AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean Sola (Traducteur)
EAN : 9782290325704
345 pages
Éditeur : J'ai Lu (10/03/2003)
4.3/5   642 notes
Résumé :
L'usurpateur Baratheon est mort, l'armée de son frère Stannis a été défaite devant Port-Réal et le souverain Robb se retrouve dépossédé de ses propres terres.
Le jeune roi Joffrey, qui n'a pourtant participé à aucune bataille, semble désormais bien installé sur le trône de fer. Il doit ses succès au courage de son oncle Tyrion et à la ruse de son grand-père Tywin. Les Sept Couronnes sont bel et bien tombées aux mains d'un roi velléitaire, lâche et cruel.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
4,3

sur 642 notes
5
18 avis
4
11 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

RosenDero
  11 juin 2019
Dans l'esprit “transition” ce tome est un petit bijou.
J'étais un peu sceptique quant à la note introductive signée de l'auteur (où il explique que les premiers chapitres sont plus ou moins simultanés avec les événements de la Nera), car s'il faut expliquer, c'est en général qu'il y a un défaut quelque part. En vérité, nous étions habitués à suivre une avancée chronologique au fil des chapitres, habitude rompue ici, sans dommages, au contraire.
Le tome commence au delà du Mur, avec une rébellion couvant au sein des hommes de la garde de la nuit, mais tout ne se passera pas comme prévu et nous en saurons suffisamment, grâce à Jon et Sam qui, chacun de leur côté, vont redescendre vers le Mur. Ces chapitres du Nord sont plus prenants qu'à l'accoutumée, même si les sauvageons sont peu crédibles dans leur organisation et leurs manières de réagir, et pleins de contradiction (ils sont “libres” mais obéissent au doigt et à l'oeil à Mance…) et que le côté “transfuge” de Jon me semble bricolé. Toutefois, Sam relève le niveau et fait une découverte de taille.
Après le Nord, place à l'Ouest, avec Vivesaigues qui revoit (enfin) Robb. Nous n'avions que des échos de ses batailles et le revoilà en chair et en os… et complètement niais ! Mais COMMENT peut-il être aussi bête ! J'entends déjà les Pluies de Castamere, et (pour m'être fait spoiler comme il faut) vois venir les Noces Pourpres… Mais finalement, ce n'est peut-être pas de sa faute, sa mère ayant déjà prouvé qu'elle pouvait également faire des choix stupides.
Ce qui nous amène à Jaime et Brienne, en vadrouille direction Port Réal. Là encore, malgré un côté très plaisant à cette fuite et ses diverses rencontres (l'auberge du Roi à genoux notamment), j'ai trouvé la résolution de la rencontre fluviale avec les hommes Tully totalement invraisemblable et bricolée (Rambo n'aurait pas fait mieux).
Mais ce ne sont pas les seuls à voyager et à passer par cette auberge (un lieu décidément très fréquenté…) car Arya et ses complices d'évasion vont y faire une rencontre inattendue. C'est peut-être l'histoire la moins intéressante, car il ne s'y passe pas grand chose ; elle ne sert qu'à faire entrer en scène la bande de robin des bois et à nous préparer à la rencontre avec Béric Dondarion…
J'en viens ensuite à ma plus grosse satisfaction dans ce tome : Sansa. Elle reste le jouet des uns et des autres, mais quels autres ! La Reine des épines en personne, et toute la ribambelle des Tyrell qui font leur apparition dans ces chapitres. Les Tyrell ne sont que des Lannister déguisés en fleur, je veux bien le croire, et j'attends beaucoup de ce côté des sept couronnes. D'autant que nous entendons même parler de Dorne et de la vipère rouge… j'ai hâte !
Finalement, comment conclure sur cette lecture sans évoquer Tyrion et Tywin, ce dernier se révélant un maître sur le champ de bataille autant qu'en tractations et calculs politiques. Cela sent très mauvais pour le Nord, pour les Greyjoy et pour les Stark, mais on sent que tout pourrait basculer d'un côté ou de l'autre en fonction des réactions de quelques personnages clés (notamment Cersei, ici). Et n'oublions pas Daenerys, qui vogue pour l'instant vers d'autres contrées.
Finalement, encore un tome dévoré et j'aurais volontiers sauté sur la suite s'il n'était pas déraisonnable de débuter un autre roman minuit passé :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Gwen21
  26 mars 2014
***ALERTE SPOILERS***
Un sixième tome dédié aux fugitifs en tout genre...
Danaerys qui fuit Qarth, le Régicide qui fuit Vivesaigues, Arya qui fuit Harrenhal, le Limier qui fuit Port-Réal, Bran et Rickon qui fuient les ruines de Winterfell, Robb qui échappe à une alliance avec une Frey, la Garde de Nuit qui fuit les Autres et "l'armée" de Mance Rayder, Beric Dondarrion qui fuit Gregor Clegane et enfin Catelyn Stark qui fuit mon estime...
Quant à ceux qui feraient mieux de fuir et qui préfèrent se jeter dans la gueule qui du lion qui du cerf, à savoir Sansa et Davos, et bien libre à eux de se fermer les issues de secours, ça n'en est que plus palpitant pour le lecteur !
J'ai beaucoup apprécié le rythme effréné de ce tome-ci. Après la montée en pression du tome précédent due à l'affrontement armé entre Stannis et Joffrey, la tension ne faiblit pas et s'intensifie en suspense. le danger est partout et plus que jamais ni le lecteur ni les protagonistes ne peuvent se fier à rien ni à personne.
L'effet page-turner a joué à plein pour cet opus qui, à peine reposé sur l'étagère, se voit remplacé par son petit frère...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
sandrine57
  29 avril 2017
Après la sanglante bataille des rois, Joffrey est toujours assis sur le très convoité trône de fer. Son oncle Tyrion s'est illustré par sa ruse et son courage mais ses talents ne sont pas reconnus. Convalescent, il se rend compte qu'il a perdu sa position et ses soutiens. Saura-t-il encore une fois se relever ? Sa soeur Cersei, régente du royaume, heureuse de l'avoir écarté du pouvoir, peut désormais se consacrer entièrement au mariage de son fils avec sa nouvelle prétendante, Sansa Stark n'étant plus qu'une otage aux mains des Lannister. Pourtant, sa mère n'a pas encore renoncé à réunir les enfants qu'il lui reste. Contre toute raison, elle a libéré Jaime Lannister contre la promesse de faire libérer ses filles. Celui qu'on appelle le Régicide est donc en route pour Port-Réal sous bonne escorte, entravé certes, mais tout à sa joie de retrouver le lit de sa soeur bien-aimée. Sansa n'a rien à espérer de lui. Arya Stark sera peut-être la seule à revoir sa mère. La petite fille obstinée fait fi de tous les obstacles et se dirige vaille que vaille vers le château de son grand-père.
Dans les sept royaumes, on marche, on galope, on rejoint ou l'on fuit. A Port-Réal, on convoite, on complote, on élabore des stratégies. Et pendant ce temps, au Nord, les sauvageons avancent inexorablement...
Un sixième tome où l'action pure et dure cède du terrain pour laisser la place aux déplacements des différents personnages. Certains sont plus présents, Bran, Sansa, Tyrion, John Snow, Arya, Catelyn, Jaime, d'autres se font rares comme Robb, Daenerys, Cersei. Tous sont fidèles à eux-mêmes et à leurs buts mais on apprend à les connaître encore mieux, voire à les redécouvrir, à l'exemple de Jaime Lannister qui s'avère plus drôle et séduisant que dans les précédents opus.
Peu d'action donc mais toujours le même rythme haletant, le même suspense latent concernant la suite des évènements et le sort que George R. R. Martin réserve à ses personnages. Qui va réussir et qui va échouer ? Qui va mourir et qui va vivre ? Tome après tomes, l'intérêt demeure et la qualité reste au rendez-vous. Une série à dévorer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Meps
  08 septembre 2020
Nouveau tome du trône de Fer pour moi après une pause de quasiment un an. On pourrait se dire que c'est parce que, connaissant la fin de la série, j'ai moins d'intérêt à vouloir découvrir la version littéraire, mais il n'en est rien. C'est juste qu'il y a tant de livres... et si peu de temps. (Comme disait François Mitterrand, la somme des livres que j'ai lu restera malheureusement inférieure à la somme des livres que je n'ai pas lu... snif...)

La lecture du Trône de Fer reste vraiment intéressante, même en connaissant la suite... presque surtout en connaissant la suite. On se plait à repérer les indices semés par l'auteur, certaines fausses pistes habilement proposées. Les différences entre la saga littéraire et son adaptation littéraire commencent également à être de plus en plus nombreuse, même si l'axe narratif ne change pas pour l'instant. J'émets régulièrement des hypothèses sur ce qui fait la différence entre le livre et l'adaptation (par exemple dans les circonstance de la rencontre entre Robb et Jayne) et c'est un plaisir différent de ce que je peux éprouver en découvrant simplement un univers.

En parlant de fausses pistes, je sais que la tomaison a été modifiée par l'éditeur et que cela a fait râler pas mal de fans... n'empêche que le titre du tome "Les Noces pourpres" est une vraie trouvaille pour faire du teasing. En lisant ce tome, je me rends compte qu'il y a tellement de mariages prévus, potentiels, envisagés, imaginés à ce moment de l'histoire... qu'on ne peut rien savoir tout en craignant tout.
Pour revenir plus prosaïquement au texte lui-même et à l'histoire, l'équilibre est vraiement parfait avec le tome précédent. Alors qu'il s'agissait auparavant de décrire une bataille, il est ici temps de retrouver ses petits. C'est surtout les Stark et les Lannister qu'on cherche à retrouver puisqu'ils sont dispersés tout autour de la carte : Jon Stark de l'autre côté du mur, Arya en vadrouille anonyme vers Vivesaigues tout comme ses frères Brann et Rickeon sont en marche discrète vers le Mur, Sansa en otage de luxe à la capitale, Catelyn à Vivesaigues attendant de se faire gronder par son fils aîné. le fils aîné Robb est d'ailleurs celui qui ne fait l'objet d'aucun chapitre dédié, même si on le voit bien en fin d'ouvrage dans les chapitres de sa mère. Original et intéressant de cacher en partie les motivations de celui qui a en effet été récemment proclamé Roi du Nord.

En parallèle les Lannister sont plutôt en voie de regroupement... même si le destin de Jaime est encore incertain, gardé qu'il est par la solide Brienne. Ce tome donne d'ailleurs vraiment la part belle à deux personnages à priori secondaires, Brienne de Torth donc, qui gagne de plus en plus en profondeur et Davos, qui était simple auxiliaire de Stannis mais gagne en importance (il a même ses propres chapitres). La volonté de l'auteur d'aller explorer ce qui se passe sous le niveau des grands maîtres du monde est assez évidente... et très intéressante.

On oublie pas évidemment Daenerys qui vit sa petite histoire toute seule, de plus en plus oubliée par les chefs en guerre et qui continue à réfléchir à un retour triomphal entourée de ses dragons en pleine croissance.

A la lecture de ce tome, c'est vraiment le positionnement des personnages au sein de leur société qui est mis sous le microscope: un bâtard, un nabot, un handicapé, une exilée, un guerrier violent prisonnier, une mère critiquée pour son dévouement à ses enfants, deux soeurs qui se construisent selon des parallèles qui ne se rejoignent pas, l'une garçon manqué qui se rêverait chevalier, l'autre princesse apprêtée dont les souffrances vont relativiser les paillettes de cette soi-disant vie de rêve. Quels que soient leurs affrontements politiques, ces personnages rêvent simplement tous d'être acceptés, qu'on respecte leurs choix... à l'image de personnages de notre société actuelle. C'est ce qui fait toute la modernité de la saga de Martin, la place donnée à ceux qui en cherchent une.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Mladoria
  12 avril 2019
Et voici que s'achève le tome 6 de cette saga que je dévore tome après tome. L'intrigue est centrée sur ce tome, comme le titre l'indique fort justement sur ce qui se trame suite à la bataille de la Néra, des alliances se créent et d'autres se délitent. Et là où certains se croient sauvés, ils se leurrent et ne voient pas l'étau se resserrer. Et pendant ce temps... les morts se lèvent et marchent... Une grosse partie au Sud donc où Port-Réal a les langues et les promesses pour meilleures armes et une grosse partie au Nord du Nord, au-delà du mur, où la neige ne cesse de tomber, l'hiver vient. Et la plus grande menace qui pèse sur le monde des hommes pourrait bien avoir commencer à frapper fort (comme il a été dit : La nuit est sombre et pleine de terreurs (aux yeux de glace pourrait-on préciser)). le cor sonnera trois coups et vous frissonnerez de peur. Mais vous ne pourrez vous empêcher de continuer... car c'est toujours aussi prenant et ça s'enchaîne comme des maillons.
Commenter  J’apprécie          181

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
RosenDeroRosenDero   23 juillet 2019
- Il y a du pain ? demanda Brienne
- Dur. Et des galettes rassises.
Jaime s'épanouit. " Voilà qui est d'un honnête aubergiste. Ils vous servent tous de la bidoche filandreuse et du pain rassis, mais la plupart ne l'avouent pas si spontanément.
- Je suis pas aubergiste. Je l'ai enterré derrière, lui et ses femmes.
Commenter  J’apprécie          130
RosenDeroRosenDero   11 juillet 2019
Fils de feu Oncle Tygett, Tyrek, treize ans, avait disparu le jour de l'émeute, alors qu'il venait à peine d'épouser lady Ermesande, simple nourrisson qui se trouvait être l'unique héritière survivante de la maison Fengué. Et probablement la première épouse de toute l'histoire des Sept Couronnes à subir le veuvage avant le sevrage.
Commenter  J’apprécie          110
RosenDeroRosenDero   12 juillet 2019
Margaery, toi qui es maligne, sois un ange et dis à ta pauvre grand-mère à demi gaga comment ils appellent, aux îles d'Été, ce poisson bizarre qui s'enfle jusqu'à dix fois plus qu'il n'est quand on le taquine.
- Ils l'appellent "enfleur", Grand-Mère.
- Évidemment. Ces sauvages n'ont aucune imagination.
Commenter  J’apprécie          120
Dionysos89Dionysos89   09 février 2012
Et tel est le cœur du sujet, songea Catelyn. "Vous ne faites qu'un, Robb. Le craindre, c'est te craindre.
- Je ne suis pas un loup, quelques sobriquet qu'on me donne." On le sentait à cran. "Vent Gris a tué un homme à Falaise, un autre à Cendremarc et six ou sept à Croix-boeuf. si vous l'aviez vu...
- J'ai vu le loup de Bran déchiqueter la gorge d'un homme à Winterfell, riposta-t-elle d'un ton acerbe, et je l'ai trouvé adorable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
RosenDeroRosenDero   26 juin 2019
Jamais rien disparaît sans qu'on me regarde de travers, jamais depuis la fois que j'ai perdu mon canasson. Comme si j'avais pu rien contre. Il était blanc, et y neigeait. S'attendaient à quoi, eux ?
Commenter  J’apprécie          140

Videos de George R.R. Martin (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  George R.R. Martin
George RR Martin à la librairie Grangier le 3 juillet 2014
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le Trône du Fer, Tome 9 : La Loi du Régicide

Quel est le nom de l'enfant que Davos cherche à sauver des griffes de Mélisandre ?

Petyr Frey
Aegon Snow
Belon Stone
Edric Storm

10 questions
226 lecteurs ont répondu
Thème : Le Trône de fer, tome 9 : La Loi du régicide de George R.R. MartinCréer un quiz sur ce livre

.. ..