AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La vie est facile, ne t'inquiète pas (338)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Palmyre
  12 juin 2015
Diane est de retour à Paris dans son café "Les Gens", après un périple en Irlande.
Avec l'aide de Félix, son meilleur ami, elle tente de rencontrer à nouveau l'âme sœur, mais pas si facile que ça, car à chaque fois quelque chose cloche...
Une rencontre, par hasard, avec un homme, va lui permettre de baisser les barrières qu'elle avait érigées autour de son petit cœur fragile.

Mais... parce qu'il y a toujours un mais dans une histoire... un "mais" qui vient titiller les certitudes qu'elle avait construites.
Je ne vous en dit pas plus, je me demande même si je ne vous en ai pas trop dit!

Même si vous n'avez pas lu le premier roman "Les gens heureux lisent et boivent du café", ce n'est pas grave, on comprend aisément la situation.
Quel bonheur de lire la suite des aventures de Diane. En plus, j'avais vraiment besoin d'un livre comme celui-là, ça redonne de l'énergie!
Commenter  J’apprécie          764
KATE92
  10 mai 2015
UNE ANNEE ECOULEE

Ce roman est la suite de « Les gens heureux lisent et boivent du café » que j'avais apprécié et j'avais hâte de découvrir la nouvelle vie de Diane.

J'ai adoré « La vie est facile, ne t'inquiète pas » et ai eu beaucoup de mal à quitter l'héroïne qui doit faire face certes à ses fantômes mais et surtout à son avenir… La vie doit absolument continuer… se reconstruire est essentiel même si le passé reste et restera toujours présent mais sous une forme plus discrète.

Merci à l'auteure : ce second volet fut véritablement un réel plaisir de lecture.

Bien évidemment, je vous le conseille.
Commenter  J’apprécie          520
LaBiblidOnee
  19 mars 2015
Ce roman est la suite du livre « Les gens heureux lisent et boivent du café », que je n'avais pas lu car j'étais tombée sur certaines critiques qui m'avaient fait craindre une histoire prometteuse mais une écriture, des personnages ou un scenario pas à la hauteur. Alors, quand ma libraire m'a donné les épreuves de « La vie est facile, ne t'inquiète pas », j'ai certes eu peur de ne pas tout comprendre, mais j'ai sauté sur l'occasion quand même : Je voulais absolument découvrir cette histoire encore vierge d'avis extérieur.


Première bonne surprise : On peut aisément comprendre « La vie est facile » sans avoir lu « Les gens heureux », grâce à une narration parfaitement organisée : Dans le premier roman, Diane, propriétaire d'un café littéraire éponyme « Les gens heureux lisent et boivent du café », a perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. le deuil des deux personnes qu'elle aime le plus au monde lui semble évidemment impossible à faire, et en souvenir de son mari qui ne jurait que par la Guinness, elle part quelques temps en Irlande où elle habite chez une famille à qui elle s'attache, et qui l'aide à se reconstruire. Dans cette famille, un homme, Edward, lui a visiblement réappris ce que c'était que l'amour… Mais leur histoire n'a pu aboutir, Diane n'était probablement pas encore prête.


Second volet de l'histoire, « La vie est facile » démarre à Paris, quelques mois après le retour de Diane. Elle reprend en main le café que son meilleur ami avait tenu en son absence. Ce dernier la force à sortir de nouveau, à rencontrer des gens, tant et si bien que Diane finit par se faire à l'idée de refaire sa vie : Elle rencontre Olivier, l'homme le plus gentil qui soit, le premier qui parvient à l'apprivoiser et accepte le fait qu'elle ne veuille plus d'enfant… Mais voilà, lors d'une expo, elle revoit Edward : Froid et distant, ayant beaucoup souffert de la disparition de Diane mais ayant visiblement refait sa vie, il l'informe simplement de la maladie de sa tante qui a hébergé Diane. Diane décide alors de rendre une dernière visite à la mourante, en Irlande… Mais des événements auxquels elle ne s'attendait pas pourraient bien bouleverser sa nouvelle vie et ses bonnes résolutions encore toutes fragiles !


*****

Quelle claque !


Moi qui m'attendais à trouver des défauts à ce roman, je l'ai lu d'une traite en aimant tout ! La narratrice étant l'héroïne, on entre tout de suite dans le bouquin. L'écriture fluide devient très vite d'une force incroyable, avec des personnages extrêmement touchants et des émotions à fleur de mots qui vous transpercent. du coup je regrette un peu de ne pas avoir lu « Les gens heureux lisent et boivent du café », parce que je ne sais pas si je pourrai l'apprécier de la même manière en connaissant déjà la fin de l'histoire… Mais j'ai tellement aimé que je pense le lire malgré le sentiment mitigé qu'il a laissé à certains d'entre vous.


Bien sûr, on craint assez rapidement pour certains personnages, mais ce roman raconte la vie avec ses joies et ses drames, et il le fait avec beaucoup de sensibilité, mais aussi beaucoup de réserve. Aucun geste trop facile, aucun mot en trop. Et c'est ce qui fait la puissance de ce que l'on ressent en le lisant. le message est que la vie continue et qu'elle est trop courte pour ne pas écouter son coeur…

Je vous invite donc à découvrir ce roman dont la sortie est prévue le 23 avril 2015, et vous laisse en attendant avec les épigraphes, tout d'abord une citation de Monique BYDLOWSKI issue de « Je rêve d'un enfant » :
« L'aboutissement d'un deuil normal n'est en aucune façon l'oubli du disparu, mais l'aptitude à le situer à sa juste place dans une histoire achevée, l'aptitude à réinvestir pleinement les activités vivantes, les projets et les désirs qui donnent de la valeur à l'existence. ».
Difficile de faire plus approprié jusque dans le titre de l'oeuvre source.


Et n'oubliez pas : « Don't worry. Life is easy. » (Aaron, « Little Love »).


Lien : http://onee-chan-a-lu.public..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          466
AudreyT
  28 novembre 2016
Quel plaisir de retrouver Diane, Felix et toute la petite famille irlandaise !!!
Celles et ceux qui ont suivi le douloureux chemin de Diane dans le premier roman seront heureux de la voir heureuse et prête à avancer. Celles et ceux qui ne la connaissent pas comprendront aisément ce par quoi elle est passée. La voilà donc de retour à Paris, au milieu de son café littéraire et courtisée par Olivier. Mais son année irlandaise refait surface alors qu'elle s'en croyait guérie et sa vie va être à nouveau bouleversée...
Un roman qui fait du bien, plein de bons sentiments et de rebondissements mais qui réchauffe. Un amour perdu, une cicatrice qui a du mal à se refermer, mais des personnages authentiques, entiers et prêts à tout pour avancer... Un grand merci à Agnès Martin-Lugand pour cette suite qui nous permet de lâcher la main de Diane, en lui souhaitant tout le bonheur du monde...
Commenter  J’apprécie          400
jeunejane
  17 décembre 2015
Nous retrouvons Diane à Paris où elle décide de reprendre les rênes de sa librairie au nom si original. Elle a enfin réussi à digérer la perte de sa petite fille et son mari.
La vue d'un enfant lui est encore insupportable.
Elle fait la connaissance d'Olivier et s'installe petit à petit dans une relation sentimentale très sage. Trop sage.
Un soir, à Paris, lors d'une exposition sur l'Irlande, elle revoit son ténébreux amant Edward.
C'est un choc. Elle décide de rejoindre Mulrany pour une visite,pour revoir ses amis Irlandais avec qui elle a passé une année après la perte de sa famille.
J'ai beaucoup apprécié la lecture du roman. Agnès Martin-Lugand écrit avec son coeur et crée des personnages attachants, très humains.
De plus, je trouve que l'auteure a un très beau style d'écriture, très actuel, très jeune.
Parfois, on devine ce qui va se passer mais ça ne gâche rien.

Commenter  J’apprécie          370
NathalC
  06 août 2016
La vie est facile, ne t'inquiète pas est la suite de Les gens heureux lisent et boivent du café.
Lors de la lecture du 1er livre, j'avais été déçue. J'avais trouvé l'écriture peu aboutie et un peu baclée. Mais la curiosité m'a poussé à lire la suite de l'histoire.
Là, j'ai été agréablement surprise. Ce n'est pas de la grande littérature, mais ma lecture a été fluide et j'ai trouvé les personnages plus attachants. 2 personnages rentrent dans l'histoire : Olivier et Declan.
Il y a un mieux, mais cela aurait quand même mérité d'être un peu plus approfondi, plus travaillé. J'ai cependant apprécié cette suite.
Commenter  J’apprécie          290
Bookycooky
  14 juin 2015
La suite de"Les gens heureux lisent et boivent du café" un livre que je n'ai pas lu et qui m'a attirée, suite à de nombreuses critiques enthousiastes, une histoire d'amour et de résurrection, pour faire simple.
Je ne vais pas en faire un résumé.C'est un page turner, facile et trés agréable à lire,mais c'est tout.Il y a trop de clichés,Olivier,l'amant parfait, Félix,l'associé, enfin presque,le meilleur ami (pas difficile de deviner ses tendances sexuelles), Edward le bel irlandais ténébreux,...Tout est parfait,lisse...bon pour un bon feuilleton télé,que je ne regarde d'ailleurs plus depuis longtemps. Mais de temps en temps ce genre de livre est une bouffée d'air frais ,que je ne regrette pas d'avoir lu.
Commenter  J’apprécie          292
Winter-
  24 décembre 2017
Bon moment de lecture ! J'ai aimé retrouvé les personnages de "Les gens lisent et boivent du café". Nous retrouvons Diane, une jeune femme qui avait perdu son mari et son enfant dans un accident de voiture, elle revient à Paris pour s'occuper de son café "Les Gens". Son voyage en Irlande lui a permis de tourner la page et de se rendre compte que la vie est précieuse. Son meilleur ami, Félix, tente de l'aider dans sa recherche de l'amour, mais cela ne marche jamais. Un beau jour, elle rencontre un homme qui va chambouler sa vie en quelques jours. Cependant, tout n'est jamais facile dans la vie de Diane. Je vous laisse découvrir la suite. Il n'est pas obligatoire d'avoir lu le premier roman car on comprend très bien la situation. Une lecture qui donne le sourire tout en montrant que rien n'est jamais perdu.
Commenter  J’apprécie          270
gouelan
  01 décembre 2016
Je n'avais pas lu le premier roman "Les gens heureux lisent et boivent du café", mais cela n'a pas du tout gêné la compréhension de ce roman.
"La vie est facile, ne t'inquiète pas", mais il lui faudra tout de même une bonne dose de courage à Diane pour reconstruire sa vie.

Elle est entourée des "Gens" dans son café littéraire parisien, et de son ami à toutes épreuves Félix. La vie continue et offre de nouveaux choix. Pour cela il faudra accepter de clore, sans jamais pouvoir l'oublier, la page de son passé.
Faire son deuil, accepter "d'abandonner des morceaux de sa vie derrière soi" et avancer sur un autre chemin, s'inventer une autre histoire, de nouveaux moments heureux, avec des gens cabossés qui pourront comprendre ses moments de doutes et de tristesse. Diane sait où elle doit aller.

Un roman qui nous dit finalement que la vie n'est pas simple, mais qu'on peut l'agrémenter de petits riens, et que ces petits riens nous apportent l'essentiel, pour la rendre plus facile.
Commenter  J’apprécie          260
MelleFifi
  12 juillet 2015
Voici le deuxième volet des aventures romanesques de Diane et de son café littéraire.
De retour d'Irlande elle a retrouvé un certain équilibre et est prête à revivre. Elle décide de racheter le café à ses parents qui en étaient propriétaires. Les affaires tournent plutôt bien. Elle rencontre Olivier avec qui elle est prête à s'engager. Mais c'est sans compter sur leur rencontre inopinée avec Edward…
J'avais été déçue par le premier tome, mais je me suis dit qu'après 4 ans l'auteur avait dû murir !
Je crois que je ne dois plus être fan des romans d'amour simplistes. Tout est tellement prévu, sans surprise. On se doute bien de la fin de l'histoire. Et puis, toujours aussi peu de référence aux livres ! Elle tient un café –librairie mais elle ne lit jamais…
Ça se lit très vite, tout est joliment organisé mais c'est trop facile à mon goût, trop commun, trop banal. C'est gentil mais sans plus.
A lire dans le train ou sur la plage entre deux livres plus consistants.
Commenter  J’apprécie          252


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

"Les gens heureux lisent et boivent du café" d'Agnès Martin-Lugand

Quel est le nom du meilleur ami de Diane ?

Colin
Jack
Edward
Félix

11 questions
261 lecteurs ont répondu
Thème : Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-LugandCréer un quiz sur ce livre
.. ..