AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791028111342
408 pages
Bragelonne (05/05/2021)
3.24/5   71 notes
Résumé :
Un flic abattu à bout portant dans une ruelle de Los Angeles. Une jolie fille supprimée dans une chambre de motel. Une directrice d'hôtel exécutée à Seattle. Un restaurateur assassiné à Portland. Et des dizaines de cadavres amoncelés dans une cabane isolée sur les rives du fleuve Columbia. Autant de victimes qui n'ont rien en commun. Autant de meurtres que rien ne permet de relier entre eux. Mais Ward Hopkins a un secret qui remonte à son enfance, et qui explique ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
pit31
  23 janvier 2022
"Ward Hopkins savait que le meurtrier de ses parents et de son meilleur ami n'en resterait pas là. "Tuer, c'est bien", telle était la morale de celi qui se faisait appeler l'homme Deout.
Aussi, quand un flic est abattu dans une ruelle de Los Angeles, qu'une jolie fille est assassinée en face, q'une directrice d'hôtel est retrouvée mutilée à Seattle, qu'un restaurateur est massacré à Portland, Ward n'a audun doute : ces exécutions sont l'oeuvre du monstre qui a anéantie sa vie."
Voici un petit résumé de l'histoire de ce roman dont ce fut le premier que je lie de cet auteur. C'est la suite de les hommes de paille que je n'ai pas lu. Mais ce n'est pas important car il se lit facilement
Je l'ai apprécié.
Commenter  J’apprécie          20
evelynepapillard
  17 janvier 2022
un très bon polar bien que les liaisons d'un chapitre à l'autre soient parfois nébuleuses,j'ai parfois eu du mal à savoir qui parlait ou de qui il s'agissait en début de chapitre,il est vrai que je n'ai pas lu le premier tome. Les personnages principaux sont cependant bien caractérisés,les motivations s'éclaircissent au fur et à mesure qu'on avance dans la lecture,ce ne sont pas les actions qui manquent,il y a de belles descriptions et même de l'humour. On est dans l'Amérique des sectes et des tueurs sans pitié,mais aussi celle des gens justes et des grands espaces, même si ce sont des clichés j' ai été sensible à cette ambiance ambivalente.
Commenter  J’apprécie          00
anthony44
  18 octobre 2013
Les Morts Solitaires est le deuxième tome de la trilogie « Les Hommes de Paille » de l'écrivain Anglais Michael Marshall Smith. Après avoir découvert l'existence d'une organisation cherchant à prôner l'existence d'une race parfaite, Ward et Nina vont devoir s'employer à retrouver un sérial killer « L'Homme debout »qui lui est à la recherche de BigFoot.
J'ai moins accroché à ce livre que son prédécesseur, je le trouve moins épique et comportant moins de suspense. Les personnages de Nina et de Wayne sont très intéressants, accablés par le doute, traqués par une organisation ayant d'énormes moyens. L'intrigue du livre se passant majoritairement en forêt, l'auteur réussit parfaitement à nous la décrire. Je trouve que la recherche du BigFoot par un tueur en série n'est pas vraiment intéressante seul la fin amène un peu de tension.
Un peu déçu par cet opus, je trouve l'intrigue moins prenante que le premier tome mais, la qualité d'écriture de l'auteur est toujours bien présente.
Commenter  J’apprécie          20
dazboness
  03 octobre 2009
Après la terrible découverte des Hommes de Paille, Ward Hopkins et Nina Baynam doivent rester continuellement sur leurs gardes. D'autant plus qu'ils se sont fait un ennemi mortel de l'Homme Debout, le propre jumeau de Ward.
Dans ce second roman, l'auteur nous dévoile non plus l'existence des Hommes de Paille (même s'il prend le temps de nous confirmer leurs moyens d'action), mais la quête de l'Homme Debout pour faire disparaître toute trace d'un évènement du passé.
Mais en quoi peuvent être liés les différents meurtres auxquels nous sommes confrontés, l'histoire d'un homme ayant vu le BigFoot, et les allégations fantasques de l'Homme Debout au sujet de la pureté originelle de la race humaine. Ward et Nina l'ignorent mais ils vont tout faire pour rattraper ce dangereux meurtrier et tenter de mettre au jour les ramifications des Hommes de Paille.
Une suite toujours aussi prenante que le premier volume : car après la découverte, voici l'investigation. Une suite digne donc du premier volume, et qui confirme les talents de l'auteur tout autant que la qualité de conception des personnages.
Un thriller haletant.
Lien : http://homelaet.canalblog.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
kinyo42
  22 juin 2021
J'avais lu et beaucoup aimé les hommes de paille voici quelques années. Et je suis très déçue par ce second volet.
En 1er lieu, il vaut mieux se souvenir parfaitement de l'intrigue précédente.. j'ai eu un peu de mal a me souvenir de tous les faits.. un livre qu'on ne peut pas lire sans avoir lu le premier volet, c'est sûr.
Ensuite, j'ai trouvé l'intrigue très décousue, parfois manquant de logique..
Bref, je me suis ennuyée même si cela reste bien écrit
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
pit31pit31   23 janvier 2022
Pete tira de nouveau sur son Don omas, en savourant la façon dont la fumée imprégnait la pièce. Ce n'était pas un cigare cubain, ni même particulièrement coûteux. Hondurien - il ne jetait jamais l'argent par les fenêtres -, mais qui avait bon goût. Ca faisait trois ans qu'il avait la permission de fumer à la maison. Ce n'était pas interdit avant, Maria n'était pas du genre à placer des snipers dans le séjour pour le descendre, mais il y avait toujours la Déception. La dissuasion silencieuse, l'arme de la desttuction muette ; le regard disant que, malgré ses reêves, la vie avait tourné comme elle le redoutait.
Cherri coupa une tranche de citron qu'elle laissa tomber dans son verre. Gin tonic - Pete le sentait d'où il était. Il avait un tr_s bon nez - il valait mieux, quand on travaillait dans la restauration. Maria buvait du chardonnay, ellle avait toujours bu ça. La fille sentant qu'il la regardait, fit volte-face.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pit31pit31   22 janvier 2022
Je m'installai à l'Armada, en plein centre de San Franscico, par loin d'Union Square. L'endroit était agréablement coûteux, et un type vêtu en soldat espagnol se tenait devant, sur le trottoir. Les touristes qui passaient se prenaient mutuellement en photo avec lui, sans doute pour pouvoir dire, une fois rentrés, que c'étaient eux, là, avec un gars en costume devant un hôtel où en fait ils n'étaient pas descendus. Le temps qu je m'installe, il était trop tard pour le gros truc que j'avais prévu, aussi allai-je me promener.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pit31pit31   20 janvier 2022
Tout bien considéré, c'était l'endroit idéal pour dîner, à un détail près :le service était nul. j'attendais depuis longtemps, personne n'était venu me saluer, m'assurer que je faisais partie de la maison ou offrir de l'eau glacée que je ne boirais pas. Et en fait, ce n'était pas seulement le personnel qui déconnait. à mon arrivée, j'avais constaté que quelqu'un avait renversé presque toutes les chaises au centre de la salle, ce qui faisait désordre. Je les avais remises en place, mais après tout ce n'était pas mon boulot. Pas plus d'ailleurs que de remplacer les ampoules. J'ai songé à passer à la cuisine, mais je savais que ça ne servirait à rien. c'était encore plus calme, là-bas, et plus sombre. Je me penchai sur ma table en me demandant ce que je pouvais bien foutre là. attendre 3 jours un bol de chili, c'est long.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
evelynepapillardevelynepapillard   17 janvier 2022
tout bien considéré, c'était l'endroit idéal pour dîner, à un détail près :le service était nul. j'attendais depuis longtemps, personne n'était venu me saluer, m'assurer que je faisais partie de la maison ou offrir de l'eau glacée que je ne boirais pas. Et en fait, ce n'était pas seulement le personnel qui déconnait. à mon arrivée, j'avais constaté que quelqu'un avait renversé presque toutes les chaises au centre de la salle, ce qui faisait désordre. Je les avais remises en place, mais après tout ce n'était pas mon boulot. Pas plus d'ailleurs que de remplacer les ampoules. J'ai songé à passer à la cuisine, mais je savais que ça ne servirait à rien. c'était encore plus calme, là-bas, et plus sombre. Je me penchai sur ma table en me demandant ce que je pouvais bien foutre là. attendre 3 jours un bol de chili, c'est long.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
evelynepapillardevelynepapillard   17 janvier 2022
on la retrouva dans les buissons ça arrive.On retrouve aussi des gens dans les bois, dans des chambres surchauffées et désordonnées, dans des ruelles, des parkings, des sorties de cinéma, on en retrouve dans les piscines ou les voitures. On retrouve des morts presque partout, mais les buissons, c'est souvent le pire. leur état et leur situation laissent peu de place à l'idée réconfortante qu'ils sont peut-être simplement endormis, ivres, évanouis, inconscients pour une raison ou une autre mais capables de revenir dans le monde des vivants. dans les buissons, les morts sont vraiment mort
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Michael Marshall Smith (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Marshall Smith
Vidéo en anglais. M.M. Smith parle de son roman "The Servants" ("Les domestiques").
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2239 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre