AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Marie-Nel


Marie-Nel
  31 juillet 2019
Depuis le temps que je voulais lire ce roman, me voilà enfin satisfaite. Je le voyais passer sur les réseaux sociaux et ils m'attiraient tellement. Je ne vais pas cacher que c'est le titre qui m'attirait le plus. Lire en buvant un café (ou un thé !) fait partie pour moi des petits plaisirs de la vie dont j'aime me régaler. Agnès Martin-Lugand a écrit sept romans, c'est le troisième que je lis d'elle, plus je la lis, plus je suis satisfaite de sa façon de raconter une histoire. Elle sait à chaque fois, avec ses mots, m'emmener dans la vie de ses personnages. Elle me touche à chaque fois et je passe toujours des moments de lecture intense.

Et ici, dans ce roman, ça commence très fort puisque dès la première page, un double malheur va frapper Diane. Son mari va avoir un grave accident de voiture et dans celle-ci il avait avec lui leur fille de six ans. Ce drame va plonger Diane dans un profond désarroi, elle va se laisser aller, ne plus aller à son travail, ne plus faire attention à elle. Son collègue de travail et ami, Félix, a beau essayer de la sortir, rien n'y fait. Elle ne veut même pas aller au cimetière pour la première année de la mort de ses disparus. Pour essayer de s'en sortir, elle décide de se rendre dans un pays où son mari voulait l'emmener, en Irlande. Contre toute attente, elle laisse toutes ses affaires à Felix, son appartement, son café littéraire, et s'envole pour l'Irlande où elle a loué un petit cottage en bord de mer. La reconstruction va être longue et troublée par ses démons qui viendront la hanter même où elle se trouve, elle qui pensait que changer de lieu allait effacer ses douleurs. Elle va rencontrer des personnes formidables, qui, même si elles ne connaissent pas les raisons de la venue de Diane, vont lui être d'une grande aide.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Diane. Vu ce qui lui arrive dès le début, je n'ai pu que m'attacher à elle et surtout j'avais envie de savoir comment elle allait pouvoir gérer un tel drame. J'avais peur en lisant le résumé que le sujet soit traité avec trop de larmoiements, mais pas du tout. le décès puis le départ en Irlande se passent très vite, dès les premières pages. On n'a pas le temps de s'ennuyer et de s'appesantir sur la situation qu'on se retrouve sur les terres irlandaises. Tout le reste va donc se passer dans ce pays, avec les connaissances que se fera Diane, sa reconstruction avec des hauts et des bas.
Bien sûr, le drame que vit Diane fait que l'on s'attache très vite à elle. Mais il y a aussi le choix de narration pris par l'auteure qui renforce ce sentiment. En effet, elle utilise la première personne du singulier, un procédé que j'aime beaucoup puisqu'il me permet de vivre au plus près du personnage principal, de ressentir chacune de ses émotions et de connaitre la moindre de ses pensées. Je me suis vraiment identifiée à Diane et je l'ai suivie avec beaucoup de passion. En plus, je suis totalement admirative devant la profession de Diane. J'aurais aimé moi aussi pouvoir tenir un café littéraire. Ah si j'avais quelques années de moins…
Et tout cela baigne dans une atmosphère irlandaise avec la mer, le vent, les îles côtières, et les pubs avec leur Guiness. de quoi se régaler les yeux et les papilles. Bon, par contre, les personnages fument beaucoup, c'est assez bizarre, mais ce n'est qu'un petit détail, je ne vais pas chipoter pour si peu.
La fin m'a laissée qu'avec une seule envie, celle de retrouver Diane et les autres dans la suite, La vie est facile, ne t'inquiète pas. J'ai hâte de savoir comment va Diane, si elle a réussi à mener à bien ses projets et sa nouvelle vie et surtout si elle a réussi à ouvrir son coeur à un autre homme. Je pense que je vais vite le réserver à ma médiathèque. Mais je pense que je les achèterai tous en version poche car j'aime beaucoup ces couvertures en noir et blanc représentant à chaque fois une jeune femme.
Ma lecture a été très prenante et addictive. En un peu plus d'une journée, il a été lu. J'aime quand mes lectures me happent et me font tout oublier. C'est le genre de roman qui peut, pour moi, soigner une panne de lecture. J'ai passé un très bon moment et je prendrai de nouveau grand plaisir à lire un autre de ses romans.

Mon blog est bien trop petit pour que j'ai la chance que Agnès Martin-Lugand lise cet avis. Elle fait partie des auteures que j'aime suivre et pour lesquelles je suis assurée d'apprécier ma lecture. Si, comme moi, vous ne connaissez pas encore ce roman, qui pourtant a eu beaucoup de succès, je peux juste vous dire de ne pas hésiter. Je suis très contente d'avoir enfin lu ce roman au titre si poétique à mes yeux.
Un grand merci à Agnès Martin-Lugand de me faire vivre à chaque nouveau roman, un grand moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus