AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : (01/01/1900)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
En 1976, la France stupéfaite découvrait que l'ex-colonel SS Joachim Peiper, " héros " de l'offensive des Ardennes, bras droit de Himmler, coulait des jours paisibles dans une petite ville de Haute-Saône. L'émoi fut général et des protestations fusèrent aussitôt de toutes parts. Quelques jours plus tard, la maison du même Peiper, responsable des massacres de Boves et de Malmédy, prenait feu. On retrouvait un cadavre calciné que nul ne put jamais identifier avec cert... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Fandol
  05 novembre 2016
Il est de notoriété publique que de nombreux nazis, auteurs d'odieux crimes de guerre comme de crimes contre l'humanité, ont réussi à échapper à la justice dans les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale.
Roger Martin dont j'ai beaucoup aimé « Les Mémoires de Butch Cassidy », tente ici de faire la lumière sur la disparition, dans la nuit du 13 au 14 juillet 1976, de l'ex-colonel SS Joachim Peiper, sur la commune de Traves, lieu-dit Ranfort, en Haute-Saône. Les pompiers, gênés par une moto-pompe en panne et une bouche à incendie bloquée par la rouille, ne laissent que ruines et décombres dans lesquelles on ne retrouve qu'un tronc humain de 80 cm, carbonisé. Un voisin, Erwin Ketelhut, Allemand lui aussi, est catégorique : c'est Peiper ! Mais rien n'est certain et c'est là que le travail de Roger Martin commence pour tenter de débrouiller une affaire bien compliquée. Nous suivons alors la carrière de cet homme qui fut aide de camp d'Himmler, chef de bataillon sur le front russe et à qui on reproche l'incendie du village de Boves, en Italie, y faisant assassiner 34 civils. Début 1945, pendant la bataille des Ardennes, il fit fusiller 71 prisonniers de guerre, à Malmédy (Belgique). Condamné à mort en 1946, il fut gracié et sa détention à vie se termina en 1956. Employé chez Volkswagen puis chez Porsche, il fut un dirigeant de la Hiag, une organisation d'anciens SS dans le Bade-Wurtenberg.
C'est en 1974 que Paul Cacheux, Alsacien expulsé par les Allemands, en 1940, reconnut Peiper dans la quincaillerie où il travaillait, à Vesoul. Il informa un journaliste de "L'Humanité" et son expulsion fut demandée par de nombreuses associations et organisations qui se chargèrent d'alerter l'opinion publique.
Beaucoup d'éléments de cette affaire Peiper restent inexpliqués mais Roger Martin, avec minutie, tente de reconstituer le puzzle en retraçant la vie de ce Berlinois dont le père était capitaine de l'armée impériale. Toutes les pistes sont explorées car dans cette affaire, « tout n'est que doutes et faux-semblants. »
Après en avoir relevé toutes les invraisemblances, Roger Martin livre sa version et, en guise d'épilogue, rappelle le triste souvenir de gens comme Touvier, Papon, Bousquet, etc…, bénéficiant des plus hautes protections politiques et religieuses afin d'échapper à la justice pour les crimes dont ils sont responsables.
C'est une histoire de la France qu'il ne faut pas oublier et encore moins passer sous silence. Ce n'est pas un des moindres atouts de ce livre.
Lien : http://notre-jardin-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
FandolFandol   13 décembre 2019
Ce qui est avéré, c'est que Joachim Peiper n'éprouve aucune difficulté pour se recaser, puisqu'à peine parti de chez Porsche, le voilà chez Volkswagen ; plus précisément à la concession Moritz Autohaus de Reutlingen, à quelque 40 km de Stuttgart. Là, il brûle les étapes et occupe rapidement un poste de responsabilité à la promotion des ventes.
Commenter  J’apprécie          110
FandolFandol   12 décembre 2019
Alors, après la clarté et les simplifications de l'immédiat après-guerre, à la faveur de la guerre froide et de la confusion idéologique qui s'empare du monde, si Hitler, Himmler, Goering et quelques autres gardent tout leur pouvoir répulsif, voici que ceux que' l'on présente comme de "purs soldats", voire des "soldats purs", les Hess, les Skorzeny et les Peiper acquièrent peu à peu une sature héroïque.
Pourtant, sous les fards et les peintures de guerre, la réalité est bien différente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FandolFandol   11 décembre 2019
L'affaire Peiper est une vieille histoire, fort mystérieuse, sur laquelle il semble que "tout a été dit". Et pourtant la vérité n'est pas fixée. Le livre de M. Roger Martin, grâce à une foule de détails habilement mis en évidence, donne à cette surprenante et dramatique histoire un éclairage nouveau et, si tout la vérité n'est pas faite, nombre d'hypothèses qui n'avaient pas été avancées le sont à présent.
Frédéric Pottecher (Préface)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FandolFandol   11 décembre 2019
À côté des vêtements, les papiers rangés dans un tiroir et un porte-documents sont de toute évidence d'une importance capitale. Il y a là les papiers d'identité de Peiper, ses carnets de vaccination, une assurance-vie, une lettre-testament destinée à sa femme, un exemplaire de Mein Kampf dédicacé par Hitler à son officier, ainsi que le manuscrit des souvenirs de l'ex-nazi français Gilbert Gille, L'Ultime assaut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : nazismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1768 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre