AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9781712419007
313 pages
Auto édition (27/12/2019)
4.15/5   47 notes
Résumé :
En une nuit, la vie de Cyrielle vacille. Des pillards attaquent son couvent, sauvé in extremis par des guerriers étrangers. Leur chef, un horrible balafré, croise alors le chemin de la jeune fille. Une rencontre qui scelle leur destin.

Le couvent détruit, Cyrielle est renvoyée auprès de son oncle, le comte de Montfaucon. De retour dans le château de son enfance, d’étranges évènements surviennent, qui soulèvent des questions sur son passé et son futur.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
4,15

sur 47 notes
5
11 avis
4
10 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

LeslivresdeRose
  29 mars 2020
Un tout grand merci à A.D.Martel pour l'envoi de ce service presse numérique et pour sa confiance !
« le secret du Faucon » est le second roman auto-édité de l'autrice A.D. Martel. Son premier titre, « Les Larmes de Sael », (un one-shot mais j'ai entendu dire qu'il pourrait y avoir une suite ?) avait été une très belle découverte. Forte de ce constat, je me suis plongée dans « le secret du Faucon » en toute confiance ! Et…une fois de plus, j'ai passé un très bon moment de lecture ! 😊
Cyrielle est une jeune novice orpheline dont le couvent est, une nuit, pris d'assaut par des brigands. le pire est heureusement évité grâce à l'arrivée de mystérieux cavaliers qui répriment rapidement cette attaque. Cependant, si les Soeurs ne déplorent aucune perte humaine, les dégâts matériels eux ne sont pas négligeables ! Les novices sont ainsi renvoyées chez elles, le couvent n'étant plus capable, le temps des réparations, de subvenir à leur besoin. Voici donc notre héroïne, accompagnée de deux Soeurs de l'Ordre, en chemin vers son ancien foyer, le château de Montfaucon. Celui-ci est aujourd'hui dirigé par son oncle dont elle n'a plus de nouvelles depuis son internement des années auparavant. C'est donc avec un mélange de joie et d'appréhension qu'elle retourne dans le fief qui l'a vue naitre ! Appréhension quant à la manière dont elle va être accueillie et joie de revoir enfin son amant, le jeune Tristan. Son retour ne se passe pourtant pas tout à fait comme elle l'escomptait, entre de drôles de rêves, des disparitions d'objets et un étage fermé à clé, notre héroïne n'est pas au bout de ses surprises !
Après une entrée en matière entrainante et très prometteuse, le rythme du récit ralentit fortement. Si ce passage plus lent ne m'a pas fait décrocher de ma lecture, il m'a semblé un peu long quand même. Comme vous le savez, les romans plus contemplatifs et/ou descriptifs ne me dérangent pas ! du moins, si j'ai « quelque chose » à me mettre sous la dent, un élément qui me donne envie de savoir la suite,… Malheureusement, ici, ce « quelque chose » était encore un peu trop pour totalement me happer. Je marchais sur des oeufs ; j'étais (tout comme l'héroïne finalement) dans l'expectative. Toutefois, et heureusement, cette sensation n'a été que passagère. En effet, une fois le comte de retour, l'intrigue prend son essor. La dynamique change, doucement d'abord ; ensuite, le rythme des révélations et des rebondissements monte crescendo jusqu'au final explosif (qui donne trèèèèès envie de se jeter sur la suite !). Dans l'ensemble, et malgré les quelques lenteurs du début, j'ai donc beaucoup aimé la construction de cette intrigue qui prend petit à petit le lecteur dans ses filets pour ne plus le relâcher avant la fin ! L'autrice a bien joué son coup et m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page !
Ce récit prend place, vous l'aurez peut-être compris à la lecture du résumé et à la vue de la couverture, dans un univers moyenâgeux. Après la chaleur du désert ( avec « Les larmes de Sael »), A.D. Martel nous entraine dans des contrées bien plus froides. D'autant plus qu'une partie de l'histoire se déroule en hiver ! Et, encore une fois, elle parvient sans aucun souci à immerger le lecteur dans ce monde peuplé de chevaliers, de fauconniers et de mystères ! J'ai adoré me balader dans les couloirs et les magnifiques pièces du château de Montfaucon. L'autrice décrit non seulement l'environnement mais aussi les us et coutumes de ce monde médiéval, auquel se mêle des éléments fantastiques, sans pour autant que ça soit lourd (s'il y a eu, de mon point de vue, quelques longueurs au début je n'ai ressenti aucune lourdeur).
Cyrielle est, au départ, une novice plus ou moins obéissante. Petit à petit, toutefois, sa curiosité et ses nouvelles amitiés font ressortir un aspect plus spontané et vif de sa personnalité, plus rebelle aussi. Pour ses amis et pour comprendre les énigmes de son passé, elle est prête à braver l'autorité aussi bien des Soeurs que de son oncle. C'est une jeune femme un brin naïve (ce qui s'explique par ses années de noviciat et son manque de connaissance du monde extérieur au couvent) mais pleine de volonté et de courage ! C'est un personnage très abouti qui évolue tout au long du récit. Tristan, à côté, m'a semblé beaucoup plus fade ! Il est gentil et attentionné mais…contrairement à Cyrielle, je n'ai pas spécialement accroché avec lui ! Niveau protagoniste masculin, Anselme, ménestrel ou noble chevalier (selon son humeur ou le lieu et le jour où on le croise) m'a davantage séduite. Il est intelligent et plein d'humour, très rafraichissant. Pour autant, il manque parfois de tact et peut se montrer blessant par excès de franchise ! Quant à mon personnage favori jusqu'ici, ce n'est autre que le mystérieux et peu avenant Godefroy. Sa froideur ne m'a pas empêchée de l'apprécier et de vouloir en apprendre plus sur lui ! Pour finir, mention spéciale pour les faucons et leur « maître » Clodomir (que j'ai adoré également). le titre de ce roman n'a, en effet, pas été choisi au hasard, loin s'en faut ! J'ai beaucoup aimé ces « petits » volatiles qui ont une place centrale dans cette histoire ! Attention, par contre, parce que l'autrice est sadique ( 😊) et peut aussi se montrer cruelle avec ses personnages… Je ne vous en dis pas plus mais si vous avez le coeur un peu fragile, préparez les mouchoirs !
En bref, un récit de fantasy ancré dans un univers moyenâgeux très immersif. Certes le début peut paraître un peu long mais une fois passé cette « première partie », les actions s'enchaînent et l'intrigue prend de plus en plus d'ampleur, entre découvertes et révélations ! J'ai été complètement happée par cette histoire dont la fin laisse présager une suite haute en couleur. Je n'ai qu'une hâte, l'avoir entre les mains ! 😊

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
obfchroniquesalicia
  27 février 2022
L'avis complet et d'autres chroniques sont disponibles sur mon Instagram : @obf_chroniques n'hésitez pas à y jeter un coup d'oeil !
3,75/5
Après cette lecture, je veux plus de fantasy médiévale ! Laissez-moi vous dire pourquoi.
Je me suis totalement impliquée dans cette lecture parce que j'ai retrouvé dans ce livre un Moyen-âge m'indignant : cruel, négligeant la condition de la femme et injuste (et très fidèle historiquement, j'ai adoré les petites références). Les sentiments que j'avais me poussaient à lire davantage, pour voir enfin le karma s'abattre sur certains.
Tout ce contexte fait que les « gentils » n'étaient pas épargnés, et j'ai trouvé ça tellement plus réaliste ! Et puis, si au départ je trouvais la protagoniste Cyrielle naïve, trop sensible, cela a fini par lui donner cet esprit de vengeance que j'aime tant ! C'est ce dont j'avais besoin : j'étais détachée d'elle à sa sortie du couvent, pas fan de son amour qui prend beaucoup de place mais j'ai fini, après tous ces événements difficiles, par réellement l'apprécier.
Quant à l'histoire, bien que ce tome soit introductif, je l'ai trouvée originale. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle prenne ce tournant comme on n'a pas vraiment de fil conducteur. On découvre seulement le quotidien de Cyrielle dans ce château et avec ses habitants. Et si au départ, ça m'a un peu freinée, plus j'avançais dans l'histoire et plus j'étais en totale immersion.
La manière dont Cyrielle faisait face à son passé m'a surprise, mais j'ai aimé qu'elle soit curieuse et tente de déchiffrer les mystères l'entourant. Et quand le voile se lève enfin, une nouvelle Cyrielle apparait et c'est elle que j'ai envie de suivre.
Même si certains éléments de l'intrigue se devinent, j'avais envie qu'ils se produisent et je n'ai pas été déçue !
Les 100 dernières pages sont géniales : j'ai adoré un certain rapprochement, avoir cette nouvelle approche d'un personnage qui est pour moi, celui avec le plus beau potentiel et qui me plait le plus ! 😏
Autant vous dire que je vous recommande vraiment ce livre et que la suite promet d'être encore meilleure !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LaBibliodeLu
  24 février 2020
Après Les Larmes de Saël, une très bonne dystopie, AD Martel remet le couvert avec cette fois-ci un roman historique et fantastique aux allures mystérieuses... Mais qu'en est-il vraiment?

1- Un style fluide, précis et sans faute
Ce qui m'a d'abord marquée avec LSDF, c'est le style. Ayant déjà lu un livre de l'auteure, je me suis retrouvée propulsée dans un tout autre registre. Sa plume n'a rien perdu de sa fluidité, au contraire, elle gagne en maturité et en précision! le vocabulaire est juste, étoffé, les scènes sont dynamiques et les descriptions visuelles. le tout donne un livre plus qu'agréable à dévorer!

2- Un univers travaillé
On rentre ici dans un roman historique et fantastique, dont l'héroïne est la nièce d'un compte mais également novice au sein du clergé. Je ne suis pas historienne, mais j'ai trouvé ce côté très réaliste, bien renseigné et mis en avant, sans que cela ne soit trop lourd. On sent que l'auteure a fait un travail de recherche (ou bien est elle-même historienne), car c'est précis et vraiment tout y passe: de la place des soeurs au sein du clergé et de la société, aux manigances politiques fraticides en passant par toutes les convenances qu'il convient d'avoir. C'est intéressant, sans que cela n'étouffe le récit et c'est donc d'autant plus agréable.

3- Des personnages au top
Cyrielle est un personnage fort, mais en accord avec son temps. Je ne trouve rien de plus gênant dans un roman "historique" que des héroïnes ultra-badass au fort caractère... Qui ne rencontrent aucune résistance voire récolte de l'admiration de tous. Non, ce n'est pas réaliste. Les femmes à l'époque avaient peu de pouvoir, et si elles se rebellaient trop, on les traitait au mieux de folles avant de les envoyer en exil, au pire de sorcières à mettre au bucher. Heureusement, ce n'est pas le cas ici. Cyrielle ne s'impose pas, et ses éclats, bien qu'impressionnants de bravoure, restent limités ou bien trouvent des répercutions fortes.
Cyrielle est, par ailleurs, bien construite. Elle a un côté très curieux qui fait qu'on s'attache à elle (et la met dans de belles galères), mais aussi beaucoup de compassion.
Mon personnage favoris reste Anselme, qui est un véritable bol d'air frais à lui seul. Taquin et culotté, ses cabrioles m'ont beaucoup plues et j'aurais aimé le voir plus!
Mais la palme d'or des personnages secondaires revient à Clodomir, qui est tellement touchant grâce à son amour des faucons.

4- L'histoire
Le résumé nous vend à la fois une quête du passé et un secret depuis longtemps caché, mais c'est en réalité bien plus! La vérité, c'est que c'est une suite d'événements qui vont amener Cyrielle à remettre bon nombre de choses en question. D'ailleurs, nous n'aurons pas toutes les réponses dans ce tome...
Mais quels événements! Des mystères qui s'épaississent, des complots, des batailles, des meurtres... Et des victimes. Pas de cadeaux ici, certains ne s'en sortiront pas indemnes.
Il y a peut-être un chouilla trop d'action à la fin, juste avant le dénouement, à mon goût, mais c'est mon côté tatilon. Et le fina! Il est excellent, donne envie de dévorer immédiatement la suite.

On part donc sur une très belle lecture pour laquelle je lirais avec plaisir le tome 2. AD Martel prouve, une nouvelle fois, que les auto-édités également peuvent présenter de superbes oeuvres!
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Liliblacks_readings
  11 juillet 2022
Une fantasy dans un genre médiéval avec de la magie et de la royauté.

J'ai globalement aimé ma lecture, mais il y a eu un petit point noir qui m'a dérangé, je vais commencer directement par ça.

J'ai moyennement aimé l'héroïne principale de l'histoire, enfin surtout ces réactions qui pour moi étaient très immatures par certains moments, surtout vers la fin du livre avec le protagoniste Godefroy, je ne peux évidemment pas plus argumenter au risque de spoiler, mais ceux qui l'auront lu comprendront de quel passage je parle. (tout le passage dans la neige) 

Mise à part ça, l'auteure à une plume agréable, ça se lit facilement, le work building est superbe, ça peut effectivement nous faire penser au moyen-âge, car on parle de château, royauté, chevalier, troubadour, etc. 

J'ai particulièrement adoré le personnage du ménestrel Anselme avec ses phrases en rimes, Godefroy qui est le personnage mystérieux dont on ne sait pas grand-chose, on sent qu'il a des principes, donc j'ai hâte d'en savoir plus sur ces deux personnages.

Cyrielle fait partie de la noblesse des Montfaucon, nous apprenons très vite que ses parents et ses frères sont morts. 
Elle a été placée dans un couvent, elle est devenue une novice et suit les règles que les soeurs lui apprennent, elle ne se rappelle que de très peu de choses de son passé.
Le couvent se fait attaquer et pour récupérer un peu d'argent pour réparer les dégâts et acheter de la nourriture, Cyrielle et deux soeurs vont retourner dans le château de son enfance pour essayer de voir si son oncle, qui a pris les rênes du royaume, sait les aider financièrement.
Tout ne va pas se passer comme prévu, car Cyrielle va se souvenir petit à petit de son passé caché, elle va se lier d'amitié d'un fauconnier muet qui va devenir un de ses fidèles amis.

Vous trouverez dans ce tome une intrigue, de l'action, des trahisons, des secrets de famille, de l'amitié et de l'amour.
Je suis déjà dans la lecture du deuxième tome et je dois dire que j'aime déjà plus cette dernière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Audrey3511
  03 juin 2021
J'ai récemment terminé ce tome 1. C'était pour moi une lecture agréable - même si je dois avouer avoir mis du temps à rentrer dans l'histoire.
C'est la première fois que je lis un récit historique de la sorte, et également le premier livre que je lis de cette auteure. J'ai énormément apprécié sa plume, qui m'a totalement immergée dans son récit.
Cependant... Qui dit bonne lecture ne dit pas forcément coup de coeur. C'est un livre avec plusieurs actions qui se succèdent si bien que je ne pourrais les avoir toutes retenues ^^'. La fin est pour moi prévisible, mais bon ce n'est pas forcément un mal en soit... J'aurais apprécié aussi en connaître davantage sur la géographie d'où se déroule l'histoire, car je me sentais un peu comme... Extérieur à tout ce qu'il se passait.
Également, je ne me suis pas particulièrement attachée aux personnages. Il me manquait un ''je ne sais quoi'' pour que ce soit le cas. Même si vers la fin, il y a un personnage dont j'ai beaucoup apprécié la complexité.
Quoi qu'il en soit, je lirais tout de même le tome 2 bientôt. le tome 4 sort fin juin 2021 donc à voir si j'arrive à me mettre à jour dans cette saga d'ici là! :)
Car malgré tout les points que j'ai cité - et comme dit plus haut - c'était tout de même pour moi une lecture sympa dont j'ai envie de connaître la suite. Il reste encore énormément de mystères à élucider ! Et rien que pour la plume d'A.D. Martel (facile et agréable à lire, les pages se tournent toute seule! ), je ne peux que le conseiller.
PS : du fait que c'était un récit historique, et en plus de cela avec un côté religieux - il y avait pas mal de mots dont je ne connaissais pas le sens... Heureusement que je lisais sur liseuse, cela m'a permis de connaître la définition facilement ^^'
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          13

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MariineJMariineJ   25 mars 2022
𝑶𝒏 𝒅𝒊𝒕 𝒒𝒖𝒆 𝒍𝒐𝒓𝒔𝒒𝒖'𝒖𝒏 𝑴𝒐𝒏𝒕𝒇𝒂𝒖𝒄𝒐𝒏 𝒎𝒆𝒖𝒓𝒕, 𝒖𝒏𝒆 𝒑𝒂𝒓𝒕𝒊𝒆 𝒅𝒆 𝒔𝒐𝒏 𝒂̂𝒎𝒆 𝒓𝒆𝒏𝒂𝒊̂𝒕 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒖𝒏 𝒅𝒆𝒔 𝒇𝒂𝒖𝒄𝒐𝒏𝒔 𝒅𝒆 𝒄𝒆𝒕𝒕𝒆 𝒗𝒐𝒍𝒊𝒆̀𝒓𝒆. 𝑪'𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒐𝒖𝒓𝒒𝒖𝒐𝒊 𝒍𝒆𝒔 𝒓𝒂𝒑𝒂𝒄𝒆𝒔 𝒒𝒖𝒊 𝒔𝒆 𝒕𝒓𝒐𝒖𝒗𝒆𝒏𝒕 𝒍𝒂̀ 𝒔𝒐𝒏𝒕 𝒔𝒂𝒄𝒓𝒆́𝒔. 𝑰𝒍𝒔 𝒓𝒆𝒑𝒓𝒆́𝒔𝒆𝒏𝒕𝒆𝒏𝒕 𝒍𝒆 𝒑𝒂𝒔𝒔𝒆́ 𝒆𝒕 𝒍𝒆 𝒅𝒆𝒗𝒆𝒏𝒊𝒓 𝒅𝒆 𝒏𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒍𝒊𝒈𝒏𝒆́𝒆.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
WhiteSw4nWhiteSw4n   07 octobre 2021
On dit que lorsqu’un Montfaucon meurt, une partie de son âme renaît dans un des faucons de cette volière. C’est pourquoi les rapaces qui se trouvent ici sont sacrés. Ils représentent le passé et le devenir de notre lignée.
Commenter  J’apprécie          10
Audrey3511Audrey3511   02 juin 2021
Ce monde est cruel et nous sommes tous amenés à prendre des décisions qui nous font parfois honte. Vous devez relever la tête et y faire face, quoi qu’il advienne. Acceptez qui vous êtes et tout rentrera dans l’ordre.
Commenter  J’apprécie          10
Audrey3511Audrey3511   02 juin 2021
Qu’était devenu le chevalier sans peur et sans reproche qui servait son père et qu’elle admirait tant petite fille ? Ou bien avait-elle, en ce temps, une vision enjolivée de la réalité et que, sortie de l’enfance, elle voyait les faits tels qu’ils étaient vraiment ?
Commenter  J’apprécie          00
Audrey3511Audrey3511   02 juin 2021
Il était elle et elle était lui. Elle savait son existence intimement liée à la sienne, elle serait prête à mourir s’il lui arrivait quelque chose.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : ordreVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2077 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre