AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Nicolas Otéro (Illustrateur)
EAN : 9782848100333
49 pages
Emmanuel Proust (18/11/2003)
3.85/5   31 notes
Résumé :

Quand la justice est impuissante, quand la police est complaisante, les associations de lutte contre le Ku Klux Klan font appel à deux agents très spéciaux : Angela Freeman et Steve Ryan... Steve a infiltré un camp militaire " survivaliste ". Le Klan va le mettre à l'épreuve. Angela le sauvera-t-elle de ce véritable traquenard ? Le dessin semi-réaliste de Nicolas Otéro apporte humour et distanciation, tandis qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
InstinctPolaire
  26 janvier 2015
Terrible coïncidence...
Alors qu'une certaine forme d'extrémisme s'abattait sur la presse parisienne, j'entamais sur les conseils d'une amie qui connaît le scénariste, l'exploration d'un autre...
Burt Douglas a pris le bus pour les neiges de l'Idaho, pour recommencer une autre vie. Pour recommencer une nouvelle vie, mais pas pour en perdre les mauvais penchants. Car Douglas a pris le bus car il est en cavale. Évadé d'un cachot où on l'a emprisonné pour activisme politique. Activisme politique dans les mouvances d'Extrême-Droite de la nébuleuse Klanique, activisme armé pour avoir abattu un pasteur noir.
C'est sans difficulté qu'il est recruté pour rejoindre le Wolstadt, sorte de camp d'entraînement paramilitaire pour les nostalgiques des chemises brunes partisans d'une Amérique blanche et pure. Il commence sa longue formation – endoctrinement ? - pour devenir le parfait fantassin nazillard. Entre les prêches délirantes du Pasteur Bowers et les opérations coup-de-poing, Douglas évolue patiemment dans la hiérarchie de cette nauséabonde armée.
Sauf que...
Sauf que Burt Douglas est mort... La séropositivité a fait oeuvre de salut public. C'est en réalité Steve Ryan qui a pris son identité. Steve Ryan est un enquêteur chevronné de l'Anti-Klan Network, un mouvement particulièrement actif contre l'Ultra-Droite Made in USA. Aidé de sa compagne afro-américaine Angela Freeman, il s'enfonce dans les tripes de la Bête pour lui extirper le coeur. Steve a la conviction chevillée au corps pour ne pas succomber : Son père, l'un des premier militant blanc à avoir combattu pour les Droits Civiques a été enlevé et exécuté alors qu'il n'était qu'un très jeune enfant. Quant à Angela, elle est dépositaire de son oncle, militant noir, mort dans l'incendie d'une église...
Sauf que...
Sauf que ces glorieux aïeux ne sont pas que des inventions de papiers – que certains s'imaginent dangereuses... - Ces aïeux s'inspirent de personnages réels, mis en lumière par Roger Martin, grand expert du Klu-Klux-Klan en France...
Au travers de la série AmeriKKKa, , il nous montre l'étendue de l'influence du monstre aux quatre coins des USA. Simplement par les titres de ces albums : Idaho, Chicago, Atlanta, Philadelphie ( première capitale des Etats-Unis...) et son influence dans tous les milieux : politiques, religieux, affairistes, sympathies policières, protection des valeurs familiales ou des la cause animale, militaires...
Au pays de la liberté d'expression par excellence et de la prérogative de pouvoir posséder une arme, on a froid dans le dos...
Si graphiquement, j'avoue que je rechigne un peu, l'action, menée tambour-battant démontre qu'on ne peut lutter contre le Mal qu'avec ses propres armes...
Ceux qui me connaissent pourraient penser que je vais ici citer Burke en conclusion... Mais il m'a parut plus à-propos de citer quelqu'un d'autre.
Martin Luther King à dit : " Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon nous mourrons ensemble comme des idiots "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
bdelhausse
  15 septembre 2016
Mitigé, de plus en plus mitigé.
D'une part, un scénario très bien monté. On est dans une mission d'infiltration de Steve Ryan, qui endosse l'identité d'un nazi mort du SIDA en prison. Il a quelques jours avant que l'information se diffuse officiellement. Sa mission: infiltrer une communauté nazie dans l'Idaho. le scanriste ne nous épargne rien de rien... Les turpitudes des nazis, leur haine viscérale, leurs débordements, l'endoctrinement, les moeurs, etc. Il est d'ailleurs caustique de noter que ces gars acceptent des conditions d'asservissements incroyables, à la limite de la dégradation de l'humain... juste pour prouver qu'ils sont supérieurs... Cherchez l'erreur.
Au-dessus de tout cela, un gourou, mais aussi des ramifications vers la sphère politique. Et pas que de vieux birbes décatis nostalgiques du Reich... Des sénateurs bien en vue, costume 3 pièces le jour, uniforme SS la nuit...
Cela dit, tous ces "faits" sont livrés bruts, sans le livret qui était présent dans les deux premiers tomes et qui éclairait le contenu du livre. On devine que des éléments (tous ou une partie) sont réels. Mais on n'a aucune information sur combien, lesquels... C'est dommage. D'une part, on est dans de la BD... il faut bien "fictionner" en paix... Mais d'autre part, on est dans de la BD-vérité, historico-témoignage, si je puis dire (vous avez compris mon propos, j'en suis sûr).
Les mots de passe tels que Zyklon-B ou la date de naissance d'Hitler, cela fige le sourire et fait froid dans le dos, aussi sûrement que le fait pour Steve Ryan sous couverture de devoir participer à des ratonnades...
C'est punchy et cash...
Côté dessin, je suis bien navré de dire que l'on ne voit guère d'amélioration. Cela doit être le "style" d'Otero. Alors, je n'accroche pas. Il dessine pas mal les silhouettes en mouvement. Son dessin se passe souvent de texte explicatif, car il est très complet (cf. les premiers Blueberry pour l'inverse, soit des dessins avec plein de texte redondant). Mais les visages... J'ai encore dû relire des pages plusieurs fois, revenir à des dessins pour identifier qui est qui, etc. Il n'y a rien qui ressemble plus à un nazi qu'un autre nazi pour Otero... Pas toujours aisé de s'y retrouver.
Bref, si le message passe peut-être mieux avec un dessin... je pense qu'un livre de Roger Martin, sans les dessins d'Otero... cela pourrait davantage m'intéresser. Plus que 5 tomes... Courage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
OverTheMoonWithBooks
  19 avril 2018
Mission d'infiltration à haut risque. L'un des agents anti KKK doit se faire passer pour un dangereux nazillons. Un milieu où ceux qui sortent du rang sont suspects...
Un tome vraiment haletant !
Commenter  J’apprécie          110
badpx
  15 juillet 2018
J'ai bien fait de persister dans la lecture de cette série. Cette fois le scénario est plutôt bien fichu, avec un infiltration dans un groupe de néo-nazis...Cela donne pour moi, une montée en pression progressive jusqu'au dénouement !
Par contre certains détails se perdent, comme par exemple, l'appel à l'aide d'une jeune fille pour sortir ses frères de ce camp... on voit les enfants régulièrement.... mais que deviennent-ils ?
Et enfin la fin est assez confuse. Mais évidemment c'est les gentils qui gagnent.
Par contre, il n'y a pas le dossier explicatif présent dans les 2 premiers tomes, et c'est bien dommage.
Commenter  J’apprécie          40
Yaneck
  06 mai 2013
EXTRAIT "Roger Martin ne nous épargne pas grand chose, dans cette histoire qui fit froid dans le dos. A la fois par les actes des néo-nazi, mais aussi par tous les extraits de propagande qu'il distille au fur et à mesure que le personnage de Steve s'infiltre dans le camps. Une idéologie nauséabonde, mais surtout absolument incohérente, capable à la fois de se réclamer des 12 tribus d'israël et de dénoncer la corruption menée par les juifs sur l'Amérique. Les hommes doivent montrer les plus hautes qualités morales, mais leurs chefs les récompensent avec cocaïne et cannabis. C'est une excellente lecture pour percevoir toutes les failles de ces discours. "
Lien : http://www.chroniquesdelinvi..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
OverTheMoonWithBooksOverTheMoonWithBooks   18 avril 2018
Le cœur de l'homme est creux et plein d'ordures ! La civilisation ne peut reposer que sur la peur. Peur du Dieu vengeur et jaloux, peur de la peine de mort...
Commenter  J’apprécie          30
OverTheMoonWithBooksOverTheMoonWithBooks   18 avril 2018
[...] un rituel immuable...
Réveil brutal. Toilette à l'eau glacée. Prêche fanatique. Parcours du combattant. Maniement des armes et d'explosifs. Close-combat. Séance de formation.
L'entraînement du parfait nazi...
Commenter  J’apprécie          10
bdelhaussebdelhausse   16 septembre 2016
Tu me déçois, Cummings... on n'est pas à Bagdad ! Bush ne peut pas liquider des Américains 100% comme de simples bougnoules! (p.32)
Commenter  J’apprécie          00
bdelhaussebdelhausse   16 septembre 2016
Le Wolf Stadt, mec, le bastion d'où partira la croisade de la reconquête blanche ! (p.8)
Commenter  J’apprécie          00
bdelhaussebdelhausse   16 septembre 2016
Dieu et votre arme sont vos biens les plus précieux: votre vie dépend d'eux ! (p.19)
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : ku klux klanVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4406 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre