AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2956116428
Éditeur : ERA Editions (15/03/2018)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
2071. Au coeur de la nuit, un hovercraft de fret d'Harmattan Associés se fait abattre. Un évènement fortuit ? Étrange, oui. Une mission digne des Black Vipers. Quand Blayne met la main sur un chargement inattendu, le jeu commence. Le maître de celui-ci ? On ne connaît ni son nom ni son visage. On le nomme Augure et le dit terroriste ; lui se voit comme un modeste joueur d'échecs. Il trouve en Kayla un moyen d'abattre roi et reine. La jeune femme, mue par son amour p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
gabrielleviszs
  12 novembre 2018
Je remercie Ellen Raven Martin pour m'avoir envoyé la suite de sa série. J'en ai encore le coeur serré rien qu'en recherchant les extraits que je compte mettre dans cette chronique. Ellen est un auteur adorable, mais ses écrits le sont un peu moins. Pas de froufrou ou de chichi, de la science-fiction avec un peu de steampunk dans le lot. J'adore toucher la couverture, douce avec le titre en relief. La vue des personnages est prenante surtout lorsque l'on se souvient de qui est qui.
Kayla veut retrouver son fiancé, celui avec qui elle a eu un fils Lowan : Blayne. Petit retour en arrière, il a disparu dans l'incendie de leur appartement, le corps calciné. le même Blayne qui est arrivé dans les mains de Zeera, celle qui l'a transformé en ce qu'il est devenu. Elle va pactiser avec le diable pour tenter de l'extraire des Vipers. Seul hic, enfin s'il n'y en avait qu'un seul, c'est qu'il est amnésique et ça, c'est juste un petit hic. Car entrer au sein des Vipers en ayant eu une main amie ennemie... les risques sont bien trop grands et les enjeux plus importants que n'importe quelle vie, humaine ou non.
De l'action, de la trahison, de la volonté d'obtenir ce que l'on désire, de l'obéissance ou non, le livre regorge de rebondissements, de surprises et d'angoisse. Les émotions ne cessent de fluctuer dans un sens ou dans l'autre. Impossible de ne pas ressentir quelque chose à la lecture de tout ce que les personnages désirent et doivent faire. Nous suivons Kayla du départ, avec cette rage de découvrir où se trouve Blayne. Lorsqu'elle récupère les infos, elle ne réfléchis pas et fonce dans un piège. du départ nous le savons et nous ne pouvons nous demander comment tout cela va se terminer. Elle veut le sauver, pour que leur fils est un père. Son amour est fort, puissant et pourrait déplacer des montagnes.
Blayne/Centurion et Shadow/l'Ombre. Deux personnages qui prennent de l'ampleur. le premier sent la vengeance lui couler dans les veines. Lorsque Shadow, son frère, est à l'article de la mort, Blayne va vouloir défoncer celui qui lui a fait cela. de plus, le jour où Shadow passera l'arme à gauche, cela sera forcément par la main de son frère, pas moyen que cela soit autrement (si, je vous assure, c'est lui-même qui le dit). L'ombre est voué corps et âme (enfin s'il lui en reste un peu) à son père, Turner. Ce dernier parle, Shadow exécute et s'il se plante, il reçoit une belle correction. Blayne est un très bon chef du groupe des Vipers, avec un coeur qui bat encore. Il est dur, droit, fier mais ne sera jamais une ombre. Et Shadow n'a aucune émotion mais ne pourra jamais être un bon leader car il ne ressent rien. Un mixte des deux c'est possible ? Parmi tout cela, il y a Mantis que j'ai adoré suivre également. son rôle est important. C'est aussi grâce à elle que l'on voit comment fonctionne réellement Shadow et Blayne.
L'auteur nous donne beaucoup de renseignements sur la vie dans laquelle ils évoluent tous. Les rebelles avec leur importance. Les Vipers avec leur évolution. J'ai déjà utilisé le mot "trahison", mais il n'y a pas que cela. Les complots sont à double tranchant, le pouvoir est au coeur de cette histoire. Être un cyborg n'est ni une chance ni une malchance. Certains les adorent, les autres non. La robotique de pointe n'est pas donné à tout le monde, il suffit d'avoir du pognon pour avoir les meilleures pièces, pour avoir une survie plus longue. Une survie, c'est tout à fait cela. Les humains ne sont plus que de la marchandise pour l'un ou l'autre des clans. Soit ils sont avec les uns ou les autres, autrement ils ont intérêt à se fondre dans la masse. La technologie est plus expliquée et surtout dans les deux camps.
La fin de ce tome amène encore des questions, même si on a déjà appris certains points sur l'Augure. La fin de ce tome est cruelle, je m'attendais à beaucoup de choses, sauf à cela. Vilaine Ellen, vilaine ! Même si certains points me paraissaient évident, je suis dégoutée de la façon dont une partie de l'histoire se termine. La vengeance est un sacré but.
En conclusion, un tome deux qui est encore meilleur que le premier. de la science-fiction où se mêlent des intérêts politiques, des enjeux de pouvoir, des émotions qui tentent de rejaillir de passé oublié. J'ai hâte de découvrir la suite !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/project-viper-tome-2-faceless-ellen-raven-martin-a149401162
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AlouquaLecture
  26 août 2018
Voici bien une suite que j'étais pressée de découvrir, maintenant que je l'ai terminé, je le suis encore plus de pouvoir poursuivre avec le prochain tome, mais là je vais devoir faire preuve d'un peu de patience vu qu'il n'est pas encore disponible !
Une simple image ne rend pas hommage à la couverture, en vrai elle est juste superbe avec son titre en relief, je l'adore, tout simplement
Si avec le premier tome nous étions plus dans la souffrance et la torture avec Skylar et Blayne, ici nous sommes dans un autre niveau, plus dans l'obéissance et le retour des souvenirs, ou du moins une tentative de retrouver ses souvenirs, principalement pour Blayne, alias Centurion. Un nouveau personnage fait son entrée, Kayla, qui en fait n'est autre que la fiancée de Blayne et mère de leur fils. Si elle en est arrivée là, c'est pour sauver l'homme qu'elle aime, elle veut tout simplement le retrouver et le ramener à la maison. Mais vous pensez bien que cela n'est pas un objectif des plus simples à atteindre vu ce qu'il a subi précédemment, il ne se souvient même pas d'elle, ni du fait qu'il soit père d'ailleurs.
Si j'ai trouvé le premier tome excellent, celui-ci est totalement addictif, une véritable drogue. Lorsque je l'ai commencé, je l'ai fait en me disant que j'allais lire quelques chapitres avant d'aller dormir, mwais mwais mwais … Force est de constater que j'ai veiller assez tard … Assez tard pour commencer à voir un peu trouble et être obligée de reposer mon livre et de filer au lit. J'ai dévoré le reste des pages à peine levée Je trouve d'ailleurs que Ellen Raven Martin a affiné sa plume, que celle-ci se fait plus confiante, j'ai senti une réelle évolution entre le premier tome et celui-ci, un véritable régal pour les amateurs du style cyberpunk, mais ce serait réducteur de limier uniquement aux amateurs cyberpunk, pour moi, les personnes aimant la science-fiction tout simplement, devraient se plonger dans l'univers du Project Viper, ou tout simplement ceux qui aiment savourer un bon livre !
Si dans le premier opus, nous sommes principalement en compagnie de nos deux Vipers, ici, Ellen nous fait visiter le monde dans lequel ils évoluent maintenant, un monde pas très folichon, où il ne fait pas forcément bon vivre, un monde de complot, de trahison, de pouvoir. Un monde un peu comme celui que nous connaissons en quelque sorte, mais encore plus poussé et où la robotique et les technologies ont une très grande place.
La fin de Faceless, promet pas mal d'action pour la suite, j'ai franchement hâte qu'elle soit enfin disponible et de me replonger dans l'univers des Black Vipers, de voir comment Centurion et Shadow vont s'en sortir, de voir ce que Aryan Turner va encore manigancer, Voir ce que la Résistance va mettre en place pour arriver à ses fins. Tellement de choses que j'ai envie de retrouver, mais j'avoue que c'est surtout pour Shadow et Centurion
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
luciebernard98
  10 mai 2018
Je partage avec vous mon avis sur le livre « Project Viper, tome 2 : faceless » écrit par Ellen Raven Martin. Je tiens à remercier l'auteure de m'avoir offert ce SP. Voilà bien longtemps que je n'avais plus terminé une lecture en me disant « WAW ! » et je suis donc enchantée d'écrire cette chronique « coup de coeur », la première depuis longtemps…

Alors que le premier tome m'avait laissée sur ma faim, cette deuxième partie se révèle être explosive et incroyablement étonnante. *-* Pour ceux qui ont lu le premier tome et qui trouvaient qu'il manquait d'action, ne vous laissez pas décourager et foncez lire la suite de l'histoire, vous ne serez absolument pas déçus !

Dans cette partie, l'auteure instaure une ambiance encore plus sombre que dans le premier tome et fait intervenir plusieurs complots dans son scénario, provoquant des rebondissements inattendus, ce qui rend le récit captivant et addictif. Les enjeux du Project Viper sont mis en avant et l'importance de posséder des implants technologiques pour trouver sa place dans la société est très bien expliqué. En effet, les humains normaux sont moins performants que les cyborgs et ces derniers sont donc employés plus facilement dans les entreprises, augmentant les hostilités entre les deux clans. Une guerre d'idéaux fait rage dans les esprits. Tandis que les rebelles se préparent à l'offensive, l'entente entre les membres du Project Viper est compromise par l'arrivée d'une jeune femme revenue du passé. Les ardeurs se déchainent, faisant couler le sang et provoquant un déferlement d'émotions. La précision et le réalisme des descriptions confrontent le lecteur à une vision sinistre et répugnante de corps en charpie. Comment reconnaître l'humanité au milieu des machines et des artifices créés par le gouvernement ?

J'ai trouvé la psychologie des personnages particulièrement intéressante. D'un côté se trouve Skylar, devenu un cyborg insensible et prêt à tout pour obéir à son maître, de l'autre se dresse Blayne, torturé par sa conscience et ses sentiments on ne peut plus humains. Tous deux ont bien évolué par rapport au premier tome et les dangers qui menacent leur groupe rendent leurs actes imprévisibles. Quant aux autres membres du Project Viper apparus tardivement dans le tome 1, j'ai trouvé que l'auteure les a très bien mis en avant dans cette partie, les rendant attachants et incroyablement réalistes. J'ai adoré leurs caractères très diversifiés et les particularités de leurs augmentations. Cependant, le personnage qui m'a le plus marquée dans ce deuxième tome fut Kayla. Cette frêle jeune femme fera preuve d'un courage exemplaire pour reconquérir le coeur endormi de son amant retenu au service de l'impitoyable Aryan Turner et son caractère buté la placera au centre du récit. Aveuglée par ses sentiments, arrivera-t-elle à se rendre compte qu'elle n'est qu'un pion ou milieu d'un échiquier ? Pour le savoir, il vous suffit de dévorer cette histoire, comme je viens de le faire. Tout au long de ce roman, le lecteur est sans cesse trimballé entre la haine et la tendresse, ne sachant pas à qui accorder sa confiance. J'ai été plus que ravie de la tournure que prenait les événements. J'aurais juste aimé découvrir ce qu'il était arrivé à la famille de Skylar suite au tome 1, mais au vu des indices parsemés dans ce deuxième tome, mes questions trouveront des réponses dans le troisième livre, du moins j'ose l'espérer…

Quant à la plume de l'auteure, je l'ai trouvée plus assurée que dans le premier tome. J'ai rencontré beaucoup moins de maladresses et Ellen est parvenue à approfondir son univers de manière fluide et cohérente.

Pour terminer, je vous parlerai de la fin… et quelle fin ! Je me suis dit « WAW ! » J'ai été scotchée par les choix de l'auteure et le sadisme dont elle a fait preuve. Je n'ai qu'une hâte : me plonger dans la suite de cet univers !

En résumé, ce deuxième tome est une véritable tuerie (c'est le cas de le dire…). Un univers et des personnages obscurs qui changent de l'ordinaire. Je ne peux que vous recommander de vous laisser tenter par cette série.
Lien : http://rectoversooo.weebly.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BertieEtEllie
  01 mai 2018
Je commencerai par dire que la plume d'Ellen a mûri entre le tome 1 et le tome 2, et ça a d'autant multiplié mon plaisir de lecture ! On sent réellement l'amélioration entre Faceless et Rising et c'est très agréable ! Ma lecture a été un réel plaisir, rien que pour ça !
Il a aussi été agréable de retrouver nos deux Vipers préférés : Shadow et Centurion ! J'ai eu un peu de mal au début à resituer tout le monde, notamment les autres Vipers, parce que j'ai eu la flemme de relire le tome 1 avant celui-ci, mais finalement, à mesure de mon avancée, ça s'est arrangé tout seul !
Ici, Ellen introduit un nouveau personnage, celui de Kayla. Elle a un lien avec Centurion, avec son passé... mais je n'ai pas réussi à m'attacher à elle autant que je l'aurais voulu. Je ne l'ai pas trouvée assez badass, ni même assez vulnérable dans son rôle de mère et d'épouse au coeur brisé... C'est peut-être le seul point que je reproche à cette suite... le personnage de Kayla a, à mon sens, manqué un peu de profondeur et de travail, qui auraient permis de souligner une toute nouvelle facette, une toute nouvelle palette émotionnelle entre elle et Centurion, surtout ce qui est, au final — et à mon avis —, que trop survolé dans le roman. Son but (le but du personnage et de son introduction en tout cas) était clairement de faire revenir l'émotion et les sentiments, de "réveiller", Centurion, mais aussi Shadow... mais il m'a manqué un petit quelque chose pour être parfaitement convaincue par Kayla. J'aurais aimé que l'auteure prenne autant de soin à la malmener et à la briser que Blayne et Skylar dans le tome 1... mais j'imagine qu'elle aurait manqué de place pour le reste de l'intrigue si elle l'avait fait !
Malgré cela, j'ai très hâte de lire la suite qui semble se profiler... une révolte des enfants prodigues de Aryan Turner ? Ah, en parlant de lui... on n'en sait toujours pas beaucoup plus... et j'espère que le tome 3 (il en aura bien un, hein ? **) dévoilera tous ses petits secrets et ses fourberies !!
En tout cas, comme pour le premier tome, si vous aimez le cyberpunk, n'hésitez pas et foncez !!
Lien : https://bertieandellie.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OmbreBones
  13 mars 2018
En bref, je vous recommande de découvrir Project Viper. Déjà, parce que c'est la première saga publiée d'une jeune auteure française qui en veut et qu'il faut soutenir les talents locaux. Ensuite, parce qu'écrire et lire du cyberpunk à la française n'est pas si courant donc rien que pour l'expérience, c'est à tenter. Enfin, parce que ça vous permet de valider un défi du Printemps de l'Imaginaire Francophone. Plus sérieusement, Project Viper est une saga avec du potentiel. C'est un bon divertissement que je recommande chaudement mais attention, âmes sensibles s'abstenir !
Lien : https://ombrebones.wordpress..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   12 novembre 2018
Fardée comme une clocharde, elle se dirigea vers le Black Jack, imitant ses semblables : mains au fond des poches comme si elle étreignait une arme, mine mauvaise, regard fuyant. A mesure qu'elle s'avançait vers la passerelle gardée, son rythme cardiaque s'affola. Les sentinelles étaient armées de fusils mitrailleurs et examinaient soigneusement la future clientèle de leur chef. Certains subissaient même une fouille et, évidemment, toute capuche était retirée. Une telle sécurité fit monter l'angoisse de Kayla à un tel degré qu'elle voulut faire demi-tour, chercher un autre plan. Elle se sentit soudain épiée de tous côtés, comme si on savait qu'elle était une chienne de Pinxit. Son anxiété devait être perceptible, car l'un des gardes lui jeta un regard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszsgabrielleviszs   12 novembre 2018
L'augmentation ne sert qu'à supprimer la souffrance, la maladie, le vieillissement ou même, à terme, la mort. Il est vrai que, à vous entendre, c'est une invention géniale, mais... Les trois personnes citées, elles avaient un bon niveau, non ? Ce n'étaient pas des indigents ? Ils n'ont jamais su ce que c'était, d'avoir faim, ou d'être en danger ? Le transhumanisme a pour but d'améliorer l'être humain, certes. Mais vous n'offrez pas les augmentations. La vérité, c'est qu'elles ont avant tout pour but de "dépasser" l'Humanité... Et donc, de dépasser les autres humains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LadyRavenyaLadyRavenya   30 octobre 2018
Cutlaw se tourna vers Aryan.
— Monsieur, ils vont s’entretuer…
— Vous semblez ignorer les lois de la nature, Haytham. Le fort écrase le faible. Le faible se soumet au fort. Par sa violence, l’alpha de la meute enseigne l’obéissance à l’oméga. Ces règles élémentaires doivent être respectées.
— Mais…
— Laissez-les, renchérit-il.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Ellen Raven Martin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ellen Raven Martin
Parce que le Cyberpunk est un genre littéraire que j'adore, parce qu'elle est jeune de pleine de talent et qu'elle aime faire souffrir ses héros, il fallait que je vous fasse découvrir et écouter le témoignage d'Ellen Raven Martin. Parce qu'elle a aussi fait le choix de l'auto édition et que ce n'est pas facile. https://www.ellenmartin.fr/
autres livres classés : cyberpunkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2616 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre