AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Sola (Traducteur)
ISBN : 2290319953
Éditeur : J'ai Lu (31/07/2002)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 532 notes)
Résumé :
Le dénouement approche. Il ne reste que deux prétendants au trône des Sept Couronnes : Joffrey, le héraut du clan Lannister, retranché à Port-Réal, et Stannis Baratheon, qui a massé ses navires aux abords de la capitale en vue de l’assaut final.
Celui qui se rendra maître de la forteresse deviendra le véritable souverain du royaume.
Il revient à Tyrion Lannister, le “lutin” haï de tout - aussi bien de ses ennemis que de ses alliés, - de préparer activ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  12 mars 2014
Cinquième tome de la licence, mais surtout dernière partie de L'intégrale, tome 2 (pour respecter le découpage original).
Les destins de Theon, Tyrion, Jon, Catelyn et Daenerys se poursuivent.
L'heure est enfin venue pour Stanis d'attaquer Port Real. Winterfell est en danger et Robb se trouve entre deux feux. Jon est toujours au-delà du mur et le destin de la mère des dragons ne sera encore dans ce tome que peu abordé.
On a bien compris désormais que l'on n'a pas à faire à du Gemmell. Ici point de longues descriptions de batailles héroïques et sanglante. Oh, l'attaque de Port Real nous sera bien contée, mais l'auteur a tendance à passer assez rapidement sur ces combats. Il passe aussi assez rapidement sur d'autres aspects de l'histoire, nous mettant directement devant le fait accompli.
Pour ceux qui, comme moi, ont vu la série avant de lire le livre, il y a parfois quelques déceptions, parce qu'on aurait bien voulu avoir un développement littéraire plus conséquent de certaines scènes, mais l'auteur se concentre surtout sur les interactions entres ses personnages et leur psychologie, leur donnant par contre une consistance exceptionnelle.
L'histoire avance lentement, il faut bien l'avouer, mais elle avance et reste passionnante à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          761
Gwen21
  22 mars 2014
L'Hiver vient...
Et avec lui, à en croire les mestres, des temps obscurs et noirs.
A peine ai-je achevé la lecture du 5ème tome de la saga de G. R. R. Martin que j'ai le sentiment que l'Hiver est déjà là, bien installé, tant les temps ici narrés me paraissent obscurs et noirs...
La guerre est d'ores et déjà venue, quant à elle, et avec elle son cortège de barbarie, de couardise, de félonie mais aussi de courage. Un courage vain dont auraient pu se passer les intéressés si la haine, l'orgueil et l'ambition n'avaient pas déclenché cette crise dynastique qui laisse les Sept Couronnes disloquées et entraîne Westeros à la dérive.
J'ai retrouvé dans ce tome le rythme très soutenu du "Donjon Rouge". L'auteur n'épargne aucune émotion à son lecteur ni aucune sensation forte, ne serait-ce que par la narration de la bataille navale que se livrent sous les remparts de Port-Réal les armées de Stannis et de Joffrey.
Tiens, Joffrey, un mot sur lui, ce roi de pacotille, tête à claques s'il en est ! Pauvre Sansa (qu'en passant je souhaiterais découvrir à l'avenir un rien plus belliqueuse), je ne sais pas encore comment tout ça va finir mais ça sent le roussi... Au moins, ma belle, auras-tu prêté un peu plus d'attention à la bête qui peut sans doute le mieux te protéger, comme je te priais de le faire.
Je sens, au fil des pages, se cristalliser mon propre ressentiment envers un nombre toujours croissant de personnages et, à l'instar d'Arya, je ne suis pas loin de faire de leurs noms une mélopée appelant la vengeance. Là, c'est bon, je crois que suis bien dedans, l'oeuvre m'a définitivement happée et je suis définitivement bonne pour aller jusqu'au bout...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301
lilyrose87
  11 juillet 2014
Dernier tome de cette intégrale, L'invincible forteresse tient toutes ses promesses et clôture en beauté les intrigues menées précédemment.
Plusieurs choses sont à retenir dans ce tome, et vous me connaissez assez maintenant pour savoir que l'heure est venue de SPOILER!!!!
Je répète, ATTENTION SPOILER!
Bien entendu, tout comme pour la première intégrale, si vous voulez connaître mon avis sans spoiler, vous faites défiler les numéros très rapidement.
C'est l'heure pour nos héros de plonger au plus profond des abysses, de faire des choix déchirants et de noircir leur coeur et leur âme :
1) Catelyn Stark prend la décision de libérer Jaime suite à l'annonce de la mort de Bran et Rickon, tué par Theon. Il est dangereux d'emmener une femme lorsque l'on mène une guerre, a fortiori si elle est mère, car elle fera passer les intérêts de ses enfants avant l'intérêt général. Ici, Catelyn échange un prisonnier d'une extrême valeur contre la promesse de revoir ses filles. C'est un acte désespéré d'une femme qui voit ceux qu''elle aime mourir un par un. On pourrait la blâmer pour cette décision. Mais je ne le ferais pas, car je sais qu'une mère ferait n'importe quoi pour ses enfants.
2) Theon s'engage sur un chemin de plus en plus obscur. Voulant faire ses preuves à tout prix auprès de son père, il décide de s'emparer de Winterfell, ce qu'il réussit avec succès. Mais il n'a pas réfléchi au fait que prendre le château c'est une chose, mais le défendre c'en est une autre. Lâché par sa soeur, il va devoir faire une alliance des plus douteuses, qui va lui coûter très très cher (ceux qui ont vu la série comprennent de quoi je parle)
3) Jon aussi s'engage sur un chemin sombre, mais c'est indépendant de sa volonté. Car Jon Snow est certainement l'un des personnages les plus honnêtes, les plus intègres de cette saga. Les faux-semblants, il ne connaît pas. Avec lui, c'est tout noir ou tout blanc. Malheureusement, les circonstances font qu'il va apprendre à naviguer dans le gris. Pris en chasse par des sauvageons, il se retrouve obligé de faire semblant d'avoir renié son serment de la Garde de nuit et de devenir un espion.
4)Dans la catégorie je suis une biatch et je l'assume, je demande Cercei : non contente de menacer Tyrion de faire souffrir sa chérie (bon ce n'était pas elle mais une autre prostituée), elle prend une décision complètement stupide...faire sortir son fils du champ de bataille. Là encore se pose le même dilemme que pour Catelyn...l'amour d'une mère face à la guerre. Mais là où l'action de Catelyn paraît justifier, celle de Cercei est totalement inutile, Joffrey ne risquant rien de là où il se trouvait. Cette décision aura des conséquences catastrophiques par la suite, entraînant la mort de nombreux soldats.
5) Pauvre, pauvre, pauvre Tyrion : il s'est tapé tout le boulot pour préparer la riposte à l'attaque de Stannis, il a même pris part au combat, il a failli mourir et tout ça pour quoi? Pour se faire destituer de son poste de Main par le Roi Lion en personne. Bon ok, Tywin était la Main à la base, mais il y a quand même des formes à respecter. Tout ce qu'il avait entrepris auparavant a été défait, et il ne lui reste quasiment plus aucune personne digne de confiance autour de lui, à part Bronn et Varys...soit un reître qui ferait n'importe quoi pour de l'argent et un eunuque aussi coulant qu'une anguille...
6) J'ai aussi de la peine pour le Limier. de tous les chevaliers de la Garde Royale, il est probablement le plus chevaleresque....bien qu'il ne soit pas chevalier lui-même. Il n'a pas hésité une seconde à sauver Sansa d'un viol collectif, il est le seul à refuser de la battre sur ordre de Joffrey et alors même qu'il s'apprête à quitter Port-Réal, il lui propose de l'accompagner et de la protéger. Alors oui, c'est un rustre, oui il aime tuer. Mais il est capable d'éprouver une certaine forme de compassion, et c'est pour cela qu'il est un de mes personnages préférés.
7) Bran et Rickon ne sont pas morts...Theon a fait croire à leur décès en tuant deux petits garçons et en les faisant passer pour les Stark. C'est à leur tour de quitter Winterfell en ruine, car un destin plus grand semble attendre Bran.
8) Daenerys finit par découvrir combien les hommes peuvent être avides de pouvoir et de richesse. Après avoir montré qu'elle ne se laisserait pas faire, la jeune fille se retrouve chassée de Quarth avec son Khalassar. Nous la quittons à regrets, alors qu'elle s'apprête à acquérir des bateaux pour quitter Quarth.

FIN DES SPOILERS
Ainsi se clôt cette deuxième intégrale qu'est la Bataille des Rois. Arrêtons nous un moment pour s'intéresser au titre choisi par Martin.
La Bataille des Rois fait évidemment référence à la Bataille des Cinq Rois, dont les noms sont gravés dans nos mémoire pour longtemps! Car cette bataille n'est pas prête de s'arrêter, croyez-moi.
Ici, Martin nous entraîne dans les quatre coins du pays, et je ne sais pas vous mais moi je commence à mieux connaître la géographie de Westeros que celle de la France...non j'exagère...enfin presque.
Mais il ne faut pas oublier Essos, là où se trouve Daenerys Targaryen...Essos dont pour l'instant nous ne connaissons que Vaes Dothrak et Quarth, là où se trouve notre jeune héroïne, mais m'est avis qu'on va s'intéresser aux autres villes dans les tomes à venir. La description des lieux est telle qu'on y est littéralement transporté. C'est avec un plaisir non dissimulé que je suis les pérégrinations de nos amis sur les cartes.
Là où je me perds c'est au niveau des bannerets et de leurs interactions avec les maisons mères. A ce sujet, Martin ne manque jamais d'imagination et j'en reste pantoise...En revanche, là où il ne se casse pas trop la tête c'est au niveau des prénoms de certains de ses personnages. Beaucoup se partagent le même prénom, ce qui fait qu'on s'y perd un peu, mais ça ne nuit pas à la qualité de rédaction de l'auteur.
Il y a quelque chose que j'ai trouvé très intéressante, c'est la religion, et plus particulièrement la religion des Septs. En effet, chaque personnage croit en quelque chose. Les Stark croit aux anciens Dieux (ils sont pratiquement les seuls à y croire), qu'ils prient devant un arbre coeur (une sorte d'arbre blanc géant), Stannis Baratheon et ses semblables croit en R'hllor, le Dieu de la Lumière (là par contre on ne sait pas grand chose, si ce n'est que la "nuit est sombre et pleine de terreur" comme dit Mellisandre.).
Et il y a la Religion des Septs, qui est majoritairement respectée. Mais que sont les Septs? Ce sont des statues devant lesquelles on dépose des offrandes et auxquelles on adresse nos prières. Chaque Statue est spécifique. Ainsi si on veut que nos enfants soient en bonne santé, c'est à la Mère qu'il faut s'adresser. Pour protéger les soldats, c'est au Guerrier, etc...Je ne vais pas tout détailler ici, mais en tout cas, j'ai trouvé ça vraiment passionnant. Et qui dit religion dit bien sûr guerre de religion. Et oui, même à Westeros, on n'y échappe pas.
C'est dans cette intégrale que pour la première fois on découvre des prophéties...Je n'en dis pas plus parce que j'ai promis de ne pas spoiler dans les critiques, mais sachez qu'elles vont avoir une grande importance par la suite, et que des événements qui se dérouleront par la suite sont déjà cités ici.
Enfin, tout comme le Trône de Fer, on s'intéresse aussi ici au passé, et tout particulièrement aux Targaryen, lorsqu'ils régnaient sur les Sept Couronnes. Et ce passé est vraiment capital pour comprendre les actions de nos personnages.
Voilà, je vous ai tout dit sur ce sujet. Il ne me reste plus qu'à me plonger dans la lecture de l'Intégrale suivante!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sandrine57
  27 novembre 2012
Le jour de la bataille de Port-Réal est enfin arrivé. Stannis Baratheon déferle avec sa flotte bien décidé à prendre la capitale d'assaut. La bataille semble gagnée d'avance tant la flottille regroupée par le clan Lannister est dérisoire. Mais Tyrion, la main du roi, ne l'entend pas de cette oreille. Il s'investit sur tous les fronts, combattant les trahisons internes, déjouant les pièges de sa soeur et s'appuyant sur une stratégie finement réfléchie pour arrêter Stannis.
Et pendant que Port-Réal est à feu et à sang, ailleurs, d'autres fourbissent leurs armes pour obtenir plus de pouvoir. A l'Est, Daenerys cherche toujours un moyen de rejoindre les sept royaumes. le Nord est en proie à des luttes acharnées et Winterfell, berceau des Stark est attaqué. Derrière le Mur, la garde noire est impuissante à arrêter les sauvageons qui se regroupent toujours plus nombreux...

Au coeur de ce cinquième tome, il y a bien sûr la flamboyante bataille de Port-Réal où Tyrion Lannister donne toute la mesure de son génie et de son courage. Ce qui ne l'empêchera pas d'être malmené par les évènements à l'instar de tous les personnages de George R.R. MARTIN. Tous ont des choix à faire, des décisions à prendre, certains devront trahir, d'autres révèleront courage et bonté. Si les Lannister font plus ou moins front commun pour repousser les attaques et conserver le trône de fer, les Stark n'ont pas la chance d'être réunis. Robb, grand absent de ce tome, guerroie on ne sait où, Catelyn, toujours au chevet de son père mourant ne peut que s'inquiéter pour ses enfants : Sansa aux mains des Lannister, Bran et Rickon, seuls à Winterfell, Arya dont personne ne sait rien. Mais c'est le sang du loup qui coulent dans leurs veines et ils se battent pour survivre aux périls de cette époque troublée.
Encore une fois, une lecture captivante où l'on suit avec bonheur les destins croisés de tous ces personnages que l'on aime ou que l'on déteste avec intensité. A la fin du tome, nombre d'entre eux sont au début d'un nouvel épisode de leur vie et on a hâte de connaitre la suite de leurs aventures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Crazynath
  31 août 2015
Encore un épisode haletant de cette excellente série qu'est le trône de fer.
Port-Réal est assiégée par le prétendant le plus ( le trop ? ) sérieux en la personne du frère du defunt roi, Stannis Barathéon. Ce personnage, aussi sympathique qu'une porte de prison et fort peu enclin à sourire s'apprête à jeter l'insupportable, l'exécrable Jeoffrey de son trône.
la Main du roi, qui n'est rien d'autre que le Lutin, alias Tyrion Lannister, va devoir montrer tout son talent de stratège pour réussir à déjouer les l'attaques de Stannis.
On continue à suivre le destin de Bran Stark et aussi de Winterfell qui semblent fort intéresser l'ambitieux Théon Greyjoy.
Un épisode riche en événements où l'on ne s'ennuie pas une seconde !
Vite la suite , veux savoir ce qu'il advient de Tyrion, moi !!
Commenter  J’apprécie          190
Citations & extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   13 mars 2014
Les gens se prétendent volontiers affamés de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert.
Commenter  J’apprécie          1190
UnityUnity   21 mai 2013
- Quand nous étions petits, Jaime et moi nous ressemblions si fort que même notre seigneur père n'arrivait pas à nous distinguer. Il nous arrivait d'échanger nos vêtements pour rire et de passer l'un pour l'autre toute une journée. Eh bien, malgré cela, quand on donna à Jaime sa première épée, il n'y eu pas d'épée pour moi. "Et j'ai quoi moi ?" je me rappelle que j'ai demandé. Nous étions tellement pareils, je n'arrivais pas à comprendre pourquoi on nous traitait si différemment. Jaime apprenait à se battre à l'épée, la lance et la masse, et moi, on m'enseignait à sourire, à chanter et à plaire. Il était l'héritier de Castral Roc, alors que mon destin à moi serait d'être vendue à quelque étranger comme un cheval, chevauchée chaque fois que mon nouveau propriétaire en aurait la fantaisie, battue chaque fois qu'il en aurait la fantaisie, mise au rencart en faveur, le moment venu, d'une pouliche plus piaffante. A Jaime étaient échus pour lot la gloire et le pouvoir, à moi les chaleurs et le poulinage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
fnitterfnitter   13 mars 2014
Les véritables chevaliers protègent les faibles.
Il renifla. "Il n'y a pas de véritables chevaliers, pas plus qu'il n'y a de dieux. Si tu n'es pas capable de te protéger toi-même, crève et cesse d'encombrer le passage à ceux qui le sont. L'acier qui coupe et les bras costauds gouvernent ce monde : hors de cela, tu te goberges d'illusions."
Commenter  J’apprécie          240
Gwen21Gwen21   22 mars 2014
- Ces flopées de serments... On vous fait jurer, jurer, jurer. De défendre le roi. D'obéir au roi. De taire ses secrets. D'exécuter ses ordres. De lui consacrer exclusivement votre vie. Mais d'obéir à votre père. D'aimer votre sœur. De protéger l'innocent. De défendre le faible. De respecter les dieux. D'obéir aux lois. Trop, c'est trop. Quoi que vous fassiez, vous êtes toujours en train de violer tel ou tel serment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
fnitterfnitter   13 mars 2014
Un chien, comme il le proclame lui-même. Un chien à demi sauvage, pétri d'abjection, un chien prêt à mordre la moindre main qui cherche à l'apprivoiser, mais un chien prêt aussi à déchiqueter quiconque se mêlerait de toucher à ses maîtres.
Commenter  J’apprécie          220
Videos de George R.R. Martin (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  George R.R. Martin
Une interview de Stephen King par G.R.R.Martin.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le Trône du Fer, Tome 9 : La Loi du Régicide

Quel est le nom de l'enfant que Davos cherche à sauver des griffes de Mélisandre ?

Petyr Frey
Aegon Snow
Belon Stone
Edric Storm

10 questions
199 lecteurs ont répondu
Thème : Le Trône de fer, tome 9 : La Loi du régicide de George R.R. MartinCréer un quiz sur ce livre
. .