AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791039200189
290 pages
Archipoche (21/10/2021)
3.26/5   55 notes
Résumé :
Réédition du premier des 32 romans de Ngaio Marsh mettant en scène son personnage fétiche, l'inspecteur Roderick Alleyn de Scotland Yard. Lauréate du Grand Master Award décerné par la Mystery Writers of America pour l'ensemble de son œuvre, elle fut à son époque la grande rivale d'Agatha Christie. Un classique de la littérature policière qui n'a pas pris une ride.

" Si vous aimez Agatha Christie, vous adorerez ! " The Guardian

Six invit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
3,26

sur 55 notes

sabine59
  17 septembre 2021

Les " cosy crimes" sont à nouveau à la mode, Agatha Christie étant la plus connue des ses initiatrices. Mais je découvre une contemporaine de la reine du crime, tout aussi intéressante. Son prénom maori ( elle est originaire de Nouvelle-Zélande) , je ne résiste pas à vous en donner la traduction, tant il est poétique, Ngaio signifiant" lumière dans les arbres"...
Il y a certes dans cette histoire un détective amateur, ėlément majeur des cosy crimes, le journaliste Nigel Bathgate. Mais l'enquête est menée par un policier de métier, Roderick Alleyn, de Scotland Yard. C'est le premier tome de ses enquêtes, paru en 1934.
Quelques ingrédients de cette recette classique et so british: une murder party qui se transforme en véritable assassinat. Un huis clos, de potentiels coupables, le jeu des preuves à trouver, les secrets à cacher...
Si j'ai trouvé plaisante cette enquête, et intrigante la recherche du coupable, j'ai regretté le manque d'approfondissement des personnages, de leur psychologie. Cela est juste resté pour moi un jeu, si dangereux soit-il, celui de l'assassin. Merci en tout cas à Babelio et aux éditions Archipoche pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3310
LePamplemousse
  28 octobre 2021
Ce tout premier tome des aventures du policier Alleyn est très décevant.
Il est ici réédité avec un nouveau titre et une nouvelle couverture.
Ayant lu une dizaine de titres de cette série, j'ai trouvé que dans celui-ci il n'avait pas encore de personnalité, alors qu'il a certaines caractéristiques bien particulières dans les suivants.
Un homme invite des amis à venir passer le week-end chez lui et il leur propose une « murder party », mais au cours du week-end, un invité sera assassiné « pour de vrai ».
L'enquête policière est assez embrouillée, avec de fausses pistes qui m'ont un peu perdue, surtout par ennui, et un coupable finalement assez attendu.
Les volumes suivants sont bien plus intéressants, plus drôles et plus fins.
Si celui-ci ne vous a pas convaincu, laissez-vous tenter par les suivants, ils sont bien meilleurs.
Commenter  J’apprécie          282
LightandSmell
  06 octobre 2021
Réédition d'un roman paru dans les années 30, le jeu de l'assassin marque les débuts d'une série de cosy mystery que je prendrais plaisir à continuer, ayant apprécié la plume de l'autrice et son style assez particulier. Il se dégage, en effet, quelque chose de très théâtral dans la manière dont l'autrice met en scène les personnages, et plus particulièrement, son enquêteur et un journaliste qui, de fil en aiguille, va passer du stade d'invité à une murder party, à celui de suspect avant d'endosser le rôle d'assistant.
J'ai, en outre, été agréablement surprise par l'enchaînement des scènes qui m'a donné l'impression d'assister à une pièce de théâtre grandeur nature, avec des dialogues ciselés, précis et bien souvent relancés par un inspecteur assez insaisissable. Courtois, compréhensif, mais guidé par un instinct affûté et une intelligence froide, Alleyn est le genre de personnes dont il est quasiment impossible de deviner les pensées. Un côté insaisissable qui lui sera fort utile pour enquêter sur les dessous d'une murder party à l'issue mortelle, la personne jouant le rôle de la victime ayant été réellement assassiné.
Qui a pu tuer Charles Rankin, un coureur de jupon bien fait de sa personne, et pour quelle raison ? Est-ce l'un des six invités, l'hôte lui-même, un(e) domestique ou une personne de l'extérieur ? Pour le déterminer, Alleyn n'aura pas d'autre choix que de passer la scène du crime au crible, interroger chacun en essayant de gratter la surface pour comprendre les non-dits et les relations entre les personnes présentes, sans oublier de creuser la piste d'une société secrète russe et d'une arme du crime qui semble susciter les passions et cristalliser les tensions. La tâche est de taille, mais notre inspecteur pourra compter sur son flair de fin limier, son sang-froid et l'aide, entre autres, du cousin de la victime et participant à la muder party, un journaliste qui détonne parmi les autres invités.
Au fil des pages, on voit le duo se former selon une dynamique qui ne sera pas sans rappeler, dans une certaine mesure, celle du célèbre duo Sherlock/Watson, bien que nos deux comparses soient quand même bien moins impressionnants et doués. Mais comme le souligne Alleyn, une tête pensante n'a-t-elle pas toujours besoin d'un faire-valoir pour avoir l'impression de briller ? Si la pique peut-être blessante, elle est dite sans méchanceté et caractérise assez bien l'humour non dénué de dérision d'Alleyn, qui flirte entre le sarcasme et une froideur de bon aloi. D'ailleurs, Nigel ne s'en offusque guère et prend son rôle d'assistant au sérieux : s'il n'était pas proche de son cousin, il aimerait néanmoins en débusquer l'assassin. Et puis, un journaliste, comme un inspecteur, ça aime enquêter… Un point commun qui les rapproche dans leur manière assez froide de considérer la situation.
L'enquête en huis clos se révèle intéressante et dynamique, Alleyn sollicitant régulièrement les invités, parfois de manière peu conventionnelle, tout en prenant le temps de récapituler les faits et son avancée. J'ai apprécié le procédé qui m'a donné le sentiment de participer activement à l'enquête, voire à une murder part en raison du côté très théâtral de la plume de l'autrice et du scénario. le suspense sans être intenable est, quant à lui, au rendez-vous, certains invités ayant un mobile, quand d'autres semblent cacher des informations et/ou réagir de manière suspecte. le parti pris de l'autrice de ne pas développer outre mesure la psychologie de ses personnages leur confère, en outre, une certaine aura de mystère, puisque difficile de savoir qui est capable de quoi.
J'ai néanmoins regretté des personnages féminins assez clichés (le contexte historique et social n'aide pas), bien qu'une femme sorte heureusement du lot. Intelligente, indépendante, conductrice intrépide, voire chauffarde en puissance, et courageuse, Angela n'hésite pas à prendre des risques pour innocenter son amie et aider notre duo Alleyn/Nigel. J'ai d'ailleurs trouvé Angela plus intéressante que Nigel qui m'a semblé avoir tendance à subir les événements plutôt qu'à les anticiper. En ce sens, il respecte parfaitement son rôle de faire-valoir d'un inspecteur, peut-être pas brillant, mais intuitif et méthodique, qui aime ménager ses effets.
J'ai douté jusqu'à la fin du ou de la coupable, éliminant et revenant régulièrement sur des suspects en fonction des raisonnements de l'inspecteur et de ses découvertes... Si j'aurais souhaité une fin plus flamboyante, je reconnais son réalisme notamment quant aux raisons expliquant un crime qui a transformé une soirée de jeu amusante en un véritable drame. Alors un petit conseil, réfléchissez-y à deux fois avant d'accepter de participer à une murder party et plongez-vous plutôt dans ce roman qui allie charme anglais, plume vive et dynamique, meurtre et enquête à la mise en scène très théâtrale !
Je remercie les éditions de l'Archipel pour m'avoir envoyé ce roman en échange de mon avis.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
LePamplemousse
  28 octobre 2021
Ce tout premier tome des aventures du policier Alleyn est très décevant.
Ayant lu une dizaine de titres de cette série, j'ai trouvé que dans celui-ci il n'avait pas encore de personnalité, alors qu'il a certaines caractéristiques bien particulières dans les suivants.
Un homme invite des amis à venir passer le week-end chez lui et il leur propose une « murder party », mais au cours du week-end, un invité sera assassiné « pour de vrai ».
L'enquête policière est assez embrouillée, avec de fausses pistes qui m'ont un peu perdue, surtout par ennui, et un coupable finalement assez attendu.
Les volumes suivants sont bien plus intéressants, plus drôles et plus fins.
Si celui-ci ne vous a pas convaincu, laissez-vous tenter par les suivants, bien meilleurs.
Commenter  J’apprécie          221
5Arabella
  13 septembre 2018
Une belle demeure dans la campagne anglaise : le propriétaire, sir Handesley a la réputation d'être l'hôte parfait. Il a invité quelques invités choisis pour le week-end, et pour agrémenter la chose, il propose de jouer au jeu de l'assassin, en vogue dans le beau monde. Un meurtre simulé dont il s'agit de découvrir l'assassin factice. Mais bien évidemment, le cadavre s'avère être vrai, et c'est la police, en la personne de l'inspecter Alleyn qui mène l'enquête. Presque tous les invités ont quelque chose à cacher, et trouvent intérêt à la mort de Charles Rankin. La tâche s'avère donc ardue.
Nous sommes dans le classique du genre, la belle maison, le mort, de nombreux suspects, des intrigues d'amour, des armes mystérieuses, une société secrète, et bien évidemment un brillant détective. C'est l'âge d'or du roman policier anglais écrit par les dames.
Mais j'avoue que celui-ci m'a moyennement convaincue. Les personnages sont peu caractérisés et ne sortent pas d'une sorte de stéréotype, l'intrigue est confuse, la fameuse société secrète embrouille l'affaire plus qu'elle ne rajoute du piment au mystère. C'est le premier où apparaît l'inspecter Alleyn, qui semble être un personnage récurrent chez Ngaio Marsh, je vais sans doute essayer un autre opus pour me faire une idée, les premiers de la série n'étant souvent pas les meilleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
5Arabella5Arabella   12 septembre 2018
Tout en parlant, Angela put examiner son premier détective à loisir. Alleyn n'avait rien d'un policier en civil, et il correspondait encore moins à l'image traditionnelle : visage pâle et regard perçant. En fait, il ne se distinguait en rien des amis de son oncle Hubert, ceux que l'on trouve "convenable" d'inviter à la maison.
Commenter  J’apprécie          80
emi13emi13   09 avril 2016
Le meurtrier possède en effet une énergie considérable et , je dirais , des connaissances indéniables en anatomie. La lame a pénétré le corps entre la troisième et la quatrième côtes , évitant la colonne vertébrale et le bord de l'omoplate gauche. La pointe a atteint le cœur sous un angle aigu.
Commenter  J’apprécie          60
SharonSharon   23 avril 2012
Tout limier a besoin d'un compagnon un peu nigaud pour se sentir intelligent. Je vous offre ce poste, monsieur Bathagate. Pas de rémunération, mais une part d'honneur et de gloire.
Commenter  J’apprécie          30
emi13emi13   10 avril 2016
C'est la règle du jeu. Je........je ne voulais pas le tuer. Je ne m'étais pas rendu compte.........
Commenter  J’apprécie          60
EloBooks54EloBooks54   02 octobre 2021
- Que nous arrive-t-il à tous ? rétorqua Nigel. N'importe qui finirait par perdre la tête dans une situation pareille.
- Ce serait dommage vous concernant, commenta Alleyn avec humour. Que diriez-vous du métier de détective, le pire de tout l'univers ?
- Je suis prêt à échanger ma place contre la vôtre, assura Nigel.
- Vraiment ? Eh bien, puisque vous y tenez, je peux vous en suggérer un avant-goût. Tout limier a besoin d'un compagnon un peu nigaud afin de pouvoir se sentir intelligent. Je vous offre ce poste, monsieur Bathgate. Pas de rémunération, mais une part d'honneur et de gloire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Ngaio Marsh (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ngaio Marsh
La Reine du Cosy Mystery. #ngaiomarsh #agathachristie #cosymystery
« Si vous aimez Agatha Christie, vous allez adorerez ! », The Guardian
Réédition de deux enquêtes des 32 romans de Ngaio Marsh mettant en scène son personnage fétiche, l'inspecteur Roderick Alleyn de Scotland Yard. Lauréate du Grand Master Award décerné par la Mystery Writers of America pour l'ensemble de son oeuvre, elle fut à son époque la grande rivale d'Agatha Christie. Un classique de la littérature policière qui n'a pas pris une ride.
« Chaque roman de Ngaio Marsh est une pépite, et celui-ci ne fait pas exception. » New York Times
Les enquêtes : - "Le jeu de l'assassin" : https://www.lisez.com/livre-grand-format/le-jeu-de-lassassin/9791039200189 - "L'assassin entre en scène" : https://www.lisez.com/livre-grand-format/lassassin-entre-en-scene/9791039200349
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature néo-zélandaiseVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2236 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre