AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jean-Paul Mourlon (Traducteur)Évelyne Châtelain (Traducteur)
EAN : 9782290347355
378 pages
J'ai Lu (21/09/2005)
3.22/5   75 notes
Résumé :
Un flic abattu à bout portant dans une ruelle de Los Angeles. Une jolie fille supprimée dans une chambre de motel. Une directrice d'hôtel exécutée à Seattle. Un restaurateur assassiné à Portland. Et des dizaines de cadavres amoncelés dans une cabane isolée sur les rives du fleuve Columbia. Autant de victimes qui n'ont rien en commun. Autant de meurtres que rien ne permet de relier entre eux. Mais Ward Hopkins a un secret qui remonte à son enfance, et qui explique ce... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
anthony44
  18 octobre 2013
Les Morts Solitaires est le deuxième tome de la trilogie « Les Hommes de Paille » de l'écrivain Anglais Michael Marshall Smith. Après avoir découvert l'existence d'une organisation cherchant à prôner l'existence d'une race parfaite, Ward et Nina vont devoir s'employer à retrouver un sérial killer « L'Homme debout »qui lui est à la recherche de BigFoot.
J'ai moins accroché à ce livre que son prédécesseur, je le trouve moins épique et comportant moins de suspense. Les personnages de Nina et de Wayne sont très intéressants, accablés par le doute, traqués par une organisation ayant d'énormes moyens. L'intrigue du livre se passant majoritairement en forêt, l'auteur réussit parfaitement à nous la décrire. Je trouve que la recherche du BigFoot par un tueur en série n'est pas vraiment intéressante seul la fin amène un peu de tension.
Un peu déçu par cet opus, je trouve l'intrigue moins prenante que le premier tome mais, la qualité d'écriture de l'auteur est toujours bien présente.
Commenter  J’apprécie          20
evelynepapillard
  17 janvier 2022
un très bon polar bien que les liaisons d'un chapitre à l'autre soient parfois nébuleuses,j'ai parfois eu du mal à savoir qui parlait ou de qui il s'agissait en début de chapitre,il est vrai que je n'ai pas lu le premier tome. Les personnages principaux sont cependant bien caractérisés,les motivations s'éclaircissent au fur et à mesure qu'on avance dans la lecture,ce ne sont pas les actions qui manquent,il y a de belles descriptions et même de l'humour. On est dans l'Amérique des sectes et des tueurs sans pitié,mais aussi celle des gens justes et des grands espaces, même si ce sont des clichés j' ai été sensible à cette ambiance ambivalente.
Commenter  J’apprécie          00
kinyo42
  22 juin 2021
J'avais lu et beaucoup aimé les hommes de paille voici quelques années. Et je suis très déçue par ce second volet.
En 1er lieu, il vaut mieux se souvenir parfaitement de l'intrigue précédente.. j'ai eu un peu de mal a me souvenir de tous les faits.. un livre qu'on ne peut pas lire sans avoir lu le premier volet, c'est sûr.
Ensuite, j'ai trouvé l'intrigue très décousue, parfois manquant de logique..
Bref, je me suis ennuyée même si cela reste bien écrit
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
sylsol
sylsol  
La forêt paraissait un peu moins froide. Tout devint flou et liquide tandis qu'il restait assis à tanguer dans le noir complet. Il avait froid et n'avait pas froid, il était mortellement las et parfaitement éveillé. La peur tournoyait dans les buissons mais restait hors d'atteinte, jusqu'à ce qu'il ne prenne plus la peine de se fourrer des choses dans la bouche. Vouloir suivre ses pensées, c'était comme marcher seul dans une rue déserte où tous les magasins fermaient l'un après l'autre.
Commenter  J’apprécie          50
evelynepapillard
evelynepapillard  
tout bien considéré, c'était l'endroit idéal pour dîner, à un détail près :le service était nul. j'attendais depuis longtemps, personne n'était venu me saluer, m'assurer que je faisais partie de la maison ou offrir de l'eau glacée que je ne boirais pas. Et en fait, ce n'était pas seulement le personnel qui déconnait. à mon arrivée, j'avais constaté que quelqu'un avait renversé presque toutes les chaises au centre de la salle, ce qui faisait désordre. Je les avais remises en place, mais après tout ce n'était pas mon boulot. Pas plus d'ailleurs que de remplacer les ampoules. J'ai songé à passer à la cuisine, mais je savais que ça ne servirait à rien. c'était encore plus calme, là-bas, et plus sombre. Je me penchai sur ma table en me demandant ce que je pouvais bien foutre là. attendre 3 jours un bol de chili, c'est long.
Commenter  J’apprécie          10
evelynepapillard
evelynepapillard  
on la retrouva dans les buissons ça arrive.On retrouve aussi des gens dans les bois, dans des chambres surchauffées et désordonnées, dans des ruelles, des parkings, des sorties de cinéma, on en retrouve dans les piscines ou les voitures. On retrouve des morts presque partout, mais les buissons, c'est souvent le pire. leur état et leur situation laissent peu de place à l'idée réconfortante qu'ils sont peut-être simplement endormis, ivres, évanouis, inconscients pour une raison ou une autre mais capables de revenir dans le monde des vivants. dans les buissons, les morts sont vraiment mort
Commenter  J’apprécie          10
rohaert
rohaert  
Les silhouèttes recroquevillées à chaque coin de rue, sous chaque porche empestant la pisse, prouvent que la musique de la civilisation s'enraye souvent et qu'il ne reste jamais assez de chaises pouir tout le monde.
Commenter  J’apprécie          40
evelynepapillard
evelynepapillard  
Bill et Patricia Anders avaient passé presque toute leur vie à Portland dans les années 80, quand les enfants quittèrent la maison, ils tentèrent, non sans hésitation, de se souvenir comment occuper leur temps libre, comme s'ils étaient les gardiens d'un zoo abandonné dont les animaux aurait été relâchés dans la jungle ils commencèrent, de manière un peu futile, par passer les weekend hors de la ville...
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Michael Marshall Smith (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Marshall Smith
Vidéo en anglais. M.M. Smith parle de son roman "The Servants" ("Les domestiques").
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2501 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre