AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Loveday et Ryder, tome 2 : Un pique-nique presque par.. (45)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Syl
  28 juillet 2020
Oxford, été 1960,
Le cadavre d'un étudiant prisonnier des racines d'un saule sur les rives de la Tamise va réunir pour la seconde fois Trudy Loveday, une jeunette de dix-neuf ans agent de police stagiaire, et le Dr Clément Ryder, le coroner de la ville d'Oxford âgé de cinquante-sept ans. Lors de la précédente affaire, "Le corbeau d'Oxford", il y avait eu entre eux une bonne alchimie et c'est donc sans hésitation que le duo se reforme à la demande de Ryder.
Les résultats de l'enquête qui ont été relatés au tribunal n'ont pas donné un verdict concluant et une investigation plus approfondie devrait dire si cette noyade est un suicide, un accident ou un meurtre.

Juste avant la découverte du corps de Derek Chadworth, un étudiant de St Bede's, un collège d'Oxford, le tableau qui est présenté est charmant. La campagne sous le soleil est animée par les rires insouciants des étudiants qui fêtent la fin de leurs examens dans des barques en simulant des joutes. Il y a des pêcheurs qui attendent patiemment une bonne prise, des jeunes gens qui installent des piques-niques et des promeneurs qui cheminent paisiblement le long des berges. Mais lors des témoignages des amis de Derek présents sur les lieux du drame, tout sonne faux et met à mal cette belle ambiance. Entre les mines crispées et les dépositions qui se contredisent, le Dr Ryder qui a un siège à la cour, perçoit intuitivement qu'il y a un malaise et imagine que la personnalité du défunt n'était pas aussi bonne que tout le monde le prétend.

L'enquête prend une autre tournure avec l'aide de Trudy qui va quitter l'habit de policier pour ceux d'une jeune étudiante afin de mieux se mêler à la vie de St Bede's College. Très vite, elle apprend que Derek faisait partie d'un cercle très sélect et sulfureux, le Marquis Club, tenu par Jeremy Little John, le fils cadet d'un duc. Tous deux semblaient être inséparables et à l'origine de nombreuses extravagances et d'activités coupables.

Qui était vraiment Derek, boursier d'origine modeste qui fréquentait les jeunes aristocrates et d'où venait l'argent qui lui assurait son train de vie princier ? Voici les deux premières questions qui débuteront l'enquête de Trudy et de son mentor le Dr Ryder...


"Un pique-nique presque parfait" est le deuxième tome d'une série qui regroupe deux enquêteurs bien sympathiques, la jeune stagiaire de police prometteuse qui sort de son nid et qui a tout à apprendre et le brillant chirurgien atteint de la maladie de Parkinson qui est contraint de se reconvertir dans la médecine légale. Leur complicité très agréable à lire est l'un des atouts majeurs de l'histoire qui me semble un peu faible au niveau de l'intrigue policière. L'intérêt du roman réside également dans cette époque au charme vintage avec les souvenirs de la pop-culture et les us conformistes de la société anglaise qui était pleine d'inégalités, de discriminations et de préjugés ; misogynie, structures hiérarchiques des classes, conservatisme...
Je vous recommande donc cette bonne lecture qui vous ouvre les portes d'un lieu séculaire et prestigieux... Oxford.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BooksnPics
  10 juillet 2020
Ce deuxième volet des enquêtes de Loveday et Ryder ne pouvait pas mieux porter son nom. Alors qu'une vingtaine de jeunes aristocrates, étudiants de St Bede's College (Oxford) fêtent la fin de leurs examens en organisant un pique-nique à Port Meadow, le corps de Derek Chadworth est retrouvé flottant dans la rivière près du village de Wolvercote, non loin de là… Personne ne pouvant réellement attester de la présence de l'étudiant à la petite fête, le coroner Clement Ryder, doutant de la véracité de certains témoignages, décide d'ouvrir une enquête. Pour ce faire, il demandera l'assistance de la jeune agent de police stagiaire, Trudy Loveday. A presque vingt ans, sous-estimée par ses collègues masculins, celle-ci a tout à prouver et se lance dans les recherches. Il faut dire que l'action se situe dans les années 60 et, qu'à cette époque, les femmes policières étaient largement discriminées, ne pouvant espérer accéder aux mêmes tâches et encore moins aux même grades que leurs confrères masculins.

Ce roman policier de Faith Martin fait partie de la plus pure tradition britannique en matière de romans policiers. L'auteure nous plonge immédiatement dans l'ambiance d'une petite ville anglaise très typique. Bien que l'histoire en elle-même soit assez classique, j'ai beaucoup aimé les personnages de Loveday et Ryder. D'un côté, le coroner Clement Ryder et son flegme très britannique mais qui ne se gêne pas pour disperser quelques traits d'humour. de l'autre côté, Trudy Loveday, peu expérimentée, parfois naïve mais qui n'hésite pas à se lancer tête baissée dans ses recherches. Ce duo fonctionnne très bien et est très attachant.

Ce roman est le premier de l'auteure que j'ai le plaisir de découvrir. Pas question ici de bains de sang, ni de courses poursuites à vous coupez le souffle mais lorsque l'on aime les balades dans la campagne anglaise , il est difficile de ne pas se laisser emporter, de tourner les pages et pourquoi pas en profiter pour déguster une bonne tasse de thé! J'ai beaucoup aimé!

Je remercie Babelio et les éditions Harper Collins pour cette lecture dans le cadre d'une masse critique
Lien : https://booksnpics.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
au_fil_despages
  12 juillet 2020
C'est grâce à Babelio et la #massecritique que je me suis plongée dans les aventures du Dr Ryder et de Trudy Loveday. Après avoir reçu ce roman, j'ai décidé de lire le premier tome pour découvrir plus précisément les personnages. Vous pouvez lire les tomes indépendamment les uns des autres, mais quitte à commencer une histoire avec des héros récurrents, j'ai préféré lire dans l'ordre. Et je me suis régalée. J'aime beaucoup le travail effectuée par l'auteure sur la reconstitution d'Oxford et ses alentours dans les années 60. Les personnages sont intéressants, particulièrement Trudy, policière stagiaire à qui on ne donne que peu de responsabilités simplement parce que c'est une femme. Dans cette seconde aventure, elle retrouve le coroner, Clement Ryder, ancien chirurgien reconverti. Leur duo tourne bien et m'a beaucoup plu. Trudy est impulsive et parfois un peu naïve (ce qui est somme toute assez logique vu ses 19 ans), mais son enthousiasme et son envie compensent largement sa jeunesse. le rôle de mentor va parfaitement à Clement Ryder qui a besoin de la fraîcheur et de l'intelligence de la jeune femme. Ça colle avec sa méthode, son expérience et sa réflexion.

Dans ce second opus, un étudiant d'une université est retrouvé mort juste après un pique-nique. Si à première vue, son décès paraît accidentel, le coroner relève des failles lors des témoignages des étudiants et obtient qu'une enquête soit ouverte pour déterminer s'il s'agit d'un accident ou d'un meurtre. Il demande donc l'aide de Trudy Loveday. Les étudiants en question étant presque tous des enfants d'hommes riches et puissants, les faire parler relève de l'exploit. Trudy lâche alors son uniforme pour aller glaner des informations incognito. Une première pour elle. Au fur à mesure, se dessine une enquête plus complexe que prévue. Durant les quasi 300 pages du roman, on appréhende aussi le monde de l'époque, le sexisme ambiant par rapport à Trudy qui ne « devrait pas faire ce travail mais plutôt trouver un mari » selon sa mère, ou qui « n'a pas les compétences pour ce métier » selon son boss. Et le pouvoir des puissants qui peuvent étouffer une affaire d'un simple coup de fil… Une enquête réjouissante qui me donne envie de lire les prochaines aventures de ce duo.
Un grand merci à Babelio et aux éditions Harper-Collins qui m'ont permis de faire la connaissance de ce duo fort sympathique.

Lien : http://aufildespages64.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mulder_Ivy
  03 juillet 2020
Après le Corbeau d'Oxford, l'auteure Faith Martin nous propose une nouvelle enquête menée par l'impressionnant et redouté coroner Clement Ryder, cinquantenaire anciennement chirurgien, et sa protégée la jeune stagiaire en police Trudy Loveday.
Nous sommes en 1960, Port Meadow, Oxford, le cadavre d'un étudiant est retrouvé noyé dans les eaux de la rivière lors d'un grand pique-nique étudiant. Pendant l'audience des témoins au tribunal le Dr. Ryder estime que cette affaire de noyade accidentelle dégage quelque chose de suspect. L'étrange témoignage de tous ces étudiants friqués et particulièrement celui de lord Littlejohn, l'aristo en chef de la bande, le laisse perplexe. Il amène alors adroitement le jury à un verdict non concluant qui lui permet de prendre le temps d'enquêter plus en profondeur sur cet étrange pique-nique et ces étudiants nantis.
Dans ce tome, c'est surtout la jeune policière qui est mise en avant ainsi que sa condition de femme dans les années 60 au sein d'un organisme plus que masculin à l'époque. Je regrette que le coroner soit moins présent, mais il guide quand même Trudy et l'amène à donner le meilleur d'elle même, à lutter contre ses frustrations et ses doutes. le personnage féminin prend confiance et apprend que tout n'est pas toujours noir ou blanc et qu'il faut savoir faire face et se relever des zones grises que la vie comporte.
Chouette ambiance british, suspense; Loveday & Ryder, c'est un tandem intéressant de par ses différences sociales et l'échange intergénérationnel entre la jeune flic qui débute et le chevronné Dr. Lecture agréable et prenante, je valide ce tome deux qui ne prendra pas beaucoup de place dans votre valise pour la plage cet été en attendant la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leslecturesdemoe
  14 août 2020
Qui l'eut cru ? Après un départ difficile, ce livre se révèle être une belle surprise ! 🔍

Un pique-nique presque parfait, c'est le tome 2 de la série d'enquêtes de Loveday et Ryder. le décor est posé : été 1960, dans la ville d'Oxford en Angleterre, où la distinction entre les « gens de la ville » et les « étudiants » est palpable. Effectivement, à cette époque, les études supérieures étaient réservée à la bourgeoisie. Ici, c'est Lord LittleJohn qui règne sur le St Bede's College. Et pour fêter la fin de l'année scolaire, il décide d'organiser un pique-nique sur les berges d'une rivière. Tout se déroule à merveille ... jusqu'au moment où un corps est retrouvé dans l'eau. Faisait-il partie des étudiants ? Pourquoi leurs témoignages sont-ils si vagues ? Ce sera au Dr Clément Ryder et à la policière stagiaire Trudy Loveday de découvrir la vérité ! 🧺

Je ne vous le cache pas, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire. J'aime les enquêtes sombres, les détails sur les technologies employées lors des recherches d'indices, les flics torturés. Ici, on en est loin, d'où le genre « cosy crime ». Et finalement, j'ai eu le déclic et je me suis laissée porter par l'histoire, qui s'est révélée surprenante ! le mobile tient, les indices sont cohérents, et le livre met en exergue la difficulté qu'ont les femmes pour se faire respecter au sein du commissariat, « un monde de bonhomme », surtout à l'époque ! J'ai trouvé que Trudy s'est très bien débrouillée et je comprends que le binôme fonctionne vu la bienveillance de Clément !
Du coup, je vais me laisser tenter par le tome 1, j'ai bien envie de découvrir comment ce binôme atypique se forme ! 🥰
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1944 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre