AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782203168749
Casterman (12/09/2018)
2.53/5   19 notes
Résumé :
Été 1963, Paul Marleau, un jeune Français, séjourne chez son correspondant, dans la ville allemande de Kehlstein. Derrière la carte postale idyllique et paisible, il pressent d’emblée la résurgence d’un drame effroyable.
Sa rencontre avec Clara, fille d’un ancien médecin de la Wehrmacht, va précipiter les révélations.
Enfants de la paix, ils comprennent que des «fêlures de guerre» se propagent dans la douceur apparente de leur époque et menacent de gan... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
orlane_37
  13 février 2022
Que dire... Je me suis égarée, je n'ai pas compris où l'auteur voulait en venir. Entre conte en prologue, une rencontre entre deux adolescents de pays voisins, l'histoire tragique d'une famille et les cauchemars de la seconde guerre, je comprends bien qu'il y a un lien entre tout ça mais c'est tellement brouillon !
Je me suis torturée l'esprit pour essayer de comprendre et n'y suis pas parvenue.
Ce n'était pas une lecture plaisir.
Commenter  J’apprécie          51
Lysette
  09 février 2022
Je n'ai pas tout saisie...
Une couverture magnifique, un résumé alléchant, et me voilà convaincue, plongeant la tête la première dans cette lecture !
Alors évidemment je ne connais absolument pas l'oeuvre de Pierre Péju dont ce roman est une adaptation, mais là n'est pas le sujet, car chaque support doit normalement se suffire à soit même.
Et là ce n'est pas le cas... Je n'ai pas tout saisie de ce roman, je n'ai pas capter les enjeux, je n'ai pas été convaincue par le message du livre, en bref je suis passé totalement à côté !
Pourtant j'ai adoré le jeu des couleurs, mais cela n'a pas suffit. Il reste de cette lecture une certaine confusion...
Belles lectures à tous.
Commenter  J’apprécie          21
Framboize12
  19 mai 2021
J'avais un souvenir un peu confus de ce livre de Pierre Peju lu, Il y a 15 ans.
Ce n'est peut-être pas un hasard !
Mettez dans un shaker et agitez la guerre, la paix, le bien, le mal, hier, aujourd'hui, l'amour, le dépit, le conte, la réalité, le mensonge, la vérité....Au secours!!!
La BD de Sandrine Martin n'a pas éclairé ce brouillard.
Je reste donc dans ma tiède confusion.
Dommage! Mais en lecture, on le sait bien ce n'est pas tous les jours guinguette !
Commenter  J’apprécie          30
Erik_
  17 octobre 2020
Le rire de l'ogre commence comme un conte pour enfants avant d'enchaîner avec un roman graphique sur la vie d'un étudiant chez un correspondant bavarois dans les années 60 où il fera des rencontres intéressantes.
On va découvrir des interconnexions assez habiles entre ces deux faits. le conte n'est qu'une représentation imagée d'une triste réalité. Nous savons que les ogres n'existent pas mais cela peut être des monstres humains faisant du mal à des enfants. Bref, le sujet évoqué sera plutôt grave puisqu'il est question des exactions de nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale.
On arrive facilement à s'immerger dans cette histoire assez prenante. Cependant, j'ai trouvé la première partie bien meilleure que la seconde.
Commenter  J’apprécie          10
Ogua71
  26 avril 2022
Pas terrible..c'est long, confus,on se lasse,les sapins sous la pluie...bof...les allemans 10 ans après avec leur bonne conscience..bof...les chalets ripollinés et les fêtes de la biere...on a déjà vu ça ailleurs...quant aux mauvaises consciences qui se la jouent repentantes, ça ne prépare pas des lendemains qui chantent...bien au contraire...
Au fait M. Péju, si vous nous parliez d'une manière un peu plus approfondie de votre propre enfance...hein? pourquoi pas? allez,chiche!
Peut-être cela éclairera-t-il -un peu- votre "confusion des sentiments " actuelle!
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
OnceUponATamOnceUponATam   03 novembre 2021
Essayez plutôt de concevoir un humanisme qui serait aussi un « énigmatisme ». D’ailleurs, sans énigme, pas d’amour ! Tout ce que je peux vraiment aimer chez l’autre, c’est précisément son énigme, l’interrogation qui le ronge et qui le vide et qu’il trimballe partout, qu’il ne saura jamais formuler lui-même et que je suis encore moins capable de formuler à sa place !
Commenter  J’apprécie          20
Erik_Erik_   17 octobre 2020
Cet homme n'est pas animé que des meilleurs sentiments. Cet homme n'était pas bon. Il était ce qu'on apprend à redouter dès l'enfance: un ogre.
Commenter  J’apprécie          10
LysetteLysette   09 février 2022
- Tu sais, les bombes qui n'explosent pas tout de suite... retardement ! C'est ça. Le malheur à retardement !
Commenter  J’apprécie          10
LysetteLysette   09 février 2022
A peine plus jeune que la paix, me voilà livré à moi-même pour la première fois.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : avortementVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

L'été est aussi dans les titres !

L'été

Albert Camus
Philippe Djian
Khaled Hosseini
Yasmina Khadra

12 questions
152 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman graphique , littérature , cinema , chansonCréer un quiz sur ce livre