AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782268052816
189 pages
Éditeur : Les Editions du Rocher (06/01/2005)
3.22/5   9 notes
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Editions du Rocher, Le roman des lieux magiques - 03/2005)


La Turquie entrera-t-elle dans l'Europe ? Est-elle voisine de la Grèce ou de l'Iran ? Est-ce une nation musulmane autoritaire ou un pays laïc et démocratique ? On n'a pas fini d'en débattre. Mais une évidence s'impose : depuis deux mille ans, l'ancienne capitale de ce pays, quand il s'appelait Empire romain, Empire byzantin ou Empire ottoman,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Apoapo
  05 février 2016
C'est une expérience intéressante que de lire l'histoire d'une ville non par un historien mais par un romancier. le résultat, comme le titre l'indique, est justement un "Roman", qui ressemble à la narration d'un vieux conteur (je le vois âgé et s'adressant à ses petits-enfants autour de la cheminée, même si sans doute ce n'est pas le cas de l'auteur réel!) qui n'aurait retenu de quelques 1700 ans d'une Histoire longuement fréquentée que les anecdotes les plus saillantes. le style aussi se doit d'être toujours pétillant afin d'échapper à toute tentation d'académisme. L'on ne saurait donc pas non plus traiter d'arbitraire le choix étonnant de certains personnages historiques ou de certaines circonstances, développés au détriment d'autres plus attendus... Les chapitres byzantins (mais ceci, par contre, relève de la stricte proportion avec les durées chronologiques relatives) sont beaucoup plus nombreux que les ottomans, beaucoup plus informatifs aussi (au moins pour moi); la décadence de la cité (dès le XVIIe siècle) ne prend guère qu'une trentaine ou quarantaine de pages, laissant un durable éblouissement sur une grandeur miraculeusement toujours retrouvée (comme si un nouveau et mystérieux rebondissement était encore possible...), et le tout prend fin, assez logiquement, en 1923, avec le transfert de la capitale de Turquie à Ankara.
Grande déception par rapport à la conclusion de l'ouvrage (mais aussi, à bien les lire, à l'intro et la 4ème de couverture) qui veut absolument l'inscrire dans le débat compliqué (et combien idéologique!) de l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, et plus spécifiquement de la nature européenne du pays et de la cité. Faut-il tout gâcher en se voulant "engagé"!? Car là, on sent toutes les limites de la prise de position d'un non spécialiste, non académicien, non politologue... bref d'un lettré de bonne volonté, mais...
Et, pour commencer, comment ne pas noter le saut subreptice entre Constantinople-Istanbul et la Turquie tout entière, entre l'Empire ottoman et la République turque? Et, même en se limitant à la cité, comment rendre un plaidoyer sur son "européeité" autre chose que le cris d'un pamphlétaire, en s'arrêtant à Istanbul en 1923 (et à Atatürk l'organisateur de la résistance militaire anti-grecque avec les armes des Soviets)! Là, l'auteur a tout faux, en tout cas sur la méthode, et ce n'est que ma magnanimité vespérale (!) qui lui vaut de ne pas lui avoir ôté davantage d'étoiles in extremis!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   28 février 2016
Très vite, le monde fut au courant : la nouvelle capitale de l’univers d’appelait Constantinople. Jusqu’en Chine, on l’avait baptisée la Ville des Villes.
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   28 février 2016
la religion musulmane règne à Istanbul, les bûchers sont allumés en Occident par les catholiques et les protestants
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Gilles Martin-Chauffier (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Martin-Chauffier
Rentrée littéraire Grasset 2021 : Gilles Martin-Chauffier - Le dernier tribun
autres livres classés : constantinopleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tête de Turc !

De quelle pièce de Molière cette réplique est-elle extraite ? Que diable allait-il faire dans cette galère ? Ah maudite galère ! Traître de Turc à tous les diables !

Le bourgeois gentilhomme
Monsieur de Pourceaugnac
Les Fourberies de Scapin
La jalousie du barbouillé

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : turquie , turc , littérature , cinema , humour , Appréciation , évocationCréer un quiz sur ce livre