AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Latulu


Latulu
  11 mars 2020
J'avais hâte de découvrir l'unique collaboration d'un maître de la fantasy, Georges R.R. Martin avec l'une des plus belles plumes du fantastique, Lisa Tuttle. le bébé ainsi produit s'avère être un bon roman, à la frontière de la sciences-fiction et de la fantasy.

Sur une planète recouverte par les océans et agitées de tempêtes, des explorateurs stellaires se sont échoués plusieurs siècles auparavant. de leur technologie avancée il n'ont pu sauver que l'acier de leur vaisseau. Pour coloniser et relier les îles entre elles, ils ont transformé cet acier en paires d'ailes. Au fur et à mesure des années, la plupart des ailes se sont perdues en mer, leurs porteurs abattus par les vents, engloutis par les flots ou dévorés par les monstres qui vivent dans les eaux. le peu qu'il reste se transmet désormais de génération en génération. Cette tradition a divisé la race humaine en deux castes : les rampants et les aériens.

Mariss est née Rampante, comme la majorité des habitants de la planète. Son statut la condamne à rester sur son île et à regarder évoluer avec grâce dans les airs les Aériens. Son père adoptif, un Aérien, ne peut plus voler suite à une blessure. Il permet donc à la jeune fille d'emprunter ses ailes et de voler le temps que son propre fils atteigne ses 13 ans, âge de la majorité, et reprenne l'héritage familial. Mais Mariss qui a goûté au plaisir du vol et à la liberté n'est pas pressée de devoir déposer ses ailes.

J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce récit. A aucun moment je n'ai senti de différences dans le style. Je n'ai pas l'habitude de lire des ouvrages écrits à quatre mains et je ne me serais pas douté qu'il s'agissait d'une coopération si cela n'avait pas été précisé.
Le texte est porté par une plume poétique avec beaucoup de descriptions sur les différents vols des protagonistes et l'addiction suscitée par le plaisir ressenti. Au-delà de ces séquences, le récit se focalise sur la quête de liberté, le droit d'exercer le métier que l'on souhaite et le poids de la tradition.

Mariss est en somme le symbole de tout cela.
En refusant d'abdiquer ses ailes au profit de son frère, elle va non seulement écorcher la coutume mais modifier profondément la structure de la société. le roman est divisé en trois textes, trois périodes clés de Mariss. Les personnages qui s'y succèdent portent tous en eux le désir de voler et j'ai trouvé particulièrement intéressant d'opposer ainsi ceux qui estiment être nés pour voler et ceux qui revendiquent le droit de porter les ailes. Une belle métaphore de la lutte des classes pour s'élever dans la société.

J'ai parcouru un beau voyage avec Mariss, figure emblématique de la tempête qui souffle sur les traditions. Un très beau texte que je recommande vivement.
Commenter  J’apprécie          230



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (23)voir plus