AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
4,37

sur 54 notes
5
12 avis
4
6 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
jamiK
  23 juillet 2021
C'est l'adaptation en bande dessinée d'un conte d'Italo Calvino. Je n'ai pas lu la version originale, mais cette version m'a plutôt séduit. L'histoire se passe à la fin du XVIIIe siècle, dans le Nord de l'Italie, à une époque où la France voisine est très agitée. Côme, enfant d'une riche famille, décide à 12 ans, par protestation, de vivre dans les arbres et de ne plus jamais redescendre. C'est un récit inspiré par l'esprit des lumières, Voltaire et ses proches planent sur cette histoire. Les personnages sont touchants, le ton est léger et sarcastique à la fois, c'est justement ce qui me fait penser à Voltaire, cette histoire nous offre une belle leçon de vie, à travers un caprice d'enfant qui devient une philosophie de vie. Un brin d'écologie et de féminisme viennent rajouter un peu de sel sur cette aventure réjouissante, une fable philosophique à la manière des Lumières, et pourtant très actuelle et moderne. le graphisme est tout à fait dans le ton, léger, aux couleurs lumineuses, avec un forte présence des blancs, des représentations de la nature poétiques et simples, un trait presque naïf. le découpage et la narration sont parfaitement maîtrisés, Claire Martin a réussi à se réapproprier cette histoire avec beaucoup de talent, elle ne cherche pas à concurrencer l'écriture d'Italo Calvino, c'est par le dessin qu'elle nous propose une relecture, vivante, joyeuse et riche. C'est exactement ce qu'il fallait pour accentuer le ton de fable philosophique. Et j'ai tout particulièrement aimé cette actualisation du récit, c'est un roman écrit en 1957, s'inspirant des fables philosophiques du XVIIIe siècle, et cette réadaptation en 2020 semble tout à fait naturelle. C'est un bel hommage à Italo Calvino qui lui même rendait hommage à Voltaire, des hommages gigognes… Il faudrait maintenant que je lise l'original. En attendant, je vous recommande vivement cette lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
mimouski
  15 août 2021
Je plaide coupable ! J'ai emprunté rapidement cette BD dès son arrivée dans ma biblio communale. A son ouverture, je l'ai lu d'une traite. Je l'avoue, je ne connais pas l'oeuvre originale mais j'ai adoré cette adaptation avec son ambiance rebelle, douce, philosophique et amère. Les dessins sont superbes avec ces couleurs si propres à la nature et les arbres. En plus de tout cela déjà, les personnages sont attachants et la dernière page est tout à fait poétique et sublime. Côme est bien perché mais son coeur est aussi proche de la terre et des hommes, je ne voyais pas mieux comme fin. A lire !
Commenter  J’apprécie          100
lirado
  19 février 2021
Le Baron perché est d'abord un conte philosophique d'Italo Calvino, publié en 1957. Claire Martin en propose une jolie adaptation sous la forme d'une longue bande-dessinée aux tons pastels et lumineux. Sous les traits d'une grande finesse de Claire Martin j'ai découvert ce texte devenu un classique de la littérature jeunesse que je n'avais jamais eu l'occasion de lire.

Comme tout conte, le Baron perché cache un message de tolérance, de bienveillance et de simplicité naturelle. On suit l'attachant Côme dans ce récit initiatique original. En refusant de redescendre sur terre Côme apprend la vie et voyage à sa manière. Il nous offre un autre regard sur le monde de l'époque.

Les illustrations, comme déjà évoqué, sont magnifiques. J'ai aimé la luminosité qui se dégage des couleurs. Il y a un vrai jeu sur les contrastes dans une palette qui tire sur le jaune et le vert. le jeune Côme se métamorphose aussi au fil des pages sans que ses traits caractéristiques ne soient dénaturés. L'ensemble nous plonge dans un univers doux, qui colle bien à l'ambiance du récit d'Italo Calvino.
Lien : http://www.lirado.fr/baron-p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Pixie-Flore
  16 octobre 2021
Claire Martin adapte le célèbre livre d'Italo Calvino : "Le Baron perché". Célèbre livre, que je n'ai pas lu donc je ne ferai pas de comparaison.

Je suis entrée très facilement dans l'histoire. Ce jeune garçon qui refuse sa condition bourgeoise, est curieux de tout et passionné, est attachant. Je l'ai suivi avec entrain dans sa vie en haut des cymes. C'est une histoire de liberté, d'indépendance, d'ouverture sur le monde, une histoire d'amour aussi... C'est également une ode à la littérature, particulièrement aux Lumières. Il y a une portée historique à la toute fin avec des références à la Révolution française et aux guerres coloniales de Napoléon.
Le travail de Claire Martin est d'une grande qualité graphique. Ses dessins fourmillent de vie, ils sont vifs et expressifs. L'ensemble est réussi.
Commenter  J’apprécie          92


LivresdAvril
  15 juillet 2021
"Le baron perché" était évoqué dans quelques unes de mes lectures récentes. Comme c'est aussi le livre culte d'un de mes amis, il me fallait le découvrir.
Pour montrer son opposition au mode de vie de ses parents, le jeune Côme, fils de baron, décide un jour de grimper dans un arbre et de ne plus en descendre. En résulte une réflexion sur la propriété, la nature, l'amour et les conséquences de ses choix.
J'ai craqué pour ce grand album de Claire Martin. La taille, la fraîcheur des illustrations, les couleurs, m'ont emportée d'arbre en arbre aux côtés de Côme. Pourtant, le graphisme ne fait pas tout, et j'ai eu le sentiment qu'il manquait une certaine profondeur et des nuances dans l'expérience du baron.
Comme ce n'est pas le texte intégral, il ne me reste qu'à me tourner vers l'oeuvre originale d'Italo Calvino pour vérifier cette intuition. Mais je considère plutôt comme un point positif qu'un livre donne envie d'en lire un autre.
Un coup d'essai remarquable !
Commenter  J’apprécie          90
ladythat
  15 juillet 2021
Adaptation du roman éponyme d'Italo Calvino, le Baron perché est une bande dessinée agréable à lire et qui rend le texte d'origine accessible à tous. En effet, là où l'auteur italien utilisait un vocabulaire riche et des phrases d'une longueur étourdissante, Claire Martin a su adapter le texte pour le rendre plus facile sans pour autant perdre le sens général ni tomber dans la facilité.
Les illustrations s'accordent bien à l'ambiance de l'histoire et à l'époque dans laquelle se déroule le récit. L'illustratrice marque bien le temps qui passe au travers des paysages et des personnages qui prennent de l'âge en changeant de traits. J'ai aimé la richesse du trait qui donne vraiment une apparence différente à chaque personnage et l'utilisation du sépia pour relater les évènements passés.
Au final je pense que cette adaptation est vraiment très bonne et permettra aux plus jeunes d'aborder un texte classique parfois complexe qu'ils auront toujours le loisir de redécouvrir quand ils seront prêts.
Lien : https://sirthisandladythat.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Virgule-Magazine
  18 mars 2021
En 1770, Côme, 12 ans, fils d'un baron italien, refuse de manger des escargots. Il quitte la salle à manger par la fenêtre ouverte et se réfugie dans un arbre. Ce qui commence comme un caprice devient un mode de vie. Côme décide de vivre dans les arbres et ne remettra plus jamais les pieds sur le sol. Cela ne l'empêche pas de rester en contact avec sa famille et de se faire des amis. Il s'installe le plus confortablement possible et dispose même d'une grande bibliothèque.

L'avis de Pia et Paul (6e), Estelle et Alexandre (5e),
du collège Sainte-Élisabeth : C'est une BD avec de très beaux dessins. L'histoire est originale : le personnage principal, qui est têtu, vit dans les arbres après s'être fâché avec son père. le baron perché est gentil et généreux. Sa folle idée de vivre dans les arbres est géniale... et rigolote ! Il est facile de rentrer dans l'histoire, le héros vit beaucoup d'aventures, qu'on peut juger répétitives ou intéressantes...

L'avis de la rédaction : Claire Martin propose ici une belle adaptation du conte philosophique d'Italo Calvino. J'ai beaucoup aimé les illustrations et la BD m'a donné envie de me replonger dans le livre original.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Gaphanie
  28 avril 2022
Moi, je suis tout à fait d'accord avec Côme : les escargots, on ne m'en fera pas manger !!! Mais de là à partir vivre dans les arbres ???!!!

Parti donc sur un coup de tête, le jeune baron ne démordra pas de son idée saugrenue, et vivra tout le reste de ses jours sans plus jamais toucher le sol.

Pour autant, il aura une vie bien remplie : il assumera notamment son devoir de noble en protégeant les habitants de sa baronnie de bien des façons, de la lutte contre les incendies à celle des loups, en passant par la solidarité, l'éducation (ah sa bibliothèque suspendue !)

Et il croisera du beau monde, depuis le voleur qu'il admire tant aux réfugiés espagnols qui vécurent un temps comme lui, perchés !

Cette BD est tirée du roman d'Italo Calvi, que je n'ai pas lu, lui-même tiré d'un fait réel. Alors je suis bien en peine de dire si, selon moi, l'adaptation de Claire Martin est fidèle ou non, mais en tous cas, elle m'aura bigrement envie de lire l'original !

Un très bon moment de lecture en images !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
psambou
  21 février 2021
Ma lecture du roman d'Italo Calvino date de nombreuses années, et j'en ai qu'un vague souvenir, peut-être lui avais-je trouvé quelques longueurs... Rien de tel dans cette adaptation en bande dessinée que je trouve très belle. Les dessins et les couleurs sont d'une grande douceur, et reflètent ainsi une des caractéristiques de Côme, fils de baron qui a choisi de vivre sa vie dans les arbres sans plus jamais refouler la terre de ses pieds. Un court retour en arrière (couleur sepia) au tout début nous indique dans quelles circonstances le jeune garçon, sur de ses choix et décisions, a rejoint les arbres. Côme est débrouillard, il trouve les solutions pour s'adapter à la vie dans les sommets, mais aussi pour conseiller les villageois menacés par les feux de forêt, ou intrigués par la Révolution Française. L'autrice Claire Martin use avec habilité des plongées et contre-plongées pour illustrer aussi bien le point de vue de Côme que nous suivrons jusqu'à la fin de sa vie, que celui des personnes qu'il fréquente (ses parents, son frère, les villageois, le curé, son amoureuse, ... ) Hommage aussi à une magnifique double-page qui rend compte à travers les saisons de l'amour partagé entre Côme et son amie d'enfance Violette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Takalirsa
  04 juillet 2021
Cette bande dessinée a le mérite de m'avoir fait découvrir l'histoire imaginée par Italo Calvino. L'idée de départ est originale (vivre dans les arbres) et surtout hautement symbolique: ce qui ressemble à un caprice d'enfant est en réalité une volonté de s'affranchir de l'éducation paternelle afin d'être libre et indépendant.
Le petit Côme est issu d'une famille noble "aux traditions vieillottes". Son père, conservateur, n'est "pas très ouvert d'esprit" et fait tout pour dissuader son fils... en vain ("Les titres, l'argent et les responsabilités ne m'ont jamais intéressé"). Côme se révèle particulièrement ingénieux et dégourdi, réalisant toutes sortes d'aménagements dans les arbres pour y vivre sans plus jamais poser le pied à terre ("Tu es doué en bricolage aérien"). Sous l'influence de Jean des Bruyères, il lit Montesquieu, Voltaire et l'Encyclopédie, s'imprégnant des idées des Lumières.

On le retrouve quelques années plus tard, surpris de constater que son père s'est fait une raison et même qu'il est fier de son fils! Celui-ci a fait adopter son style de vie à tous, ce qui ne l'empêche pas de participer à la vie du village. L'intrigue stagne un peu, heureusement le graphisme est agréable et sait se renouveler. Les couleurs froides (bleu gris) contrastent avec les couleurs chaudes (orangé), et l'auteur réussit à varier les plans des arbres. Côme découvre une communauté d'exilés espagnols qui vit perchée dans les arbres, ce qui le réjouit et lui apporte un peu de compagnie. Cependant eux n'ont pas le choix. Lui est un "agitateur". Il s'inspirera d'ailleurs des actes de la Révolution française pour encourager les habitants d'Ombreuse à se révolter contre les collecteurs d'impôts.

L'histoire prend une tournure sentimentale avec le retour de Violette, son amour d'enfance. Mais la jeune fille, qui aime s'amuser et voir du monde, ne peut s'accommoder de vivre dans les arbres en permanence ("Comment fais-tu pour rester tout le temps à distance des événements?"). Et il est hors de question pour Côme de descendre: "Je perdrais tout intérêt à tes yeux. Et de toute manière, je serais totalement inadapté dans le monde".
Sur la fin de sa vie, ce sont les villageois qui, à leur tour, viendront améliorer son quotidien. Jusqu'à sa mort qui se révélera, à l'image de l'oeuvre toute entière, à la fois poétique et surprenante.
Lien : https://www.takalirsa.fr/le-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4547 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre