AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 274993074X
Éditeur : Michel Lafon (23/03/2017)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Il y a cent cinquante ans : les premiers dinosaures sont clonés. Avec eux revient une terrible pandémie qui décime l'humanité. La seule façon de survivre est de se réfugier sous terre, laissant la surface aux redoutables reptiles... Il y a cinq ans : Jack Mundy s'enfuit mystérieusement du complexe souterrain abritant une civilisation humaine qui tente tant bien que mal de se reconstruire. Il abandonne derrière lui sa fillette, Sky, âgée de sept ans. Hier : Sky décou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
iz43
01 mai 2017
C'est avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée dans les aventures de Sky Mundy et les dinosaures. Ce premier tome réunit tous les ingrédients nécessaires pour maintenir le lecteur en haleine tout au long du récit mais aussi pour faire vibrer mon âme d'enfant.
C'est avec nostalgie que je repense à jurrassic parc que j'avais bien aimé même si à l'époque je ne m'intéressais pas spécialement aux dinosaures. Mais depuis que j'ai un fils, j'en ai lu des histoires de dinosaures ! Depuis ses 18 mois, mon bonhomme se passionne pour les dino. du coup, maman aussi.
Là c'est le pied. Non seulement c'est une histoire avec plein de dino mais en plus c'est une dystopie genre que j'affectionne particulièrement.
Il y a 150 ans, nos chers scientifiques n'ont rien trouvé de mieux que de réintroduire les dinosaures. Projet stupide qui entraîna la chute de l'humanité. Les quelques rares survivants se réfugiant dans des bunkers destinés à se protéger des attaques nucléaires. La vie, enfin plutôt la survie, n'y est pas marrante surtout pour Sky Mundy une petite orpheline de 12 ans. Sa mère est morte et son père un scientifique s'est échappé du bunker Nord. Depuis l'âge de 7 ans, Sky est la fille du "traitre" et ne connaît que l'hostilité des autres. Seul Shawn un autre orphelin lui apporte du réconfort et son amitié. Pour ses 12 ans, Sky découvre dissimulé dans la boussole qu'elle tient de son père, un message de celui-ci lui demandant de sortir du bunker et risquer sa vie à la surface pour porter une clé jusqu'au lac Micchigan. Sky espère retrouver son père vivant et se lance dans l'aventure en entraînant avec elle son ami Shawn. Elle va rencontrer des dinosaures bien sûr mais ceux ci ne se révèlent pas le plus grand danger.
Des dino, de la dystopie, des secrets, des dangers... Voilà de quoi faire rêver plein de jeunes lecteurs. (et de moins jeunes!).
J'ai hâte de lire le tome 2 !
Je remercie babelio et les éditions Michel Lafon de m'avoir fait découvrir cette petite pépite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Aelynah
30 mars 2017
Sky Mundy. C'est le nom de notre héroïne, jeune fille d'à peine 12 ans. Sa vie est vraiment différente de celles des ados de notre temps. Premièrement, elle vit dans un bunker enterré, et deuxio elle est la laissée pour compte de ses congénères.
Il y a 150 ans, les scientifiques ont créé un « miracle » de la science en clonant les dinosaures. Un Jurassic Parc qui a, hélas, mal tourné pour l'humanité toute entière. Depuis les hommes survivants ne représentent même plus un centième de ce qu'ils étaient avant cette pandémie dinosaurienne. Car en recréant les dinosaures, les scientifiques n'ont pas prévu qu'ils recréaient aussi les virus et bactéries de l'ère préhistorique. Microbes que l'homme actuel n'est pas apte à combattre et contre lesquels il n'a pas eu le temps de lutter, la pandémie ayant décimé la majorité de l'humanité en quelques heures seulement.
Sky a 11 ans quand débute ce récit. Elle est une jeune fille têtue et vindicative, débrouillarde et courageuse. Elle le doit car depuis 5 ans elle est la bête noire de son bunker, la fille du Traître !
5 ans auparavant son père a disparu, la laissant en arrière assumer son départ et les conséquences de ses « emprunts » à la communauté. Car dans le bunker rien n'appartient à personne en particulier, enfin en théorie nous le verrons. En emportant des éléments considérés comme appartenant à tous pour son profit personnel, le père de Sky, scientifique du bunker a signé sa traîtrise et le rejet de sa fille de cette société. Elle est à peine considérée, surveillée plus que n'importe qui et doit montrer patte blanche encore plus souvent que les autres.
Car survivre dans le bunker est l'affaire de tous, c'est aussi vivre pour la communauté, travailler pour leur propre survie et développer des concepts utiles à tous. Cela Sky l'a bien assimilé même si elle a gardé en elle un sentiment encore plus fort, celui de comprendre et apprendre.
Depuis le départ de son père elle cherche par tous les moyens, même dangereux ou illégaux à trouver des informations sur les raisons de cette fuite. C'est ainsi qu'elle va faire régulièrement quelques « excursions » à l'extérieur du bunker lors de la réception du courrier venant des autres bunkers.
Heureusement malgré tout cela elle n'est pas seule et son ami Shawn l'a soutient et l'aide de son mieux.
Il va d'ailleurs lui prouver son amitié indéfectible pour son douzième anniversaire en lui offrant un cadeau inestimable pour elle et en même temps en la trahissant pour son propre bien (le pense-t-il).
Mais Sky n'est pas n'importe qui et bravant les interdits elle va suivre la voie de son père et le dernier message qu'il lui aura laissé en partant elle-aussi du bunker... accompagné de son meilleur ami.
Laure Martin signe là un roman jeunesse addictif et surprenant. le scénario nous plonge à la fois dans un Jurassic Parc à la taille de la planète entière et une dystopie complotiste d'envergure.
Et quelle imagination a su démontrer là Laura Martin pour la survie de l'espèce humaine. Quelle dualité aussi entre les "taupes" des bunkers et ceux du dehors.
Sky et Shawn font partie des rares et quasi inexistants survivants des bunkers à avoir accéder à l'extérieur et à tenter d'y survivre. Mais les connaissances amassées dans les cours, les quelques livres ne remplacent pas l'expérience de la survie en territoire hostile. Et ils n'auraient pas fait long feu si le destin n'avait placé un autre survivant sur leur route.
Mais c'est là que la dualité apparaît entre nos amis et leurs croyances en Noé et ces autres survivants bien obstinés à ne surtout pas se être découverts.
Sky veut absolument retrouver son père et malgré ses découvertes et le peu d'espoir qu'elles laissent présager sur la finalité de sa mission, elle persévère. Son but est le lac de Columbia, elle l'atteindra coûte que coûte même si cela doit lui apporter plus de questions que de réponses. Elle considère que ce sera pire si elle n'y va pas. de plus, on voit son évolution au fil des pages.
Shawn envisage dans le futur de retourner vivre dans un abri alors que Sky ne se défend pas de vouloir rester à l'extérieur. Elle s'y sent vivante, malgré le danger, malgré la peur de chaque instant ou peut-être à cause de cela.
La gamine de 13 ans évolue vite et on a parfois du mal à se rappeler qu'ils ne sont que deux gosses lâchés dans la nature impitoyable du dessus.
C'est peut-être le seul bémol que j'aurai à formuler. Est-ce un résultat de leur vie enfouie, un souci de ma lecture mais je n'ai jamais vraiment réussi à leur donner leur âge. Pour moi, Shawn, Sky ou Todd ont toujours fait plus par leur maturité, leur façon de réfléchir et d'envisager les choses et leur désir de survie. Mais il faut dire que je n'ai pas non plus de dinosaures qui grattent à ma porte donc ceci explique peut-être cela ;)
Sur ce dernier point, l'auteure a fait montre d'une rechercher pointue et détaillée sur ces animaux préhistoriques. Au fil des confrontations ou des rencontres plus pacifiques nous apprenons énormément d'informations sur les dinosaures, leurs habitudes, leur apparence, leur alimentation, leurs comportements...
Des informations issues de recherches scientifiques mais aussi de l'imagination fertile de l'auteure car ces bêtes anciennes ont laissé, du fait de leur disparition, plus de questions que de réponses aux paléontologues.
C'est donc avec ce roman jeunesse mâtiné de documentaire préhistorique que j'ai passé mes dernières heures, avides d'en connaitre plus sur le complot qui se trame, sur les chances infimes mais cependant réelles de survie de Sky et Shawn dans la nature de la surface. Les révélations de cette fin de tome nous poussent à envisager la suite avec impatience. D'ailleurs pour les plus curieux, l'éditeur a même poussé le vice à nous laisser le premier chapitre du tome 2.
Alors prêts pour l'aventure du Jurassic avec Sky, Shawn et Todd?? Car elle en vaut la peine et vous ne vous ennuierez pas un instant.
Lien : http://lespassionsdaely.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Allison
04 avril 2017
Sky Mundy et les dinosaures, c'est un Jurassic Park jeunesse plutôt réussi ! J'aurais surement adoré lire ce roman à douze ans, alors que les dinosaures me fascinaient encore (comme bon nombre d'enfants des années 90, non ?). Je me suis plongée avec plaisir dans ce court roman haletant qui présente avec crédibilité un monde où Jurassic Park aurait encore plus mal tourné que dans le livre (et/ou film) original. le roman s'est d'ailleurs largement inspiré de l'histoire susnommée et ne s'en cache pas, y faisant carrément référence à quelques reprises.
Nous découvrons un monde post-apocalyptique dans lequel les dinosaures ont été recréés… il y a déjà cent cinquante ans. Non seulement ont-ils très vite repris leur place de prédateurs dominants, mais ils ont aussi apporté avec eux maladies et infections auxquelles nombre d'humains n'ont pas survécus. Un pourcentage infime de la population y a résisté et s'agglutine dans des bunkers souterrains, oublieux de la liberté et de la vie en surface. Sky Mundy, douze ans, est l'une d'entre eux. Mais la jeune fille têtue et débrouillarde, rejetée à cause de la soi-disant traitrise de son père, refuse de suivre les règles du bunker où elle vit. Lorsque la possibilité de sortir en surface sera menacée de lui être ôtée, elle n'hésitera pas un instant avant de s'enfuir vers le danger et l'inconnu. Épaulée par Shawn, son ami de toujours, elle partira à l'aventure, emportant avec elle les secrets de son père.
Le premier tiers du roman, qui s'attache à présenter l'univers du bunker et la vie de ses habitants depuis l'avènement des dinosaures, est aussi intéressant que nécessaire. Très vite, nous suivons Sky en surface, où elle rencontre enfin le danger et les dinosaures, mais aussi de nombreuses surprises. J'ai rapidement été emportée par les rebondissements de l'histoire, ainsi que par la subtilité de l'intrigue. Je l'avoue, je m'attendais à un truc bourrin avec courses-poursuites et chevauchements de dinosaures mais, même s'il y a de l'action à revendre, le roman ne tombe pas dans la facilité. Certes, il y a le danger immédiat causé par les créatures, mais la menace dans l'ombre, c'est le Noé. Ce grand sauveur, dont le nom s'inspire du héros du Déluge, qui a réussi à sauver une partie de l'humanité. le Noé, celui qui inculque les règles, celui qui a un plan. Pourtant, lorsque Sky et Shawn auront quitté l'apparente sécurité du bunker, ils devront se rendre à l'évidence : tout n'est pas aussi manichéen qu'il n'y parait, et les dinosaures ne sont que le sommet de l'iceberg.
Je n'ai finalement été gênée que par l'âge des héros. Sky et Shawn, qui ont douze ans et qui ont vécu dans le cocon du bunker toute leur vie, sont très difficilement effrayés ou perdus lorsqu'ils arrivent à la surface. Alors qu'ils arpentent un monde inconnu et plein de dangers, ils font preuve d'un courage et d'une débrouillardise à toute épreuve, et ce quel que soit l'obstacle qu'ils rencontrent. du propre aveu de Shawn, la surface n'a longtemps été pour lui qu'une histoire pour enfant, mais rien ne semble assez surprenant ou effrayant pour que lui ou Sky perdent la face. Cela permet au moins à l'histoire d'avancer rapidement, et j'ai conscience que le public jeunesse de ce roman appréciera de pouvoir s'identifier à de jeunes gens courageux et combatifs.
J'ai donc passé un très agréable moment en compagnie de Sky, Shawn et Todd (je vous laisse découvrir ce dernier tout seuls) et j'ai hâte de voir où Laura Martin compte emmener nos jeunes héros. Si la fin est un peu abrupte, elle sera adoucie par le premier chapitre du deuxième tome, gentiment laissé aux lecteurs juste après un petit mot de l'autrice. Cette dernière semble très attachée à la crédibilité des faits et je suis ravie d'avoir passé un moment aussi sympathique qu'instructif avec Sky Mundy et les dinosaures. À mettre entre les mains de tous les jeunes gens férus de jurassique !
Lien : http://allison-line.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Aliybooks
29 mars 2017
Je remercie les éditions Michel Lafon ainsi que Camille pour cet envoi.
Qui n'a jamais, lors de son enfance, rêvé de vivre parmi les dinosaures ? En tout cas, pas moi ! Ses créatures me fascinent depuis que je suis toute petite, alors, lorsque ce roman jeunesse a été annoncé, je n'ai pas hésité une seule seconde.
Cent cinquante ans se sont écoulés depuis la réapparition des premiers dinosaures. Ainsi, pour s'en sortir, les êtres humains furent obligé de se terrer sous-terre et de trouver refuge dans des bunkers. Nous suivons Sky, une fillette de douze ans qui, cinq ans plus tôt, fut abandonnée par son père. Mais, le jour de son anniversaire, la jeune fille découvre un message de celui-ci, lui expliquant qu'elle détient entre les mains le sort de toute l'humanité. Elle se voit confier une mission, celle de livrer une carte mémoire à la surface. Prête à braver tous les risques pour accomplir la volonté de son père, Sky et son meilleur ami quitte le bunker.
Dans la première partie du roman, nous découvrons la vie que mène notre héroïne à l'intérieur des bunkers. Tout fonctionne comme une petite ville. Les adultes travaillent, les enfants vont à l'école, en fait, ils vivent comme n'importe qui. Seulement, depuis la disparition de son père, Sky est devenue la risée de tous les habitants, sous le seul prétexte que son père est un traite. Et c'est à ce moment bien précis qu'on se rend véritablement compte du vrai visage des bunkers. Petit à petit, ce sentiment de cocon, de protection, que nous renvoi ce bâtiment sous-terre, disparaît pour nous laisser place à l'incertitude. Qui sont les êtes les plus dangereux ? Les humains ou les dinosaures ?
Dans la seconde partie, nous nous retrouvons à l'extérieur et aux côtés de tous les dangers de la nature et surtout de ces bêtes féroces censées avoir disparu depuis des millions d'années.
Les descriptions des lieux sont sans doute ce que j'ai le plus aimé durant ma lecture. Que ce soit sous terre ou sur terre, rien n'est laissé au hasard et je n'ai eu aucun mal à me projeter pleinement dans le récit. L'auteure arrive à renforcer cette image apocalyptique due à l'arrivée ou plutôt au retour des dinosaures sur terre. de ce fait, lorsque les protagonistes se retrouvent en surface, très vite, grâce aux descriptions des paysages et aux émotions des personnages, j'ai, moi aussi, perçue cette sensation de malaise et de peur.
Pour les grands amoureux des dinosaures, les passionnés, les novices ou tout simplement les petits curieux, ce roman regorge d'informations sur ses animaux disparus. Je pense même en avoir plus appris en une lecture qu'en faisant des recherches sur internet.
D'ailleurs, j'ai énormément aimé la petite anecdote concernant les brontosaures à la fin de l'oeuvre, dans les notes de l'auteur. Mais pour la connaître, je vous invite à lire et dévorer ce roman !
Il y a un autre point que j'ai énormément apprécié, c'est cet écart qu'on va vite retrouver entre les habitants des bunkers et nous, par exemple. C'est difficile d'en parler sans en dire trop, mais je ne me voyais pas passer à côté de cette information. Comme ils sont coupés du monde extérieur, il y a beaucoup d'objets de la vie de tous les jours qu'ils ne connaissent pas ou alors seulement en image. Tout comme les animaux, puisque beaucoup n'existe plus. C'est assez touchant de les voir apprécier ces choses qui, pour nous, aujourd'hui, nous paraissent parfois vraiment insignifiantes.
Derrière la fascination que porte Sky et Shwan pour le monde qui l'entoure, il y a un message bien plus profond. On devrait se réjouir de ce qu'on possède déjà, à commencer par notre liberté, et non se contenter de pleurer pour ce qu'on n'a pas.
Cette nouvelle saga est considérée comme une sage jeunesse. Honnêtement, je laisse planer un petit doute là-dessus. Effectivement, les héros sont âgés de douze ans, mais pour un roman destiné à cette tranche d'âge, il est tout de même assez conséquent et ne possède aucune illustration. Exception faite pour deux plans. Je pense qu'il plaira surtout à un public averti et lisant déjà beaucoup. En conséquence, il peut aussi être lu par des jeunes adultes et pourquoi pas des adultes.
Il faut également noter que malgré le jeune âge des protagonistes, ils possèdent une maturité assez importante. Étant une lectrice d'une vingtaine d'années, je n'ai pas ressenti de très grand décalage entre eux et moi. En revanche, les comportements des enfants sont assez en désaccords avec leur âge. Durant ma lecture, j'avais plutôt l'impression de faire face à des adolescents de seize ans. Toutefois, cette discordance est sans doute dû à l'univers dans lequel ils vivent et aux épreuves qu'ils ont traversées. Tous ses paramètres sont à prendre en compte et peuvent apporter une explication quant à l'étonnante maturité dont ils font preuve.
Pour conclure, ce premier tome de Sky Mundy et les dinosaures m'a fait passé un très bon moment de lecture. Tout est là pour nous provoquer cette étrange sensation de dépaysement. Aventure et découvertes sont les maîtres mots de ce récit.
J'attends avec impatience de découvrir les dinosaures marins, dont nous parle l'auteur, dans le prochain tome !
Lien : http://aliybooks.weebly.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Plumesdelune
22 mai 2017
Merci à Babélio et aux éditions Michel Lafon pour cette lecture. Que dire de ce roman… Je l'ai lu assez vite, pas parce que j'étais passionnée par l'histoire mais plutôt parce que j'avais très envie de passer à autre chose. Verdict donc : j'ai pas aimé (la fameuse phrase !).
Pourquoi me direz-vous, il y a des dinosaures pourtant, et on sait tous que j'adooore les dinosaures. Mais je problème, c'est que je m'attendais à un livre d'aventure jeunesse, à la sauce Jurassic Park. Et que je me suis retrouvée dans une énième dystopie YA mal déguisée.
Aah, cruelle déconvenue !
Encore, ça aurait été bien fait. Mais non ! (tu pousses le bouchon un peu loin Kinou) J'ai eu un gros problème avec tout plein de trucs dans ce roman et ce, dès les premières lignes.
Déjà l'écriture. Soit c'est mal traduit, soit c'est mal écrit mais il y a un moment faut arrêter de pousser Micheline dans les buissons. Sérieusement, j'ai trouvé le style lourd et maladroit, même si j'ai fini par m'y habituer au fur-et-à-mesure. On s'attarde sur des détails sans importance alors qu'on passe du coq à l'âne sur des trucs qui pourraient l'être. Dans tout ça, on applaudit quand même les rares traits d'humour (quand ils ne tombent pas à plat).
On nous prend aussi un peu pour des prunes en nous vendant des personnages d'une douzaine d'années qui en fait n'agissent pas du tout comme tels. Je veux dire, quelle incidence ça aurait eu sur le récit de leur donner seize ou dix-sept ans, à part de le rendre crédible ? Les personnages sont bien trop matures et développés physiquement pour douze ans. J'avoue, ça m'a un peu énervé cette histoire. Arrêtons-nous deux minutes.
Ensuite, l'histoire reprend encore et toujours les codes de la dystopie actuelle. Inutile que je vous fasse un topo, si vous avez lu au moins une dystopie, vous voyez certainement le schéma. Les dino (qu'on ne voit pas franchement beaucoup), servent juste de contexte et d'excuse. Pour l'originalité donc, on repassera. le dernier tiers du roman bouge un peu plus et a relevé un chouille le niveau de ce roman dans mon estime.
Et puis j'ai même pas trouvé les personnages sympathiques. Ils sont assez creux et je m'en tamponnais un peu l'oreille avec une babouche de savoir s'ils allaient finir dans la gueule du vilain T-rex (je priais plutôt pour que ce soit le cas).
L'objet livre est sympa sinon, la couverture est jolie et il y a des illustrations. (Oui bon, faut bien que je trouve des trucs positifs à dire). En vérité, je suis peut-être (sûrement) un peu exigeante parce que le livre se lit quand même bien et ça reste mignon.
En gros, j'ai été très déçue de retrouver une intrigue classique mettant en scène des personnages creux et peu crédibles dans un univers pas franchement original. Je ne lirai pas la suite.
Lien : https://plumesdelune.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : dinosaureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Laura Martin (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
1992 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
. .