AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Sola (Traducteur)
EAN : 9782290318195
349 pages
Éditeur : J'ai Lu (31/03/2002)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 684 notes)
Résumé :
Le royaume des Sept Couronnes est gagné par une pandémie de violence. Les héritiers du souverain défunt se livrent d’âpres et sanglants combats pour le trône, et les puissants seigneurs, ralliés aux diverses causes, négligent tout égard pour le peuple, qui n’en peut plus.
Catelyn Stark et Tyrion Lannister, ennemis jurés, fourbissent leurs armes.
La première a rejoint Renly Baratheon, à la tête des forces de Hautjardin et d’Accalmie, tandis que le secon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (53) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  11 février 2014
Bis repetita
Quatrième tome de la série, mais surtout seconde partie du livre 2 en version originale (ou de l'intégrale 2 en français).
Les frères ennemis baratheon sont prêts à s'affronter. Tyrion prépare la défense de Port Real qui crie famine. Robb accumule les victoires contre les Lannister et se rapproche de son objectif. Jon et Arya poursuivent leur bonhomme de chemin. Et Daenerys suscite les convoitises, maitresse des dragons.
Que dire de ce tome ? la même chose que pour La bataille des rois. Il est certes plus rythmé, plus nerveux, mais là encore, il n'est au final qu'un tome de préparation pour le suivant qui s'annonce explosif (je n'ai pas de mérite à le penser, j'ai vu la série TV).
Laissons-nous donc porter par la douce musique (vraiment ?) de George R.R. Martin, à grand renfort de coups tordus, de réalpolitique, d'amours fraternelles contrariées vers ce final que j'appelle de tous mes voeux : L'invincible forteresse.
Commenter  J’apprécie          744
RosenDero
  29 mars 2019
deuxième tiers de la Bataille des Rois, cette Ombre Maléfique reste, pour l'instant, mon préféré de la série. J'ai adoré les événements du Sud, avec Stannis assiégeant Accalmie et les relents magiques qui l'accompagnent et semblent le hanter ; j'ai également eut grand plaisir à suivre l'avancée de la Garde de la Nuit au delà du Mur ; les événements de Port-Réal, avec un Tyrion à l'apogée de son art m'ont également bien plu ; mais par dessus tout, c'est la situation dans les îles de fer qui a retenu toute mon attention, avec un Theon détestable et piteux, un Dagmer et une Asha aux auras magistrales, et une ambiance "Grands Anciens" et références lovecraftiennes à la pelle (la seiche, le dieu noyé, la devise des Greyjoy...).
Mais si j'ai autant apprécié la fin de ce tome, c'est qu'il s'agissait pour moi d'une pure découverte, étant donné que j'avais arrêté ma lecture en son milieu, il y a quelques années, alors que la série TV venait me spoiler l'histoire... J'avoue que cette plongée dans l'inconnu m'a particulièrement plu. La scène de l'émeute à Port Réal fut d'un jouissif ! Que ne l'ont-ils pas attrapé pour le manger ce Roi de paille !
Et même si je me suis relativement ennuyé lors des deux chapitres relatifs à Daenerys, tous les autres ont été particulièrement intenses.
Dommage par contre qu'il n'y ait pas de carte dans mon édition, car pour situer les cités libres, c'est bien galère...
La suite, et vite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          342
Gwen21
  19 mars 2014
L'action est plus que jamais présente dans ce 4ème tome de la saga épique et même si pendant ses deux premiers tiers, j'ai senti le rythme sensiblement mollir, une soudaine poussée d'alizé m'a poussée plus avant.
Quelque avis de grand frais se fait néanmoins désirer tant la guerre pèse de plus en plus lourd dans le récit ; c'est donc avec plaisir que j'ai vu un bon coup de vent balayer quelques puissants et dégager ainsi quelque peu l'échiquier.
A noter la montée en puissance de Theon Greyjoy qui, bien que ne m'étant pas sympathique pour un sou, a pour lui une détermination à la hauteur de ses aspirations, elles-mêmes insufflées par ses déceptions et son asservissement aux Stark. Un rebelle plutôt qu'un traître.
Soit je m'attache toujours davantage aux personnages, soit l'auteur oriente sciemment son récit vers ce but, je trouve les approches psychologiques des personnages principaux de plus en plus fines. de même, côté stratégie politique, ce tome, riche en complots, amène le lecteur à faire travailler ses méninges sans se contenter d'être un simple spectateur.
L'aspect spirituel se renforce également avec l'intervention maléfique de Mélisandre d'Asshaï et donne plus de profondeur tout en accentuant le fantastique, faisant ainsi basculer l'épopée du côté de la magie, mouvement précédemment amorcé par Daenerys, la mère des Dragons.
Daenerys Targaryen dont je suis avec plaisir les pérégrinations bien que sa narration soit désormais très en retrait, fait qui provoque en moi l'irrésistible envie d'anticiper la connaissance de sa destinée. Et je ne suis pas loin non plus de m'amouracher de son conseiller, ser Jorah Mormont !
Bref, à suivre.
PS : pour ce qui est de la traduction, on respire quand même, ça se passe de mieux en mieux, les affres des deux premiers tomes me semblent à présent de douloureux et lointains souvenirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
sandrine57
  06 novembre 2012
Le royaume des sept couronnes vit une période de grands troubles. Les prétendants au trône se livrent une bataille sans merci, chacun étant persuadé de sa légitimité. Mais aucun n'a encore atteint Port-Réal et Joffrey est toujours assis sur le trône de fer même si le peuple, affamé, lui est hostile. Sa main, le nain Tyrion Lannister, est sur tous les fronts pour protéger la capitale des attaques extérieures et des émeutiers à l'intérieur. Pourtant, le danger ne vient pas toujours des hommes...Certains se tournent vers la magie pour les aider à vaincre. C'est le cas de Stannis Barathéon, toujours flanqué de sa prêtresse rouge dont les pouvoirs sont à la fois immenses et effrayants... C'est le cas aussi de Daenerys. Loin du royaume, elle essaie de rassembler une flotte mais ses efforts sont vains et, malgré sa méfiance, elle décide de s'adresser aux mages...Et, derrière le Mur, les sauvageons se sont rassemblés afin d'explorer la montagne à la recherche d'un pouvoir secret...
La paix n'est pas pour demain dans le royaume des sept couronnes et le vainqueur ne sera peut-être pas le plus fort sur le champ de bataille mais celui qui possède les pouvoirs de la magie et ses forces occultes.

Après un très léger passage à vide dans La bataille des rois, George R.R. MARTIN nous livre un quatrième tome à la hauteur de nos espérances. Complots, alliances, trahisons, retournements de situation, tout est bon pour faire avancer l'action et il n'hésite pas, encore une fois, à sacrifier un de ses personnages principaux. Les stratégies de chacun se mettent en place et on tremble d'en connaitre l'aboutissement. Certains sont en danger mais l'ignorent encore, d'autres se préparent aux combats...Les plus courageux cachent leurs failles, toute faiblesse se paie au prix fort. Les plus retors complotent, cherchent des alliés. Tous sont liés par leur but commun : le trône de fer.
Le rythme est soutenu, les informations capitales pour la suite des évènements qui s'annoncent palpitants...Rendez-vous est pris avec le tome 5!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Cer45Rt
  04 juillet 2019
Le changement de style et d'histoire qu'on pouvait déjà remarqué dans "La bataille des rois" se confirme dans "L'ombre maléfique". Les analyses psychologiques sont de plus en plus complexes, le fantastique prend de plus en plus de place, les rebondissements sont de plus en plus incessants.
George R.R. Martin ajoute toutefois à son ouvrage plus d'action qu'à "La Bataille des Rois".
Son histoire gagne décidément considérablement en profondeur, et pose des questions intéressantes sur l'être humain confronté au pouvoir.
On se demande ce qui va advenir, car tout reste imprévisible.
Je continuerai bientôt avec "L'Invincible forteresse".
Commenter  J’apprécie          210

Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   12 février 2014
Ils n'ont pas encore subi l'épreuve du sang. Ils ne voient encore là-dedans qu'un jeu, qu'un tournoi en grand, ils n'y discernent qu'occasions d'honneur, de gloire et de dépouilles. Ce sont des gosses enivrés de chansons, de fables et qui, comme tous les gosses, se croient immortels.
Commenter  J’apprécie          410
fnitterfnitter   14 février 2014
« Du pain ! » tonna derrière elle un homme. « Du pain qu'on veut batard ! ». En une seconde, mille voix reprirent l'antienne, et il n'exista plus dès lors de roi Joffrey, de roi Robb ni de roi Stannis, le trône échut au seul roi Pain. « Du pain ! Clamait la populace comme un seul homme, du pain ! Du pain ! »
Commenter  J’apprécie          350
fnitterfnitter   13 février 2014
Le vaste monde est plein de gens qui crient à l'aide. Puissent certains prendre sur eux de s'aider eux-mêmes.
Commenter  J’apprécie          826
saphira44saphira44   28 juin 2014
- Si nous ne sommes pas toujours d'accord sur la politique à mener, Tyrion, il me semble toutefois que je m'abusais sur toi. Tu n'es pas tout à fait aussi stupide que je le croyais. A la vérité, je m'en aperçois maintenant, tu t'es révélé un précieux appui. De cela je te remercie. Tu dois me pardonner si je t'ai parlé rudement parfois.
- Dois-je ?" Il lui dédia un haussement d'épaules, un sourire; "mais tu n'as rien dit, chère sœur, qui réclame un pardon.
- Aujourd'hui, n'est-ce pas ?" Ils se mirent tous deux à rire ..., et Cercei lui planta sur le front un baisé ailé.
Trop suffoqué pour dire un mot, Tyrion la regarda s'éloigner en compagnie de ser Preston. "Ai-je perdu l'esprit, ou bien ma sœur vient-elle de m'embrasser ? Demanda-t-il à Bronn quant elle eu disparu.
- Etait-ce si délicieux ?
- C'était ... inopiné."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
nicolas-cmoinicolas-cmoi   26 février 2013
La fin de la phrase se perdit dans un ouragan tonitruant de haine, de rage et de peur qui, subitement, se déchaîna tout autour, tels criant : "Bâtard !", à Joffrey, "sale bâtard !", d’autres invectivant la reine : "Putain ! Enfoirée de ton frère !", d’autres régalant Tyrion des quolibets d’"Avorton !" et de "Nabot !", toutes aménités pimentées, çà et là, perçut-il, de vociférations telles que "Justice !", "Robb ! le roi Robb ! le Jeune Loup !", "Stannis !" et même "Renly !". De part et d’autre de la rue, la foule refoulait les manteaux d’or qui, vaille que vaille, croisaient les hampes de leurs piques en s’arc-boutant pour la contenir. Des pierres et des détritus mêlés d’immondices plus fétides encore se mirent à voler. "A manger !" hurla une femme. "Du pain !" tonna derrière elle un homme. "Du pain qu’on veut, bâtard !" En une seconde, mille voix reprirent l’antienne, et il n’exista plus dès lors de roi Joffrey, de roi Robb ni de roi Stannis, le trône échut au seul roi Pain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de George R.R. Martin (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  George R.R. Martin
George RR Martin à la librairie Grangier le 3 juillet 2014
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le Trône du Fer, Tome 9 : La Loi du Régicide

Quel est le nom de l'enfant que Davos cherche à sauver des griffes de Mélisandre ?

Petyr Frey
Aegon Snow
Belon Stone
Edric Storm

10 questions
221 lecteurs ont répondu
Thème : Le Trône de fer, tome 9 : La Loi du régicide de George R.R. MartinCréer un quiz sur ce livre