AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Marina Boraso (Traducteur)
EAN : 9782266150286
530 pages
Pocket (18/11/2010)
3.46/5   34 notes
Résumé :
Amours tragiques, secrets de famille, drames inavoués une histoire bouleversante dans le cadre enchanteur de la Cornouailles. A vingt-six ans, Melissa parcourt la campagne anglaise à la recherche d'un endroit calme où s'installer. Dès qu'elle ouvre la porte de Moorgate, charmante vieille ferme nichée au cœur de la lande, elle sait qu'elle a enfin trouvé ce qu'elle cherchait : un toit... et l'amour, en la personne de Rob, l'architecte qui rénove la maison. Leur histo... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,46

sur 34 notes
5
1 avis
4
3 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

Val88
  06 mars 2013
Il y a des maisons sans âme et d'autres qui vous parlent. Moorgate est de ces dernières. Perdue dans la lande des Cornouailles, il ne lui manque guère qu'un acquéreur, pour s'exprimer avec sa vigueur d'autrefois...
Si le résumé en quatrième de couverture m'avait assez emballé au départ, j'ai tout de même été un peu déçue par ce livre puisque je m'attendais à une histoire plus riche en ce qui concerne les personnages cités. En effet, le personnage de Melissa ne fait sont apparition dans l'histoire qu'à partir de la page 189. Toute la première partie nous parle de Maudie, la propriétaire de la maison en Cornouailles, de ses liens familiaux, du pourquoi elle a hérité de ce cottage sur la lande et pourquoi elle souhaite le vendre. Les personnages sont attachant, hormis peut-être Selina, sa belle-fille capricieuse et autoritaire, cependant, j'ai longtemps attendu que le personnage de Melissa, cité dans le résumé, rentre en scène. C'est d'ailleurs la partie du livre qui m'a le plus séduite et touchée. Je me suis laissée emportée par la magie du lieu (la campagne anglaise) et surtout par la belle histoire d'amour vécue par Mélissa, la future acquéreuse de la maison, et Rob, l'architecte en charge des travaux de rénovations. Je trouve dommage que Marcia Willett n'ait pas plus développé cette partie de l'histoire qui ne dure qu'une semaine (soit un ou deux chapitres), mais une semaine riche qui va marquer les deux personnages et leur entourage. Dans l'ensemble l'histoire est plutôt plaisante et les personnages assez bien développés, mais comme je m'attendais à autre chose, le livre m'a moins séduit que ce que je pensais avant de le commencer. Une histoire à lire, au coin du feu, lors de longues soirées d'hiver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
KateLine
  20 décembre 2015
Pour moi l'un des plaisirs de la lecture c'est de susciter de l'émotion. Certains vous plongent dans une angoisse, d'autres vous font voyager. Certains vous font rêver et d'autres vous ravissent. Celui là m'a apaisée. Il m'a donné un sentiment de bien être. Pourtant certains passages n'étaient pas roses bonbons, certains étaient carrément tristes. Alors était-ce Moorgate si bien décrit qui m'a détendue et fait rêver? Est-ce les personnages auxquels je me suis attachée? Je ne sais pas mais le temps du livre j'ai eu moi aussi envie d'une maison à la campagne, loin de l'agitation des grandes villes. Envie de pouvoir me balader dans les landes. Et pourtant ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas attirée pour vivre non stop à la campagne.
Concernant l'écriture en elle même j'ai aimé les détails donnés par l'auteure. Il suffit de lire et l'on arrive tout de suite à reconstituer la scène. Tout comme J.K. Rowling dans ses romans il y a beaucoup de détails: on sait ce que les personnages mangent, comment ils s'habillent, ce qu'ils pensent...
Bref c'est encore un livre que j'ai apprécié et que j'ai lu rapidement. N'hésitez pas à vous plonger dans cette histoire où tout se recoupe et où tous sont liés d'une façon ou d'une autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MakeMyDays
  17 avril 2013
L'un de ces livres réconfortants qui vous donne envie de vous pelotonner dans un gros fauteuil, seul au monde, avec une bonne tasse de thé. Une lecture facile, des personnages attachants, une maison et un bout de Cornouailles qui vous donnent envie d'aller passer quelques vacances dans cette petite ville reculée. Qu'il est bon de s'octroyer de temps en temps un petit moment de douceur et de simplicité avant de reprendre des lectures passionnantes mais parfois plus complexes et sérieuses.
Commenter  J’apprécie          70
sld09
  28 juin 2017
J'ai beaucoup aimé ce roman même si le ton est beaucoup moins caustique que dans les romans publiés sous le pseudonymes de Willa Marsh. Ici on a affaire à une chronique où l'essentiel n'est pas vraiment l'intrigue, mais plutôt les personnages.La quatrième de couverture est d'ailleurs trompeuse car Mélissa n'est pas l'héroïne du roman, mais plutôt un personnage de passage, une sorte d'élément perturbateur, qui apporte des changements dans l'existence des autres de manière plus ou moins directe. Mélissa est aussi, à mon avis, le plus grand vecteur d'émotions du livre : j'ai eu les larmes aux yeux plus d'une fois par sa faute...Dans Une semaine en hiver, Marcia Willett nous propose toute une galerie de portraits finement ciselés tout au long du roman. Elle part d'archétype tels que la veuve âgée, la belle-fille exécrable, le gendre effacé, l'amie dévouée, puis elle nuance leur personnalité en revenant sur leur passé ou en leur faisant traverser des épreuves pour les amender ou au moins leur faire prendre conscience de leurs travers.Au final, je ne regrette absolument pas cette relecture qui m'a permis de me replonger dans ce récit pleins d'émotions peuplé de personnages attachants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Juju06
  22 août 2014
Prenez le cocktail : maison isolée charmante au coeur de l'hiver, jeune femme fragile (et pour cause), homme qui vit à côté et qui est justement lui aussi amoureux de la maison, froid glacial dehors, zut y neige, re-zut on est coincés...
Bon, vous avez compris tout y est pour que vous tombiez amoureuses de ce roman gentiment cucul à souhait... Bon, on va toutes déménager en Cornouailles, ou en Irlande, à la rigueur, quoiqu'il y a bien un petit château au fin fond de l'Écosse qui fera l'affaire. J'avoue, ok, je suis une affreuse au coeur sec et aigri. :)))
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
sld09sld09   03 décembre 2017
Le promeneur solitaire frissonna légèrement. Le soleil était couché depuis longtemps. Il avait décliné lentement pour se poser sur un moelleux coussin de nuages, au-dessus d'une mer embrasée, et la lumière dorée qui s'attardait sur la lande transfigurait par son éclat céleste ces hauteurs désolées. Plus bas, là où les sentiers et les chemins sinuaient en étranges méandres, des cris et des rires s'élevaient dans l'air limpide. Il s'arrêta un instant pour sortir ses gants de sa poche et observer les silhouettes minuscules des hommes qui terminaient l'ouvrage de la journée.
Des tas de planches, les restes d'un feu encore fumants, des échelles et des échafaudages encombraient la cour de la vieille demeure en pleine rénovation. Depuis très longtemps, bien avant le décès de son épouse, le professeur passait ses vacances à arpenter ces chemins. Il se souvenait des murs de granit d'autrefois, avant qu'ils soient badigeonnés de beige, et du troupeau de vaches dans la cour où résonnaient les voix des enfants grimpant sur la balançoire, près de la grande haie d'escallonia. Il voyait encore la fumée monter de la cheminée par les froides soirées d'automne.
A présent, le panneau vert et blanc d'une agence immobilière était planté de guingois contre le muret de pierre qui longeait le chemin, et les ouvriers s'apprêtaient à quitter le chantier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SymphonieSymphonie   02 février 2013
Au cours des mois terribles qui venaient de passer, " l'ode au rossignol " l'avait plus d'une fois réconfortée.
- Ce n'est qu'à ton sort heureux que je porte envie
C'est que je prends trop de part à ton bonheur
Alors que, Dryade des bois à l'aile légère
Tu chantes l'été à plein gosier ravi...
Un vin qui sente Flore et les vertes campagnes,
La danse, les chansons provençales, la gaieté brûlée du soleil !
Oh! donnez une coupe toute pleine de l'ardent Midi...
Ah! la boire et quitter ce pays sans être vu,
Et avec toi m'évanouir dans la foret obscure...
Loin, loin d'ici car je veux prendre avec toi mon essor...
Sur les ailes invisibles de la poésie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
KateLineKateLine   20 décembre 2015
La ferme était bâtie dans un creux en retrait du petit chemin. Au bout du jardin, près du mur de pierres sèches, deux piliers de granit s'inclinaient de chaque côté du grillage, au-delà duquel le sentier grimpait abruptement vers la lande sauvage. [...] Avec sa porte en chêne massif et son toit recouvert d'ardoise, la vieille ferme dégageait une impression de stabilité et de sécurité, comme un refuge dans un environnement hostile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SymphonieSymphonie   02 février 2013
Il s'approcha bientôt de la fenêtre, sa tasse de café à la main et contempla le paysage majestueux et sauvage. Il avait l'impression que Mélissa s'appuyait sur son épaule, enveloppée dans son châle et regardait le spectacle.
Commenter  J’apprécie          20
CarosandCarosand   14 septembre 2020
Quand une personne vous aime et croit en vous, ça suffit largement. Tout le reste, c'est du luxe.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Willa Marsh (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Willa Marsh

La chronique de Gérard Collard - le journal secret d'Amy Wingate
Le journal secret d'Amy Wingate de Willa Marsh aux éditions J'ai Lu La cinquantaine plutôt revêche, Amy Wingate vit seule dans une étroite bicoque victorienne du bord de mer. Pour chasser...
autres livres classés : cornouaillesVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4774 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre