AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791096709311
352 pages
S-ACTIVE Editions (17/03/2021)
4.43/5   14 notes
Résumé :
Une nuit sans lune, une forme noire au sein d’un château en ruine et un corps au crâne terriblement mutilé retrouvé au beau milieu d’une carrière désaffectée. La mise en scène est macabre.

Rites moyenâgeux ou rituels religieux ? Anna compte sur les connaissances en la matière d’une jeune femme psychorigide et peu encline à collaborer avec la police. Mais l’enquête piétine. C’est alors que Fred Carlson débarque dans le commissariat breton comme un chie... >Voir plus
Que lire après Noir fantômeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,43

sur 14 notes
5
7 avis
4
1 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
1 avis
Quelle a été ma surprise de découvrir un beau matin dans ma boite aux lettres le nouveau polar d' Odile Marteau-Guernion , “Noir Fantôme: une enquête d'Anna le Goff” aux éditions S-Active . le cinquième tome d'une série qui se lit indépendamment sans risque de perdre le fil puisque je la découvre avec cette parution.


Ce roman à suspens requiert notre attention pour mener à bien une enquête criminelle . Mes félicitations à Laureline Guernion qui nous installe dans l'ambiance par cette jolie couverture .
Dans la pénombre de la nuit , une silhouette noire circule dans un château du Moyen-âge à l'abandon en cette période de l'année . Membre d'une association composée d'admirateurs passionnés de cette époque qui adoptent chaque année un plan pour mettre en valeur la richesse cet édifice. Benoit Durieux en est le témoin à travers ses jumelles. La situation semble intrigante .
Dans le même temps, une découverte macabre trouble ce coin plutôt calme. Selon les experts légistes, le corps d'une jeune femme à la tête écrasée est un meurtre inhabituel. le meurtrier est sans contexte un détraqué de la pire espèce pour massacrer de telle sorte.
Anna le Goff est chargée de l'enquête. Avec l'aide de ses coéquipiers, elle a entamé une enquête approfondie, mais l'affaire piétine faute d'indices insuffisants. Hormis sa vie conjugale difficile, la défunte Anaïs Lambert était une femme sans histoire. Les doutes à l'égard du mari se sont avérés infondés. Les interrogations avec son entourage , le milieu professionnel reste en suspens . Seulement des soupcons , mais rien de plausible.
L'arrivée de Fred Carlson pour mener l'enquête avec Anna le Goff va créer un certain malaise. Il l'a fait sortir de ses gonds par son arrogance . Une collaboration ne sera pas possible malgré les ordres de son supérieur. Ce personnage provocateur conduit à la méfiance et notre investigatrice est tenace et farouche .
Au cours de l'enquête , un nouveau meurtre se produit de la même manière. A croire que le meurtrier aspire à écraser les têtes de jeunes femmes blondes tout en gardant le corps intact , et ce à l'aide d'une arme barbare d'une autre époque.
Odile Marteau-Guernion prend soin de laisser le suspens se dérouler dans un environnement autrefois paisible, car ces meurtres maléfiques ont rendu l'endroit malsain. Au fur et à mesure que l'enquête progresse, elle inclue des personnages qui laissent de l'incertitude dans le ton du dialogue , la gestuelle … Tous les éléments sont à notre portée pour décoder l'énigme avec Anna le Goff , une femme comblée dans sa vie familiale qui travaille en conscience.
Noir Fantôme” est construit sur une narration cohérente et pimentée de mystères jusqu'au terme de la fin . Odile Marteau- Guernion signe une oeuvre magistrale . C'est une écrivaine qui a plus d'un tour dans sa plume .
Ce polar est une friandise à consommer sans modération .

Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
Commenter  J’apprécie          250
C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé Anna le Goff l'enquêtrice récurrente des romans policiers d'Odile Marteau Guernion. Plaisir confirmé par la qualité de ce roman le cinquième de la série ayant pour héroïne Anna.

Le résumé de la quatrième de couverture : Une nuit sans lune, une forme noire au sein d'un château en ruine et un corps au crâne terriblement mutilé retrouvé au beau milieu d'une carrière désaffectée. La mise en scène est macabre.

Rites moyenâgeux ou rituels religieux ? Anna compte sur les connaissances en la matière d'une jeune femme psychorigide et peu encline à collaborer avec la police. Mais l'enquête piétine. C'est alors que Fred Carlson débarque dans le commissariat breton comme un chien dans un jeu de quilles. Son comportement interroge et perturbe notre enquêtrice.

Disons le tout de suite NOIR FANTÔME est un grand cru de la série des Anna le Goff, l'enquêtrice imaginée par Odile. Je précise au passage que tous les romans peuvent être lus de manière indépendante, mais qu'en les lisant tous vous pourrez suivre l'évolution du personnage à travers le temps.

Un personnage récurrent, c'est comme un vieil ami que vous perdez de vue régulièrement, mais que vous retrouvez toujours avec grand plaisir. C'est le cas avec Anna dont les enfants ont grandi et quitté le foyer familial et qui va être bientôt grand-mère. Elle a vieilli Anna, mais ses facultés d'enquêtrice sont intactes, tout comme sa capacité à affronter sa hiérarchie lorsque le besoin s'en fait sentir. Elle est entourée de ses habituels compères, Yves Legodinec, Jean-Marc Champotier, Marie-Jeanne Campion et Katia Kerbala. Pour ceux qui ne les connaissant pas une courte biographie les présente à la fin de l'ouvrage, c'est une très bonne idée.

L'intrigue du roman est énigmatique à souhait, entre un fantôme qui hante un château en ruines dans lequel un petit groupe de passionnés prépare un spectacle médiéval et un tueur en série de femmes blondes atrocement mutilées. le puzzle comprend aussi une petite fille maltraitée par sa mère et un individu qui agresse un autre homme dans un bar.

J'ai dit que le roman permet de retrouver l'équipe habituelle d'Anna, mais avec un nouveau venu Fred Carlson qui a du mal à s'intégrer, suscitant la méfiance d'Anna, réticente devant le parachutage de ce collègue par sa hiérarchie, sans information préalable.

J'ai parlé de puzzle, car c'en est un puisque toute les pièces finiront par s'emboîter à la fin du roman. Avant cela l'énigme vous aura donné du fil à retordre, sollicitant vos "petites cellules grises" comme aurait dit un des illustres prédécesseurs d'Anna le Goff. Un mystère des plus intriguant, cela suffirait à donner envie de lire ce polar, j'y ajouterai un final avec un suspense haletant et un dénouement des plus surprenants.

Conclusion, lisez NOIR FANTÔME, vous ne le regretterez pas.
Commenter  J’apprécie          50
J'ai fait la connaissance de nombreux personnages : le capitaine le Goff, le lieutenant Legodinec, le lieutenant Gosselin, Franck, Anaïs et bien d'autres. Ils ont tous un style bien particulier ainsi que des caractères bien définis. C'est ça que j'aime : la diversité des genres. Ça donne du relief et permet de pimenter l'histoire. Ce qui est différent ici, c'est la capitaine le Goff qui n'est pas célibataire et super sexy comme dans beaucoup de roman. A contrario, elle a un certain âge, encore belle et à une famille. Elle a ses problèmes, sa vie personnelle et professionnelle à mener de front. Elle a une main de fer dans un gant de velours, mais qui sait écouter, secouer et aller droit au but. Elle excelle dans son métier grâce à sa motivation et à son équipe. Une équipe soudée qui se connaît et qui obtient de très bons résultats. Il suffit d'un grain de sable pour que sa tour prenne une autre direction. Vais-je vous parler des autres protagonistes ? Hé bien non, il faudra que vous lisiez ce roman pour les connaître.

💬 Ce roman fait partie de ceux que j'affectionne. Il est tortueux et torturé, recherché et… complexe.

Un mix explosif qui a mis mes neurones à contribution et en ébullition. 💥💥

💬 Il y a de l'action, de la réflexion, de la cohésion et surtout du psychologique. L'autrice a su m'entraîner dans les dédales d'une enquête où les méandres de la jalousie sont au premier rang. La jalousie est un puissant moteur qui peut entraîner l'être humain à commettre des actions graves.

💬Par contre, si le côté sombre est très présent (j'adore ça 😁), les bons sentiments sont là aussi pour adoucie le récit. L'amour, l'amitié, la confiance, le soutien, l'écoute sont en symbiose tout au long de l'histoire. Une touche de douceur dans ce monde de brute.

📌 En résumé, Odile Marteau Guernion a une très belle plume. Elle a su agréablement mélanger l'univers du mal et celui du bien. Un dosage juste où rien ne prend le dessus. L'univers sombre, les limbes de l'esprit torturé, côtoyé les bons sentiments pour un bon équilibre. le récit est stylé, léger, mais pas trop, sombre, mais pas trop. Je me suis vite laissée entraînée dans la vie de l'équipe de le Goff. J'ai aimé décortiquer, réfléchir, essayer de trouver les raisons de ses horreurs, mais j'ai kiffé la fin de l'histoire. Elle était « ouf ». Si certaines fins sont prévisibles, celui-ci, je ne m'y attendais pas.

✴️ Un roman qui plairait à beaucoup d'entre vous. Alors sincèrement, je vous recommande cette lecture.

À vous de me dire ce que vous en pensez.
Commenter  J’apprécie          20
Désolé, mais les commentaires qui suivent vont certainement déplaire à l'auteur et à l'éditeur de la 5e enquête d'Anne le Goff : Noir fantôme. Je n'ai malheureusement pas aimé et n'eût été que l'ouvrage m'avait été expédié en services de presse, j'en aurais arrêté la lecture avant le premier tiers du récit. En toute conscience, je me suis rendu jusqu'à la conclusion.

De prime abord, l'idée d'un polar en lien avec des rites « moyenâgeux ou rituels religieux » en Bretagne attirait ma curiosité. le problème majeur avec cette histoire aux très nombreux personnages (je m'y suis perdu à quelques reprises), qui se déroule à Saint-Brieuc et les environs, m'a semblé plutôt artificielle dans le traitement des événements. Un exemple : comment dans une commune de 50 000 habitants qui organise annuellement un festival attirant les foules et dont l'inauguration est marquée entre autres par un feu d'artifice n'est pas connu de la part des services de police ! Et cet autre personnage qui n'est pas celui qu'on pense !

De plus, je n'ai ressenti aucun suspense dans un texte où les dialogues et les interrogatoires tombent souvent à plat. Avec une finale tout à fait non crédible et des constats qui relèvent davantage du canevas de l'auteure que des conclusions mêmes de l'enquête.

La rigueur littéraire aurait eu avantage à éliminer la surutilisation des « ; » mal à propos, à aérer le texte et à séparer les dialogues de la suite de la narration.

Quant à la facture du livre, elle ajoute à l'inconfort de lecture. J'y ai été confronté dès la lecture des premières pages : le format non standard (11 x 16,5 cm), la reliure super rigide, les marges du texte de moins de 1 centimètre, un choix de fonte agressante pour l'oeil.

Je sais que je suis sévère d'autant plus qu'étant moi-même auteur je comprends qu'une telle critique est difficile à recevoir. Mais je me devais d'être honnête dans mon évaluation.

Originalité/Choix du sujet :
***
Qualité littéraire :
*
Intrigue :
*
Psychologie des personnages :
**
Intérêt/Émotion ressentie :
*
Appréciation générale :
*
Commenter  J’apprécie          30
Quelle joie de recevoir le nouveau roman policier dédicacé d'Odile, petit format fort sympathique qui se met dans un sac avec une couverture toit aussi agréable. Retrouver le capitaine Anne le Goff est un réel plaisir, un peu comme si on s'était donnés rendez-vous devant une tasse de thé même si ce serait plutôt autour d'un cadavre. L'histoire se passe dans la région de Saint Brieuc et nous pouvons presque sentir l'odeur d'iodée au travers des mots.
Que dire si ce n'est que c'est une histoire passionnante qui se lit d'une traite. Chaque chapitre ne donne qu'une envie, continuer ! Et surtout se poser des questions, car pourquoi ce corps avec une mise en scène si macabre fut-il découvert à cet endroit précis, au milieu de cette carrière désaffectée ? Cette jeune femme pleine de vie, Anaïs Lambert retrouvée sans visage ?
Et quand surgit un nouveau collègue Fred Carlson, au profil atypique, on ne peut que sourire avec l'envie d'apostropher Anna et de lui glisser : « Cela reste ton affaire ! »
Et nous voilà avec un second corps, le spectre d'un meurtrier sanguinaire chatouille les narines d'Anna. Avec toujours cette question : « Pourquoi ? »
Une intrigue bien menée qui tient la route jusqu'à la dernière ligne sans que l'on puisse deviner qui est ce « noir fantôme » !
Le roman idéal pour les premiers soleils du printemps
Commenter  J’apprécie          40


Video de Odile Marteau-Guernion (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Odile Marteau-Guernion
La romancière havraise Odile Marteau Guernion, membre de l'association Les Ancres Noires, présente son nouveau roman policier, "Noir fantôme" (éditions S-Active). Une nouvelle enquête de son héroïne Anna le Goff.
autres livres classés : ritesVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (21) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Le tigris dans l'oreille" d'Odile Marteau Guernion.

Comment s'appelle le bateau de Simon Blot ?

Le Marlin 1
Le Marlin 2
Le Marlin 3

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Le Tigris dans l'Oreille de Odile Marteau-GuernionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..