AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Aela


Aela
  20 août 2013
L'intrigue était bonne et alléchante: Diane est une jeune femme qui a perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture.
Elle n'arrive pas à sortir de son deuil à tel point que son meilleur ami lui conseille de quitter provisoirement Paris pour faire un "break".
La voici en Irlande où elle va louer un cottage pour plusieurs mois dans l'espoir de se reconstruire et retrouver ensuite ses activités de gérante d'un café littéraire s'appelant "Les gens heureux lisent et boivent du café" d'où le titre du livre..
Donc sujet intéressant; "comment repartir après un deuil" "comment se reconstruire", tout cela dans un cadre à la beauté sauvage: l'Irlande..
Quelle déception!
Au bout de quelques pages on s'ennuie ferme tout semblant tellement "convenu" dans ce livre: les personnages sont ennuyeux et d'une platitude sans fin: l'ami homosexuel véhiculant toutes les idées reçues à propos des homosexuels, le bellâtre irlandais qui n'a d'intérêt que par son physique, son amie irlandaise tigresse nymphomane qui s'affronte violemment à l'héroïne du livre.
Bref que d'ennui..
Et comment peut-on parler de deuil et de reconstruction avec tant de légèreté?
Pour moi c'est un mystère....
Commenter  J’apprécie          956



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (61)voir plus