AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Sola (Traducteur)
EAN : 9782290329535
373 pages
Éditeur : J'ai Lu (05/09/2003)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 587 notes)
Résumé :
Les Sept Couronnes sont exsangues. le royaume panse ses plaies. Les guerres ont vidé les campagnes, les récoltes pourrissent sur pied et les pillards écument les terres dévastées.
Pourtant, les prétendants au trône ne manquent pas. Les Lannister multiplient les alliances fragiles, Stannis Baratheon se réfugie encore un peu plus dans le culte de R'hllor, le Maître de la Lumière, et Robb Stark soupire après son fief en lambeaux.
Mais d'autres ennemis se ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
RosenDero
  24 juin 2019
Deuxième partie d'Une Tempête d'épées, cette "épée de feu" est là pour taquiner le lecteur. Les multiples péripéties vécues par les divers protagonistes continuent à s'entre-mêler, mais les choses avancent lentement (on ne voit par exemple pas les Greyjoy de tout le tome) et je ne suis pas certain que le découpage choisi soit intelligent. Mais qu'à cela ne tienne, ce tome n'est qu'une étape dans l'histoire, mais une étape incontournable, tant il s'en passe !
Le régicide continue sa route, avec un meute de loups sur ses talons, et il sera finalement rattrapé par… une chèvre fort féroce. Finalement, GRR Martin parvient à nous faire apprécier (ou au moins compatir avec) l'énergumène Lannister.
La petite Arya a bien rempli son rôle du tome précédent : elle introduit parfaitement Béric Dondarrion et Thoros de Myr, le capitaine “hors la loi” immortel et le prêtre rouge de R'hllor. D'ailleurs, j'attends avec impatience les rebondissements de ce côté-ci, car on dirait que seul ce dieu-là possède un quelconque pouvoir… mais ce serait trop simple (et puis avec un tel nom cthulhien, comment pourrait-il en être autrement ?).
Du côté des Targarien, je suis toujours aussi peu ému par le cheminement de Daenerys. Je dirai même que sa partie est totalement prévisible et plutôt mal rendue (les esclavagistes débiles qui ne se méfient pas quand elle leur achète des guerriers en payant avec tous ses navires… comment va-t-elle les transporter, vous m'expliquez les gars ?). Bref, à part ces idioties, les Immaculés font tout de même froid dans le dos.
A Peyredragon, Stannis reste fidèle à lui-même et à son nouveau dieu. J'ai vraiment adoré ce passage, même si Alester Florent est ridicule. le dénouement (avec les sangsues) est génialissime et, encore une fois, on sent très vite que la puissance de R'hllor n'est pas imaginaire...
Au delà du Mur, les évènements sont également intéressants, mais trop peu développés dans ce tome. La résolution de l'hospitalité chez Craster est tout bonnement édifiante. “My roof, my rules !” tu m'en diras tant.
Sansa & Tyrion vivent des moments difficiles, et l'auteur retarde toujours plus le moment où tout ce petit monde (Tyrell, Lannister, Martell et anciens Baratheon) vont se mettre sur la gueule. La présence de la Reine des épines, de la Vipère Rouge, de Cersei et Tywin Lannister risque bien de laisser des traces, et le poison de couler à flot :)
Revenons au Nord, et au groupe de Bran, des frangins fangeux et de Hodor le benêt (y'a pas d'autre mot, hein). La résolution du bouquin leur est laissée (comme souvent) et c'est peu concluant (comme souvent). La situation autour de ce donjon piégé au milieu d'un lac est sympathique et très intéressante, mais l'auteur n'en dit pas assez au sujet des mystérieux humains en contrebas...
Enfin, et puisque le prochain tome s'intitule “Les noces pourpres” nous finirons avec Robb et les Tully de Vivesaigues. Edmure va épouser une Frey aux jumeaux, et Robb accepte d'aller en personne rencontrer le vieux Walder “tardif” Frey pour réparer l'affront fait à sa maison…
In a coat or gold, or a coat of red…
vous connaissez la suite de la chanson :) et moi j'ai hâte de connaître celle de l'histoire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
sandrine57
  09 juin 2017
Tandis que Catelyn pleure son père, ses enfants sont en proie aux pires difficultés. Toujours roi du Nord, Robb est fragilisé par son mariage qui lui a valu l'animosité de ses alliés, les Frey trahis et humiliés par la rupture des fiançailles entre leurs deux familles. Bran chemine lentement mais sûrement vers le Mur, à la recherche de la corneille aux trois yeux. Arya s'est fait prendre par la Fraternité sans Bannières menée par Beric Dondarrion. le chevalier revenu sept fois d'entre les morts par la grâce de R'hllor dont il est un adepte semble décider à la rendre à sa mère mais la route est encore longue et Sandor Clegane, le ''Limier'', est à leurs trousses. Sansa, quant à elle, toujours otage des Lannister, suscite diverses convoitises. Si Robb venait à mourir au combat, elle serait l'héritière de Winterfell et c'est suffisant pour faire d'elle un bon parti, plus assez intéressante pour Joffrey mais pourquoi ne pas l'unir à un Lannister encore célibataire? La trop romantique Sansa qui rêvait d'un mariage de conte de fées est projetée dans La Belle et la Bête sans espoir d'aimer et d'être aimée. Pas issu de Catelyn, mais Stark tout de même, Jon Snow découvre l'amour charnel dans les bras de la sauvageonne Ygrid. Ses voeux de chasteté fait long feu devant les arguments de la belle rousse. Pourtant il est toujours dans son coeur de la Garde de nuit, loin de se douter qu'une mutinerie a décimé les siens.
Sur la route aussi, Jaime et Brienne sont accueillis à Harrenhal par Lord Bolton. le Régicide, désormais manchot et très diminué, pourrait s'en sortir une fois encore et retrouver sa chère soeur à Port-Réal alors que sa compagne d'infortune semble en mauvaise posture, vierge encore, mais pour combien de temps.
La situation est toujours instable dans les Sept Royaumes L'assise des Lannister est fragile, leurs alliés ne sont pas forcément des plus loyaux. Stannis n'a pas renoncé au Trône de fer même si Davos, devenu sa Main, l'appelle à la prudence. Et, Daenerys s'apprête à quitter Astapor à la tête d'une armée d'esclaves guerriers impitoyables, son objectif : conquérir le trône qui lui revient de droit.
Toujours très peu d'actions dans ce tome de transition mais une connaissance approfondie de la psychologie de certains personnages. Jaime, révélation du tome précédent, continue de nous étonner par sa verve, son aplomb et un sens de l'honneur qu'on ne lui soupçonnait pas. le fait d'être amputé de sa main droite le fait douter de son avenir. Qu'est un chevalier de la garde privé de sa ''main d'épée'' ? Daenerys, elle aussi, se révèle. Son coup d'éclat à Astapor prouve qu'elle peut être un chef de guerre courageux et déterminé. Bref, on brûle de connaître la suite des aventures de ces héros malmenés par les évènements passés, présents et à venir. La paix n'est pas encore à l'ordre du jour à Westeros...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Gwen21
  28 mars 2014
***ALERTE SPOILERS***
J'aime les duos...
Et au-delà des duos, au-delà du plaisir que j'ai à les découvrir, j'aime essayer de deviner ceux qui vont le devenir... Amour, amitié, simple camaraderie, ou encore complicité voire antagonisme, qu'ils soient tandems ou duels, je les trouve tous passionnants. J'aime suivre leur évolution et voir s'amorcer les changements psychologiques qui ne manquent pas de survenir chez chaque protagoniste au gré des épreuves et des preuves, que ces dernières soient trahisons ou dévouements.
Ce septième tome de la colossale épopée fantasy "Le Trône de Fer" voit donc se faire et se défaire de nombreux duos. Pour le meilleur ou pour le pire, voici, sous vos applaudissements, Stannis et Davos, Jaime et Brienne, Jon et Ygrid, Samwell et Vère, Tyrion et Sansa, Arya et Gendry, Robb et Jeyne, Bran et Meera, Joffrey et Margaery, Danaerys et Jorah... et autant vous l'avouer immédiatement, il est juste hors de question que je demeure plus longtemps dans l'ignorance de ce qu'il va advenir de toutes ces paires. Bref, j'y retourne !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
Cer45Rt
  30 juillet 2019
Le premier tome du "Trône de Fer" est un tome passionnant !
L'action est lente, mais c'est justement ce que j'aime : cette impression que des choses se passent derrière notre dos, qu'on intrigue sans qu'on ne s'en rende compte qu'à demi… On se demande ce qui va se passer.
Il s'agit d'un tome un peu à part dans la série de George R.R. Martin, moins noir, moins sombre en ce sens qu'il n'y a pas ici de nombreux morts, de grandes boucheries comme dans le huitième tome, "Les noces pourpres", qu'il n'y a pas même de guerre ; tout au plus y a-t-il quelques incidents.
Ici, tout se prépare, on est aux sources du conflit et de l'histoire.
Les éléments essentiels de l'univers du "Trône de Fer" sont mis en place.
C'est un tome très particulier, que pour ma part, j'aime beaucoup, d'abord, parce que ce fut la découverte d'un magnifique univers, ensuite justement, comme je l'ai dit, par la lenteur, plein de suspense.
Le génie de George R.R. Martin permet au talentueux auteur américain de nous couper avec le début parfait de cette épopée sans précédent.
Et ce n'est jamais que le premier tome…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
lilyrose87
  11 août 2015
Il y a quelque chose de pourri au Royaume de Westeros. Et ce n'est pas ce nouveau tome qui va nous détromper. Les décisions prises dans les tomes précédents approchent doucement, mais surement, de leur dénouement.
Sans plus attendre, rentrons dans le vif du sujet. Voici ce qu'il faut retenir de ce nouveau tome issu du troisième volume de cette merveilleuse saga.

1) On n'a pas beaucoup vu Daenerys dans le tome précédent. Il faut dire que son parcours n'est pas des plus intéressants face aux intrigues se jouant à Port-Réal (désolée Dany). Actuellement, notre belle Targaryen se trouve à Astapor (si vous ne voyez pas où ça se trouve par rapport à Port-Réal, sachez que c'est à l'opposé de sa destination finale. Un peu comme si elle voulait se rendre à Paris en partant de New York et qu'elle décide de faire un tour en Floride. Pas vraiment le chemin le plus court)
2) On n'a pas beaucoup vu Bran non plus dans le tome précédent. Son cas est assez similaire à Dany. Il est en voyage avec son loup, Hodor et les Reed. Destination : la corneille à trois yeux (qu'il ne cesse de voir dans ses rêves). Lieu : très très loin au nord. Si cela ne vous dérange pas, nous allons les laisser à leur road trip et revenir à des choses plus intéressantes
3) Comme par exemple Stannis Baratheon. Notre prétendant au trône qui ne sourit jamais a du mal à se remettre de sa défaite à la bataille de la Néra. Mais il continue de suivre aveuglément la prêtresse rouge, qui lui prédit un avenir des plus glorieux. Stannis se renferme de plus en plus sur lui-même, sourd aux recommandations de l'homme qui lui est le plus fidèle : Davos. Autant dire que c'est Melissandre qui dirige les troupes car Stannis n'est rien de moins que son pantin
4) Breaking news : en direct d'Astapor, nous assistons enfin au réveil de Dany qui se voit décerner la palme de la big biatch badass. Elle ordonne à ses dragons de brûler la ville et en prime, obtient une armée de 8000 super guerriers obéissant aux moindres de ses ordres. C'est le début de sa quête pour libérer les esclaves (c'est un peu la Abraham Lincoln d'Essos...en plus sanglante)
5) On peut reprocher beaucoup de choses à Tywin Lannister mais pas d'être un mauvais stratège. En un tournemain, il s'octroie le Nord, en décidant de marier Sansa à Tyrion, et le Sud, en décidant d'unir Cercei à un des fistons Tyrell (qui ne figure pas dans la série, seul Loras existe), en plus de l'union entre Joffrey et Margeary...Là, je dis chapeau. Et Sansa, même si elle semble ne pas s'en rendre compte, y gagne au change parce que Tyrion est quand même beaucoup plus gentil que Joffrey.
6) Depuis que Jon est parti compter fleurette à sa belle sauvageonne (et accessoirement tenter par tous les moyens d'empêcher Mance Rayder et son armée d'attaquer la Garde de nuit), on n'a pas beaucoup vu ses frères d'armes. Et l'heure est grave. La mutinerie qui menaçait d'éclater dans le précédent tome arrive finalement. Alors qu'ils sont sur le chemin du retour (beaucoup moins nombreux qu'au départ du fait de l'arrivée des Walking dead), une bagarre éclate au manoir de Craster (vous savez, le type qui couche avec ses filles et abandonne ses fils aux mains des Autres). Bilan tragique : le Lord Commandant est tué et Sam est contraint de s'enfuir avec Vère, une des filles/femmes de Craster, et son nouveau-né.
7) Robb a décidé de s'emparer du territoire des Fer-nés (autrment dit les Greyjoy) mais pour cela il a besoin des Frey. Pour les têtes de linotte, je vous rappelle que Robb a gravement insulté Walder Frey en revenant sur sa promesse d'épouser une de ses filles. Mais Frey senior ne semble pas rancunier et accepte une nouvelle alliance à la condition que le frère de Catelyn épouse la fille qui lui était promise...Tout semble donc s'accorder au mieux pour Robb
8) J'ai de la peine pour Jaime qui finalement n'est pas le crétin arrogant et incestueux que j'imaginais. Enfin si, il est arrogant et incestueux mais il a aussi un certain esprit chevaleresque (je parle bien entendu des raisons qui l'ont conduit à être surnommé le Régicide). Alors, certes, il a des défauts, mais Jaime possède somme tout un certain honneur...un peu comme le Limier.
9) Je suis quasiment sûre qu'il faut se méfier de Roose Bolton...Non parce qu'en tant qu'allié des Stark, recevoir et aider un Lannister me parait vraiment très très louche. Il y en a qui ont été décapité pour moins que ça.
10) Dans la série "les tribulations d'Arya Stark" : rencontre avec le chef de la Fraternité sans Bannières, retrouvailles avec Sandor Clegane (qui figure sur la to do-list d'Arya), combat entre Sandor et Beric, victoire de Sandor, mort de Béric, résurrection de Béric par Thoros, prêtre de R'hllor (tout comme Mélissandre, donc si lui peut le faire, il n'y a pas de raison qu'elle n'y arrive pas), départ du Limier (ce qui ne fait pas plaisir à Arya) et séparation de Gendry et Arya, celui-ci préférant rester avec la Fraternité.
En résumé : les pièces du puzzle se mettent lentement en place que ce soit à Westeros ou à Essos. Un petit mot sur le titre de ce tome 7 : l'épée de feu fait référence à celle de Stannis, signe qu'il est le sauveur, le véritable élu et bla bla bla. Je n'ai que trois mots à dire : To be continued...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   18 mai 2012
(Le Prince Oberyn de Dorne raconte à lord Tyrion Lannister ses souvenirs de quand ce dernier était tout petit.)
"Vous aviez une capacité de vocifération proprement monstrueuse, la vérité m'oblige à vous concéder cela. Vous glapissiez des heures d'affilée, et l'exploit de vous apaiser, seul un sein de femme l'acomplissait.
- Toujours vrai, d'aventure."
Pour le coup, le prince Oberyn éclata de rire. "Un goût que nous partageons. Comme lord Gargalen m'exprimait une fois son souhait de périr l'épée au poing, je lui rétorquai que j'aimerais mieux pour ma part le faire en pelotant un sein."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
TeaSpoonTeaSpoon   26 février 2012
Il arrivait à la Vieille Nan de nous conter la même histoire que la fois d'avant, mais ça nous était éperdument égal, si l'histoire était bonne.
Les vieilles histoires sont comme de vieux amis, se plaisait-elle à dire. Il faut leur rendre visite de temps à autre.
Commenter  J’apprécie          120
Gwen21Gwen21   27 mars 2014
- Il aime bien les histoires où les chevaliers combattent des monstres.
- Parfois, les monstres sont les chevaliers, Bran.
Commenter  J’apprécie          260
pandarouxpandaroux   19 octobre 2014
Elle poussa la complaisance jusqu'à vous retirer vos langes pour nous offrir un examen moins superficiel, repartit le Dornien. Vous aviez effectivement un oeil diabolique et du duvet noir sur le crâne. Il se pouvait que votre tête fût plus grosse qu'il n'est normal..., mais point de queue tirebouchonnée, point de barbe, de crocs, point, ni de griffes, et entre vos pattes, rien d'autre qu'une minuscule virgule rose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Dionysos89Dionysos89   18 mai 2012
Je vais apprendre à tirer à l'arc, se promit Arya. Elle adorait se battre à l'épée, mais ce qu'elle voyait achevait de la convaincre, les flèches, c'était drôlement chouette aussi.
Commenter  J’apprécie          140

Videos de George R.R. Martin (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  George R.R. Martin
George RR Martin à la librairie Grangier le 3 juillet 2014
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le Trône du Fer, Tome 9 : La Loi du Régicide

Quel est le nom de l'enfant que Davos cherche à sauver des griffes de Mélisandre ?

Petyr Frey
Aegon Snow
Belon Stone
Edric Storm

10 questions
221 lecteurs ont répondu
Thème : Le Trône de fer, tome 9 : La Loi du régicide de George R.R. MartinCréer un quiz sur ce livre

.. ..