AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Une enquête de Loveday & Ryder tome 7 sur 7
EAN : 9791033913825
356 pages
Harper Collins (07/06/2023)
4.16/5   54 notes
Résumé :
31 décembre 1962. Alors qu’au-dehors la tempête fait rage, la bonne société d'Oxford se réunit chez Mrs Vander pour célébrer la nouvelle année. Une fête tout à fait exquise, à un détail près : l'un des invités est retrouvé mort dans sa voiture au petit matin.
Le jeune homme aurait perdu le contrôle de son véhicule, avant de succomber au froid. Très vite, pourtant, la policière Loveday et le coroner Ryder flairent le meurtre. Car, parmi les invités, très peu ... >Voir plus
Que lire après Une enquête de Loveday & Ryder, tome 7 : Réception funeste à OxfordVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
4,16

sur 54 notes
5
10 avis
4
10 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
A partir d'un fait météorologique réél, un froid polaire qui s'est abattu sur l'Angleterre fin décembre 1962 et qui a duré quelques semaines, Faith Martin a imaginé un jour de l'an qui tourne au drame et deux enquêteurs fictifs (Loveday et Ryder ) qui entament, là, leur septième enquête ensemble...


Il fait froid, très, très froid, mais Mrs Vander, une jolie veuve assez riche qui s'est pris d'affection pour un homme bien plus jeune qu'elle, qui, elle en est sûre, va la demander en mariage devant tous ces invités en cette nuit du nouvel an du 31 Décembre 1962 se prépare pour sa soirée. Hélas, pour elle, d'autres ont d'autres projets ! A commencer par ses jumeaux, deux affreux jeunes gens, qui sont bien décidés à tout faire capoter. Au petit matin, le jeune homme est retrouvé mort dans sa voiture.
La jeune policière Trudy qui essaie toujours de faire ses preuves dans ce commissariat hostile et machiste (elle est la seule femme..) va bénéficier des conditions météo et du manque d'effectifs pour démarrer officiellement SA première enquête. ( Enfin ! )
Elle sera aidée (comme d'habitude ) par son fidéle ami, le coroner Ryder qui a reçu la visite de son fils et qui fait tout pour lui cacher sa maladie de Parkinson...


Pour qui suit les aventures de ces deux-là, ce septième tome est une victoire : Trudy monte en grade !
Pour qui suit les aventures de ces deux-là, l'ajout d'un nouveau personnage masculin ajoute du piment à deux situations qui s'embourbaient...
Et pour qui aime cette série, cette idée d'avoir choisi un nouvel an et une fête comme point de départ, d'y avoir incorporé une composante incontournable qui ralentit tout, refroidit tout le monde , rend tout compliqué , mais qui, au final, est bénéfique à l'avancée professionnelle de Trudy est un coup de génie !
J'ai adoré ce tome : l'histoire policière, la météo, les évolutions, l'ajout du fils. Tout ! Et surtout ,cette ambiance ouatée mais dangereuse qui tourne autour du froid...
Commenter  J’apprécie          430
Oxford, fêtes de fin d'année 1962. La météo est marquée par une vague de froid exceptionnelle, qui durera deux mois. Autour du nouvel an, les rues sont encombrées de congères, la circulation routière très difficile. Et en prime une épidémie de grippe sévit...

Trudy Loveday est réquisitionnée pour enquêter sur une affaire de routine (un accident de la circulation) mais qui a tout de même eu pour conséquence la mort de son conducteur, un homme à femmes, accessoirement vendeur de voitures de sport.

Le coroner Clement Ryder est lui aussi embarqué dans cette affaire pour constater la mort. Mais il a un doute sur le caractère accidentel de celle-ci.
Les personnes qui ne voulaient pas que du bien à cet homme charmeur sont nombreuses et l'enquête s'orientera bien vite sur les convives d'une réception de la Saint Sylvestre à laquelle il avait participé.

Le temps maussade et gris ne laisse pas l'autrice multiplier les vues idylliques de cette belle ville universitaire. Il y a du savoir-faire chez Faith Martin, c'est indéniable. Pourtant je me suis légèrement ennuyé. Il n'est pas impossible que je m'arrête là pour cette série policière qui est pourtant attachante.
Commenter  J’apprécie          281
Septième tome des aventures de la jeune agent de police Loveday et du vieux coroner Ryder, qui forment un duo sympathique.
Les enquêtent se déroulent à Oxford, au tout début des années 60.
Dans ce volume, il sera question d'un banal accident de voiture, une nuit de réveillon du jour de l'an, alors que les conditions météorologiques étaient désastreuses.
Mais bien entendu, l'affaire va vite se révéler plus complexe que prévu.
Nous allons donc tenter de découvrir quels secrets cachent les divers protagonistes.
J'ai bien aimé retrouver les deux protagonistes principaux, qui ont vraiment plaisir à travailler ensemble, et l'ambiance des années 60 en Angleterre.
J'ai souri quand l'agent Loveday se rend chez une personne fortunée et découvre que celle-ci possède un chauffage central, qui était une rareté pour l'époque, du moins, pour les classes moyennes.
Un volume agréable à lire, avec des personnages attachants, mais pas inoubliable non plus.
Commenter  J’apprécie          270
Je ne résiste pas à lire rapidement un volume du tandem Loveday et Ryder, tant j'aime l'ambiance surannée des années 1960, qui plus est à Oxford “la ville aux clochers rêveurs” !

L'histoire début le 25 décembre, la veille de la première neige qui ne sera pas l'unique du fameux hiver 1963 qui dura jusqu'en mars !

Paralysée par les congères et le verglas les habitants d'Oxford se préparent à passer le réveillon du Nouvel An entre proches, les routes impraticables rendant les déplacements dangereux quand ils étaient possibles.

Mrs Millie Vander, veuve et richissime de son état, a invité la bonne société locale à fêter le Nouvel An ainsi qu'une artiste peintre voisine. La soirée se passe quasi sans encombre mais uu petit matin du 1er janvier un promeneur trouve un mort dans une voiture encastrée dans une congère.

Neige et grippe ont fortement diminué les effectifs du poste de police et Loveday est chargée de l'enquête préliminaire. Son comparse le Dr Ryder va l'aider malgré la réticence de son fils, coincé lui aussi par la neige.

Un tome que j'ai beaucoup aimé, non seulement grâce à l'ambiance neigeuse, livresque, mais aussi par la présence du fils de Ryder qui semble pouvoir amener des évolutions personnelles des deux personnages principaux.

Loveday prend de l'assurance même si son environnement professionnel est plus lent à l'admettre comme étant une bonne policière.

Je suis de plus en plus encline à me tourner vers ce genre de littérature où la violence est moins abrupte, tant les actualités en apportent suffisamment et malheureusement de plus en plus fréquemment sans que nous puissions y faire grand-chose !

Challenge Gourmand 2023/2024
Challenge 50 Objets 2023/2024
Challenge Féminin 2022/2023
Challenge Entre Deux Thèmes 2023
Commenter  J’apprécie          210
Inutile de se leurrer arrivé au 7eme opus la série a perdu de sa fraîcheur . Certes notre agente préférée toujours aussi charmante continue a attirer ( a l insu de son plein gré ) les soupirants comme un aimant le fer , quoique se nommant " Jour d'amour "rien de plus naturel . le Parkinson ronge , hélas , de plus en plus le cerveau de Ryder ce qui permet l apparition de son rejeton qui grossi la cohorte des amoureux transis de notre fliquette le récit reste donc dans la lignée de ces années 60 qui le temps passant nous ( me ? ) paraissent plus douces et simples qu'elles ne le furent vraiment ( c est cela la nostalgie mes bons amis ) Enquête bouclée comme il se doit ,avec doigté , laissons nos 2 détectives tracer leur gentil chemin comme dans la chanson " C était le temps des fleurs on ignorait la peur les lendemains avait un goût de miel " Oui bon Papy si on arrêtait la guimauve !! En tout cas laissez leur encore une chance e n est pas si mal
Commenter  J’apprécie          220

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Clément, pour sa part, se demandait si la jeune femme pouvait être ivre, ou pire encore. Mais après l'avoir observée de près, il conclut qu'elle était simplement surexcitée et très nerveuse de nature - et sans doute pas le couteau le plus affûté du tiroir.
Commenter  J’apprécie          100
Je suis une artiste, je n'oublie jamais un portrait. Les noms, les dates, oui. Pas l'allure des gens.
Commenter  J’apprécie          140
Patsy savait qu'elle n'était pas le bouton le plus rutilant du tiroir.
Commenter  J’apprécie          100
— Arrête ton char, ricana Vincent. Tu t’amuses comme un fou à jouer les Sherlock Holmes, voilà tout !
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Faith Martin (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Faith Martin
Vous reprendrez bien un peu de cosy mystery ?
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (121) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2791 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}