AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782268052229
185 pages
Le Castor Astral (14/10/2004)
3.62/5   13 notes
Résumé :

Frédérique Martin ne nous raconte pas des histoires, non, elle les écrit, et l'histoire procède surtout de la voix qui la porte, des mots, du rythme, de la pensée qui naît comme sous la plume pour dire ce qu'est vivre dans notre monde d'aujourd'hui.

Pas de décor historique, de sequins, de dentelles, pas de voyages dans le temps ou l'espace, non plus que d'intrigue au sens énigmatique mais une certaine rétention du sens pour mieux tenir l'... >Voir plus
Que lire après L'écharde du silenceVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
14 nouvelles pour découvrir Frédérique Martin, écrivain vivant à Toulouse (décidément, il y a de bons écrivains dans le coin… je pense en particulier à Emmanuelle Urien) qui a reçu le prix Prométhée de la Nouvelle avec ce recueil qui porte un très beau titre, « L'écharde du silence ».
Depuis la publication de ce livre en 2004, l'auteur en a publié d'autres, notamment « le vase où meurt cette verveine » aux éditions Belfond paru récemment mais aussi des nouvelles érotiques chez Atelier in8.
Les personnages de Frédérique Martin ne sont pas simples et d'un bloc : ils ont plusieurs facettes et pas mal de contradictions. Des hommes souvent paumés mais surtout beaucoup de femmes, toute une palette de femmes. Une séduisante bibliothécaire prise à son propre piège, une femme qui décide de recommencer sa vie sans prévenir personne et avec le chat qu'elle détestait encore quelques heures auparavant, une femme soumise de la bonne bourgeoisie toulousaine qui décide de prendre les choses en main et de se venger de son mari violent, une mère abusive qui comment l'irréparable, etc.
Comme tout bon nouvelliste qui se respecte (et qui respecte ses lecteurs), Frédérique Martin soigne ses chutes, laissant le lecteur surpris, voire choqué devant la révélation finale.

La suite sur le blog : http://lepandemoniumlitteraire.blogspot.fr/2012/12/lecharde-du-silence-de-frederique.html
Lien : http://lepandemoniumlitterai..
Commenter  J’apprécie          40
« Je privilégie les petites choses de la vie quotidienne, la grâce inoubliable de la poésie, parfois, et l'insoutenable constance de la férocité, le plus souvent. La famille, le couple, l'amitié sont les lieux de toutes les névroses et on y trouve en petit comité ce qui mène le monde à plus grande échelle. Mais n'est-ce pas l'éternel combat humain que ces déchirements entre le meilleur et le pire de soi? » écrit Frédérique Martin en postface de son recueil de nouvelles L'écharde du silence, prix Prométhée de la Nouvelle en 2004.

Un recueil puissant, mettant en scène des personnages qu'on pourrait croiser, qu'on a peut-être même croisés jusqu'à ce que tout bascule, jusqu'à ce que Frédérique Martin nous entraîne au pays de l'insoupçonné et de l'insoupçonnable. Un recueil où chacun a une écharde à l'âme, venue de très loin ou plus récente. Un recueil savamment construit et dont l'écriture est remarquable. Pour qui a envie de plonger dans l'insondable et au coeur de l'âme humaine.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
Commenter  J’apprécie          40
"... Un livre d'amour qui commence par je le hais , cela étonne et détone. Mais quoi, vous ne savez pas que la haine est de l'amour sans emploi ? Frédérique Martin le sait, qui accompagne de mots pudiques un lecteur improbable autant qu'assidu, un inconnu dans un supermarché ou un névrosé paralysé d'angoisse devant une porte, pour nous dire que l'autre existe, et qu'il aimerait vivre aussi, pas seulement sur le bord gris du monde, poussière : Chez nous on chante parce que la joie étouffe la faim . Tout nous porte à penser que notre nouvelliste écrit par amour – qui est la seule source de l'écriture. " Olympia ALBERTI
Lien : http://www.frederiquemartin...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Annabella Pinson était née de mauvaise humeur. Elle frappait le sol de sa canne pour marquer son exaspération. Elle avait transformé sa révolte en réflexe, il y a tant de contrariétés dans une seule vie. Elle avait écrit son épitaphe un jour de rage, se prédisant à tort une fin rapide : "Née sur un coup de sang, morte sur un coup de bile".
Commenter  J’apprécie          10
Célestin avait dit : "Chez nous on chante parce que la joie étouffe la faim".
Commenter  J’apprécie          30
L'élégance en toute circonstance est un art peu pratiqué. La solitude est souvent le prétexte pour s'abandonner. Allons donc, comme si on n'était pas le témoin de ses propres défaites ! Il n'y aurait personne pour nous regarder, personne, et même pas soi.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Frédérique Martin (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédérique Martin
Frédérique Martin : "Je sais que je travaille sur une nouvelle si je connais la chute" .L'écrivaine Frédérique Martin parle de son recueil de nouvelles J'envisage de te vendre, publié chez Belfond. Elle évoque les différences entre le travail d'écriture de roman et celui d'écriture d'un recueil de nouvelles. Elle décrit également le retravail avec son éditeur.
autres livres classés : nouvelles réalistesVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (20) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3696 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *}