AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hélène Collon (Traducteur)
ISBN : 2266086065
Éditeur : Pocket (26/08/1999)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 20 notes)
Résumé :

La chance ? Jack Randall ne veut même pas en entendre parler. Il a cessé d'y croire le jour où, policier enquêtant sur le truand Vinaldi, il a découvert sa femme et sa fille assassinées.

Pour oublier, il a passé cinq ans dans un trou perdu, à s'occuper d'une ferme d'" alters ", des clones qui végètent jusqu'à ce que leur double ait besoin de tel ou tel organe.

L'ennui, c'est que Jack a fini par s'attacher à ses pensionnair... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Ejos
  29 décembre 2011
C'est le premier livre de Marshall que j'ai lu; il a été suivit par pas mal d'autre en espérant retrouver la même ambiance, et si parfois on s'en approchait, ce n'était jamais aussi bien.
Si j'essayais de décrire l'histoire je me planterais certainement parce que je l'avoue, cela fait un moment que j'ai lu "Frères de chair". Néanmoins je peux parler des impressions que le livre m'a laissé. C'est avant pour le style que j'ai voulut lire d'autres ouvrage de Marshall : c'est ironique, c'est plein de dérision et d'humour noir. Souvent intelligent aussi et dans ce mélange on se surprend à sourire voir à rire en lisant des passages sans aucun dialogue ni action : simplement la formulation, les métaphores permettent de rendre même les passages descripitifs aussi prenant que les passage d'action.
Je le conseille, cela a été une très bonne surprise pour moi. le livre s'apprente plus à "la proie des rêves" qu'à sa triologie des hommes de paille (que j'ai trouvée relativement moyenne et surtout aux passages très inégaux).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
evertoncapt
  29 août 2014
Il s'agit bien d'un techno polar, bien que l'intrigue policière ne soit pas extraordinnaire. le personnage principal est trés attachant, il a une insolence, une liberté de ton et des blessures qui lui donnent une réele épaisseur.
Ce livre n'est pas trés optimiste mais l'humour contrebalance bien sa noirceur.
Les clones, les relations entre les différentes castes sociales et la prostitution pose clairement la question de la marchandisation de l'Homme dans une ploutocratie, qui finit par corrompre et dévoyer les individus qu'elle ne blesse pas. Et bien malheureux sont ceux qui espèrent si opposer, car ils y laissent des plumes...
l'aspect SF est trés reussis en tre la cité et la brèche, je comprend pourquoi beaucoup d'internautes le classent parmis les 100 meilleurs livres de la S.F
http://sfsarthe.blog.free.fr
Commenter  J’apprécie          00
redmary
  11 juin 2018
LU sur le conseil d'une amie. Roman intéressant mais qui pour moi souffre de quelques longueurs qui m'ont empêchée de passer le bon moment de lecture promis...
Commenter  J’apprécie          10
letteratura
  02 avril 2011
J'ai personnellement adoré ce livre qui montre la condition des clones, dans un environnement futur. On les décrit comme des bétails, ils ne savent ni parler ni rien faire d'humain alors que ce sont des humains à part entière avec une âme.
Lien : http://litteraire-en-herbe.b..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tontonmomotontonmomo   14 mars 2015
« Mot de passe, m’a tout de suite dit la bécane.
— Pardon ? » Je savais très bien ce qu’il voulait dire. Simplement, j’étais surpris d’entendre ma propre voix sortir du haut-parleur.
« Le mot de passe, connard.
— Je ne le connais pas.
— Alors devine. J’ai rien de mieux à faire.
— Samoy, ai-je suggéré au pif, et non sans ironie.
— Gagné », a répondu la machine avant d’entamer à toute vitesse la procédure d’initialisation.
J’ai secoué la tête. Hal n’avait jamais été très fort question confidentialité.
« Arrêtez de vous autocongratuler, petit malin, a aboyé la machine. Ce n’est pas ça, le mot de passe. Le vrai est une combinaison de chiffres et de lettres à trente éléments – un vrai casse-tête à prononcer.
— Alors pourquoi me laissez-vous entrer ? Et pourquoi vous me faites chier ?
— Hal a laissé une porte ouverte. Le seul type capable de nommer non pas la meilleure marque de pickles japonais mais celle qui vient en deuxième position, il ne pouvait y en avoir qu’un : vous. J’avais déjà comparé votre structure vocale avec la mienne avant même que vous ne prononciez le mot. Je vous faisais marcher un peu, c’est tout. Quant à faire chier, vous avez bien d’autres ennemis que moi, tête de lard.
— Dites donc, vous cherchez la bagarre ou quoi ? ai-je fait agressivement.
— Avec vous ? Il vous faudrait une sacrée paire de pinces.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
tgranductgranduc   23 octobre 2012
Plan large.
New Richmond, Virginie. Pas l'ancienne capitale historique de l'ancienne Virginie, historique aussi, ce pensum tentaculaire qui craquait aux jointures, non : la nouvelle Richmond. L'autre a été détruite il y a plus d'un siècle. Complètement rasée pendant deux mois d'émeutes. Après avoir supporté des décennies ses affreux centres commerciaux, sa Vieille Ville d'un ennui ahurissant et son absence de restaurants corrects, les habitants sont tout à coup sortis de leurs rails ; ils se sont mis à arpenter la ville tels des anges exterminateurs en détruisant tout sur leur passage. Un grand moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Michael Marshall Smith (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Marshall Smith
Vidéo en anglais. M.M. Smith parle de son roman "The Servants" ("Les domestiques").
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2617 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre