AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Paul Benita (Traducteur)
ISBN : 2290303089
Éditeur : J'ai Lu (25/05/2000)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 14 notes)
Résumé :
A Wirrawee, une bande de jeunes a déjà résisté avec bien plus de succès qu'elle ne l'aurait jamais imaginé contre l'envahisseur. Mais cela ne suffit pas. La guerre continue avec toute son horreur : un pays détruit, des familles prisonnières, des amis perdus... Ellie et ses amis n'abandonnent pas. Ils arrivent à libérer Kevin qui a beaucoup appris sur les explosifs. Cela leur sera très utile pour la suite : l'attaque sur le port de Cobblers' Bay. Réussiront-ils à fai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Shan_Ze
  21 avril 2014
Dans ce troisième tome, l'aventure continue pour nos jeunes héros. Wirrawee est toujours envahi par l'ennemi et leurs parents sont prisonniers. Faut-il encore tenter quelque chose pour sauver leur familles et pays ?
Le deuxième tome était lu depuis un petit moment déjà mais l'auteur fait un petit résumé sans y paraitre dans le premier chapitre.
Ils ont du courage pour une bande d'adolescents. Et peut-être aussi sont-ils un peu vernis, un peu héros pour qu'ils puissent s'en sortir aussi bien ! Enfin, la chance peut tourner parfois… Cet épisode est un peu moins prenant (sauf la fin), ils sont souvent en situation d'attente mais ils réfléchissent beaucoup.
C'est vraiment une série intéressante : comment serait vécue une guerre par des adolescents ? Leurs états des âmes, leur courage, leur détresse… Je suis curieuse de savoir comment va évoluer cette série dans le quatrième tome. (Enfin, pas trop vite… Il y a 7 tomes en tout en version originale, 6 ont été édités en France, la réédition récente en est au tome 3 !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
viedefun
  11 avril 2016
J'ai adoré ce tome, c'est le meilleur, jusqu'à maintenant, même si cette saga a toujours été d'un excellent niveau dès le début ! Il se passe tellement d'événements dans "Le dernier sacrifice" qu'on ne peut pas s'ennuyer une seule seconde. L'auteur joue avec nos nerfs et réussit à nous faire passer par une palette entière d'émotions diverses avec l'apothéose à la fin du livre. Evidemment, il vaut mieux avoir le 4ème tome à portée de main car on n'a qu'une seule envie, lire la suite et savoir ce qui va arriver maintenant à Ellie et ses amis !
Ma note : 19/20
Lien : http://lespassionsdeviedefun..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
viedefunviedefun   11 avril 2016
Alors, croyez-moi....Si vous vous faites choper, ne vous laissez pas accuser des trucs que vous avez faits ; Le pont, la tondeuse à gazon, le sauvetage de Lee. Ca leur est resté en travers de la gorge. Ils ont toujours pas digéré. -Et pour l'explosion de Turner Street ? demanda Homer avec une petite pointe de suffisance. Kevin a sursauté. -C'était vous ? C'était vraiment vous ? C'est dingue ! Il y en a qui disaient que c'était vous mais j'arrivais pas à y croire. Il vous a fallu au moins une tonne de TNT ! Comment vous avez fait ? Bon Dieu, ça fait un sacré bang. J'ai cru qu'on avait envoyé une bombe atomique sur Wirrawee. Waouh ! Vous pouvez me croire, s'ils vous coincent pour ça, vous êtes morts. -Merci. Mais nous étions fiers de sa réaction. C'était agréable de pouvoir se vanter un peu. Dans notre isolement, nous avions l'impression que personne n'appréciait, ni même n'était au courant des combats que nous menions et des risques que nous prenions. Et ça, c'était pire que tout. La façon dont Kevin nous interrogea nous donna l'impression, l'espace de quelques minutes au moins, d'être la Légion étrangère, les Bérets verts et les Rats de Tobrouk réunis. Rien que ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefunviedefun   11 avril 2016
Cela fait près de six mois que notre pays a été envahi. Depuis janvier, nous vivons dans une zone de guerre et nous sommes en juillet. Cela fait à la fois si peu de temps et si longtemps. Ils ont déferlé sur le pays comme une invasion de sauterelles, de rats et de fourmis. On a pourtant l'habitude des fléaux par ici, mais celui-ci a été le plus soudain, le plus virulent qu'on ait connu. Ils étaient trop rusés, trop féroces, trop bien organisés. Plus je les connais et plus je me dis qu'ils préparaient leur coup depuis des années. (....) Ils ont choisi le jour de la Fête Nationale alors que tout le monde étiat en congé. A Wirrawee, c'est le jour de foire. Ils n'ont eu qu'à encercler le champ de foire pour faire prisonnier quatre-vingt-dix pour cent de la population locale. Mais pour les grandes villes, ils ont dû faire preuve d'un peu d'imagination. En général, ils ont utilisé des otages, des enfants la plupart du temps. Leur stratégie était d'aller vite pour que personne n'ait le temps de réfléchir à la situation. Au moindre délai, ils commençaient à tuer des gens. Ca a marché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefunviedefun   11 avril 2016
Soudain, je me suis rendue compte, avec un choc, que ma relation avec Lee était terminée. Je n'éprouvais plus rien pour lui. Il m'était étranger et nous abions ce genre de conversation polie qu'on a avec des étrangers. Même si je ne l'ai pas admis sur le moment, je crois, en y repensant, que c'était en partie à cause du meurtre du soldat. Ce n'était pas la première fois que nous tuions, bien sûr. Ce n'était pas la première fois que Lee tuait de sang-froid. Mais, cette fois, ça avait été trop horrible, trop écoeurant. Je ne voulais pas le toucher. Je n'avais même pas envie de lu parler. Ca me rendait malade chaque fois que ses longs doigts se posaient sur moi. C'est injuste, je le sais. C'est comme si on lui demandait de faire le sale boulot pour le lui reprocher ensuite. Mais le juste et l'injuste ont à voir avec la raison. Les émotions, elles, ne savent rien de ce qui est juste ou pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefunviedefun   11 avril 2016
Ces jours-ci, je ne sais pas si j'ai des envies de meurtre, de suicide, si je suis accroc à la panique ou à l'ennui. Je me demande comment les gens qui ont participé aux guerres mondiales ont réagi après l'arrêt des combats ? C'était surtout des hommes, mais il y a eu beaucoup de femmes aussi. Comment ont-ils fait pour se "couper le courant" le jour où la paix a été déclarée ? Est-ce que c'était comme d'appuyer sur un interrupteur ? Qui peut faire ça ? Je sais que moi j'en suis incapable. C'est comme si je m'étais habituée à ce qu'est devenue ma vie ces derniers temps, une vie où alternent la frénésie et le néant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefunviedefun   11 avril 2016
De quoi avions-nous l'air à ses yeux maintenant ? Avions-nous changé à ce point ? Nous avions changé, bien sûr, c'était évident, mais depuis que j'avais son expression quand nous avions tué le soldat, je commençais à me demander si nous n'avions pas changé plus que nous ne le pensions. Il nous avait regardés comme si nous étions des créatures d'une autre planète. Au moins, cela, je savais que c'était faux. Nous n'étions pas des créatures d'une autre planète. Nous étions des créatures de Hell, des créatures de l'enfer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de John Marsden (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Marsden
Bande annonce australienne du film tiré de la série "Tomorrow"
autres livres classés : australieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

lettres de l'interieur

Comment s'appelle le personnage principal?

jean
jean claude
claude
louis

5 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Lettres de l'intérieur de John MarsdenCréer un quiz sur ce livre