AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791023612233
142 pages
Éditeur : Publishroom (17/06/2019)

Note moyenne : 4.48/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Pour quelles raisons partiriez-vous ?
Quelle autre vie ? Quelles nouvelles voies ?
Vous décideriez-vous dans l’heure ou prendriez-vous votre temps ?
Voici le récit de départs irréfléchis ou orchestrés, volontaires, subis ou rêvés… définitifs, libérateurs.
Au travers de ces dix nouvelles, l’auteure vous invite à suivre des personnages en quête d’un autre destin.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
lilibookncook
  24 septembre 2019
Il y a des lectures qui vous tombent dessus, sans prévenir et pour votre plus grand bonheur de lecteurs. C'est ce qui s'est passé avec Nouvelles voies de Laurence Martin. Contactée par l'auteure, je me suis plongé assez tardivement sur ce recueil de dix nouvelles aussi délicates et sensibles les unes que les autres et me suis laissée emporter par sa plume émouvante. Nouvelles voies, c'est le pari de nouveaux départs, qu'ils soient prémédités ou le fruit du hasard, précipités ou encore réfléchis, ceux-ci nous invite à suivre le destin de personnages en quête de renouveau. Tantôt drôle, tantôt attendrissante, une chose est sûr c'est bien l'amour qui fait renaître ces personnages à ce monde qui les a meurtris. Quel recueil !
Qu'est-ce qu'un nouveau départ ? En existe-t-il de bons comme de mauvais ou est-ce simplement le fruit de chance ou de malchance ? Quels en sont les sens cachés ? A travers ces dix nouvelles bienveillantes, Laurence Martin tire avec tendresse sur ce fil rouge pour mieux aborder l'amour, l'amitié, la maladie, mais pour toujours, toujours, célébrer la vie.
Dix nouvelles, dix petites explosions de fraîcheur où mon coeur de lectrice a battu la chamade en s'appropriant ces quelques histoires au fort tempérament. Mais c'est à la lecture de "Six mois", mettant en scène la terrible épreuve de la maladie que mes yeux se sont un instant embués, ouvrant les vannes d'une agitation intérieure. Touchée par le cancer, l'héroïne de ces pages prend la lourde décision de quitter, le temps de quelques mois, son compagnon afin d'affronter seule, ce maudit crabe. Enfin presque. Car certains départs sont des retrouvailles et pour elle, la maladie rime avec réconciliation. N'est-ce pas le moment de renouer avec son père ? Si la maladie sépare les êtres, elle peut également en rapprocher. Parviendra-t-elle à pardonner ? Arrivera-t-elle à repousser la mort et ainsi, retrouver son amour ?
De pages en pages, l'auteure décrit avec un sens du lyrisme désarmant les bouleversements d'une vie, l'éclosion des coeurs et offre à ses personnages une prise de conscience intuitive comme avec "Toi seule sais !", cinquième nouvelle du recueil. Si Laura a toujours subie le tempérament des hommes de son entourage, que ce soit son père, son mari ou à présent son gendre, l'image de sa petite-fille offerte sur l'autel du même modèle bourgeois l'échauffe. C'est à travers la volonté de sauver l'autre, qu'elle prend conscience de sa propre valeur. Sur les routes de France et d'Italie, l'adolescente et la vieille dame s'émerveille, se parlent, se découvrent. Laura goûte pour la toute première fois à l'indépendance et se prête même à rêver d'un amour perdu depuis bien longtemps. Ce départ tardif lui ouvrira-t-il les portes du bonheur et de l'apaisement ?
Équilibrées, ces dix nouvelles lancent un regard affectueux sur tous ces hommes et femmes en proies aux doutes et aux conflits avec eux-mêmes. Sans tomber dans le sentimentalisme, Laurence Martin écrit avec un mélange de lucidité et de délicatesse les choix qui nous sont offerts sans jamais juger. Belle et rayonnante, la vie n'a jamais été aussi lumineuse sous sa plume. Merci encore à l'auteure pour m'avoir offert ces beaux moments !
Lien : http://bookncook.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
Wolkaiw
  08 juillet 2019
Les recueils, on les aime, on les déteste, on les appréhende et on les savoure. Au fil du temps et sans doute forte de mes expériences littéraires, j'apprécie de plus en plus les recueils de nouvelles que j'associe à de très légères sucreries qui me permettent de respirer un peu entre deux romans. Nouvelles voies c'est une boîte à bonbons, chaque fois que l'on déballe une sucrerie, on découvre un parfum différent, une saveur inédite qui explose en bouche et libère toute son intensité. Qui dit nouvelle peut aussi dire goût de trop peu et frustration, mais ce n'est absolument pas le cas ici : on lit chaque récit avec curiosité et émotions.

Laurence Martin, à travers dix nouvelles, traite des thèmes sensibles et universels, des thèmes qui touchent, qui émeuvent autant qu'ils interpellent. de l'adoption à la prostitution en passant par la maladie et le deuil, chaque situation est mise en lumière et nous invite à réfléchir sur cette notion de nouvelle voie. Nouveau départ ? Nouvelle vie ? Kaléidoscope de situations toutes plus surprenantes et émouvantes les unes que les autres. J'ai vécu et ressenti chacune d'entre elles, comme si, à leur manière, elles parvenaient à trouver un écho en moi.

Il suffit parfois de ce que l'on appelle communément un déclic pour que tout change, pour voir la vie autrement et surtout, pour l'apprécier. On vit bien souvent pour les autres, s'oubliant soi-même... On ne s'autorise pas le bonheur, on se refuse l'amour... Nous vivons entourés de clichés, de préjugés et d'illusions, nous sommes bercés dans un monde qui ne nous ressemble pas mais que nous voulons à notre image. Oser. Tout réside parfois dans ce mot. Contact. Car cela peut tout changer. Amour. Il est bien connu que c'est le remède à de nombreux mots.
Voici un mini retour sur chaque nouvelle :
Ma chance : C'est une nouvelle sensible, tendre et douce qui ouvre le bal. L'auteure a choisi d'aborder une certaine réalité, celle de l'orphelinat, de l'adoption, du renouveau et surtout de la découverte. Une histoire sur la vie, le désir de vivre. Elle délivre un beau message d'espérance et d'amour, c'est un envol qui se dessine tout en déployant ses ailes au fil des pages.
L'amour-propre : Une nouvelle touchante émouvante qui m'a mise la larme à l'oeil tant elle est belle est sincère. Au fil du recueil, et plus encore avec ce récit, le sens de « nouvelle voie » se dessine et se déploie avec plus d'ardeur, irradiant les textes de son aura positive et bienveillante. Avec « L'amour propre », il est question de prostitution mais plus encore, d'amour et de désamour, de changement et de délivrance. Cette nouvelle est tendre sans être mièvre, ne délivrant aucun jugement mais plutôt un message d'espoir, c'est une main qui se tend.
Oscar : Une fois de plus, j'ai eu les larmes aux yeux, émue par cet amour qui se dégage des pages, par ces relations que l'on observe en silence. On s'attache, on doute et on ne s'imagine pas tout ce que l'on garde pour nous, tout ce à quoi nous sommes attachés. L'amour maternel ne manque pas de ressources et peut aussi bien surprendre qu'attendrir. Au fil de la nouvelle, le prénom Oscar sonne comme une transmission, comme le symbole du renouveau et de la tendresse.
Six-mois : Cette nouvelle aborde un sujet douloureux avec beaucoup de tendresse et d'amour, c'est tout en sensibilité, tout en finesse. Six mois, cela peut être long et court en même temps, c'est le temps nécessaire pour se trouver et se retrouver, pour apprendre à se connaître et se battre, pour s'assumer… Six mois c'est la moitié d'une année, le moment de prendre du recul, de réfléchir et de ressentir les choses avec plus d'intensité. C'est une histoire sur la famille, celle que l'on choisit et celle que l'on a. Ce sont les liens qui se renforcent, l'occasion de saisir cette nouvelle vie qui se dessine.
Toi seule sais : Une nouvelle qui aborde avec sensibilité les relations familiales, ces relations dans lesquelles on peut s'enliser ou s'épanouir… Un récit intergénérationnel et passionnant, une volonté d'abaisser les barrières, de briser ce qui sépare. Il suffit parfois d'un déclic pour s'affirmer, d'un moment pour s'accepter, s'envoler… Se libérer des chaînes qui nous emprisonnant et nous empoissonnent. C'est l'histoire d'une transmission, de retrouvailles de différentes natures qui nous émeuvent, nous touchent car d'une tendresse incroyable, d'une beauté sans pareille. Comme une sorte de voyage initiatique, aussi fascinant que rafraîchissant qui permet aux personnages d'apprendre, de se comprendre et surtout, de se retrouver.
Au-delà : C'est une histoire dans laquelle on se perd pour mieux se retrouver. On brise les barrières, toutes les barrières et on laisse le coeur faire le reste… le destin nous entraîne au-delà de ce que l'on imagine… au-delà de ce en quoi nous croyons. C'est aussi touchant que sincère.
Les colonies : Je trouve cette nouvelle très courte et mignonne, elle aborde avec douceur le thème de l'enfance et par la même occasion le besoin de se créer une identité. À travers un récit intergénérationnel, on prend conscience que de certains quiproquos peuvent naître des situations incroyables, que les aventures et expériences nous forgent, nous rendent plus forts et nous donnent des armes nous affronter le monde qui nous entoure. , l'enfance, le besoin de se forger une identité, quiproquo et génération, découverte et aventure
Il faut que je te laisse : La femme, c'est bien souvent cette fleur que l'on garde en cage et qui ne peut s'épanouir, cette superbe fleur dont on use les pétales et qu'une eau nouvelle peut raviver ; raviver son teint, raviver son éclat… Il faut que je te laisse c'est ce besoin de dire non,de s'affirmer et prendre du temps pour soi ; non pas par égoïsme, mais pour s'épanouir et emprunter la voie que l'on désire, pas celle que l'on nous impose.
Double-crème : Double-crème ou le sentiment d'être incompris et incomplet, l'impression que la chance ne nous sourit pas et pourtant… On pourrait être surpris par les personnes que le destin met sur notre route, par ces hasards qui semblent calculés à l'avance. Les mômes, l'amour, ce besoin de rendre l'amour au centuple et plus encore. Cette volonté de ne pas reproduire le modèle, de s'extraire du carcan et aller de l'avant, de tracer sa propre voie.
La mort dans l'âme : C'est la nouvelle qu clôture ce recueil, en clin d'oeil à L'eau de Rose, l'auteure ne pouvait mieux choisir. le style de Laurence Martin est toujours dans cette tonalité douce et tendre, dans ce besoin de se retrouver, de trouver sa place et faire le deuil, accepter et aller de l'avant. Un plaisir de retrouver certains personnages, de renouer avec une histoire que j'avais bien plus qu'appréciée.
En définitive, Nouvelles Voies c'est un recueil émouvant et sincère qui dévoile, au fil des pages, sa pleine puissance. A travers chaque nouvelle, on entrevoit la possibilité d'une voie, d'un destin que l'on trace. le moteur de toutes ces nouvelles réside sans doute dans une volonté de montrer l'espoir, de croire en un avenir meilleur et de se donner une chance. Une chance de vivre. Une chance d'aimer... C'est un recueil tout en sensibilité et en finesse, dix récits très tendres qui nous touchent et nous interpelle. Une, ou plutôt dix très belles lectures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marie-Nel
  05 août 2019
J'ai découvert Laurence Martin grâce à son roman précédent, L'eau de Rose. Il avait été un formidable coup de coeur, l'histoire m'avait profondément émue, et j'étais surtout très touchée par la plume de Laurence Martin et sa belle poésie des mots. C'est donc avec un grand plaisir que je l'ai retrouvée ici dans ce recueil de nouvelles. Une fois de plus, elle m'a touchée par toute l'humanité qu'elle met dans ses histoires et dans ses personnages. Ceux-ci sont divers ici, elle a su à chaque fois les rendre le plus réel possible, et elle, elle a su à chaque fois se renouveler et incarner un nouveau rôle.
Ce recueil comporte dix nouvelles, avec dix personnages différents mais tous marquants dans leur histoire et le déroulé de leur vie. Tous les plus attachants les uns que les autres. Et avec le même thème en filigrane pour chacune des histoires. Celui du nouveau départ que chacun de nous peut prendre à un certain moment de notre vie, on a tous connu ce moment, on ne s'en rend pas forcément compte tout de suite, et quand c'est le cas, il est bien souvent trop tard. Mais quand on sait, quand on est conscient de ce que peut nous offrir de nouveau la vie, et qu'on prend ce nouveau chemin, cela peut transformer et bouleverser à jamais notre vie. Parfois, ce peut être un raté monumental, mais au moins on aura essayé. Il vaut toujours mieux vivre de remords que de regrets. Ces nouvelles chances que la vie nous apporte peuvent souvent être dérangeantes, nous pousser vers des chemins que l'on ne pensait pas prendre et nous emporter dans un tourbillon d'émotions.
Et de cela, Laurence Martin va en parler avec beaucoup de pudeur et de sentiments. Sa plume légère, fluide et douce décrit à la perfection ces moments. Chacune de ces histoires va nous toucher, elle va faire résonner des choses en nous. Ce sont des sentiments que nous connaissons tous et qui font le sel de notre vie.
J'ai aimé chaque histoire, je me suis régalée à les lire les unes après les autres. Ce qu'il y a de bien avec un recueil de nouvelles, c'est que vous pouvez les lire dans l'ordre que vous voulez. Moi, je préfère toujours suivre le sens qu'a voulu donner l'auteure. le point positif des nouvelles est que vous pouvez en lire une avant de dormir, ou entre deux choses à faire. Là, j'avoue que je les ai toutes lues d'une traite. Une fois la première lue, j'étais tellement touchée en plein coeur, que j'ai voulu continuer ma lecture pour rester imprégnée de cet état.
Je vais vous donner un rapide résumé de chacune d'elles, je ne peux pas faire beaucoup, vous comprendrez bien que le format est tellement court que c'est difficile et ce serait dommage de trop en raconter.

Ma chance met en scène un petit garçon qui vit dans un orphelinat en Inde et qui doit être adopté par une famille française. Plein de légèreté, très touchante et émouvante.
L'amour-propre nous raconte la vie de Rose, une prostituée au grand coeur qui va voir sa vie radicalement changer à partir du moment où elle va faire rentrer une personne dans son camion. La vie va alors réserver de belles surprises à cette femme.
Avec Oscar, j'ai été profondément touchée, peut-être parce que ça a réveillé des souvenirs en moi. Elle est porteuse d'un très beau message d'espoir, j'ai été très émue, je ne peux malheureusement pas vous en dire plus...
Six mois est celle, certainement, qui m'a fait monter les larmes et pourtant, je n'ai pas connu ce que vit la jeune femme de l'histoire. Mais c'est tellement bien raconté, tellement rempli d'émotions que c'est impossible de ne rien ressentir.
Toi seule sais ! Une fois de plus, m'a touchée elle aussi. Ce que vont vivre cette grand-mère avec sa petite-fille est une expérience formidable qui va transformer la vie des deux personnes. C'est là qu'on se rend compte combien la vie peut être pleine de non-dits et que ceux ci sont graves pour notre bien-être.
Se pourrait-il est porteuse d'un espoir que nous avons tous lorsque nous perdons un être cher. J'espère toujours au fond de moi trouver des signes dans les personnes que je côtoie....
Les colonies nous raconte l'histoire de ce petit-garçon qui fait très attention à ce que peut dire son grand-père et qui, du coup, n'accepte pas les décisions de ses parents. Très attendrissant.
Il faut que je te laisse m'a touchée en plein coeur, surement parce que l'héroïne a le même âge que moi et une configuration familiale similaire à la mienne. du coup, elle a fait résonance en moi. Ce qu'elle va vivre va être toutefois bien différent de moi, mais j'ai été émue par cette femme.
Double-crème met en scène un homme cette fois. Un dur, un costaud, mais qui a beaucoup de sensibilité. Et le manque d'un élément important à sa vie va lui faire faire d'autres choix. Ceux-ci vont le mener vers un chemin qu'il ne pensait pas prendre. Il faut parfois savoir écouter son coeur..
Dans La mort dans l'âme, Laurence Martin fait un clin d'oeil à son roman L'eau de Rose. Un clin d'oeil émouvant, où on suit une mère, inconsolable après la perte de sa fille et qui se demande comment elle va bien pouvoir lui survivre...
Comme vous pouvez le voir, les histoires sont variées. Par contre, elles font la part belle aux femmes, puisque seulement trois d'entre elles concernent des garçons. Comme je vous le disais, certaines m'ont vraiment touchée en plein coeur, je me suis sentie très proche des personnages dans chacune d'elles. L'auteure parle avec tellement de justesse des sentiments humains que j'étais persuadée que chacun aurait pu exister.
Je le dis à chaque fois que je lis ce genre de livre, mais je trouve que chaque nouvelle pourrait être la base d'un roman, en étant plus développé. Tous les ingrédients sont là en tout cas pour en faire un livre plus complet et riche.
Chacune de ces histoires est porteuse de beaux messages, du temps qui passe et qui transforme les êtres, leurs décisions et leurs sentiments. Les décisions que l'on prend jeune et que nous pensions bonnes peuvent parfois se révéler néfastes et pas si positives que cela. Mais on a la grande faculté de pouvoir changer de cap, comme ces trains qui passent l'aiguillage pour prendre une nouvelle voie. En ce sens, je trouve que le titre correspond parfaitement à l'idée qu'a voulu transmettre l'auteur. Qui est d'ailleurs très bien représentée également par la magnifique couverture réalisée par Brian Merrant, cette femme au manteau vert, attendant dans une gare, avec le temps représenté par l'horloge.
Je pense que vous l'aurez compris, j'ai passé un formidable moment de lecture avec ce recueil qui est à nouveau un coup de coeur, comme le premier roman de l'auteure. Ces nouvelles ont confirmé pour moi le talent d'écrivaine de Laurence Martin, retrouver sa plume sensible et poétique a comblé mes yeux de lectrice et conforte en moi le sentiment qu'il faut que je continue à suivre cette auteure. J'ai déjà hâte de la retrouver dans une autre histoire et me demande en même temps vers quoi elle va bien pouvoir m'emmener cette fois-ci.
Je la remercie donc pour tous ces sentiments que j'ai vécus le temps de ma lecture,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
saphoo
  01 novembre 2019
Merveilleuse découverte que ce recueil de nouvelles, merci à mes copinautes du forum pour cette transmission littéraire.
Je lis peu de nouvelles et pourtant je les affectionne pour leur brièveté, leur chute parfois coup de poing, leur pouvoir de nous transporter si rapidement au coeur d'un récit et nous ouvrir les portes de notre imaginaire, du questionnement pour ce cas.
Ici, c'est la plume qui m'a d'emblée séduite, le ton parfaitement équilibré, agréable, et la sensibilité qui transpire à chaque nouvelle. C'est touchant, chargé d'espoir, nous offrant un regard sur des vies qui basculent au croisement des aléas du destin.
C'est très beau malgré des sujets graves, mais sans pathos, vraiment une auteure qui mérite d'être connue, reconnue, lue.
Partagez lecteurs ces petites pépites restées trop souvent dans l'ombre, pour le plus grand bonheur de tous.
Commenter  J’apprécie          203
CallieTourneLesPages
  26 août 2019
Un enfant sauvé par des parents venus d'ailleurs. Rosa, sauvée par sa détermination. le passé, garant de l'avenir d'une charentaise. L'amour d'un père face à la maladie. L'émancipation pour se sauver et sauver Sacha. Entre miracle et mirage. L'amour intergénérationnel permet tellement d'aller plus loin que les brimades. La musique adoucit les moeurs et fait bien plus… La vie est faite d'amour et de belles rencontres c'est ce que vont découvrir Betty Boop et son maître. Fuir, reconstruire pour pardonner.
10 nouvelles qui ont le même thème être maître de son destin, choisir sa voie. Beaucoup d'amour, de courage, de force pour chacun des personnages. Une volonté de prendre le chemin qu'ils ont choisi quel que soit la destination finale. Des récits courts, puissants et bien écrits. Des personnages souvent attachants mais parfois des impressions de 'déjà lu' dans les tournures de phrases.
Je regrette un peu les 2 premières nouvelles qui ont pour moi une couleur de tout est bien qui finit bien.
Un coup de coeur pour Toi seule sais.
Et j'ai apprécié le côté fable fantastique d'Au-delà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
LavieestunlongfleuvetranquilleLavieestunlongfleuvetranquille   11 juillet 2019
En le regardant s'en aller, il me vint que l'humanité résistait à tous les outrages : la rue, la faim, la mort sociale... Elle clignotait comme un curseur au début d'une nouvelle page blanche et si vous la sollicitiez, elle pouvait réécrire l'histoire.
(Oscar)
Commenter  J’apprécie          30
WolkaiwWolkaiw   22 juin 2019
Elle avait dans le fond des yeux ce petit reste de l'enfance qui s'émerveille innocemment. Cette juvénile exaltation qui nous quitte un jour sans prévenir en nous ravissant la promesse que tout est possible en ce monde. Tous ces rêves qu'on fait éveillé, ces espoirs d'avenir, ces envies.
Commenter  J’apprécie          10
Pat0212Pat0212   20 août 2019
De l'amour qui sent la Soupline et le grand air et la lavande, de l'amour qui ne se paye pas, celui que chantait la diva.
Commenter  J’apprécie          30
AnnicklectureAnnicklecture   03 septembre 2019
Il faut que je te laisse
Oui, je suis là, bien sûr, j'arrive!
Oui, cinq minutes, je vais t'aider!
Oui, mon amour, oui, mes enfants, oui, mes parents, oui, mes amis…
Commenter  J’apprécie          10
LalectriceamoureuseLalectriceamoureuse   18 juillet 2019
Parfois, les heures s'égrènent si vite alors qu'on voudrait les retenir, parfois, les mois sont des années lorsque l'attente retient les jours et les allonge d'une nouvelle nuit.
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Peggy Sue et les fantômes

Quel est le nom de famille de Peggy Sue ?

Fairway
Trueway
Fairpath
Farewell

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Peggy Sue et les Fantômes, tome 1 : Le Jour du chien bleu de Serge BrussoloCréer un quiz sur ce livre

.. ..