ai pas forcément fait de grande découverte lors de ma lecture. La trame étant très bien respectée, il y a juste Ellie, notre héroïne, qui donne un peu plus d'ampleur au roman. Ellie est chargée par ces camarades de raconter leur histoire, nous suivons donc les aventures des sept compagnons à travers ses yeux et c'est ses pensées qui nous font ressentir toute l'ampleur de la catastrophe à laquelle ils font face.
J'ai trouvé cette narration assez intéressante, même si je pense que voir les événements à travers différents yeux auraient été plus instructif et plus prenant aussi. Mais le fait que ce soit Ellie qui nous raconte leur périple et pas un narrateur omniscient était une approche pertinente. L'action est plus incisive, plus violente et on arrive ainsi à se mettre à la place des protagonistes avec beaucoup plus d'aisance. le seul point négatif de cela et c'est en grande partie à cause de ça que je n'ai mis que trois étoiles, c'est que l'auteur s'épanche beaucoup sur les tribulations amoureuses d'Ellie qui n'arrive pas à se décider entre deux garçons. Cela a donné une touche assez puérile au récit à certains moments. Même si je comprends qu'Ellie est une adolescente et qu'elle a des besoins à satisfaire comme toutes les personnes de son âge, je pense qu'il aurait été plus fluide de ne pas s'étendre sur ces réflexions à ce niveau-là. Surtout qu'au final l'explication de sa "décision" est assez bancale. Mais bon, passons.
Le récit en lui-même est plutôt percutant, vif et accroche le lecteur très facilement. Même si les réflexions d'Ellie étaient quelque fois assez lourdes, elles étaient aussi intéressantes car elles soulevaient de vraies questions qui demandaient à être réfléchies. Je pense juste que les moments où elles apparaissent cassent le récit global et font traîner le reste de l'histoire. Mais dans l'ensemble, on s'attache à ces adolescents paumés parachutés au milieu d'une guerre qu'ils ne comprennent pas. Leurs évolutions est aussi très "vraies" dans le sens où on s'imagine très bien que dans cette situation, d'autres auraient agi de la même façon. Ce ne sont pas des surhommes mais ce à quoi ils sont confrontés les pousse à changer et à devenir adulte plus vite qu'ils ne l'auraient dû. En cela, le roman est très intéressant et mérite largement qu'on lui laisse sa chance. J'ai aussi beaucoup apprécié les moments d'humour qui sont, au final, assez présents dans l'histoire. Ils permettent de décompresser et de faire retomber la pression que dégagent toutes les péripéties du groupe.
Donc globalement, un bon roman dont je lirais la suite avec grand plaisir, en espérant que les points négatifs du premier tome seront amoindris dans le second et les autres qui suivront.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Analire
  26 juin 2014
Dans une lubie folle de lire et relire des romans à visée dystopique, je me suis engagé dans Apocalypse, au titre amplement révélateur. Malheureusement pour moi, ce n'est pas un one-shot, mais un premier tome d'une saga déjà parue sous le titre de Tomorrow, quand la guerre a commencé. le mystère des changements de titres demeure, aussi inextinguibles qu'incompréhensibles.
L'histoire a un soupçon de ressemblance avec la saga Seuls au monde écrite par Emmy Laybourne. Isolés pour quelques jours lors d'une sortie entre amis, sept adolescents se retrouvent coupés du monde dans le célèbre mais redouté bush de Hell, où, selon certaines légendes, un ermite aurait par le passé trouvait refuge. Pleine de gaieté et d'innocence, leur aventure va néanmoins prendre fin, pour retourner dans la dure réalité de la société. Quelle n'est pas leur surprise lorsque à leur retour, les rues sont désertes, plus âme qui vive dans les chaumières, animaux morts, maisons à l'abandons, radios, téléphones et télévisions coupés... Ils découvrent rapidement que des soldats ont investis la ville, et tiennent en otage l'intégralité de leurs proches. Dès lors, les jeunes adolescents se mobilisent et font preuve d'un étonnant sang-froid pour rester lucides et reconquérir leur espace vital.
Des personnalités très différentes se succèdent au grès de notre lecture. Les sept adolescents du début se révèlent avec le temps et l'avancement des actions. On découvre Homer, un jeune homme vaillant, courageux, qui prend les directives des opérations et guident ses amis sur le meilleur chemin à emprunter. Sûr de lui, il ne montre pas ses faiblesses, excepté son amour pour Fiona, qui transparaît de plus en plus. Fiona, la superbe, la gentille et douce Fiona, l'amie de notre narratrice, qui en fond également pour Homer. Nous pouvons faire la connaissance de Lee, intelligent jeune homme, maître de ses émotions et sous le charme de la narratrice, ainsi que les autres protagonistes, un peu plus effacés, Corrie, Robyn ou Kévin.
L'aventur va permettre aux adolescents de prendre des responsabilités et une autonomie personnelle. Ils vont s'aventurer dans des sentiers de leur être jusque là jamais exploités et découvrir des aspects de leur personnalité, se surpasser, et démultiplier leur courage. Outre l'acte de bravoure que chacun fait, c'est un combat pour la survie qui s'engage.
Concernant l'action qui s'égrène, le suspens est à son comble, et place le lecteur dans une position inconfortable, respiration retenue, souffle coupé. le mystère, très présent, reste complet : qui sont ses soldats ? des humains ? d'autres créatures ? Que veulent-ils réellement ? Tant de questions dont l'auteur préfère garder le secret, certainement résolu dans le second volume.
Néanmoins, malgré les nombreuses actions que John Marsden met en place, j'ai trouvé que l'histoire patinait par moments. Des moments de folles aventures qui se structurent par des courses effrénées, mais qui au final, n'offre que très peu de mouvement au récit. Tout stagne, les actions se soldent par des actes vains, comme un yo-yo qui avance, pour finalement reculer et revenir au point de départ. Personnellement, je pense que l'auteur a voulu accès son premier tome sur la découverte des personnages et la mise en place du décor et du climat. Il délaisse donc la partie mobile de l'action, qui traînasse en surplace.
Ce début d'histoire a au moins le cran de resserrer l'amitié qui unie les sept adolescents. Une solidarité hors du commun s'organise, chacun ajoutant sa pièce à l'édifice, l'un aidant l'autre, pour créer une harmonie parfaite, une entente cordiale et structurée dans ce climat de fin du monde et de peur.
Baigné de mystère, le climat apocalyptique de ce premier tome enrôle entièrement le lecteur dans son sillage. Pris d'engouement pour les déboires des personnages, attisé par la curiosité des événements, on ne peut qu'être aspirer dans la folle aventure de ses adolescents, survivants d'une fin du monde bien particulière.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
EnjoyBooks
  10 mars 2014
Apocalypse – Tome 1 : Demain quand la guerre a commencé de John Marsden. (Genre : Jeunesse, Aventure).
Editions : le Livre de Poche Jeunesse
Prix : 6,90€
Année de parution française : 2014
Année de parution originale : 1993
Titre version originale : Tomorrow, Book 1 : Tomorrow, When the war began.
.Résumé : Ils sont sept. Sept, partis chercher l'aventure dans un endroit nommé Hell. Sept qui ignoraient que le véritable enfer, ils le trouveraient à leur retour. Car ce que découvrent Ellie et ses amis en rentrant chez eux, ce n'est pas la monotonie du quotidien, c'est la guerre. Une guerre éclair qui a tout ravagé en leur absence. Reste-t-il un survivant ? Ils sont sept, sept à prendre les armes sans connaître leur ennemi. Sans savoir à quoi ressemblera demain.
.Mon avis : Je tiens tout d'abord à remercier William pour l'envoi du roman. En effet, quand je l'ai choisi dans le catalogue des futures parutions, je n'avais pas en tête la couverture du grand format. Et je pense que c'est en parti la couverture poche qui m'a attiré. Cette réédition est bien meilleure et beaucoup plus attirante. Et puis, une fois le résumé lu, je ne pouvais qu'être tenté par la lecture de ce roman. Dire que la 1ère édition originale date de 1993… John Marsden est vraiment en avance sur son temps pour écrire ce genre. En tout cas j'ai passé un très bon moment de lecture.
.Ce que j'ai apprécié c'est le concept du roman. En effet, dès le 1er chapitre, on va rencontrer Ellie qui doit en fait, écrire l'histoire de ses 6 compagnons et d'elle-même. C'est une manière de nous narrer tout ce qu'il s'est passé, en revenant en arrière de manière intelligente. Et même si ce sont les souvenirs d'une jeune fille, l'auteur a réussi à nous faire oublier qu'on nous racontait une histoire. Comme si l'auteur avait commencé son récit sans faire allusion à la narration d'un fait qui se serait déroulé dans le passé.
.Les personnages sont pour ma part trop nombreux. Je ne me suis pas attaché à eux outre mesure sauf à Ellie qui raconte l'histoire de son point de vu. Franchement suivre sept personnages c'est vraiment difficile et il y a des fois où je me suis perdu entre eux. Je ne savais plus qui était qui, qui était parti, qui devait revenir. Et certain prénoms portent à confusion sur le sexe du personnage. Par exemple, le prénom Robyn. Personnellement je pensais que c'était un garçon alors qu'en fait c'est une fille. Bref, c'est Ellie qui m'a le plus touché. On va voir une évolution dans son personnage qui n'a rien de négligeable. Au départ, elle parait assez timide, son quotidien lui suffit et elle se laisse porter par sa vie. Et au fil de l'histoire et des évènements, on va la sentir plus courageuse, plus combattante et plus apte à défendre sa vie. Même si les autres personnages ont aussi évolué (parce qu'Ellie nous le dit) c'est avec Ellie qu'on le ressent le plus.
.Le gros point faible selon moi c'est l'univers du roman. Alors certes, le concept de guerre, d'oppression, de vide dans la ville est vraiment parfait. On se pose plein de questions sur ce qui aurait pu se passer. Pourquoi cette ville ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi une guerre alors que tout se passait bien ? Dans quel but ? Mais on n'en connaît trop peu, vraiment trop peu sur ceux qui ont pris le pouvoir dans la ville. Alors certes, on sait que ce sont des militaires mais c'est tout. J'espère que dans les autres tomes on aura un peu plus d'informations parce que je me suis senti frustré de ne pas en savoir plus. Les sept ados vont livrer une guerre contre l'ennemi… mais ça s'arrête là.
.Par contre la plume de John Marsden est vraiment superbe. Cet auteur a un don de conteur vraiment exceptionnel. Dès les premiers chapitres je me suis senti embarqué dans son récit, dans son intrigue aux côtés de ses personnages. Et même si nous n'avons pas de réponse, je voulais moi aussi connaître l'identité de ces mystérieux envahisseurs. Tout me pousse à croire au pire, comme au plus surréaliste. Avec sa plume, l'auteur a réussi à insuffler un climat de tension dans son roman. Les descriptions des scènes d'actions sont vraiment très bien réussites et l'alternance entre les dialogues et la narration à la 1ère personne est très bien menée. Un très bon rythme est lancé dans ce roman même si des fois, on peu s'ennuyer un peu sur les éternels crises amoureuses de notre protagoniste.
.Franchement je vous recommande avec plaisir ce 1er tome. de bonnes idées pour un roman où la tension et les questions n'hésiteront pas à vous tourmenter. Et même si on ne connaît rien des autres, des ennemis, notre curiosité sera toujours là pour en vouloir davantage. Un bon rythme, une plume agréable et accessible. Et surtout un personnage principal qui reste attachant tout au long du roman. A vous de choisir maintenant, si vous souhaitez entrer en guerre et déclencher l'apocalypse ?
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
alucine
  07 mars 2014
L'histoire se passe en Australie, sept amis de dix sept ans vont partir faire de la randonnée et camper une semaine à Hell, un gouffre assez mystérieux et totalement sauvage loin de toute civilisation. Au bout d'une semaine ponctuée de rire, de joie et durant laquelle ils ont été coupés de tout, les sept compagnons rentrent chez eux à Wirrawee. Mais ce qu'ils vont découvrir à leur retour va les glacer d'effroi, les maisons sont vides, les animaux ont été abandonnés à leur sort, l'électricité a été coupée…il n'y a plus personne nulle part ! Où sont passées leurs familles ? Dès lors, livrés à eux même au milieu du chaos, les sept amis vont tout faire pour comprendre ce qu'il s'est passé. Ils vont s'organiser, apprendre à se protéger les uns les autres et surtout se découvrir une force, une volonté et une détermination insoupçonnée jusqu'à lors.
Rédigé à la manière d'un journal intime nous pénétrons dans l'univers d'Ellie qui a été déléguée par ses compagnons pour narrer et coucher sur papier leur incroyable histoire. C'est donc selon le point de vue d'Ellie que nous faisons la connaissance de l'ensemble de ses amis. Chaque personnage apportant un trait de caractère, une compétence particulière, exploitant ses aptitudes de manière à servir du mieux qu'il le peut l'ensemble du groupe… que ce soit en matière grise, en muscle ou encore en témérité. L'équipée est homogène et est très agréable à suivre. Ellie est une jeune femme qui a un fort tempérament, elle est intrépide, courageuse et intelligente. Sans complexe, elle partage avec nous ses doutes et ses angoisses, ses interrogations, que ce soit concernant l'inexorable et terrible situation qui les entoure ou bien encore concernant ses histoires de coeur. La bande est mise à rude épreuve, les blessures psychologiques et physiques ne leur sont pas épargnées. Ils vont devoir faire preuve d'audace pour s'en sortir, j'ai beaucoup aimé l'esprit de rébellion qui anime le groupe. Ils sont prêts à tout, rien ne les arrête. Malgré cela, ils prennent le temps de bien réfléchir avant chacun de leurs actes, tout est minutieusement chronométré, étudié… de jeunes lycéens banals, ils vont se transformer en véritables petits soldats au fil du roman.
Le style de l'auteur est fluide et addictif, l'univers que John Marsden a crée est assez stressant, l'on s'attend à voir des choses exploser, éclater, apparaître brusquement à tout moment. Les émotions des personnages sont assez bien dépeintes, peur, angoisse, désespoir, espoir, folie… le tout s'enchaîne parfaitement, nous avons même droit à de nombreux traits d'humour et même à de l'amour. (Comme quoi, les sentiments humains résistent même au coeur de l'enfer !) L'action est très présente dès le retour de la bande à Wirrawee et dès lors, il est très difficile de reposer le livre ;-) Je me suis laissée porter par l'histoire sans voir les pages défiler (il faut dire aussi que le premier tome n'est pas bien épais !)
En bref : Un premier tome explosif qui pose les bases d'une machination humaine effrayante, sommes nous vraiment en plein coeur d'une troisième guerre mondiale ? L'atmosphère est lourde, pesante et terriblement crédible. Il y a encore beaucoup d'interrogations lorsque l'on ferme se livre, mais ce que j'y ai lu m'a beaucoup plu. Une histoire digne des plus grands films catastrophe américain, (moi j'adore !), ça bouge, ça pulse, ça envoie du lourd !! Une palette d'émotions défilent, des personnages qui vont se serrer les coudes et se métamorphoser, jusqu'à prendre des risques inconsidérés pour sauver ceux qu'ils aiment…
Lien : http://www.a-lu-cine.fr/apoc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
cats26
  05 octobre 2014
Bon j'ai choisi ce titre car je voulais changer de lecture, lire quelque chose avec plus d'action, même si la couverture ne me disait pas grand chose...
Un pays, l'Australie, envahi par une armée venue on ne sait d'où et un groupe d'amis vont entrer en résistance pour lutter contre cette armée.
Il y a de l'action, du suspense, des actions d'éclat et des explosions! C'est plutôt sympathique à lire mais cela ne m'a pas "accrochée". Je ne suis pas plus pressée que ça de lire la suite pour savoir ce que deviennent les protagonistes. Il faut dire que le contexte de l'invasion est trop flou pour susciter mon intérêt : d'où viennent les forces ennemies, comment ils ont envahi l'Australie sans qu'aucune nation ne s'en aperçoive (une armée d'invasion, c'est pas rien!) et leur raison "rétablir l'équilibre dans cette partie du monde"(qu'est-ce que ça veut dire?).
Bon, c'est le premier tome et on en apprendra plus, je suppose, par la suite mais le peu que j'en ai lu m'a semblé un peu fumeux. J'ai eu l'impression que c'était une sorte de prétexte pour mettre en scène une bande de gamins qui font la guerre aux méchants envahisseurs. Leurs états d'âme face à l'obligation de se battre voire de tuer m'ont semblé être évacués de façon très simpliste. Les personnages eux-mêmes ne m'ont pas particulièrement attirée même si à travers eux on a un aperçu de la vie dans les campagnes australiennes et vu que je n'y connais rien ,c'était sympa à lire. Cela m'a tout de même fait penser à l'Amérique profonde telle que je l'imagine, donc pas trop de dépaysement...
Bref, une série qui se lit, sans plus.
A partir de 15-16 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   28 août 2012
Quoi qu'il en soit, je m'interdisais de sérieusement envisager la possibilité que mon père, ma mère ou qui que ce soit ait pu être blessé ou tué. Évidemment, je n'ignorais pas qu'il s'agissait là d'une conséquence inévitable des invasions, des combats et des guerres, mais à ce moment-là mon esprit logique était enfermé dans une petite boîte. Mon imagination était dans une autre boîte, et je ne laissais pas l'une communiquer avec l'autre. A mon avis, on ne peut jamais réellement envisager la mort de ses parents, ce serait comme imaginer sa propre mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AnalireAnalire   23 juin 2014
Pourquoi faut-il toujours que tu te poses toutes ces questions métaphysiques ! Nous ne savons même pas e qui arrivera demain. Tu peux rester les fesses sur ce tronc toute la journée à te triturer les méninges, tu n'en sauras pas plus quand la nuit viendra. Des supputations, c'est tout ce que tu auras. Mais dans l'intervalle, tu n'auras rien fait, tu n'auras pas vécu, parce que tu auras été trop occupée à réfléchir à tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AnalireAnalire   21 juin 2014
Il y a ceux qui se réveillent vite et ceux qui se réveillent lentement. Moi, j'appartiens à la catégorie de ceux qui se réveillent morts.
Commenter  J’apprécie          140
AnalireAnalire   20 juin 2014
Décidément, l'enfer ne dépend pas du lieu où l'on se trouve, mais des gens qui nous entourent. L'enfer, c'est les autres. Je commençais peut-être à comprendre le sens de cette phrase.
Commenter  J’apprécie          100
florencemflorencem   28 août 2012
- Fastoche ! Labrador, berger allemand, caniche, épagneul, colley. Et en voilà une grecque, juste pour toi. Cites-moi trois types d'olives.
- Des olives ! mais j'en connais qu'un seul type.
- Eh bien, il y en a trois. Les vertes, les noires et les dénoyautées.
Il rit tellement qu'il faillit quitter la route.
Commenter  J’apprécie          50
Video de John Marsden (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Marsden
Bande annonce australienne du film tiré de la série "Tomorrow"
autres livres classés : australieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

lettres de l'interieur

Comment s'appelle le personnage principal?

jean
jean claude
claude
louis

5 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Lettres de l'intérieur de John MarsdenCréer un quiz sur ce livre