AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marc Henniquiau (Collaborateur)
EAN : 9782203312234
48 pages
Éditeur : Casterman (26/09/2003)

Note moyenne : 2.85/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Les finances de la reine Cléopâtre sont au plus mal. Elle accepte, contre monnaie sonnante et trébuchante, de faire tomber Alix et Enak dans un piège. Celui qui organise le traquenard n’est autre que le prince de Méroé, Djerkao, désireux de marier sa soeur Mahrka avec Enak, considéré comme l’héritier du trône de Menkhara. Ce mariage arrangerait aussi bien les affaires de Cléopâtre que celles de Djerkao, chacun à la recherche du renforcement de leur pays respectif.>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Alfaric
  23 décembre 2014
On ne présente plus la célèbre série antiquisante du grand Jacques Martin commencée en 1948 (et oui, ça ne nous rajeunit pas !), dédiée aux aventures d'Alix, l'intrépide gaulois, et d'Enak, son fidèle compagnon égyptien, qui se déroulent aux temps des guerres civiles romaines au Ier siècle avant Jésus-Christ…


"Le Fleuve de Jade" constitue le 23e tome de la série, 4e opus où Jacques Martin passe partiellement la main, en étant ici assisté aux dessins par Rafael Moralès et Marc Henniquiau (dont les différences avec leur mentor ne se voient que lors des gros plans) . Et force est de constater qu'il s'agit tome particulièrement faible pour ne pas dire complètement dispensable.
Cette nouvelle aventure sur la terre des pharaons pioche lourdement et maladroitement dans "Le Prince du Nil" et "Ô Alexandrie". L'édulcoration pour ne pas dire l'infantilisation de la série continue, alors même que se multiplie les scènes de bains, les poitrines dénudées et autres indigènes quasi nues (la palme revenant à ces princesses africaines vêtues de la tête aux pieds mais les seins à l'air quand même…). Parmi tous les trucs clichés, ce qui m'a prix marqué, c'est que dans une série où les personnages féminins ont longtemps brillé par leur absence, les auteurs nous offrent dans cet épisode 3 cagoles pour le prix d'une :
- la légendaire Cléopâtre (qui était grecque et non orientale comme l'a présentée la propagande augustéenne) est dépeinte comme une pétasse vénale et narcissique qui change d'avis comme de chemise (surtout quand il s'agit de pouvoir et d'argent, car bien entendu les femmes ne pensent qu'à ça)
- comme l'intrigue se déplace d'Egypte en Méroé, elle est remplacée en cours de route par le princesse à Markha qui s'entiche d'Alix au premier regard au point de vouloir s'enfuir avec lui à Rome, qui elle aussi change d'avis comme de tunique
- de la même manière Enak, ses caprices et ses états d'âmes d'adolescente rebelle peuvent devenir assez pénibles
Et on retrouve également les méchants de pacotille à la Disney qui évoquent leurs plans plus stupides que machiavéliques à voix haute et à grands renforts de « ha ! ha ! ha ! »…
Le scénario est un pur prétexte à l'histoire d'un aller et d'un retour.
Djerkao, prince de Méroé, veut marier sa soeur Markha à Enak, prince de Menkhara (pour des raisons politiques qu'on peine à cerner) ; et Cléopâtre accepte d'attirer notre duo dynamique dans ses filets pour des motifs bassement pécuniaires. En route pour Méroé dans le but d'éclaircir la situation, nos héros constatent qu'ils sont davantage prisonniers qu'invités.


En résumé un épisode médiocre, vite lu et vite oublié et c'est très bien ainsi… J'aurai bien mis une étoile seulement pour ce qui constitue de loin un des plus mauvais tome de la série, mais je cela n'aurait sans doute pas fait honneur aux jolis dessins consacrés aux monuments d'Alexandrie, d'Egypte ou de Méroé ainsi qu'aux paysages et aux animaux de la savane.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
umezzu
  08 mai 2017
J'ai lu Alix gamin, mais je n'ai pas suivi sa seconde vie, dessins repris par Moralès. Pas de problème pour les décors, aussi précis qu'avec Martin; de petites différences sur les héros de la série quand on s'attarde dessus, mais globalement c'est une transition réussie.
Ce qui est moins réussi, c'est le scénario, pourtant bien signé Jacques Martin.
Sous un prétexte fallacieux, voilà Alix et Enak en Haute-Egypte, pour y retrouver le prince de Méroé, qui après avoir été leur allié (un peu contraint) dans le Prince du Nil, veut cette fois de force marier Enak à sa soeur. Enak et Alix s'enfuient toujours plus au sud, où ils vont découvrir d'étranges hommes à tête de sauriens.
J'ai toujours préféré les albums d'Alix quand la trame de l'histoire collait à peu prés à la réalité du monde antique. A d'autres moments, Jacques Martin partait dans le fantastique et franchement ce n'était pas une réussite. C'est le cas ici. Malheureusement…
Remarque complémentaire : les hommes de l'antiquité avaient une prédilection pour les augures, les prophéties et les songes. Certes… Mais quel est l'intérêt de faire nous faire entendre à trois reprises par des prêtres et augures le long du fleuve ce qui va exactement advenir.
Ce fleuve de jade est donc une déception. Un peu comme un épisode inutile d'une longue saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lolzgrave
  10 juin 2019
Ce livre est très bon. le scénario est du génie. C'est juste que le moment avec les sortes de lézards, ils s'endorment et là, les lézards sont proche d'eux mais ils ne les attaquent pas. Aussi, leurs origine est un peu flou et moi j'aimerais savoir d'où ils viennent. Il y a des moments un peu cruels où des personnes meurent mais sinon je l'ai bien aimé. Bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   26 décembre 2014
Alexandrie… Cité fastueuse où tous les styles d’architecture se mélangent, comme les races diverses peuplant la ville qui brille particulièrement par sa richesse, son élégance et son climat exceptionnel. Dans l’immense arc de cercle que forme la rade, le palais royal, célèbre pour ses colonnades de marbre et de porphyre, domine le site dans sa partie est. Ses terrasses descendent vers les eaux couleur lapis-lazuli du golfe fermé par le fameux phare qui guide les navires, la nuit, à des dizaines de lieues.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
AlfaricAlfaric   29 décembre 2014
Ici vie très difficile… Obligé de tuer pour manger et plus fort massacrer plus faibles… Vous trop gentils mais moi et buffles obéir lois savane.
Commenter  J’apprécie          140
AlfaricAlfaric   29 décembre 2014
[Enak à Alix à propos de Cléopâtre]
- Son accueil a été somptueux ; toujours aussi fastueuse, cette souveraine !
- Certes, mais encore plus troublante et inquiétante que jamais ! ...
Commenter  J’apprécie          70
AlfaricAlfaric   29 décembre 2014
- Cléopâtre, comment te remercier ?
[Cléopâtre se dévêt et rejoint Alix dans son bain]
- Me remercier, mon cher Alix, c’est si facile !
Commenter  J’apprécie          91
AlfaricAlfaric   27 décembre 2014
- Crois-tu que c’est une bonne proie pour les poissons ?
- Un marchand d’esclaves l’est toujours.
Commenter  J’apprécie          60

Lire un extrait
Videos de Jacques Martin (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Martin
La chronique de Jean-Edgar Casel - Alix - Lefranc
autres livres classés : rome antiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

jhen tome 5 : la cathédrale Ludovic .C

Guillaume II de Diest est l’Évêque de la cathédrale de quelle ville ?

Reims
Chartres
Amiens
Strasbourg
Paris
Tours
Metz
Clermont-Ferrand
Lille

3 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Jhen, tome 05 : La cathédrale de Jacques MartinCréer un quiz sur ce livre